Publié dans Service Presse

Loving can hurt de Soleano Rodrigues chez Art en Mots Editions

Loving can hurt

vecteur calendrier 1 octobre 2017

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 318 pages

Themes_B RomanceAmourRomance ContemporaineSecretDrameEnquête

Art en Mots

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 4,99 € – Ebook

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

« L’amour est plus fort que tout … »
C’est ce que pensais Ashley, qui apprend à se reconstruire après une rupture amoureuse des plus douloureuses. Mais c’était sans compter sur sa rencontre avec Matt. Un jeune homme aussi beau que mystérieux, qui traîne un passé obscur, qu’il tente de rectifier au détriment de sa propre vie.
Une soirée des plus banales va bouleverser leur existence au delà de tout ce qu’ils auraient pu imaginer.
Matt et Ashley, devront apprendre à pardonner et oublier les blessures du passé, s’ils veulent un avenir ensemble.
Pourtant, alors que certains secrets risquent de faire voler leur amour en éclats, tout s’écroule … Mettant leurs propres vies en danger, ils nous apprennent la folie d’aimer.
Rien n’est plus beau que l’amour, mais quel en est le prix ?

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

Un roman coup de cœur et une super découverte de cette auteure bourrée de talent que je ne manquerai pas de suivre à l’avenir.

C’est l’histoire d’une rencontre, un soir en discothèque, de 2 âmes meurtries et qui changera leur vie à jamais. 

Entre Ashley et Matt ce sera le vrai coup de foudre, comme une évidence même s’ils ne veulent pas se l’avouer de suite car Ashley sort d’une histoire de 2 ans qui s’est très mal finie et l’a blessée au plus profond d’elle alors que Matt ne croit pas en l’amour et mène depuis 2 ans une enquête pour retrouver la trace de Mélissa. Qu’est ce qui a blessé Ashley au point qu’elle ne veuille plus croire en l’amour ? Qu’a-t-il bien pu arriver à Melissa ?

Tout au long de l’histoire on découvrira quelques détails qui nous donneront envie d’enquêter nous aussi et de savoir ce qui a bien pu se passer. Ashley est une jeune femme qui a du caractère mais aussi beaucoup de cran car elle décide, dans le secret, avec l’aide de son meilleure amie Tess, d’élucider le mystère « Melissa » juste pour ne plus voir cette lueur de tristesse dans le regard du beau Matt. Dans quelle histoire vont-elles se retrouver ? Quel danger plane sur elles ? Pourquoi ne pas en parler à Matt ? Surtout que l’on voit bien qu’Ashley a peur de mettre en péril sa relation avec ce dernier par ses secrets…

Matt, c’est l’homme parfait, tendre, attentionné mais aussi jaloux et possessif (parfois jalousie mal placée) mais bon chacun a ses défauts lol On voit qu’il a très mal vécu la disparition de Mélissa même si au début on ne comprend pas la relation qui les lie. Heureusement il peut compter sur l’épaule solide de son meilleure ami et collègue Dan. Il ne croyait pas en l’amour et pourtant il aura suffi d’un simple regard échangé avec Ashley pour que ses prétendues certitudes volent en éclat… Et si finalement elle était son âme sœur ? celle faite pour lui et avec qui il apprendra ce qu’est l’Amour, l’unique, le vrai… surtout quand on pense le perdre suite à des choses cachées et une enquête dans un milieu pas très fréquentable de la part d’Ashley.

Les personnages secondaires ne sont pas en reste car ils seront partie prenante de cette « intrigue ». Josh, le meilleur ami d’Ashley sera même au cœur d’un drôle de quiproquo qui malheureusement apportera de la tristesse mais tout finira pour le mieux. C’est là que l’on voit que la communication est essentielle dans un couple lol

Vous l’aurez compris, malgré que ce roman soit avant tout une romance, il y a beaucoup d’action, on côtoie l’univers de la mafia et on sera en plein milieu d’une enquête sur une disparition même si elle est officieuse… J’ai beaucoup aimé car on ne s’ennuie jamais et du coup cela rend notre lecture encore plus addictive car on a évidemment envie de savoir la suite et découvrir pourquoi Mélissa a disparu ? Est-elle encore vivante ? Où Ashley mettra les pieds en voulant aider Matt ? Leur couple survivra-t-il aux non-dits et aux vérités ?

J’ai été enthousiasmée par la plume de l’auteure Soleano Rodrigues qui est fluide, moderne si bien qu’elle arrive à nous embarquer de suite dans son histoire dont on ne ressort pas indemne tant on est pris dans les émotions des personnages comme si c’était les nôtres…

 

Je remercie mon partenaire Art en Mots Editions pour sa confiance et ce sp mais aussi Soleano Rodrigues pour ce super moment de lecture avec des personnages si attachants.

Publicités
Publié dans Service Presse

Dark psycho tome 1 : Red room de Thania Odyne

dark psycho

vecteur calendrier 25 septembre 2017

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 328 pages

Themes_B Dark romance – Violence – Enlèvement – Viol – deepweb

logoae

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 3,99 € – Ebook / 15,00 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Eléonore, jeune journaliste, se plonge dans une enquête sur le darknet. Cette face cachée du web recèle bien des mystères qu’elle souhaite montrer au grand jour. Ce qu’elle n’avait pas prévu c’est qu’en entrant dans ce monde parallèle, sa vie allait devenir, en un claquement de doigt, un vrai film d’horreur.
Cet homme dissimulé derrière un masque va lui faire subir les pires atrocités mais quelque chose en lui, l’attire inexorablement. Il n’y a aucune logique à ça ! C’est un psychopathe, sans émotion, qui torture et tue sans remords. Elle est lumineuse alors qu’il est le mal incarné.
Comment une relation pourrait-elle être possible ? Qui est-il vraiment et qu’attend-il de cette femme qui chamboule ses certitudes ?
Quand un serpent rencontre une souris, qui des deux en sort vivant ?

Attention : Contient des scènes de relations explicites, de violence et de meurtre. Ne convient pas à un jeune public.

