Publié dans Chroniques de Maelle, Service Presse

Love nEver Dies de Ludivine Delaune et Delinda Dane chez Something Else Editions

love-never-dies-1106429-264-432.jpg

vecteur calendrier28 septembre 2018

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 219 pages

Themes_B Romance Contemporaine – Suspense romantique – Forces spéciales – Illégalité –Jeux de séduction – Espoir

17097237_1317906951626646_855710694520432197_o Something Else Editions

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 3,99 € – Ebook

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Jusqu’où seriez-vous prêt à aller pour sauver un être cher ?

Everly Hastings, fille d’un richissime homme d’affaires et maman célibataire, n’aurait jamais cru en arriver là…

Lorsque la vie ne tient qu’à un fil, l’espoir est tout ce qui lui reste. Elle ne reculera devant rien, allant même jusqu’à flirter avec l’illégalité…

Puisque son unique chance de sauver son fils, c’est lui… Malcolm Blake. Deux mètres de testostérone, désagréable, grossier, cet ancien des forces spéciales ne pense qu’avec son entrejambe et… son flingue.

Entre eux, c’est le choc des titans, un combat où tous les coups sont permis.

 

avis-de-maelle-bis

Voici une histoire poignante sur un thème peu souvent abordé.  

Everly, jeune mère célibataire prend contact avec Malcolm, un homme ténébreux pour une mission particulière et risquée. 

Une mission de la dernière chance pour la jeune femme prête à tout pour sauver son enfant. 

Tout d’abord, je tiens à tirer mon chapeau a Ludivine et Delinda. Leur complicité se ressent dans l’écriture. Pas à un seul moment pendant la lecture on ne sent le changement de mains!  

Cette histoire m’a retourné les tripes, en tant que maman, on se met à la place de la jeune femme et cela nous oblige à nous poser des questions.  On passe par toutes les émotions et plus on avance dans notre lecture plus on s’attache à nos deux héros.  

Everly s’est blindée suite à son passé et Malcom n’est pas en reste!  

La tension entre eux monte crescendo et les émotions qui en découlent sont justes top.  

On passe un beau moment même si leur road-trip est parfois dur et bouleversant.  

Un récit qui m’a tiré des sourires et des larmes. Un joli combo pour un coup de cœur ! 

Alors pour finir je dirais que cette histoire est juste wahou et que Ludi et Delinda doivent continuer leur partenariat pour continuer de nous réjouir. 

 

Le blog remercie son partenaire Something Else Editions pour sa confiance et ce sp ainsi ques les auteures Ludivine Delaune et Delinda Dane pour le délicieux moment de lecture de Maelle.

 

Publicités
Publié dans Service Presse

Kirby Cove tome 1 : Sunshine de Maddie D. chez Montlake romance (via NetGalley)

kirby-cove-tome-1-sunshine-989614-264-432

vecteur calendrier30 janvier 2018

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 298 pages

Themes_B Romance – Amitié – Amour – Rencontre – Différence – Secret

Montlake romance Montlake romance

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 3,99 € – Ebook / 9,99 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Aurora, dite « Rory », est une jeune femme révoltée depuis le terrible accident de voiture qui l’a blessée tant physiquement que psychologiquement. Soutenue par son meilleur ami Gus, elle tente de reprendre confiance en elle en s’engageant pour des causes diverses et variées.

Sunshine, lui, est un rêveur. Élevé dans un ashram, il croit au karma et au destin, et consacre toute son attention aux autres, comme pour oublier une enfance malheureuse.

Lorsqu’ils se rencontrent sur le campus de l’université, tout oppose cette jeune femme de bonne famille et cet idéaliste sans attache… Et pourtant, ils s’attirent comme des aimants. Mais dans leur entourage, tout le monde ne voit pas ce rapprochement d’un bon œil. La volonté d’une personne est-elle plus forte que le destin ?

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

Comme à chaque nouveau roman de Maddie D., je me suis empressée de le découvrir car je sais que l’histoire sera touchante, traitant de sujets « sensibles » mais raconté avec brio, sans oublier ses personnages ayant des « fêlures » qui au lieu d’être leur faiblesse en ont fait leur plus grade force. Et Sunshine est tout cela et bien plus… Un véritable coup de cœur que je vous conseille de découvrir tant l’histoire est touchante et prenante.

Nous faisons dans un 1er temps la connaissance d’Aurora, dite Rory, qui nous fait revivre le tragique accident de la route dont elle a été victime et qui a changé sa vie. On comprend que depuis cet accident, la jeune fille n’est plus la même et malgré l’aide « étouffante » de son père et le soutien de son meilleur ami Gus, elle a du mal à refaire surface et reprendre le cours de sa vie. Elle tente de reprendre confiance en elle en soutenant diverses causes, parfois un peu loufoques, parfois un peu dangereuses… et on a l’impression que cette poussée d’adrénaline lui donne l’impression de retrouver celle qu’elle était auparavant. On la sent en souffrance et elle nous touche et nous émeut tellement que l’on a envie de la serrer dans nos bras et l’aider. Mais une drôle de rencontre, au détour d’un couloir, va la chambouler au point que l’on a l’impression d’y voir une lueur d’espoir au bout du sinueux chemin qu’est devenu la vie de Rory.

