Publié dans Chroniques de Flo, Editions Plumes de Marmotte, Service Presse

Entre pétales et épines de rose de Lucie Farigoul aux Editions Plumes de Marmotte

entre pétales et épines de rose

vecteur calendrier17 février 2020

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 244 pages

Themes_B Relations familiales – Amitié – Adolescence – Questionnement sur la vie – Relation Amoureuse – Lycée

plumes de marmotte

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 3,99 € – Ebook / 13,90 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Maëlle est une jeune fille pétillante de 17 ans qui a tout pour être heureuse : une famille unie, un groupe d’amis formidable, un petit copain attentionné… Mais l’adolescence n’est pas une période facile et tout finit par basculer dans sa vie amicale, amoureuse, familiale… Comment l’adolescente va-t-elle réagir à cela ? Va-t-elle traverser les épreuves avec le sourire, comme elle le faisait auparavant ? Sera-t-elle toujours aussi sûre que la vie est belle ?

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

Un résumé qui m’a donné envie d’en découvrir plus et une couverture que j’ai trouvé vraiment très belle et douce pourtant l’histoire ne l’ai pas entièrement ce qui contraste avec cette dernière une fois lue. J’ai apprécié de découvrir également la plume de Lucie Farigoul que je ne manquerai pas de suivre dorénavant. Ce roman est en 1er lieu destiné aux jeunes et plus précisément aux ados, mais bien qu’étant loin de mon adolescence, j’aime bien me replonger à travers des romans y faisant référence car ça me permet de m’évader, appréhender ce à quoi je risque d’avoir à affronter avec ma fille qui est pré-ado (bien que j’aimerai éviter certaines situations) et en même tant ça me permet de découvrir de nouveaux romans et/ou nouveaux auteurs à conseiller et faire aussi découvrir aux jeunes lecteurs de la médiathèque où je travaille.

L’histoire comporte une seule et unique héroïne principale en la personne de Maëlle. C’est une jeune lycéenne de 17 ans comme beaucoup d’autres qui partage son temps entre la maison, les cours et ses amis. En effet, elle est très entourée pour ses amis fidèles depuis des années qu’on les surnomme « Le club des Cinq ». C’est une jeune fille pétillante, peine de vie, souriante, belle, attachante et qui se dévoue pour les autres. Elle est fidèle aussi bien en amitiés qu’en amour qu’elle met au même plan. Dans son groupe d’amis se trouve Romain qui est aussi bien son ami que son amoureux. Elle vit dans une famille aimante entourée de ses parents et de ses frères et sœurs qu’elle adore. 

Alors qu’elle semble avoir une vie rêvée, un événement qui semble « insignifiant » pour nous lecteurs et surtout adultes la plonge dans une descente en enfer sans nom qui passe inaperçue aux yeux de tous, ou presque, tant elle continue de donner le change en famille et s’éloigne de ses amis avec des prétextes bidons. Que s’est-il passé ? Pourquoi cette réaction de la part de la jeune fille ?

J’avoues que ce changement dans la vie de la jeune fille arrive un peu brutalement tant et si bien que ça m’a un peu déstabilisée. J’ai eu du mal à comprendre que de telles épreuves puissent la plonger dans une sorte d’abîme dont elle a du mal à en réchapper (surtout que pour certains événements elle est juste spectatrice comme tant de personnes l’ont été au même moment). On la voit s’enfoncer chaque jour un peu plus et l’on reste là impuissant à la regarder alors qu’on aimerait pouvoir lui venir en aide… comme ont du le penser ses proches quand ils ont découvert cette état de fait qu’elle a pris tant de mal à cacher de tous !!!

Le personnage de Maëlle est assez complexe car elle se retrouve au passage assez difficile entre l’enfance et l’innocence, à l’âge adulte où l’on prend conscience de ce qui nous entoure. C’est dans ses moments-là que l’on a besoin de bien être accompagné mais pour l’être il faut oser le dire quand quelque chose ne va pas…

Le personnage de Maëlle m’a beaucoup touchée de par sa gentillesse, son attention envers sa famille et ses amis, son intelligence mais aussi et surtout par son mal-être que l’on voit grandir de jour en jour.