 

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

Une dark romance qui m’a prise aux tripes et qui pourtant m’a captivée…

En effet, l’intrigue est très prenante et notre héroïne va se retrouver plongée dans un univers fait de violences, sévices pouvant aller du viols, tortures et même au meurtre… mais sans rentrer dans le gore ce qui est tout à l’honneur de l’auteure. Nous sommes tenus en haleine tout du long de la lecture en tout un tas d’émotions seront au rendez-vous entre rebondissements, retournements de situation, révélations.

Les personnages sont étonnants par leur personnalité complexes. On essaye de les comprendre sans forcément y arriver.

Eléonore est une journaliste, la meilleure dans sa rédaction et le sujet auquel elle s’attaque, à savoir le deepweb est très dangereux, illégal et surtout très bien « caché » aux yeux des « lambas » que nous sommes mais nous voyons que ces « pratiques » ont leur fans et ils ont l’air nombreux. Je l’ai trouvé un peu inconsciente face aux menaces qui pèsent sur elle car elle avait parfois l’air de faire « l’autruche » mais bon il fallait bien que l’intrigue avance. Je l’ai trouvé assez forte lors de son enlèvement et surtout la découverte de ses fameuses red room car au début elle n’accepte pas sa condition et essayera de s’enfuir quitte à mettre de nouveau sa vie en danger. Mais entre choisir les tortures et essayer de revoir l’air « libre » je pense qu’on aurait tentés nous aussi le tout pour le tout quitte à y laisse notre peau !!! Par contre j’ai été un peu dérangée par le syndrome de Stockholm qu’elle va approuver pour son kidnappeur masqué car je trouve qu’il arrive un peu trop vite et qu’elle lui voue un peu trop rapidement confiance alors que tout laisserait place à se méfier de lui vu les horreurs dont il peut faire preuve avec ses comparses.

Concernant les kidnappeurs, j’ai eu du mal à les démasquer, comprendre pourquoi ils en étaient arrivés là… même avec certaines explications sur leur passé ou confidences j’ai encore un peu de mal à vraiment comprendre où ils veulent en venir et surtout quel plaisir ils en retirent !!! Je pense qu’on en apprendra plus dans le tome 2 car la fin m’a vraiment laissé dans un état de stress impressionnant et avec des questions auxquelles j’espère tant de réponses lol

J’ai découvert avec ce roman la plume fluide, moderne et si captivante de l’auteure Thania Odyne que je ne manquerai pas de suivre de plus près… Elle arrive si bien à nous faire rentrer dans la peau de ses personnages même si certains m’ont glacé le sang mais là je vous laisse découvrir desquels il s’agit !

 

Je remercie Thania Odyne pour sa confiance et ce moment de lecture « sanglant », « glaçant », ayant joué avec mes nerfs mais que je ne regrette en aucun cas car la preuve j’attends le tome 2 avec impatience.

Publié dans Interviews d'auteurs

In scontru di… Blandine P. Martin

15424415_10154851189164228_2120985370_n

Je remercie tout d’abord Blandine d’avoir bien voulu répondre à mes questions.

Interview réalisée le 15/12/2016.

 

0511-1101-0513-4935_female_artist_painting_a_portrait_clipart_image Portrait d’auteur

Nom et Prénom et/ou pseudo d’auteur(e) :

Blandine P. Martin

Si vous deviez vous présenter en quelques lignes :

Rêveuse, passionnée, savourant l’instant présent et gourmande d’univers romantiques où les sentiments triomphent, l’écriture est devenu une part essentielle de ma personne, me permettant de me soustraire au monde réel pour parcourir des contrées bien plus originales.

Quand vous étiez petit(e), vous vouliez faire quoi plus tard ?

vétérinaire, chanteuse, actrice, dessinatrice chez Disney, et bien d‘autres choses encore

Quand avez-vous commencé à écrire ? Et qu’est-ce qui (ou qui) vous en a donné envie ?

J’ai commencé par des petites BD quand j’étais enfant, puis des fanfictions à l’adolescence. J’ai ensuite découvert les forums RPG, pour finalement me lancer avec les Passeurs de Lumière en 2014. Essai concluant auprès d’un éditeur pour ma plus grande joie !

De quoi vous ne pourriez pas vous passer ?

De rêver, de voir le bien partout, de partir loin dans mes pensées pour imaginer de nouvelles histoires, d’aimer.

Votre émission de tv favorite :

Je ne suis pas vraiment émissions TV.

Votre film favori :

Edward aux mains d’argent, Love actually, Orgueil et Préjugés (version avec KieraKnightley)…  Dur dur d’en choisir un seul. J’en aime tellement !

Justement, si un film était produit sur votre vie, qui jouerait votre rôle et pourquoi ?

Je en sais pas… j’adore le côté rebelle indomptable de Kristen Stewart, le sourire enfantin d’Emma Watson, et l’authenticité de Keira Knightley. Mais elles seraient des représentations bien enjolivées de ma personne ! XD

Votre série favorite :

Il y en a trop ! The Walking dead, Games Of Thrones, The Vampire Diaries, Gilmore Girls…

Votre chanson préférée :

Idem… « Unintended » de Muse ? À moins que « I seeFire » de EdSheeran l’emporte… J’ai récemment découvert la chanteuse LP que j’adore, et son « Muddy Water » est à tomber.

Votre idole :

Nelson Mandela, Gandhi, Rosa Sparks… Des gens qui ont lutté à leur niveau pour changer le monde quand tout le monde les prenaient pour des fous, quand tout le monde leur disait que ce n’était pas possible.
Je diffère mes idoles,personnes que j’admire, et mes muses, personnalités qui m’inspirent pour les visages de mes personnages. Là, Jared Leto remporte beaucoup de suffrage, suivi par Ian Somerhalder

Quelle est la 1ère chose que vous faites en vous levant le matin ?

Je râle car le réveil sonne trop tôt !

Quels sont vos tics ou vos manies ?

Parler, beaucoup, tout le temps ; râler souvent pour rien ; Rêvasser, surtout quand on a pas le temps pour ça…

Quelle a été votre plus grosse honte ? Et la chose le plus drôle qui vous soit arrivé(e) dernièrement ?

Faire un geste pas sympa à un automobiliste qui me faisait pleins d’appels de phares sur l’autoroute alors que je doublais un camion… C’était les gendarmes… pas de bol ! Bingo pour un avertissement. Pour ma défense, j’étais à 130, mais ils me reprochaient de me traîner…. Eux étaient pressés, mais sans giro… bref. La poisse.