Sunshine, car c’est bien de lui dont l’on parle lors de cette rencontre (et oui c’est bien un jeune homme même si son prénom pourrait faire penser le contraire) est un garçon gentil, rêveur, ayant été élevé dans une sorte de « communauté hippie » après un passé assez sombre. C’est un jeune homme un peu loufoque aux yeux des autres et qui a pour croyance le karma et le destin. Pour lui rien n’arrive jamais seul et tout est écrit. D’ailleurs, dès sa 1ère rencontre avec Rory, il ressent un drôle de lien qui l’attire vers elle et il pense comprendre qu’elle est son « âme sœur » et il fera tout pour la connaître et surtout l’aider car il ressent ses fêlures cachées… Mais leur rapprochement ne sera pas du goût de tout le monde et surtout du père de Rory (grrrrr j’ai eu parfois envie de le frapper ce professeur par rapport au comportement qu’il a envers Sun). Que reproche-t-il à Sun ? Vous l’aurez compris Sunshine m’a beaucoup plu et a su se faire une place dans mon cœur car j’ai apprécié son caractère et sa philosophie de vie.

Bien qu’il ne soit pas à proprement parlé une des personnages principaux mais qu’il soit bien plus qu’un personnage secondaire, Gus, le meilleur ami de Rory est très présent dans la vie de cette dernière. Il est bienveillant, attentionné et très protecteur envers elle et Sun aura un peu de mal au début à se faire une place dans ce duo même si c’est Gus en 1er qui se liera d’amitié avec lui. Derrière ses allures cool, limite « je m’en foutiste » et que rien ne touche, Gus cache un lourd secret qui le fragilise et le mine. Seul Sun sera au courant bien qu’il le découvrira tout seul, comme s’il avait un 6ème sens… Le personnage de Gus m’a beaucoup touchée tout autant qu’il a pu m’énerver à cause de certaines paroles blessantes qu’il a pu avoir envers Rory (au lieu de devenir froid et un peu méchant, il n’avait qu’à se confier à sa meilleure amie sur le mal qui le rongeait grrrr)…

L’intrigue est vraiment prenante et bien ficelée. On se prend rapidement dans l’histoire et on s’attache facilement aux personnages que l’on voit évoluer et se livrer à nous au fil de notre lecture. De plus les thèmes « sensibles » abordés le sont avec délicatesse et parfois une touche d’humour pour alléger un peu certaines situations par l’auteure. Des rebondissements, trahisons et révélations viendront jalonner l’action tant et si bien que l’on ne peut pas décrocher de notre lecture un seul instant car on a envie de connaître la suite…. 

La plume de Maddie D. est toujours aussi magnifique, pleine de sensibilité, prenante, envoûtante et surtout addictive. Tous ses mots son bien pensés et ne peuvent que nous toucher. Je suis toujours aussi fan des écrits de cette auteure que je suis déjà depuis un ptit moment et ce n’est pas prêt de s’arrêter surtout que je ne vais pas tarder à me lancer dans la lecture du 2nd tome de cette série « Kirby cove »…

Je vous conseille donc de foncer sans plus attendre découvrir l’histoire de Rory, Gus et Sunshine surtout si vous aimez les jolies histoires de style young adult.

 

Je remercie mon partenaire Montlake romance pour sa confiance et ce sp (sollicité via NetGalley) ainsi que Maddie D. pour ce merveilleux moment de lecture.

 

 

Publié dans Interviews d'auteurs

In scontru di… Léa Trys

Léa Trys.jpeg

Je remercie tout d’abord  Léa Trys d’avoir bien voulu répondre à mes questions.

Interview en date du24/08/2018 à Guérande

 

0511-1101-0513-4935_female_artist_painting_a_portrait_clipart_image Portrait d’auteur

 

Nom et Prénom et/ou pseudo d’auteur(e) :

Léa Trys

Si vous deviez vous présenter en quelques lignes :

Je suis née en région parisienne et à 15 ans, avec mes parents, nous avons déménagés en Loire Atlantique. Aujourd’hui, j’ai 32 ans, ça fait quinze ans que je suis avec mon mari et nous avons eu trois enfants qui ont entre 4 et 10 ans. Nous vivons en Loire Atlantique, entourés par mes nombreux animaux. Je dis « mes » car c’est moi qui les ai voulus : deux chiens, deux cochons d’indes (bon ça c’était plus les enfants) et puis les autres. Sinon, j’aime les tatouages, j’en ai plusieurs et encore un de prévu début septembre.

Quand vous étiez petit(e), vous vouliez faire quoi plus tard ?

Travailler avec les animaux. J’adore les animaux et je ne peux pas m’en passer. J’en ai depuis que je suis toute petite. Chien, chat, cheval, lapin, hamster, ça a été mes premiers. Depuis, plusieurs mois maintenant, j’ai réussi à faire craquer mon mari et j’ai des petites bêtes différentes dont il n’est pas très fans mais vu qu’il ne s’en occupe pas, ça ne le dérange pas. Enfin, il n’est pas fan mais tous les jours, il va parler à chacun en mode gaga. J’ai un couple de Physignathus cocincinus, un couple de python regius, plusieurs geckos léopard, un pogona et une tortue des steppes. Ça fait un peu de monde à la maison donc.

