Publié dans Chroniques de Miss C., Hachette &moi

Preload tome 1 : Te regarder danser de Scarlett Cole chez Hachette – Collection &Moi

preload-tome-1-te-regarder-danser-1137427-264-432.jpg

vecteur calendrier9 janvier 2019

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 221 pages

Themes_B Groupe de rock – Danseuse étoile – Spin-off – Romance Contemporaine – Famille d’accueil – New Adult

Aucune description de photo disponible. Hachette

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 8,99 € – Ebook / 14,90 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Bassiste de Preload, adulé par les fans, convoité par les filles, Jordan a tout pour lui. Il n’arrive pourtant pas à se défaire de ses angoisses existentielles, liées aux blessures de son enfance. Lorsqu’il voit danser Alexandra à travers la fenêtre de l’Opéra national, il est aussitôt envoûté. Mais rien n’est facile non plus pour la jolie ballerine, promise à une brillante carrière au prix de nombreux sacrifices.
Ils viennent de mondes différents, ils sont tous les deux tourmentés, mais ensemble, les obstacles ne semblent plus si insurmontables.

 

Avis de Miss C

Les personnages 

Jordan est incarne le bad boy, tatoué au passé douloureux. En effet, ses parents préféraient la drogue à la joie d’une vie de famille. Il restera longtemps enfermé dans le grenier, plus mal traité qu’un chien. 

On s’en doute, il en gardera de lourdes séquelles. Étonnamment, son obsession est de protéger les membres de son groupe de musique. Ces derniers sont des rescapés, comme lui. 

Pour ma part j’ai trouvé que si l’auteur avait forcé le trait sur les maltraitances qu’il avait subi dans son enfance, il en ressort somme toute un personnage assez équilibré qui à part coucher avec ses groupies n’a aucun vice… 

Aleksandra dite Lexi est danseuse classique et s’entraîne dur, très surveillée par son père, une ancienne gloire du ballet russe. Ce dernier contrôle aussi bien ses prestations que son alimentation. Un vrai tyran domestique. Si la danse est sa passion, sa vision de l’avenir diffère celui de son père et le véritable point d’achoppement est la mort de la mère de Lexi. Elle en souffre d’autant plus que son père utilise ce triste événement comme moyen de pression. Inutile de dire combien l’atmosphère est pesante entre eux ! 

Les personnages secondaires occupent leur place en retrait et on devine que chacun sera l’objet d’un nouvel opus de l’auteur. De mon point de vue, ils apportent peu de chose à l’histoire. 

L’histoire 

Il s’agit du premier tome de la série « Preload », traduit de l’anglais pour la collection &Moi. 

Bien sûr Jordan et Lexi non rien en commun et n’aurait jamais dû se rencontrer. 

Leur premier point commun réside dans leur vie compliquée Jordan s’en est sorti malgré son enfance malheureuse, Lexi parait avoir tout pour être heureuse mais souffre du carcan qu’est devenue sa vie. 

Le second point commun est la musique : Jordan la compose et Lexi danse dessus. Tous deux expriment leurs sentiments grâce à la musique. 

De douloureuses épreuves émailleront leur histoire. Lexi étant celle qui en payera le plus lourd tribut. 

L’auteur 

Scarlett Cole a eu plusieurs existences avant de vivre de sa passion. Si elle est née en Angleterre elle a travaillé aux États-Unis et au Japon, avant de finir au Canada, où elle a rencontré son mari. A noter justement que la série Preload s’y déroule. 

Avant d’écrire, Scarlett a été cadre dans une grande entreprise. Son ordinateur regorge de début de manuscrits parait-il… 

Son style est simple. Elle sait aborder les grands sentiments comme la vie au quotidien. 

Les sujets graves abordés dans ce livre ont été traité sans façon, aucun misérabilisme ni lyrisme. 

J’ai aimé 

J’ai apprécié le personnage de Lexi que j’ai trouvé plus réaliste et, étrangement, plus en souffrance que Jordan. L’auteur nous décrit une jeune femme coincée entre son père tyrannique, les exigence physiques et morales de la danse classique, ses perspectives d’avenir… Même son poids devient un problème. Pourtant elle s’investit entièrement dans sa relation avec Jordan. Elle ose leur donner une chance malgré les obstacles se dressant entre eux. 

J’ai moins aimé

Je ne parlerais pas de la couverture où Jordan apparaît sans ses tatouages et où Lexi ressemble à un cygne blessé… 

Si l’histoire est belle, elle ne m’a pas touché. J’ai tourné les pages, sans surprise et peu d’émotion. 

 

Ce livre conviendra aux amatrices de chanteur bad-boy tatoué qui, en fin de compte, se révélèrent être des princes charmant sous leur blouson noir ! 

Publicités