Croyez-vous au destin ?

Non. On a le destin qu’on se crée. Si on se bouge pas pur essaye, rien n’arrivera tout cuit.

Quelle est votre phrase culte favorite  ? Et votre citation favorite  ?

 

Phrase : le « C’ets pas faux » de perceval de Kaamelot revient souvent ^^. Citations : « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. » Marc Twain. Ça résume à merveille ma vision de la vie.

Quelle est votre plus grande qualité ? Et votre plus gros défaut ?

Qualité : la gentillesse. Défaut : La sensibilité à fleur de peau

Quel mot utilisez-vous trop souvent ?

J’hésite entre deux gros mots… Un commence par un P, l’autre par un M…. pas joli, je sais. On ne se refait pas !

Avez-vous déjà eu un ami imaginaire ?

Non ! Mais mes personnages me tiennent suffisamment chaud dans ma petite tête… et ils sont de plus en plus nombreux au fur et à mesure que la pile à écrire s’étoffe.

 

5 Vos livres

Le livre que vous lisez actuellement :

Pour un sourire de Théo, de Maddie D.

Justement, si vous étiez un livre, vous seriez lequel ? Et pourquoi ?

 

Avant toi de Jojo Moyes. Parce que je n’ai pas le souvenir d’avoir été autant émue par un roman.

Quel est votre petit rituel pour écrire ?

Mon sofa, mon Pc, une boisson chaude, le calme autour, et une musique d’ambiance. Je fais souvent des playlists en rapport avec mes romans.

Quel est votre livre préféré parmi les vôtres ?

Dur, dur. Les Passeurs de lumières ont ce petit côté sentimental, car ce sont mes premiers mots posés dans un roman, mes premiers personnages… un peu comme un bébé. De la même manière, la saga Eden qui sortira en Mars chez Bragelonne a été très importante pour moi. Je m’y suis profondément investie d’un point de vue émotionnel.

Quel est votre personnage, parmi vos personnages, préféré ?

Ah… J’hésite entre Marc Sven des passeurs de Lumière, ou Eden, de la saga homonyme.

Quel est l’endroit où vous aimeriez écrire ?

 

J’adorerai un loft type industriel à San Francisco ou bien à l’opposer, une maisonnette perdue au fin fonds des Highlands, j’adore les extrêmes 😉

Duquel de vos livres aimeriez-vous qu’un grand cinéaste, style Spielberg, s’inspire pour en faire un de ses prochains films ?

La saga des Passeurs de Lumière ou la saga Eden ! Sait-on jamais…. ^^

 

indexVos projets

Quels sont vos envies et projets pour l’année 2017 (et les suivantes) ?

Avoir assez de temps pour me lancer dans plusieurs romans de ma pile à écrire : une romance chick-lit, une romance SF, deux ou trois youngadult, mais bien évidemment, je n’aurais pas le temps de tout faire… ce qui me laisse déjà des projets pour 2018 ! 😉

Avez-vous prévu d’aller sur des salons (en exposant ou en visiteur) ? si oui, lesquels (pour que les lecteurs puissent prévoir de vous y retrouver)

Désolée, je n’ai encore le feu vert des éditeurs pour répondre, je dois garder le silence ^^

Publié dans Service Presse

Red Stories : Au nom du fils épisode 2 de G.H. David chez Pandorica

red stories

vecteur calendrier 11 octobre 2017

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 61 pages

Themes_B Belfast – Milices – Disparition – 1er amour – Passé

pandoric

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 2,99 € – Ebook

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Pour ma famille, les unionistes étaient des oppresseurs, tandis que pour la famille de Sean et Dory nous étions des terroristes. Je n’avais donc rien dit de l’engagement de Sean dans la milice, encore moins de son grade. Quant à moi, je taisais les activités du groupe armé séparatiste que tenaient mon père et mes frères. Des secrets lourds, mais pas superflus.

Pourtant, tels Romeo et Juliet, impossible d’aller à l’encontre de nos sentiments, je le lui avais dit : lui et moi c’est écrit. Aucune menace n’est assez grande pour nous faire lâcher prise.

Dans les terres d’Irlande, les souvenirs ont un goût de cendres et la vengeance, la couleur du sang. Deux fratries de clans opposés et amour impossible.

Bien des années plus tard, le destin nous réunit encore : rien n’a changé.

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

Après mon coup de cœur pour le 1er épisode, celui-ci se confirme aussi pour cette suite.

Dans ce 2ème épisode on se retrouve au cœur de cette guerre… On a des descriptions des 2 « camps » à travers les souvenirs de Jenny et Sean et par c’est flashback l’auteure nous fait découvrir la « face cachée » de cette guerre qui jusque là a bien été méconnue… On découvre que des alliances se sont formées, que des milices ont pris part à cette « guerre » et que l’on épargne rien ni personne pour ses « convictions » et que surtout l’amour entre 2 personnes de camps opposés devient une véritable catastrophe. Et on voit que quelques années après, cette « nouvelle » n’est toujours pas bien vu par certaines personnes comme on en a la preuve.

Jenny pourra-t-elle effectuée « sa mission » avec l’aide de Sean ? Pourra-t-elle tenir éloigné son sombre passé ? En qui pourra-t-elle avoir confiance ?

C’est certaines questions dont vous pourrez découvrir les réponses ou des informations en le découvrant par vous-même… Pour cela rien de plus simple !!! Vite lire cette saga qui est de plus en plus addictive pour moi.

La plume de l’auteure y est pour beaucoup car G.H. David, par son talent, nous emporte dans une guerre sans pitié au cœur d’événements et de situations dures mais qu’elle arrive à nous décrire avec des mots justes, des personnages attachants et tellement « humains » et nous prouve que même si tout pourrait pousser à nous haïr, c’est en unissant nos forces que l’on arrivera à mener à bien notre « quête »…

 

Je remercie mon partenaire les Editions Pandorica pour sa confiance et ce sp et surtout G.H. David pour ce merveilleux moment de lecture qui sait si bien me tenir en haleine.