Quand avez-vous commencé à écrire ? Et qu’est-ce qui (ou qui) vous en a donné envie ?

J’ai toujours aimé lire, depuis toute petite et plus tard, j’ai commencé à écrire des petits textes. En 2012, j’ai perdu mes parents à quelques jours d’intervalles, ça a été un moment très dur et ça l’est encore. J’ai recommencé à gribouiller des petits textes, c’était une échappatoire, des fois, je mettais ma peine par écrit, des fois, c’était plus léger. Quand mon troisième enfant est né, j’étais en congé parental et j’ai eu du temps pour moi et c’est là que j’ai vraiment commencé à écrire.

De quoi vous ne pourriez pas vous passer ?

De musique. Encore je peux ne pas lire pendant une journée ou deux, autant la musique je suis incapable de m’en passer pour le plus grand malheur de mon mari qui n’a pas vraiment les mêmes goûts musicaux que moi. Lui écoute de tout alors que moi, je suis branchée metalcore, heavy metal, rock alternatif, punk rock, post-hardcore… J’espère l’année prochaine l’emmener au Hellfest !

Votre émission de tv favorite :

Aucune, je ne regarde quasiment pas la télé.

Votre film favori :

Pas non plus de film préféré mais j’ai une préférence pour les films d’horreur.

Justement, si un film était produit sur votre vie, qui jouerait votre rôle et pourquoi ?

Alors là, bonne question !

Votre série favorite :

La seule série que j’ai regardé intégralement, ça a été Buffy contre les vampires. Donc je vais dire celle-là sinon je me lasse vite.

Votre chanson préférée :

Dur comme question, la liste est très longue. Mais je vais quand même en citer une et ce sera Dear God d’Avenged Sevenfold.

Votre idole :

C’est un groupe de musique : Avenged Sevenfold.

Quelle est la 1ère chose que vous faites en vous levant le matin ?

Préparer mon premier café de la journée. J’en bois des litres.

Quels sont vos tics ou vos manies ?

Le lavage de mains.

Quelle a été votre plus grosse honte ? Et la chose le plus drôle qui vous soit arrivé(e) dernièrement ?

Je ne suis pas du genre à avoir honte. Le regard des autres je m’en fiche. Ma mère était handicapée et j’ai appris à vivre avec le regard des gens quand ils la regardaient. J’ai toujours trouvé ça déplacé, même toute petite, parce que la plupart ne se rendent pas compte qu’en faisant ça c’est blessant. Ma mère était mal voyante, elle voyait à peine et à finit par devenir aveugle, mais ce n’est pas parce qu’elle ne voyait pas qu’elle ne sentait pas le regard sur elle. Alors voilà, pour avoir honte de quelque chose, il faut déjà se soucier du regard des gens et ce n’est pas mon cas.

Sinon, le truc le plus drôle qui me soit arrivé dernièrement, eh bien c’était hier soir. Je suis sortie avec mes copines. Pas de mari, pas d’enfants… j’en ai profité en plus je ne conduisais pas. J’ai un petit peu (voire beaucoup) abusé du punch (je suis rentrée ça a bien fait rire mon mari d’ailleurs). Et donc, j’étais bien déchirée et je me suis fait draguer par une femme qui était tout aussi déchirée que moi. La fille arrêtait pas de dire que j’étais trop belle, qu’elle avait eu un coup de cœur (paroles répétées par mes cops parce qu’il y avait un concert de rock et je n’entendais pas tout) a voulu m’embrasser. Mes copines étaient mortes de rire quand elle a dit ça, j’ai dû faire une drôle de tête. Faut savoir que je ne suis pas trop contact physique (enfin sauf avec mes enfants et mon mari bien évidement), les filles ont pensé que j’allais lui en collé une si elle m’approchait. Mais j’ai été gentille, je lui ai fait la bise.

A savoir que c’est la deuxième fois que ça m’arrive en trois mois. La fois d’avant c’était au Hellfest et je m’en suis même pas rendue compte, c’est ma copine et un de ses potes qu’on avait retrouvé là-bas qui m’ont dit « tu t’es rendu compte qu’elle te draguait quand même » et moi « bah non, on discutait ».

Mais bon au final, j’aurais quand même préféré que ce soit un beau mâle mais on n’a pas toujours ce qu’on veut !

Croyez-vous au destin ?

Pas vraiment.

Quelle est votre phrase culte favorite ? Et votre citation favorite ?

Je n’en ai pas.

Quelle est votre plus grande qualité ? Et votre plus gros défaut ?

Je pense que ma plus grande qualité est de dire ce que je pense mais ça peut être aussi un défaut, tout n’est pas toujours bon à dire.

Quel mot utilisez-vous trop souvent ?

Merde.

Avez-vous déjà eu un ami imaginaire ?

Non, je n’en ai jamais eu besoin.

 

5 Vos livres

 

Le livre que vous lisez actuellement (à la date de réponse au questionnaire) :

Se battre contre les Ténèbres, le tome 4 de Melena Sanders de Susan Illene.

Justement, si vous étiez un livre, vous seriez lequel ? Et pourquoi ?

Aucune idée. J’ai tellement de livres qui me sont passés entre les mains…

Quel est votre petit rituel pour écrire ?

Je me fais un bon café et je mets de la musique.