Les personnages secondaires sont très important pour l’histoire surtout « Le club des cinq » que je vous présenterai succinctement en vous disant qu’il y a bien évidemment notre Maëlle qui fait un peu office de mère poule, Charlotte la plus discrète voir presque un peu effacée par rapport au reste du groupe, Camille l’égoïste, Florian le bout en train et enfin Romain, le chéri de Maëlle qui semble être le plus calme et prêt à tout pour ceux qu’il aime quitte à s’oublier lui-même… Alors qu’ils se connaissent depuis fort longtemps, passent presque tout leur temps libre ensemble, leur équilibre va « vaciller » quand l’un d’eux privilégiera une relation naissante à ses amis… Et c’est en partie à partir de cet événement qui nous paraît anodin que tout va basculer dans la vie bien « rangée » de notre héroïne.

Vous l’aurez sans doute compris ce roman est plutôt du style young adult et s’adresse en particuliers à un public jeune mais j’ai pris du plaisir à découvrir la vie de ces jeunes personnages attachants… d’ailleurs, je pense que beaucoup d’ados pourront se reconnaître à travers l’un d’eux. 

On peut dire de ce roman qu’il est divisé en différentes parties (3 pour être plus exacte) :

  • la 1ère partie relate la vie « parfaite » de Maëlle à savoir son bonheur en famille, les bonnes notes, le lycée, ses amis inséparables avec qui elle forme un groupe hyper soudé et enviés de tous sans oublier sa superbe histoire d’amour avec Romain (une belle histoire qui fait rêver) donc en somme le quotidien d’une jeune fille épanouie, bien dans sa vie et dans sa tête et surtout heureuse de vivre.
  • la 2ème partie devient tout à coup plus sombre. Des événements s’enchaînent plongeant notre jeune héroïne au fond d’un gouffre où Maëlle a l’impression que tout autour d’elle est dramatique… C’est à partir de là qu’elle a l’impression que tout s’effondre autour d’elle sans qu’elle ne sache vraiment pourquoi… C’est une partie du roman qui est vraiment prenant, touchant et qui nous laisse à penser que des événements qui nous paraissent « anodins » ou une actualité qui nous touche ne sont pas forcément perçu de la même façon pour des jeunes gens qui peuvent être plus fragilisés face à de telles situations.
  • enfin la dernière partie est une sorte de « renaissance » avec le personnage de Maëlle qui se reprend petit à petit grâce à l’aide de sa famille; ses amis mais pas que… Elle ressort de cette épreuve grandie, plus mature et elle se remet petit à petit de cette descente en enfer… Mais attention pour en arriver là elle a dû affronter bien des embûches et des épreuves qu’elle a dû surmonter courageusement et surtout avec du soutien car à plusieurs on est toujours plus fort que seul !!!

Les thèmes abordés par l’auteure sont très intéressants et actuelles. Ils ont été traités avec beaucoup de franchise, de sincérité et surtout sans fioritures en allant à l’essentiel. L’auteure nous donne par la même occasion une leçon de vie et de courage.

La plume de Lucie Farigoul, comme je vous l’ai dit plus haut que je découvrais pour la 1ère fois, est vraiment très belle, profonde, touchante et rythmée. Toute l’histoire nous est narré à travers les yeux de Maëlle ce qui fait que l’on ressent toutes ses émotions, ses peurs, ses faiblesses, ses doutes mais aussi ses bonheurs… Ça nous rend vraiment très proche d’elle et j’ai beaucoup aimé cela.

J’ai beaucoup apprécié le fait que l’auteure nous entraîne sans filtre dans les tourmentes de l’adolescence, juste avant la transition à l’âge adulte, ce qui nous touche beaucoup, nous rappelle peut-être certains de nos souvenirs de cette période là aussi.

« Entre pétales et épines de rose » est une très belle histoire qui traite des « questionnements » des adolescents face à la vie, l’actualité, le monde qui les entoure et surtout les sentiments qui nous bouleversent tant ils sont forts et intenses, que je vous conseille de découvrir sans plus attendre que vous soyez ados, jeunes adultes ou même adulte car s’il peut vous ouvrir les yeux sur le mal-être de certains ados qui passe bien souvent inaperçu, c’est quelque chose de bien et surtout à recommander aussi autour de vous !

Je remercie les Editions Plumes de Marmotte de m’avoir donné leur confiance suite à ma sollicitation sur Netgalley mais aussi Lucie Farigoul pour ce bon moment de lecture.