Publié dans Interviews d'auteurs, Les nouveautés

Qui sont Les passeurs de lumière ? Interview exclusive de Blandine P. Martin

Je remercie tout d’abord Blandine P. Martin, qui a l’occasion de la réédition de sa saga « Les passeurs de lumière », a bien voulu répondre à nos questions concernant cette série, son univers et aussi ses personnages.

 

passeurs 1

sorti le 19 décembre 2019

 

  1. Qu’est-ce qui t’a donné envie d’écrire l’histoire de Jared et Elisa ?

C’était en 2014, je n’avais encore jamais écris un roman, ni même envisagé de le faire.

J’écrivais régulièrement des fanfictions pour le plaisir, et participais à des forums RPG.

Et puis cette histoire m’est venue et je me suis dit, pourquoi pas ? Après tout, je n’avais rien à perdre, juste à essayer. Je l’ai écrite. Trois tomes. Et j’ai cherché comment il fallait soumettre un texte à un éditeur, direction l’inconnu, toujours en me disant qu’essayer ne me coûtait rien. J’ai reçus plusieurs avis favorables et encourageants, à ma grande surprise ! Voilà comment sont nés les Passeurs de Lumière.

J’ai depuis roulé ma bosse dans l’univers littéraires, signé plusieurs contrats et finalement choix l’autoédition. Quand j’ai pu récupérer les droits sur cette saga, je l’ai retravaillée de fond en comble pour la reproposer  dans une nouvelle version.

 

  1. Pourquoi avoir choisi l’univers des Passeurs de Lumière ?

J’ai toujours aimé les univers fantastiques : ils permettent un infini de possibilités.

La romance est aussi une condition sinéquanone pour qu’une histoire me plaise. On écrit ce qu’on aimerait lire, de façon générale.

Je n’ai pas choisi cet univers, puisqu’il n’existait pas avant que je l’écrive, il m’est juste venu comme ça, au fil de mes inspirations.

 

extrait 1

 

  1. Pourquoi avoir choisi ces 2 personnages, Jared et Elisa, comme personnages principaux ? Qu’est-ce que ce choix a amené à l’histoire ?

De la même manière que l’univers : en tant qu’auteur, on ne choisit pas où notre inspiration nous mène. On sait qu’on doit le faire comme ça, un point c’est tout, sans essayer de comprendre pourquoi. C’est ce qui fait la magie de l’imaginaire : il nous murmure ce qu’il faut faire, sans s’embarrasser de raisons.

Les personnages n’étaient pas plus un choix que le reste, mes idées allaient juste en ce sens : ça n’a rien de réfléchi, une idée de roman, ça vient comme ça.

En revanche, on choisit la manière dont on aborde les événements, les rebondissements qu’on ajoute, on dessine aussi le caractère de nos héros, leurs particularités.

Je voulais une jeune femme d’aspect timide, observatrice, pas forcément bien dans sa peau, parce que je tenais à la voir évoluer au contact de ces nouveaux alliés.

Le héros masculin se devait d’être bienveillant, attentionné et doux, pour accompagner Elisa dans sa mission, mais il fallait garder une part de mystères…

 

  1. Comment t’es venu le choix du prénom de tes personnages ? Ont-ils une signification pour toi ?

Comme pour chacun de mes romans, je passe des heures à chercher celui qui colle à merveille, selon mes goûts et l’idée que je me fais de mes personnages, qui reflète sa personnalité, ses traits principaux, ses origines…

 

extrait 2

  1. Si l’un de tes personnages (celui de ton choix) devait s’adresser directement à toi que te dirait-il ?

J’imagine que si Charlie s’adressait à moi après avoir lu « son script » di dernier tome il me dirait un truc du genre :

«  Non, mais t’as fumé ? T’es dingue ou quoi ? Il va y avoir un de ces bordels ! »

Je l’imagine bien la main sur la bouche avec de grands yeux paniqués. Puis un sourire.

« Eh ben, ça va pas être de tout repose… mais ça en vaudra la peine ! ».

 

  1. Pourquoi le choix d’une saga et non un one-shot ?

Simplement parce que l’histoire le nécessitait.

Avant chaque roman, j’établis un plan général, les grandes lignes, les événements principaux, les différents niveaux d’intrigues, pour ne pas mélanger et bien équilibrer les phases du roman.

Je connais mon point de départ, et celui d’arriver. Et clairement, cette saga ne pouvait se faire en un seul tome !

Ça n’aurait aucun sens.