Quel est votre livre préféré parmi les vôtres ?

Je n’en ai publié qu’un pour l’instant. Mais, c’est celui qui sortira au mois d’octobre : My Cross.

Quel est votre personnage, parmi vos personnages, préféré ?

Je ne peux pas répondre à cette question parce que le livre ne sortira que l’année prochaine, donc voilà, je garde le mystère.

Duquel de vos livres aimeriez-vous qu’un grand cinéaste, style Spielberg, s’inspire pour en faire un de ses prochains films ?

C’est ambitieux comme question ça. Et difficile donc d’y répondre vu que pour l’instant je n’ai publié qu’un seul livre. Mais ça concernerait une duologie d’urban fantasy qui est en cours d’écriture.

 

indexVos projets

 

Quels sont vos envies et projets pour l’année 2018 (et les suivantes) ?

Au mois d’octobre va sortir mon second roman My Cross. Et niveau projet, j’ai une tétralogie en cours d’écriture en romance contemporaine dont le premier tome (lui, il est écrit) devrait sortir en avril 2019. Et j’ai aussi en projet une duologie d’urban fantasy (il faut que je la reprenne et latermine). Donc voilà, pour ces projets, les sorties s’étaleront normalement entre 2019 et 2020.

Avez-vous prévu d’aller sur des salons (en exposant ou en visiteur) ? si oui, lesquels (pour que les lecteurs puissent prévoir de vous y retrouver)

Normalement, je vais tous les ans à Livre Paris donc si tout va bien, j’y serais l’année prochaine, en tant que visiteur.

Publié dans Chroniques d'Abby, Service Presse

Laisse-moi tome 3 : Laisse-moi vivre de Méline Darsck chez Evidence Editions

laisse-moi-tome-3-laisse-moi-vivre-1091556-264-432

vecteur calendrier14 juillet 2018

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 688 pages

Themes_B Érotisme

EE

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 6,99 € – Ebook / 24,99 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Un hôtel doit être rénové à Lyon. Zoé sera l’architecte de cet énorme chantier. Quand elle entre dans les locaux de l’entreprise Moretti, elle doit faire face au passé.

Enzo est l’entrepreneur avec qui elle va devoir travailler.

Immédiatement, les émotions les déstabilisent. Comment concilier le quotidien et cette passion qui est toujours présente ? Toujours plus forte ?

La longue séparation les aura-t-elle rapprochés ou vont-ils se perdre définitivement ?

 

Avis Abby

Comme je suis d’un tempérament plutôt persévérant et que je voulais, malgré mes critiques des tomes précédents, connaître la fin de leur histoire, je me suis lancée dans la lecture de ce troisième opus.

Je vais commencer par dire parce que c’est pour moi vraiment important, cela fût mon tome préféré.

L’histoire est bien menée, les révélations appropriées même si je me doutais de leur contenus deuxième tome. J’ai aussi apprécié le réalisme de ce tome si on fait abstraction du sexe, mais j’y reviendrai ultérieurement. On découvre leur métier et leur qualité professionnelle et j’avoue que j’ai apprécié ces morceaux. J’ai aussi aimé le quotidien intégré à l’histoire.

Le problème c’est qu’à vouloir mettre du sexe partout et bien j’avoue qu’elle m’a perdu en route. C’est d’autant plus dommage qu’elle avait réussi à nous faire monter la tension, on sentait la catastrophe au bout du chemin, mais le soufflé retombait. Trop de sexe tue le sexe, c’est une devise qui aurait pu être applicable ici. Certain passage même si très évocateur n’était pas nécessaire voir en trop.

J’ai aussi éprouvé un certain manque quant aux personnages secondaires. Même si la sœur de l’héroïne est très nombriliste, on se demande comment elle peut passer à côté du mal être de sa Zoé.

En parlant de cette dernière, j’ai eu du mal avec elle sur ce tome. Je comprends parfaitement la psychologie du personnage mais j’avoue qu’elle m’a semblé immature dans ses réactions. Je ne peux pas en dévoiler plus mais elle est obtuse et c’est difficile de lui faire entendre raison.

A contrario, le personnage masculin qui m’était apparu antipathique sur les tomes précédents sait enfin où il veut aller et j’avoue que c’était un vrai soulagement.

En conclusion :

En conclusion, bien que ce tome soit le meilleur pour moi, la série n’en reste pas moins trop longue. Je pense que deux tomes pour cette histoire auraient été suffisant. J’ose dire même qu’il aurait servi le déroulé. Un peu moins de sexe, un peu plus de sentiment et j’aurai été comblé.

Néanmoins, si vous avez envie d’être émoustillée et de lire une histoire érotique avec un vrai fond, cette histoire est pour vous.

Le blog remercie son partenaire Evidence Editions pour sa confiance.

 

 

Publié dans Service Presse

Le silence des mots tome 2 : Trahison & Révélations d’Ange Edmon chez Black Ink (via NetGalley)

le-silence-des-mots-tome-2-trahison-revelations-1092456-264-432

vecteur calendrier27 août 2018

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 311 pages

Themes_B Passé – Danger – Enfants – Traumatismes – 2nde chance – Amour – Amitié

Black Ink Editions

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 4,99 € – Ebook / 17,00 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Les épreuves traversées par Nils et Laïana réveillent les vieux démons du Dieu Nordique.