 

Publié dans Service Presse

Back to you tome 1 : Lui, c’est moi d’Alessia Jourdain chez Something Else Editions

back to you.jpg

vecteur calendrier 1 octobre 2017

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 187 pages

Themes_B Amitié Homme / FemmeAmitié profondeAmitié PerdueRetrouvaillesDeuilNouveau départ

17097237_1317906951626646_855710694520432197_o

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 4,99 € – Ebook

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Amitié : nom féminin.
Définit ce qui lie deux personnes.
Sentiment fort et puissant pouvant s’approcher de l’amour.
Possible entre deux personnes de même sexe ou de sexe opposé.
La limite n’est parfois pas évidente à déterminer et est fine.
Passer de l’autre côté peut être facile.
Est censée résister à tout, épreuves comme le temps.

Pour Benjamin et Camille, l’amitié est un lien extrême. Sauf que leur amitié ne saura pas résister à l’éloignement.
Mais finalement, Ben est de retour, avec la ferme intention de retrouver sa meilleure amie. Va-t-il réussir à la ramener à lui ?

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

Un super roman d’amitié mais où la barrière de celle-ci avec l’amour semble être bien fine lol et qui m’a vraiment séduite.

Cam et Ben sont les meilleurs amis du monde, enfin c’est ce que pensait Cam jusqu’à ce qu’un jour Ben, parti aux Etats-Unis pour vivre son rêve de basketteur, ne lui donne plus de nouvelles et ne daignent plus répondre ni à ses appels ni à ces mails… Cam croit avoir fait une croix sur son amitié mais ça c’était avant qu’elle tombe par hasard sur Ben revenu en France et sa petite-amie dans un supermarché… Elle sera partagée entre joie de le revoir mais aussi colère, incompréhension…. Pourquoi a-t-il coupé les ponts comme ça ? Alors qu’il a toujours été là pour elle dès leur 1ère rencontre après que Cam avait subi un choc émotionnel intense et on la comprend. 

Cam est une jeune trentenaire qui est correctrice de romans et vit très bien sa vie un peu en ermite entre lecture et cuisine, elle a un vrai don pour cela et merci pour les recettes mdr J’en ai eu l’eau à la bouche rien qu’en lisant !!! Elle vit en couple avec Thibault et tout va très bien entre eux. Elle va souvent passer du temps avec Mamie Lucette et ses amis de la maison de retraite où Cam s’est fait une sorte de 2ème famille… Mais au fond d’elle on voit que quelque chose lui manque… enfin plutôt quelqu’un et quand ce dernier revient chez ses parents, Cam ne saura plus quoi faire… Doit-elle l’écouter comme son entourage semble le lui conseiller ? Doit-elle continuer à battre le froid face à lui ?? Mais des sentiments amicaux aussi fort que ceux qu’ils ont partagé semblent ne pas s’amenuiser même avec la grande distance et les années.

Ben, lui m’a beaucoup touché dès le début car j’ai de suite senti que ce n’était pas de gaieté de cœur qu’il avait mis de la distance avec Cam. Il tient énormément à elle et est près à tout pour que leur amitié « renaisse » de ses cendres… Aussi grâce à l’espiègle Mamie Lucette il arrivera à s’expliquer avec Cam sur les raisons de son silence. Cette scène m’a beaucoup touché et j’avoue avoir eu la larme à l’œil tellement il était émouvant. Alors qu’il avait son avenir de basketteur pro devant lui aux Etats-Unis, la malchance l’a touché et en rentrant en France il commence une reconversion qui heureusement lui convient parfaitement. Malgré qu’il soit en couple et heureux avec Maddie, on sent qu’il a ressenti à un moment donné plus que de l’amitié pour Cam… Et si ces sentiments-là n’étaient pas vraiment parti ? Et si finalement son âme soeur était là sous ses yeux depuis des années ? Saura-t-il faire les bons choix et pourra-t-il surtout tenir la promesse qu’il a fait à Mamie Lucette ? Mais chuttttt je ne vous en dirai pas plus car c’est à vous de le découvrir.

J’apprécie beaucoup la façon dont l’auteure, Alessia Jourdain, traite de ce thème de l’amitié entre homme et femme en posant les bonnes questions et j’ai beaucoup apprécié les flashbacks dans le passé de nos personnages car en sort beaucoup d’émotions que l’on peut presque ressentir rien qu’en lisant !

Je suis toujours autant enthousiasmée par la plume d’Alessia Jourdain, que j’ai eu l’occasion de découvrir avec C’était écrit et qui est toujours aussi belle, fluide, rempli de sensibilité et waouh que dire de ses personnages auxquels on ne peut que s’attacher (j’aimerai bien en apprendre un peu plus sur les personnages secondaires tels que Thibault, Maddie et Fanny.

Je n’ai qu’une hâte c’est de pouvoir découvrir le tome suivant car c’est quoi cette fin ?! Ça ne peut pas finir comme ça, c’est pas possibleeeeee……

 

Je remercie mon partenaire Something Else Editions pour sa confiance et ce sp et Alessia Jourdain pour ce super moment de lecture.

Publié dans Service Presse

Toi. Moi. Et les étoiles tome 2 de Nelly Weaver

Toi. Moi. Et les étoiles

vecteur calendrier 10 mars 2017

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 331 pages

Themes_B RomanceAmourSangFamilleMensongeMensonges familiaux

logoae

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 3,99 € – Ebook / 13,72 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Après l’accident qui a failli lui coûter la vie, Livie se remet doucement au côté d’Ethan et ses amis. Conscient de la deuxième chance qui s’offre à lui, Ethan profite de pouvoir enfin jouir de cette relation qui lui a été si longtemps interdite. Il est bien décidé à se reconstruire à New York et faire une croix sur le passé. Malheureusement, les vieilles habitudes de Livie ne sont pas pour autant derrière elle. Elle compte bien trouver le moyen de contacter son frère tout en sachant qu’Ethan évite toute discussion le concernant. Mais elle refuse de laisser tomber : Greg est sa famille et le seul qui mérite son pardon à ses yeux. Quand les secrets et les mensonges se multiplient, quand Livie comprend qu’elle a plus en commun avec son bourreau qu’elle ne le voudrait, une question se pose. Peut-on combattre le pouvoir du sang qui coule dans nos veines ?