Ce genre de choix ne vient pas d’une décision, c’est juste qu’elle coule de source : soit on a clairement plusieurs étapes, qui nécessitent plusieurs tomes pour amener nos héros là où on veut, et à ce moment-là, il faut être sûr d’avoir l’intrigue suffisante pour, soit on a une intrigue qui se tient en un seul opus. C’est aussi simple que ça, pour moi.

Les Passeurs, en 2014, c’était mon premier écrit, donc je n’avais pas ces méthodes que j’ai mis en place aujourd’hui, mais déjà, je savais ce que l’histoire donnerait, je n’avançais pas à l’aveugle car généralement, ça ne mène nulle part, sinon à un récit déséquilibré ;

J’avais donc déjà en tête que ce ne serait pas le genre d’histoire qui se contenterait d’un tome, j’avais besoin de creuser, d’approfondir les personnages, de dévoiler les choses progressivement et d’embarque le lecteur au travers de trois fils rouges différents.

 

extrait 3

    7. (et dernière lol) Pourquoi avoir choisi cette fin au tome 1 ?

Parce que c’était l’histoire que j’avais dans la tête depuis le début. Je me répète mais je n’écris pas à l’aveugle, je planifie les grandes lignes, et ensuite, j’écris.

En plus, je suis passionnée de séries TV et j’écris mes sagas comme telles, avec des tomes semblables à des saisons : avec leur propre fil rouge et… leur cliffhanger de fin !

Oui, ça frustre, mais avouez on aime ça. En tout cas, j’aime ça en tant que lectrice et spectatrice, et on écrit ce qu’on aime.

 

passeurs 2

Sortie en numérique ET en papier : 20 janvier 2020

Publié dans Les nouveautés

Jour J – Sortie de « Secrets fondants et mojitos » de Mily Black

Quoi de mieux pour vous donner envie de le découvrir qu’un petit extrait ?! 

 

Extrait Mily Black

 

Je pense que le ton est donné, non ? mdr

Comme vous le voyez dans cet extrait vous ne vous ennuierez pas un sel instant alors foncez l’acheter sans plus attendre…

 

Pour vous le procurer :

* Sur Amazon c’est ici

* Sur la Fnac c’est ici

 

Publié dans Blog tour / Book tour, Interviews d'auteurs, Les nouveautés

J-2 – Interview de Caroline Costa à propos de son nouveau roman « Un bonheur à la campagne »

Interview auteure.jpg

 

0511-1101-0513-4935_female_artist_painting_a_portrait_clipart_image Portrait d’auteur

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes :

Je m’appelle Caroline Costa (comme la chanteuse… mais chacune sa passion). Je vis en Corse avec mon mari, mes enfants et aussi mon chat. Chaque jour, c’est un bonheur renouvelé de poser mon regard sur la mer et la montagne.

J’ai un travail officiel, qui permet de nourrir ma petite famille mais aussi mon imaginaire. En effet, on me pose parfois la question : pourrais-tu arrêter de travailler pour te consacrer à l’écriture ? La réponse est non. Mon boulot fait partie de mon équilibre.

Quand vous étiez petit(e), vous vouliez faire quoi plus tard ?

Aimant l’Histoire, je rêvais d’être archéologue pour découvrir plein de secrets enfouis sous la terre. Comme je n’étais pas faite pour les loooongues études, j’en suis restée aux films d’Indiana Jones ^^ Plutôt BG Harrison Ford !

Quand avez-vous commencé à écrire ? Et qu’est-ce qui (ou qui) vous en a donné envie ?

J’ai commencé à l’adolescence. Je gribouillais sur des petits cahiers avec mon stylo Bic. Ils sont toujours dans un carton au garage. Et ils y resteront ! Je me suis remise à l’écriture une fois installée dans la vie. J’avais ça en moi, il fallait juste attendre que ça « revienne ». Je mesure ma chance d’avoir vu mon premier roman être publié.

De quoi vous ne pourriez pas vous passer ?

De chocolat !! Et bien sûr de livres… je me balade toujours avec un roman dans mon sac.

 

51158824_2168869009838529_121453166800666624_n.jpg Parlons un peu de votre nouveau roman

 

Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire ce roman ?

J’avais envie d’écrire sur des gens « normaux », qui ont des envies, des rêves mais aussi un quotidien qui les rattrape. Pas de milliardaire, pas de tatoué, pas de chambre rouge…

Où avez-vous puisé votre inspiration quant à ce roman ?

Bonne question ! Généralement je ne sais pas d’où me vient l’inspiration. J’écris quand j’ai toute l’idée en tête : je fais un plan, j’esquisse mes personnages…. Mais souvent je me laisse embarquée !

Pouvez-vous nous le présenter en quelques lignes ?

Lyn est une journaliste avec de l’ambition et du caractère. Mais quand elle doit interviewer Paul, un éleveur de chèvres, elle tombe sur plus forte tête qu’elle !