Il replonge et renoue avec ses anciennes habitudes, poussant Laïana à le sortir de sa vie.

Il sombre peu à peu, détruisant tout ce qui embellissait son quotidien. Laïana semble être passée à autre chose, écartant définitivement Nils d’un futur qu’elle construit sans lui.

Est-il trop tard ?

A-t-il franchi les frontières de l’irréparable ?

Tout les oppose et Laïana pourra-t-elle pardonner ce qu’elle considère comme une limite majeure ?

Mais les drames s’enchaînent et le mal rôde dans l’ombre attendant d’achever son oeuvre…

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

Alors par quoi commencer si ce n’est que ce tome m’a chamboulée, émue et surtout touchée… Je n’en suis pas ressortie indemne. J’attendais cette suite avec impatience et je dois dire que je n’étais pas au bout de mes surprises. 

Dans ce tome, nos personnages ne seront pas épargnés par l’auteure. En effet, après son retour de Portland, Nils va connaître une véritable descente aux enfers dont il est le seul responsable. Pour essayer d’oublier son « amour perdu », il n’a rien trouvé de mieux que de retourner vers ses « anciens démons » à savoir l’alcool et les « plan c*l »…. Mais il se dégoûte et pourtant il persiste pensant que c’est ce qu’il a de mieux à faire délaissant du coup son entreprise mais aussi la fondation où il se montre peu présent. Heureusement que ses fidèles amis sont toujours là pour le soutenir mais aussi lui filer un bon coup de pieds aux fesses quand c’est nécessaire ! Mais le retour de Laïana, et surtout leur rencontre imprévue, va le chambouler bien plus qu’il ne l’aurait voulu… Et oui, il a toujours sa « psychiante » en tête mais surtout dans la peau même s’il essaye de se prouver le contraire en revêtant son costume de « juge polaire »… Mais un événement assez brutal va tout changer !!!

Laïana, quant à elle retrouve les siens toujours aussi triste de la disparition de son seul « vrai » parent mais aussi à cause de la fin de sa relation avec Nils. Elle est aussi très en colère contre ce dernier qui semble l’avoir bien vite oubliée au vu des articles parus dans les magazines « people » et elle sera en plein doute concernant les réels sentiments (s’ils ont un jour existés) de ce dernier envers elle. Mais comme si cela n’était pas déjà assez, elle devra faire aux sentiments non partagés par elle de son nouvel ami qui se fera un peu trop entreprenant d’un coup, parfois collant et qui n’hésitera pas à lui mentir grrrr Décidément elle n’a pas de chance avec les hommes qui l’entourent !!! Du coup Laïana « fera ce qu’elle sait faire le mieux pour oublier que sa vie part en « cacahuète » : s’occuper des autres et surtout des enfants de la fondation quitte à s’oublier elle-même… Malheureusement elle verra qu’on ne peut pas sauver tous les enfants surtout si ces derniers ne veulent pas l’être ! L’horreur pour ces derniers n’est jamais loin et elle viendra parfois se rappeler à eux (j’en ai eu les larmes aux yeux en découvrant leur calvaire). Malgré un optimisme à tout épreuve, elle devra aussi faire face à une menace qui semble se rapprocher de plus en plus d’elle mais dont elle ignore le pourquoi… Qui lui en voudrait ? Et surtout pourquoi ?

Ce tome ne sera pas de tout repos car nos personnages devront faire face à des trahisons, de la manipulation, du danger… Et surtout Nils et Laïana devront enfin apprendre à communiquer et se parler ouvertement car les non-dits leur ont déjà fait assez de mal… Pourtant il y a une évidence qui saute aux yeux : ils sont fait pour être ensemble… Réussiront-ils à ouvrir leur cœur ? Sauront-ils se retrouver ? Le pardon sera-t-il possible ?

Vous l’aurez compris, dans ce roman, vous n’aurez pas une seule minute de repos et vous ne vous ennuierez point tant vous passerez par tout un tas d’émotions… On espère tout au long de la lecture un Happy-End mais jusqu’à la fin tout est possible et l’auteure sait nous garder en émoi et surtout en état de stress mdr

La plume d’Ange Edmon est toujours aussi émouvante, magnifique, envoûtante et prenante. J’ai tellement de mal à vraiment vous retranscrire ce que j’ai pu ressentir en découvrant cette histoire tant les mots ne sont pas assez forts mais je pense que vous m’avez comprise mdr C’est un véritable coup de cœur pour moi.

Je vous invite à découvrir sans plus attendre cette saga addictive et touchante, si ce n’est déjà fait, car l’auteure nous offre dans ce monde assez « sombre » une belle leçon d’espoir et de vie…

P.S. : Ange Edmon, j’aurai tant aimé en savoir un peu plus sur certains personnages surtout la tornade Ireland… Peut-être as-tu déjà prévu des spin-off ?!

Je remercie Black Ink pour m’avoir accordée (via NetGalley) l’honneur de découvrir cette série addictive (j’espère avoir l’occasion de chroniquer de nouveau pour vous) et l’auteure Ange Edmon pour ses merveilleux moments des lecture.

Publié dans Non classé

ANNONCE SUPER IMPORTANTE : Votre avis nous intéresse…

42427614_2175312916017212_4998840963263627264_n

Parce-que sans vous le blog ne « vivrait » pas, j’ai besoin ce jour de votre avis.