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

J’avais beaucoup apprécié le tome 1 mais alors là le tome 2 m’a littéralement bouleversé tellement j’ai été emportée dans cette histoire et que j’ai eu l’impression de ressentir tout ce qu’a vécu Livie.

Dès le début de l’histoire on replonge dans la fin du tome 1 avec le tragique accident dont est victime Livie mais aussi les circonstances. On a peur pour elle et on se demande si elle va s’en sortir et si c’est le cas comment sera-t-elle ???

Dans ce tome Livie sera confrontée à des émotions et sentiments contradictoires. Alors qu’elle devrait se méfier et en vouloir à son frère c’est tout le contraire. Elle veut le retrouver pour le « sauver » car elle sait que lui aussi a souffert des manipulations de leur père. Arrivera-t-elle à renouer ce lien fraternel entre eux ? Quel chemin prendra Greg ?  Mais s’il n’y avait que cela tout irait presque pour le mieux. Son passé revient la hanter et elle a du mal à gérer ses cauchemars… on en apprendra plus sur son passé et notamment les sévices qu’elle a subi. Heureusement pour elle qu’Ethan est là et la protège. Mais à trop vouloir la protéger ne risque-t-il pas de l’étouffer ? Leur couple sera-t-il bien plus fort que les démons de leur passé ?

Ethan je l’ai énormément apprécié pendant les 3/4 du roman. Il est l’homme idéal qui décide de tout plaqué pour ne plus quitter Livie. Il prendra le taureau par les cornes pour essayer de la sauver de son passé même si parfois ses méthodes sont vraiment radicales. Il s’adapte vraiment très bien à sa nouvelle vie et notamment celle de couple et s’est très bien intégré au ptit groupe d’ami de Livie à savoir Jess et Hayden (il est toujours aussi déjanté surtout dans ses « allusions » à Ethan mdr) même si on commence à en apprendre un ptit peu plus sur lui. Mais j’avoues que vers la fin de ce roman, j’ai détesté Ethan car je l’ai trouvé vraiment lâche face à Livie et la découverte faite !!! Je l’aurai bien attrapé par le cou et lui aurai filé des coups de pieds aux fesses pour qu’il lui laisse la chance de s’expliquer, qu’il l’épaule et qu’ensemble il trouve une solution.

Concernant Greg, comme dans le 1er tome, il me perturbe car il peut être froid, protecteur, celui sur qui on peut compter comme celui qui a un sang froid affolant. Je ne sais jamais sur quel pieds dansé et j’espère que l’avenir nous éclairera plus sur ce personnage que je ne déteste pas mais n’aime pas non plus !!! Je sais je suis assez confuse quand il s’agit de lui…

L’intrigue est toujours aussi prenante entre trahisons, mensonges, violence… et j’en passe mais on aura aussi droit à de beaux moments d’amitiés, de tendresse et surtout d’amour. Par contre, Nelly ne serais-tu pas un peu sadique car c’est quoi cette fin ??? mdr

J’ai retrouvé avec plaisir la plume de Nelly que je trouve plus affirmée que dans le précédent mais toujours autant surprenante, prenante, attirante.

J’ai vraiment hâte de découvrir la suite.

 

Je remercie l’auteure Nelly Weaver pour sa confiance et ce très beau moment passé à découvrir son roman.

Publié dans Service Presse

Red stories épisode 1 : Au nom du père de G.H. David chez Pandorica Editions

RED STORIES 1.jpg

vecteur calendrier 4 octobre 2017

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 68 pages

Themes_B Belfast – Milices – Disparition – 1er amour

pandoric

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 2,99 € – Ebook

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Au bord des falaises d’Islandmagee, j’avance prudemment devant la vision qui s’est matérialisée face à moi. Je ne comprends pas la raison de son retour : est-ce pour venger la disparition de Dorothy, ma sœur, dont elle était plus proche que si nous avions été du même sang, malgré nos clans opposés ? Ou est-ce un vieux remous d’Old-Ira ?

Comme les conflits de Belfast ont laissé des cicatrices, comme la chaleur du whisky qui perdure bien après la première gorgée, le souvenir de Jennifer vous tient au corps. Un corps que j’ai étreint trop fort un soir et dont l’évocation me tord le ventre.

La fille Flannighan est revenue… reste à savoir quelles en seront les conséquences.

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

Coup de coeur pour ce 1er volume de cette saga qui se veut déjà addictive…

G.H. David nous emporte avec brio dans l’Irlande profonde là où se déroulait la « guerre » entre catholique et protestant. Bien que nos personnages soient chacun dans un « clan » opposé à l’autre, ils se rencontreront par l’intermédiaire de Dorothy, la soeur de Sean qui a copiné avec Jennifer Flannighan. Ces derniers connaitront une romance qui les aura marquée à tout jamais.

Quelques années plus tard, alors que Jennifer est partie de Belfast, après la disparition de Dorothy, la voici venir sur Sean pour lui demander son aide afin d’avoir des réponses à ses questions notamment pour Paul, son cousin et évidemment Dorothy. On voit que la jeune femme tête brûlée, qui faisait de la boxe et n’avait peur de personne, laisse paraître une certaine fragilité. En même temps elle a un peu peur de « remuer » le passé et des conséquences que ça pourrait avoir !!! Que va-t-il se passer ? Que cache Jennifer pour demander de l’aide , elle qui était si indépendante ? 

Sean , lui, aura du mal à savoir ce que le retour de Jennifer, qu’il a tant aimé, lui procure si ce n’est que son attirance pour elle paraît intact alors qu’il est sur le point de se marier. Pourquoi Jennifer a-t-elle besoin de lui ? Pour quoi faire ? Que ressent-il vraiment au fond de lui ?

Avec ce 1er volume, G.H. David nous tient déjà bien en haleine car l’on se pose les mêmes questions que certains personnages, on attend des réponses à nos questions et on se laisse emporter par sa plume si fluide, envoûtante, enchanteresse même !!!

Je n’ai qu’un mot à vous dire : laissez-vous emporter dans cette saga qui donne l’impression d’un « Romeo et Juliette » des temps modernes.

 

Je remercie mon partenaire Pandorica Editions pour sa confiance et ce SP mais aussi l’auteure G.H. David pour cet envoûtant moment de lecture.

