Publié dans Interviews d'auteurs

In scontru di … Florence Cochet

15424415_10154851189164228_2120985370_n

Je remercie tout d’abord Florence d’avoir bien voulu répondre à mes questions.

Interview en date du : 06/01/16

 

0511-1101-0513-4935_female_artist_painting_a_portrait_clipart_image Portrait d’auteur

Nom et Prénom et/ou pseudo d’auteur(e) :

Florence Cochet

Si vous deviez vous présenter en quelques lignes :

Épicurienne, je me laisse facilement tenter par une tablette de chocolat – suisse, évidemment ! –, une coupe de champagne ou un livre passionnant. (Les trois en même temps, c’est encore mieux.)

Au quotidien, je conjugue les verbes aimer, enseigner et surtout, raconter. J’écris d’ailleurs toutes les histoires qui me passent par la tête… et il y en a beaucoup.

Quand vous étiez petit(e), vous vouliez faire quoi plus tard ?

Vétérinaire

Quand avez-vous commencé à écrire ? Et qu’est-ce qui (ou qui) vous en a donné envie ?

A l’adolescence, je dirais… quant à savoir pourquoi… peut-être parce que je ne sais ni dessiner ni coudre ni cuisiner. :o)

 

De quoi vous ne pourriez pas vous passer ?

Tellement de choses… dans un désordre magistral : ma famille et mes amis, lire, écrire, le champagne, le chocolat, la mer, le soleil, l’amour…

Votre émission de tv favorite :

aucune, je ne regarde la TV que si mon Homme est à la maison.

Votre film favori :

Hatari

Justement, si un film était produit sur votre vie, qui jouerait votre rôle et pourquoi ?

Mmmmh Angelina Jolie (et je ne dirai pas pourquoi…)

Votre série favorite :

Kate Daniels (en livre)

Votre chanson préférée :

« Flo » de Pierre Bachelet, en mode récent : « Guilty » de Rag’n’Bone Man et « The Phoenix » de Fall out Boy

Votre idole :

je n’en ai pas… je crois que je n’aime pas ce mot.

Quelle est la 1ère chose que vous faites en vous levant le matin ?

Ouvrir les yeux, me diriger au radar vers la cuisine, me faire un café.

Quels sont vos tics ou vos manies ?

Bonne question, à poser à ceux qui m’entourent… De base, je dirais « râler ».

Croyez-vous au destin ?

Oui.

Quel mot utilisez-vous trop souvent ?

« Attends »

Avez-vous déjà eu un ami imaginaire ?

Non

 

5 Vos livres

Le livre que vous lisez actuellement :

« Le nom du vent »

Justement, si vous étiez un livre, vous seriez lequel ? Et pourquoi ?

Je serais un grimoire magique au fin fond d’une bibliothèque, en attente du lecteur qui m’ouvrira pour répandre à nouveau la magie sur le monde.

Quel est votre petit rituel pour écrire ?

Aucun, si ce n’est ouvrir mon ordinateur portable.

Quel est votre livre préféré parmi les vôtres ?

« Par le sang »

Quel est votre personnage, parmi vos personnages, préféré ?

Gobe-Mouche

Quel est l’endroit où vous aimeriez écrire ?

Sur une plage, à l’ombre d’un palmier.

Duquel de vos livres aimeriez-vous qu’un grand cinéaste, style Spielberg, s’inspire pour en faire un de ses prochains films ?

Soit « Par le sang », soit « Dragon », que je suis en train d’écrire.

 

indexVos projets

Quels sont vos envies et projets pour l’année 2017 (et les suivantes) ?

Ils sont très (trop) nombreux. Dans l’ordre « prévu sauf modifications » :

– terminer « Dragon » et lui trouver une bonne maison

– reprendre et allonger « La Belle et le Solitaire »

– écrire une suite à ma « Domination des sens » autour de Jérôme et Marion

Avez-vous prévu d’aller sur des salons (en exposant ou en visiteur) ? si oui, lesquels (pour que les lecteurs puissent prévoir de vous y retrouver)

Pour l’instant, aucun, mais mon site www.florence-cochet.com est régulièrement mis à jour…

Publicités
Publié dans Interviews d'auteurs

In scontru di … Emilie Rivard

15424415_10154851189164228_2120985370_n

Je remercie tout d’abord Emilie d’avoir bien voulu répondre à mes questions.