 
En dehors de nos chroniques, des partages des ME et/ou auteurs mais aussi de notre rubrique In scontru di… révélant les interviews d’auteurs dont nous avons chroniqués les romans que souhaiteriez-vous retrouver comme rubriques ou autres ???
 
N’hésitez pas à nous donner vos avis, idées et/ou suggestions (ici ou sur la page fb du blog) afin que le blog soit plus vivant et plus proche de vos attentes.
Publié dans Chroniques d'Elina

Et de battre la (dé)mesure de Valérie Bel

Et de battre la démesure

vecteur calendrier18 octobre 2018

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 121 pages

Themes_B C’est un roman qui traite de nouveau de l’amour et du désir, du sens qu’ils donnent à la vie : se sentir vivant grâce à l’amour et au désir, et ce quel que soit l’âge.

auto-édition

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200  0,99€ le jour de sa sortie puis à 2,99€ – Ebook

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Avec l’âge aime-t-on plus raisonnablement ?

Marie a 75 ans. Toute sa vie, elle a aimé. Elle veut convaincre sa jeune voisine au coeur brisé qu’aimer vaut la peine.
Pour cela, elle lui donne 4 carnets. Ses carnets d’amour. 4 tranches de sa vie amoureuse.
Une sorte de passage de flambeau à la veille de son entrée dans une résidence pour personnes âgées autonomes.
Veuve, elle tente de se faire une raison : l’amour n’est plus de son âge.

Vraiment ? Et si Cupidon se moquait éperdument de l’âge ?

 

elina

Marie, Septuagénaire, quitte son appartement pour une résidence de personnes âgées. En partant elle décide de transmettre à Isis, sa jeune voisine, ses précieux carnets. Elle y relate dans ceux-ci ses histoires d’amour qui ont jalonné sa vie. De 5 à 75 ans on aime, on vit, on désire. A travers son récit, elle veut rappeler à Isis que sous toutes ses formes, l’amour est beau, l’amour est fort, l’amour fait vivre…… 

Dans ce récit, livré sous forme d’autobiographie (c’est un genre de littérature dont je ne suis pas fan et pourtant…..), Valérie nous livre le récit poignant d’une septuagénaire à une  vingtenaire. Elle lui relate sa vie, le tout accompagné d’un petit mot. Elle nous indique au fil des pages  que l’amour est un cadeau, pour l’autre, mais avant tout pour soi…. Elle nous rappelle également et avec justesse que l’amour peut être vivifiant, salutaire, mais aussi faire mal.  

Mais lorsqu’on a mal cela ne prouve t’il pas qu’on est vivant ??? Il faut vivre pour aimer mais l’inverse est également vrai. Et Valérie nous le rappelle de la plus jolie des manières….. Un énorme coup de ❤  

Publié dans Chroniques de Miss C., Service Presse

Noël, toi & moi de Gwen Delmas aux Editions Addictives

noel, toi et moi

vecteur calendrier18 octobre 2018

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 317 pages

Themes_B Fête de Noël – Rencontre amoureuse – Romance – Cadeaux de Noël – Quiproquos– Peur De L’engagement

13043675_1171013972932265_6539518305321662523_n Editions Addictives

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 4,99 € – Ebook / 14,90 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Noël… La famille, le réveillon, les cadeaux… Personne ne hait Noël. Personne ?
Personne sauf peut-être Héloïse, perdue dans les grands magasins à la recherche de l’introuvable cadeau parfait pour sa sœur parfaite.
Personne sauf peut-être Alexandre, invité de force au réveillon de son patron…
Dans la cohue des préparatifs, Héloïse et Alexandre vont se croiser, se séduire et se lancer un improbable défi.
L’occasion de s’offrir une parenthèse enchantée, sensuelle et sans conséquences.

Sans conséquences… vraiment ?

 

Avis de Miss C

Les personnages

Le point de vue des personnages s’alterne durant l’histoire. Le lecteur fait donc rapidement connaissance avec les deux personnages principaux.

D’abord il y a Héloïse : une jeune femme moderne, jeune et active, au caractère affirmé. J’ajouterais : limite un peu rebelle. D’ailleurs son surnom « Merida » lui va à ravir ! Mais malgré son indépendance, elle possède une sensibilité qu’elle cherche à museler.

D’autre part, on rencontre Alexandre. Un homme comme on les rêves : masculin mais sensible, déterminé et compréhensif, passionné mais prudent. Un beau mec plutôt irrésistible avec, en plus, de vraies valeurs !

J’ai été moins emballé par les personnages secondaires. En effet, leurs traits de caractère ont été un peu forcis. Surtout quand Héloïse s’oppose à sa famille, plus précisément à sa mère et sa sœur. Leurs échanges sont parfois assez durs. De plus, à l’opposé, les membres de la famille d’Alex sont des Bisounours. L’écart est à mon goût trop grand et peu subtil.

L’histoire

Héloïse et Alexandre se rencontrent par hasard avant Noël, tous les deux étant à la recherche d’un cadeau parfait. Le courant passe et, une cigarette entraînant un café, ils passent la nuit ensemble.