Publié dans Interviews d'auteurs

In scontru di… Laetitia Kermel

15424415_10154851189164228_2120985370_n

 

Je remercie tout d’abord Laetitia d’avoir bien voulu répondre à mes questions.

Interview réalisée le 14/12/2016.

 

0511-1101-0513-4935_female_artist_painting_a_portrait_clipart_image Portrait d’auteur

Nom et Prénom et/ou pseudo d’auteur(e) :

Kermel Laetitia

Si vous deviez vous présenter en quelques lignes :

Une curiosité insatiable m’anime. Mon rêve serait de voir tous les pays, pratiquer tous les métiers, connaître toutes les époques ! Par ailleurs, je suis une vraie épicurienne : ma théorie est que le plaisir qu’on prend rayonne autour de nous et contamine tout le reste. Du bonheur à portée de main ! Et puis enfin, je suis comme les Gitanes : sans filtre. Les phrases les plus indécentes peuvent sortir de ma bouche, la spontanéité est ma marque de fabrique. Alors, forcément, il y a ceux que ça amuse, et ceux que ça blesse… mais c’est ainsi.

Quand vous étiez petit(e), vous vouliez faire quoi plus tard ?

Illustratrice, romancière ou hôtesse de l’air… Bref, je planais déjà !

Quand avez-vous commencé à écrire ? Et qu’est-ce qui (ou qui) vous en a donné envie ?

J’ai écrit des histoires dès que j’ai su aligner deux mots sur une page. Enfant, j’allais à la médiathèque le mercredi comme d’autres se rendaient à la piscine ou au conservatoire. L’imaginaire était mon chez-moi, bien plus que la réalité. Puis celle-ci a repris le dessus à l’adolescence et je n’ai plus écrit une ligne pendant des années. Une période d’expériences intenses qui m’apparaît à présent comme un temps de gestation inconscient.  Car le besoin d’écrire est revenu ensuite, d’autant plus  impérieux, vital, cathartique.

De quoi vous ne pourriez pas vous passer ?

De ma dose d’art au quotidien, captée dans le flux de la journée : l’harmonie d’une phrase, d’un bâtiment, d’un air, d’un vêtement, d’un parfum, d’une matière, d’un visage, d’un meuble…

Votre émission de tv favorite :

Tracks, sur Arte, car elle dissèque les côtés sombres de notre société, pour en faire apparaître tout l‘éclat.

Votre film favori :

Blade Runner, de Ridley Scott (d’ailleurs adapté d’un livre de Philip K. Dick !). Le film emblématique du Cyberpunk, un genre-charnière, en littérature aussi bien qu’au cinéma.

Justement, si un film était produit sur votre vie, qui jouerait votre rôle et pourquoi ?

Marion Cotillard, pour tous ses contrastes : son côté femme-enfant, son bouillonnement intérieur sous son calme apparent, sa force au-delà de sa fragilité, son jeu sur le fil, sa sensibilité à fleur de peau.

Votre série favorite :

The Knick, avec Clive Owen. Ou les premiers pas de la chirurgie, à New York, au début du XXème siècle. Tenant le scalpel : un homme dont le génie n’égale que la dépendance à l’héroïne. La première série d’époque tournée caméra épaule sur une bande-originale électro… archi-torturée !

Votre chanson préférée :

Nantes, par Beirut. Ce morceau porte en lui un énorme potentiel dramaturgique, il me fait complètement triper.

Votre idole :

William Morris, l’une des figures du mouvement Préraphaélite qui a vu le jour au Royaume-Uni à la fin du XIXème siècle. Un utopiste qui rêvait de remplacer les chefs d’entreprise par des artistes ! Peintre génial, il a renoué avec l’esthétique médiévale. En tant qu’architecte et designer, il a annoncé l’Art Nouveau. En qualité de poète, il est l’instigateur méconnu de l’Héroïc Fantasy.  Jules Verne est une autre de mes idoles : sa vision a transcendé la révolution industrielle et trouve aujourd’hui encore un écho dans la mouvance Steampunk. De manière générale, mon admiration va aux gens capables de tout bousculer.

Quelle est la 1ère chose que vous faites en vous levant le matin ?

Prendre une douche, pour me téléporter en douceur de l’état de sommeil à celui de veille.

Quels sont vos tics ou vos manies ?

Je dévisage les gens : tenter de deviner leur vie, leurs états d’âme est ma grande passion ! Egalement, dans une conversation, je peux passer du coq à l’âne car, en une fraction de seconde, mille enchaînements d’idées se sont produits dans ma tête…  La preuve !

Quelle a été votre plus grosse honte ? Et la chose le plus drôle qui vous soit arrivé(e) dernièrement ?

Il y en a trop ! Voir la réponse à la question 2 : être impulsif fait des dégâts…

Croyez-vous au destin ?

Oui, dans le sens où le destin est cet inévitable point de convergence auquel notre moi profond, et par conséquent nos agissements, nous prédestinent.

Quelle est votre phrase culte favorite  ? Et votre citation favorite  ?

« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait », Mark Twain. Je pense effectivement qu’un soupçon de candeur, un grain de folie sont les conditions préalables indispensables à l’aboutissement de n’importe quel projet !

Pour ce qui est de ma citation favorite, ce serait : « Cette obscure clarté qui tombe des étoiles »,  communément attribuée à Victor Hugo qui, en fait, a plagié Corneille… A double tranchant, l’oxymore est ma figure de style préférée !

Quelle est votre plus grande qualité ? Et votre plus gros défaut ?

Mon plus gros défaut est mon émotivité, elle me paralyse dans bien des situations. Mais c’est aussi de ce trait de caractère que découle ma créativité, peut-être ma plus grande qualité.

Quel mot utilisez-vous trop souvent ?

« Trop », justement. De mon point de vue, les choses, les événements, les gens sont toujours trop nuls ou trop géniaux. Je ne connais pas la demi-mesure !

Avez-vous déjà eu un ami imaginaire ?