J’aime bien les duos explosifs, les couples que tout oppose ! Je dois être sadique…

Est-ce que les personnages de ce roman vous ont été inspirés par quelqu’un de précis (une personnalité connue, quelqu’un que vous connaissez… ) ?

Re-bonne question. J’ai plutôt une idée de caractère qu’un portrait physique en tête pour mes personnages.

 

indexVos projets

 

Quels sont vos envies et projets pour l’année 2019 (et les suivantes) ?

Je suis en train de finaliser une romance avec une pointe d’historique et j’ai déjà rédigé le plan d’un nouveau projet.

A nouveau, j’écrirais avec des personnages très contrastés et une belle évolution dans les sentiments.

Avez-vous prévu d’aller sur des salons (en exposant ou en visiteur) ? si oui, lesquels (pour que les lecteurs puissent prévoir de vous y retrouver)

Pas cette année non ! Je ne me suis toujours pas remise du Salon du Livre de Paris en mars dernier… Y aller tous les deux ans me semble un rythme plus prudent pour mes pieds et mes oreilles !

Publié dans Blog tour / Book tour, Les nouveautés

J-5 avant la sortie de « Un bonheur à la campagne » de Caroline Costa

La prochain roman de Caroline Costa sortira en format numérique uniquement le 27 février prochain.

bonheur

Il est déjà en pré-commande que les plateformes d’achat légales de livres.

 

Et comme je suis très curieuse, je vous mets à contribution en me répondant à la question ci-dessous lol

Questions aux lecteurs

J’espère que vous serez nombreux(ses) à y répondre.

 

Et surtout suivez bien le booktour consacré à Caroline Costa car il se pourrait qu’il y ait une surprise d’ici peu mdr

Publié dans Blog tour / Book tour, Les nouveautés

J-3 avant la sortie de « Mon ange, mon pirate » de Mily Black

Bonjour,

Aujourd’hui je vous propose de découvrir la ptite interview que Mily Black a accordé au blog.

 

  1. Pourriez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Voilà, je m’appelle Mily Black. Dans la vraie vie, je réponds au doux nom de Mamaaaaaaaaaaaaaaaaaaan ou encore de M’dame. Je suis auteure depuis 11 ans, d’abord dans le monde de la fanfiction (fandom Harry Potter), puis dans l’édition. J’ai à mon actif 2 nouvelles parues dans des recueils de Harlequin et de 9 romans, dont Mon ange, mon pirate. Et pas mal de manuscrits terminés sur mon ordinateur qui n’attendent que de s’exprimer.

  1. Quand avez-vous commencé à écrire et qu’est-ce qui (ou qui) vous en a donné envie ?

Franchement d’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé lire et écrire. Ça en a surpris plus d’un quand j’ai commencé de hautes études en Sciences ! Quant à la raison, et là, c’est avec un recul très « adulte », je pense que ce sont les circonstances, un besoin d’évasion et de créer un quotidien meilleur.

  1. Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire Mon ange mon pirate ?

Un mauvais livre. Ouais, je sais, ce n’est pas beau de dire ça, mais je ne donnerai ni nom ni titre. Je suis ressortie de la lecture d’une romance furieuse par les incohérences et les facilités choisies par l’auteure.

Je venais de terminer un manuscrit, je n’avais pas commencé le suivant. J’ai donc construit l’histoire d’Ange et rapidement j’ai compris que je me devais de l’écrire avant Samia (le tome 2 de Something about you). Ça a été de vraies montagnes russes émotionnelles, mais je voulais que le lecteur se sente totalement impliqué.

  1. Est-ce que les personnages de ce roman vous ont été inspirés pour quelqu’un de précis (une personnalité connue, quelqu’un que vous connaissez…) ?

Je ne m’inspire jamais de personnes réelles. Pour quelques-uns de mes romans, je me suis servie de mon vécu, mais jamais je n’irais « utiliser » quelqu’un pour un de mes personnages. Je craindrais trop de blesser.

  1. Pour finir, quel est votre livre préféré parmi les vôtres et pourquoi ?

Dure question… Je crois que c’est celui que je n’ai pas encore écrit.

Je m’explique.

Là, je suis en pleine rédaction du tome 3 de Something about you. J’adore mes personnages, l’ambiance et le scénario, mais mon esprit est déjà axé sur le suivant, à imaginer des dialogues, des rebondissements… Et j’ai hâte de coucher tout cela sur « papier », c’est toujours ainsi pour moi.

J’aime cette impatience, cette envie de commencer une nouvelle histoire et l’excitation qui précède les premiers mots.