Seulement ils se lanceront le défi improbable. Ce n’est qu’un prétexte à d’autres rencontres aussi délicieuse que sensuelles et c’est surtout le début d’un énorme quiproquo !

Héloïse doit choisir pour la fiancée d’Alexandre avec laquelle il veut rompre, la fille de son patron qu’il l’a invité pour Noël.

Alex prendra le cadeau que Mérida veut mettre sous le sapin pour sa sœur qui a déjà tout, dont prochainement un fiancé qu’elle amènera à Noël.

On suit donc les nuits de nos héros qui se dévoilent mutuellement, au sens propre comme au figuré.

L’auteur

J’ai retrouvé un peu de Gwen dans ce livre.

En effet, elle y a mit son amour pour l’Écosse. Grace à la passion d’Alexandre pour la photographie, l’auteur nous décrira quelques paysages, dont le fameux Loch Ness.

On y retrouvera également son attachement à la famille. Une valeur très importante à ses yeux.

« Noel Toi & moi » est le premier roman que Gwen signe aux éditions Addictives. Je sais qu’elle travaille sur plusieurs manuscrits dont une suite de « Perfect Boss ».

Chaleureuse et adorable, Gwen est une auteure qui met son cœur dans ses écrits.

Même s’il reste parfaitement abordable, « Noël, Toi & moi » est écrit dans un langage soutenu. On sent qu’il y a derrière la plume une personne cultivée, qui a envie de partager ses expériences et son vécu.

Gwen s’attache à décrire les émotions et les réflexions de ses héros. Elle les développe en limitant l’usage des dialogues.

J’ai aimé

« Noël, Toi & moi » est une romance de Noël originale. Rien de trop sucré, ni de trop sirupeux qui ne restera pas sur les hanches après les fêtes…

Le malentendu entre Héloïse et Alexandre pourrait s’apparenter à un simple vaudeville si le personnage masculin n’avait pas cette véritable profondeur et celui de Merida une blessure familiale encore béante.

Les deux héros portent l’histoire et, grâce à Gwen, le lecteur devient une petite souris qui les suit pas à pas dans leur découverte l’un de l’autre.

J’ai moins aimé

La tournure des relations entre Héloïse et sa famille m’a dérangé. Si leur animosité à toute la place dans l’intrigue, les mots utilisés sont durs, sans compromission

Peut être parce que je sais à quel point l’auteure attache de l’importance ses proches ?

Gwen nous raconte une romance de Noël assez drôle et un peu décalée nous donnant envie de mettre des cadeaux improbables sous le sapin la prochaine fois !

Le blog remercie son partenaire les Editions Addictives pour sa confiance et ce sp ainsi que l’auteure Gwen Delmas pour le très bon moment de lecture de notre Miss C.

 

 

 

Publié dans Service Presse

Et si l’aube nous appartenait tome 2 de Cendrine Roca

et-si-l-aube-nous-appartenait-tome-2-1061271-264-432

vecteur calendrier26 mars 2018

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 182 pages

Themes_B Amour – Romance – 2ème chance – Amitié – Découverte – Incompréhension

auto-édition

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 2,99 € – Ebook / 17,00 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Après le départ de l’homme qui a ravivé son cœur et avec qui elle a vécu une passion fulgurante, Alexandrine retrouve sa vie. Les interrogatoires se succèdent, la police recherche toujours les braqueurs en fuite et compte sur sa coopération, tandis que sa famille est aux petits soins. Obligée de mentir à tous, elle pourra néanmoins compter sur ses plus proches amis, Clarisse et Franck, pour la soutenir. Parviendra-t-elle à se détacher de cet homme dont elle ignore jusqu’au nom ? Et si l’occasion lui était donnée de le revoir, serait-elle prête à tout quitter une dernière fois ?

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

J’attendais avec impatience cette suite car faut dire que la fin du tome précédent m’a comme qui dirait laisser sur ma « FIN » lol… Ca ne pouvait pas se terminer ainsi et pourtant je me demandais vers quelle « suite » l’intrigue pouvait s’orienter et je dois dire que l’auteure a su me surprendre. Après un tome 1 riche en émotions, action et rebondissements, celui-ci est plus calme du côté de l’action mais on apprend à découvrir les personnages. 

Alors que sa « mésaventure » (du mois aux yeux des autres) se termine et qu’elle retrouve enfin les siens qui se sont fait énormément de soucis, Alexandrine tente de reprendre le dessus et reprendre sa vie là où elle l’avait laissé mais on sent de suite que le cœur n’y est pas tout comme son esprit… Personne dans son entourage ne comprend son désarroi et tous mettent ça sur le compte de sa « captivité » sauf Clarisse qui est au courant pour l’amoureux secret, et cette dernière essaye du mieux qu’elle peut de la soutenir. Alexandrine nous touche par sa détresse et son incapacité à oublier son « inconnu » et on aurait vraiment envie de la serrer dans nos bras pour la réconforter et lui donner le courage de remonter la pente. Mais rien ne sera facile pour elle et ce n’est pas son ami de toujours Franck qui facilitera la chose. En effet, ce dernier est toujours aussi amoureux d’elle et cette dernière aura du mal à se confier à lui mais elle veut être franche et ne pas lui laisser de faux espoir car son cœur est déjà pris par quelqu’un d’autre même si elle sait que cet amour est impossible. Franck aura une réaction démesurée qui m’a vraiment déçu de lui, même si on peut comprendre qu’il ait mal pris le fait d’être éconduit !!! D’ailleurs on se demande si leur relation pourra s’en remettre ?!