Je ne connais pas un enfant unique ayant grandi sans ami imaginaire. Ce double idéal après lequel on court ensuite toute sa vie et qui prend tour à tour la forme d’un(e) meilleur(e) ami(e), d’un conjoint…

 

5 Vos livres

Le livre que vous lisez actuellement :

D’après une histoire vraie, de Delphine de Vigan, qui déjoue les codes du roman en explorant magistralement la facette schizophrénique de tout écrivain, la perméabilité entre réel et fiction, le rapport viscéral à l’écriture. 

 

Justement, si vous étiez un livre, vous seriez lequel ? Et pourquoi ?

Je ne pourrais en citer un seul sans avoir le sentiment d’en trahir des dizaines d’autres.

 Ce livre-totem pourrait être  La part des ténèbres, du maître Stephen King. Avec la rigueur d’un scientifique, la finesse d’un psychologue, la perversion d’un psychopathe, Stephen King fait surgir l’étrange au cœur du réel, et c’est ce qui nous terrifie. Pour moi, la référence.

Mais le livre qui me représente le mieux pourrait aussi bien être Le parfum, de Patrick Süskind, pour sa vénéneuse sensualité,  Dans le jardin de l’ogre, de Leila Slimani, pour son intense brutalité, American psycho, de Bret Easton Ellis, pour son cynisme, Nouvelles sous ecstasy, de Frédéric Beigbeder, pour sa modernité, Réparer les vivants, de Maëlys de Kerangal pour son rythme effréné…

Quel est votre petit rituel pour écrire ?

Un écran, du calme, un thé.

Quel est votre livre préféré parmi les vôtres ?

L’ivresse des profondeurs, moins formaté que Le verrou, mon premier roman, et plus personnel que Débâcle, mon dernier.

Quel est votre personnage, parmi vos personnages, préféré ?

 Il s’agit d’une hydre à quatre têtes : celle formée des personnalités des quatre jeunes femmes disparues dans Débâcle. J’aime le prisme dessiné par chacune de leurs failles, chacun de leurs dons.

Quel est l’endroit où vous aimeriez écrire ?

Dans un monastère, depuis une cellule donnant sur un cloître. Cela serait une belle métaphore de l’acte d’écrire, complètement réflexif, entièrement tourné vers soi. 

Ou bien au contraire, abritée sous l’ombre d’un cocotier, assise sur une plage déserte, le regard portant sur l’horizon. Mais au fond, cela revient au même :  il s’agit de deux contextes appelant l’infini. Deux solitudes immersives.

Duquel de vos livres aimeriez-vous qu’un grand cinéaste, style Spielberg, s’inspire pour en faire un de ses prochains films ?

Incontestablement, Le verrou.  Ce premier roman a été écrit après une série de scénarios de films et de fictions radiophoniques. C’est le plus cinématographique de mes livres : une trame nerveuse le sous-tend, une bande-originale le ponctue, un montage alterné le définit. Plus que tout, ses personnages sont volontairement typés et sa construction est limpide. Y a plus qu’à s’y mettre, Steven !

 

indexVos projets

Quels sont vos envies et projets pour l’année 2017 (et les suivantes) ?

Je sais d’ores et déjà que mon prochain livre sera le résultat d’une plus longue maturation. J’ai écrit trois romans en trois ans et je ressens désormais le besoin de prendre mon temps. J’ai aussi beaucoup plus lu de littérature dite « blanche » et je veux désormais que la forme soit à la hauteur du fond. Je désire que chaque mot choisi soit à sa place et que chaque phrase ait sa musique. L’intrigue ne me suffit plus, même si j’en connais déjà les principaux éléments. Le décor sera par exemple Paris : ses toits imbriqués, ses façades historiques qu’explore la nuit un jeune marginal, esprit invisible dans le sillage d’autres fantômes profitant également de l’obscurité pour laisser leurs messages énigmatiques sur les murs de la ville, dans la langue du street art. Il y sera également question de vis-à-vis, d’intrusion dans l’intimité de ces appartements éclairés le soir tels des écrans de télé, ni vraiment différents, ni vraiment semblables. Il y sera question des strates de l’identité urbaine.

Avez-vous prévu d’aller sur des salons (en exposant ou en visiteur) ? si oui, lesquels (pour que les lecteurs puissent prévoir de vous y retrouver)

Pas de salons en perspective, pas de dédicaces : j’ai testé pas mal de formules ces trois dernières années et je n’ai pas encore trouvé la meilleure façon de rencontrer mes lecteurs. La dédicace est passive, l’interview est réductrice, le salon trop commercial. Je crois que je suis définitivement plus à l’aise à l’écrit…

Publié dans Service Presse

Nous danserons encore sous la pluie de Valérie Bel

Val Bel

vecteur calendrier 22 septembre 2017

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 124 pages

Themes_B Romance contemporaine – Amnésie – Amour – Oublie – Renaissance des sentiments

logoae

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 2,99 € – Ebook

 

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Vous savez, vous, de quoi est fait l’amour ? Et ce qu’il deviendrait si votre partenaire amoureux perdait tous ses souvenirs ?

L’amour n’est-il tissé que de promesses et de souvenirs ?

Marie et Damien viennent de fêter leurs trente ans. Ils s’aiment depuis l’adolescence. Ils ont plein de projets pour l’avenir.
Mais Damien est victime d’un accident. Il est frappé d’amnésie. Il a tout oublié… jusqu’à Marie.
Que peut devenir leur amour dans ces conditions ?

Ce roman raconte le combat d’une femme pétillante et déterminée à sauver son amour et, sans doute, une part d’elle-même.

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

Une histoire qui vous fera versée quelques larmes…

En effet, comment en pas se mettre à la place de Marie dont le futur-mari ne se souvient plus d’elle suite à un accident… Je l’ai vraiment trouvé très forte d’essayer inlassablement de lui faire recouvrer la mémoire surtout de leur passé commun par des moments partagés et qui sont d’une infinie douceur. Je ne sais pas comment j’aurai pu supporter l’indifférence de ce dernier même si je comprends qu’une amnésie ne doit pas être facile à vivre mais en même temps il profite bien de sa situation !!! Attention l’auteure sait nous faire découvrir cette situation avec également une pointe d’humour (le coup du fantôme entre autre m’a fait presque pleurer de rire) ce qui allège le sujet qui est lourd tout de même !!! Comment faire renaître l’amour ? Comment aider Damien a retrouvé sa mémoire sur son couple ???