Interview réalisée le 05/01/2017.

 

0511-1101-0513-4935_female_artist_painting_a_portrait_clipart_image Portrait d’auteur

Nom et Prénom et/ou pseudo d’auteur(e) :

Émilie Rivard

Si vous deviez vous présenter en quelques lignes :

Une auteure un peu dingue au but bien défini : s’amuser et emmener ses lecteurs dans sa folie

Quand vous étiez petit(e), vous vouliez faire quoi plus tard ?

J’ai passé par tous les métiers, doutant que l’écriture me permettrait de vivre. J’ai d’ailleurs étudié dans le domaine du tourisme avant de me mettre à l’écriture à temps plein.

Quand avez-vous commencé à écrire ? Et qu’est-ce qui (ou qui) vous en a donné envie ?

J’ai toujours adoré écrire des histoires. À l’adolescence, j’écrivais constamment, d’ailleurs. Mais c’est en étudiant (pour le plaisir surtout) en création littéraire à l’université que j’ai vraiment vu les possibilités. C’est d’ailleurs à cette période que j’ai publié mon premier roman : Mon frère est un vampire.

De quoi vous ne pourriez pas vous passer ?

De créer (quand je passe plusieurs jours sans écrire, je deviens complètement insupportable !), de mes enfants et de café.

Votre film favori :

LE film de mon enfance : La guerre des tuques.

Justement, si un film était produit sur votre vie, qui jouerait votre rôle et pourquoi ?

Wow ! Excellente question… Je n’en ai aucune idée ! Cela dit, le film ne serait pas si palpitant ! Ha haha !

Quelle est la 1ère chose que vous faites en vous levant le matin ?

Boire un café.

Croyez-vous au destin ?

La vie m’a montré à plusieurs reprises que les choses finissent toujours par se placer naturellement et que quand un projet tombe à l’eau, c’est parce qu’un encore plus fantastique viendra. Est-ce vrai ou juste une impression ? Peu importe, ça me fait du bien de voir les choses avec optimisme.

 

5 Vos livres

Le livre que vous lisez actuellement :

Je viens tout juste de terminer Les fleurs du Nord de la sympathique auteure Valérie Harvey.

Justement, si vous étiez un livre, vous seriez lequel ? Et pourquoi ?

Un livre jeunesse qui ne se prend pas au sérieux.

Quel est votre petit rituel pour écrire ?

Je n’ai pas d’horaire fixe, mais j’écris le plus souvent dans mon salon (où se trouve mon bureau), assise sur un ballon d’exercice ou debout.

Quel est votre livre préféré parmi les vôtres ?

Trop difficile ! Cependant, je garderai toujours un attachement très fort pour le premier, Mon frère est un vampire. J’aime aussi beaucoup mon album Vrai de vrai, papi ? qui a un ton très différent des autres. J’ai aussi un plaisir fou à écrire la série Pourquoi… ? Finalement, mes romans pour plus vieux, Ma vie autour d’une tasse John Deere et 1re Avenue sont aussi particuliers pour moi.

Quel est votre personnage, parmi vos personnages, préféré ?

Encore là, je suis très attachée à plusieurs personnages ! Éliane l’extraterrestre de la nouvelle série Extra, Laura de 1re avenue, Hugo de La face cachée du clown et de Sans pause publicitaire, Théophile de la série Pouruqoi… ? en seraient quelques-uns.

Quel est l’endroit où vous aimeriez écrire ?

Je crois que chaque auteur aimerait avoir l’occasion de s’isoler sur une île déserte, de temps à autres !

Duquel de vos livres aimeriez-vous qu’un grand cinéaste, style Spielberg, s’inspire pour en faire un de ses prochains films ?

Des libraires ont dit de Ma vie autour d’une tasse John Deere qu’il ferait une bonne série télé. Je crois que 1re avenue a un petit côté cinématographique également, en plus d’avoir déjà sa trame sonore ! C’est d’ailleurs un film, le film américain Garden State de ZachBraff qui est à l’origine de ce roman.