Parfois le destin est clément avec vous et vous donne un coup de pouce. En effet, un événement viendra mettre fin à la descente aux enfers d’Alexandrine et cette dernière y verra enfin une lueur d’espoir mais jusqu’à quand son bonheur aura-t-il droit à un sursis ?! Vous le découvrirez en découvrant ce tome…

Vous l’aurez compris, Alexandrine va de nouveau être confronté à son amoureux et à se proches. On va enfin en apprendre plus sur le passé de ces derniers, sur les raisons de leur choix mais aussi sur leur vie et leur personnalité et j’avoues que je me suis vraiment attachée à eux car derrière leur côté sombre se cachent des hommes au grand coeur et à la fidélité à toute épreuve.

Ne vous inquiétez pas la pétillante Clarisse sera toujours là pour « détendre » l’atmosphère par son ptit grain de folie sans oublier Franck… Vous ferez également la découverte de nouveau venu dont un que j’ai beaucoup apprécié tout comme Clarisse mdr Mais chut je ne vous en dirai pas plus car c’est à vous de le découvrir !!!

Ce tome est moins porté sur l’action mais plus sur la psychologie et la personnalité des personnage sans oublier le « dur » retour D’alexandrine à sa vie « d’avant »… L’histoire est vraiment prenante du début à la fin (et quelle fin) et très bien menée. On passe par pleins d’émotions et jusqu’au dernier moment on se demande quelle en sera l’issue finale… Alors HAPPY END ou pas ??? Telle est la question lol

Bon Cendrine j’vais te faire une ptite confidence : j’aurai bien aimé quelques lignes voir chapitres en plus sur l’avenir de certains personnages mais bon c’est juste parce-que je me suis attachée à tes personnages et que j’ai du mal à les laisser partir lol

La plume de Cendrine Roca m’a une fois de plus touchée et emportée dans son histoire. L’écriture est toujours aussi fluide, moderne, belle et agréable à lire. J’ai vraiment passé un très bon moment de lecture si bien que je n’ai pas vu les pages se tourner.

Pour conclure, je vous conseille de découvrir cette saga qui m’a vraiment plu et fait passer par divers sentiments.

Je remercie Cendrine Roca pour sa confiance et cette superbe sage que je ne regrette vraiment pas d’avoir découvert

 

Publié dans Chroniques de Maelle

Fucking Love tome 2 : For You d’Amheliie

fucking-love-tome-2-for-you-1038630-264-432

vecteur calendrier6 août 2018

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 470 pages

Themes_B Romance M/M – Érotisme – Romance – Homosexualité– Littérature gay et lesbienne

auto-édition

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 4,99 € – Ebook / 15,00 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Bienvenue dans l’univers du porno gay. Chez « FUCKING BOYS », le monde du X est revisité. Un an s’est écoulé depuis que Jaxson Howard a rencontré Dereck Cole. Au fur et à mesure des mois, les deux hommes ont lié une relation intense, faisant naitre des sentiments imprévus les menant à l’amour derrière les caméras. Tandis que Jax commençait à peine à se faire à l’idée d’être tombé amoureux d’un homme, tout est remis en question lorsque la mère de Sage revient. Ce come-back met à mal les décisions du jeune père de famille sur ses choix personnels et professionnels. Pour Dereck, le passé l’a rattrapé, et l’Hardeur se retrouve confronté aux réalités de la vie. L’acteur va devoir faire face à plusieurs combats : contre lui-même, et pour construire une histoire avec l’homme dont il est fou. Et quand un secret éclate au grand jour, il n’y a pas que Dereck qui est menacé. Alors, lorsque la réalité ressemble à une fiction, vont-ils résister ou sombrer ?

 

avis-de-maelle-bis

C’est avec un grand bonheur que je retrouve Jax, Dereck et tous les acteurs de fucking boys!

Le premier tome nous plongeait dans l’univers sulfureux, hot, intense de cette société de production et le début d’une relation pour nos deux partenaires.

Dans For You, la relation de nos deux hommes s’intensifie et ils se retrouvent chacun de leur côté avec leurs emmerdes. Quand l’ex de Jax débarque pour revendiquer son rôle de mère, Dereck est mis à mal par ses anciens partenaires.

Leur amour est fort, et par peur de mettre l’avenir de Sage et de Jax en danger, Dereck est prêt a s’effacer.

Mais Jax a pris de l’assurance dans ce tome, et est prêt à assumer ses sentiments.

Amheliie à encore une fois réussi à m’emporter  dans ce milieu. Les intrigues simultanées nous donnent notre lot d’émotions.

J’ai eu des envies de meurtres, des bouffées d’amour pour ces deux-là et leur relation de plus en plus intense.

Et Sage… Ce petit bout de fillette est juste craquante ! Elle apporte un vent de fraîcheur et m’a fait plus d’une fois sourire!

Encore un coup de cœur pour cette autrice qui sait à chaque fois me surprendre, me provoquer tout un tas de sentiments et le prochain tome ne manquera pas de finir dans ma bibliothèque !