Marie aura du mal à faire face car entre une belle-mère qui paraît se satisfaire de la situation, sa meilleure amie qui la pousse à vivre sa vie, et Olivier un ami d’adolescence de Damien qui l’embarque tous les soirs dans des sorties s’achevant au petit matin elle aura de quoi gérer et elle montrera braiment de la ténacité et une grande force de caractère… mais elle montrera aussi son côté sensible notamment en présence de Christophe qui à l’insu de son plein grès (comme dirait quelqu’un) lu a fit ouvrir les yeux sur ses sentiments mais aussi sur son couple.

La plume de Valérie Bel, que j’ai découvert avec Angel & Marie, arrive toujours à nous envoûter si bien qu’elle nous donne l’impression d’être nous aussi dans le livre…

 

Je remercie Valérie Bel pour sa confiance et ce merveilleux moment de lecture.

Publié dans Service Presse

Obsession tome 1 d’Anna Santos chez Butterfly Editions

Obsession

vecteur calendrier 1 février 2017

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 428 pages

Themes_B Romance érotiqueObssessionPassé SombreSecretsSuspenseRomance – Films – Dangers

11063736_1683828278536071_644863970187702300_n Butterfly Editions

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 0,99 € – Ebook / 17,99 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Comment Elena Scott aurait pu penser qu’un simple casting proposé au sein de sa faculté de droit allait changer le cours de son existence ?
Dès qu’elle apprend qu’elle a été retenue pour camper le rôle principal de ce film prévu au box-office, ses certitudes s’envolent. Malgré des parents protecteurs et un petit-ami qu’elle pense aimer passionnément, elle décide de laisser tomber ses études qui ne l’intéressent pas et de se lancer dans l’inconnu.
Cette expérience va changer sa vie. Mais pas seulement… Lui, Ethan Stinson s’apprête à la bouleverser dans tous les sens du terme…
Quelque chose d’indéfinissable l’attire en lui… Mais qui se cache derrière cet acteur connu et reconnu mondialement ? Sa beauté n’est-elle que le reflet de l’attirance qu’il lui inspire ? Ou cela va-t-il plus loin que ses croyances et ses certitudes ?
Entre Paris, New York et Lisbonne, entre appréhensions, mensonges et trahisons, la passion prendra-t-elle le dessus ?
Les douloureux démons du passé qu’Ethan tente de dissimuler risquent-ils de venir les hanter ?
Une chose est sûre. Leur rencontre va les bouleverser bien plus qu’ils ne se l’imaginaient… Et si, au fond, leur vie n’était qu’un vaste mensonge ?

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

Lecture coup de cœur avec ce roman où vous serez confronté à l’attirance, l’amour, le doute, la trahison, le danger et beaucoup de suspense et de stress… Et oui tellement emportée dans l’histoire que parfois j’ai eu l’impression que c’est moi qui la vivait !!!

Le récit est passionnant, intrigant car dès le début on sent qu’il va se passer quelque chose…

Elena reprend la fac de droit sans trop de joie. Pour elle son avenir est tout tracé : elle travaillera dans le droit, voit son avenir avec son petit-ami Stéphane avec qui elle est depuis plusieurs années, elle vit dans une famille aimante et unie et peut compter sur sa meilleure amie Chloé, qui est toujours de bons conseils… ou presque ! Mais alors qu’elle se complaît dans son ptit « train-train quotidien » une rencontre va bouleverser sa vie. En effet, un grand acteur américain vient chercher sa future partenaire dans sa fac et fera passer un casting… Elena le croise sans vraiment savoir qui il est mais elle ressent de suite une forte attraction, un sentiment de « connu »… Et si finalement son choix de vie n’était pas le meilleur pour elle ? Que risque-t-elle de tenter ce casting ? Tous ses sentiments et ses envies seront mis en émoi et elle commencera à remettre sa vie entière en question… Pourquoi le beau Ethan l’a-t-il comme ensorcelé dès leur 1er regard échangé ? Comment se fait-il qu’il semble la comprendre alors qu’il se connaisse si peu ? Elena devra faire des choix et pour cela elle pourra compter aussi sur un ami de sa famille, presque un 2ème père pour elle Miguel, car parfois parler de ses soucis avec ses proches est vraiment très dur.

Oh la la que dire d’Ethan, si ce n’est que c’est le héros qui fait fantasmer. Evidemment un acteur connu, sexy et qui a l’air du « genre idéal » ça ne court pas forcément les rues lol On sent qu’Ethan sous ses airs « lisses » cachent un lourd passé dont il n’arrive à vraiment s’éloigner et que pour cela il préfère mettre de la distance avec les personnes qu’il aime…. Mais il n’avait pas prévu l’attirance qu’il ressentirai pour Elena dès leur 1ère rencontre et qui le poussera à trouver des « solutions » pour la voir et passer du temps avec elle… Mais les démons du passé ne sont jamais loin et quand ils décident de s’en prendre à cette dernière dans le but de blesser Ethan, ce dernier se montrera très protecteur et ses anciens « travers » ressortiront, pour la bonne cause pourrions-nous dire !!! Que cache le passé d’Ethan ? Qui leur veut du mal ? Et surtout la question la plus importante, arrivera-t-il à « apprivoiser » Elena, qui est déjà empêtrée dans son histoire d’amour avec Stéphane…

J’ai beaucoup aimé le ptit jeu du chat et de la souris qui se créé entre eux et surtout les rebondissements qui mettent du piquant dans notre lecture mais aussi dans la vie de nos héros (parfois pas forcément en bien car comme dans toute histoire il y a aussi les « méchants » mdr).

La plume de l’auteure est très agréable à lire, fluide et moderne. Quelques soucis de corrections ont été vus mais ils sont en cours de révision de la part de la ME et de l’auteure qui ont bien pris en compte les commentaires ayant pu être fait et je trouve cela très bien de leur part.

Je vous conseille donc de découvrir ce roman si ce n’est déjà fait surtout qu’avec cette fin qui vous laisse les nerfs à vif vous n’aurez plus qu’une envie… découvrir le tome suivant !!!

 

Je remercie mon partenaire Butterfly Editions pour sa confiance et ce sp mais aussi l’auteure pour ce super moment de lecture.