 

indexVos projets

Quels sont vos envies et projets pour l’année 2017 (et les suivantes) ?

Je poursuis la série Extra avec mon amie illustratrice et grande complice Mika, J’écrirai un troisième roman policier dans la collection Slalom, je prévois la suite du roman pour jeunes adultes 1re avenue, je travaille aussi sur un roman autour de grands artistes contemporains québécois… Tout ça m’occupera jusqu’à l’été, ensuite, on verra !

 

Avez-vous prévu d’aller sur des salons (en exposant ou en visiteur) ? si oui, lesquels (pour que les lecteurs puissent prévoir de vous y retrouver)

Je fais la plupart des salons au Québec. Toutes les infos se trouvent sur ma page facebook ! 😉

Publié dans Interviews d'auteurs

In scontru di … Maryrhage

Leticia

Je remercie tout d’abord Maryrhage d’avoir bien voulu répondre à mes questions.

Interview réalisée le 27/01/2017.

 

0511-1101-0513-4935_female_artist_painting_a_portrait_clipart_image Portrait d’auteur

Nom et Prénom et/ou pseudo d’auteur(e) :

Maryrhage

 

Si vous deviez vous présenter en quelques lignes :

Toujours difficile de se présenter, alors je dirais que je suis Maryrhage, que j’ai 33 ans, que je suis auteure de romance principalement contemporaine (MM inclus 😉 et que j’adore ça !

Quand vous étiez petit(e), vous vouliez faire quoi plus tard ?

Tellement de choses ! Des choses impossibles comme être une rock star et d’autres plus accessibles qui tourne autour de la justice, probablement avocate ou procureur.

Quand avez-vous commencé à écrire ? Et qu’est-ce qui (ou qui) vous en a donné envie ?

J’ai commencé à écrire des histoires très jeunes, que je gardais pour moi, c‘était un besoin de vivre mes rêves à travers mes écrits. Mais j’ai commencé à réellement y croire il y cinq ans, quand j’ai rencontré Amhéliie.

 

De quoi vous ne pourriez pas vous passer ?

De musique. Je pourrais cesser de lire ou d’écrire et me raconter des histoires dans ma tête mais je ne pourrais jamais créer de la musique alors je ne pourrais jamais me passer d‘elle et de ce qu’elle me fait ressentir.

 

Votre émission de tv favorite :

Je ne regarde pas énormément la TV, mais dernièrement je suis tombée sur « Quotidien » animé par Yann Barthès et j’accroche bien avec le concept.

 

Votre film favori :

« Sur la route de Madison » une des plus belles histoires d’amour que j’ai vue, et joué avec brio par deux acteurs de légendes !

Justement, si un film était produit sur votre vie, qui jouerait votre rôle et pourquoi ?

hum Melissa McCarty je dirais, pour le coté physique déjà et ensuite parce qu’elle est drôle et que rire c’est quand même ce qu’il y a de mieux.

Votre série favorite :

ouch une seulement c’est trop dure, j’en ai 3 favorites, Sons Of Anarchy pour le coté bad boy, hors la lois et ce que ça entraine et un peu pour Jax quand même.Bansheeparce que derrière son coté violent cette série est une véritable ode à l’amour et Rectify parce que l’injustice m’a toujours révolté et que Daniel, le héros de cette série, me touche comme rarement c’est arrivé dans une série.

 

Votre chanson préférée :

Là aussi, une seule c’est compliqué alors je vais dire celle du moment, parce que ça change en moyenne toutes les semaines en fonction des découvertes, « Pieces » de Rob Thomas.

Votre idole :

Il y a beaucoup de gens que j’admire pour ce qu’ils ont fait ou ce qu’ils ont apporté au monde mais il n’y a que mon fils que j’idolâtre 😉

 

Quelle est la 1ère chose que vous faites en vous levant le matin ?

Aller voir mon fils, des fois qu’il se soit enfui pendant la nuit.

 

Quels sont vos tics ou vos manies ?

La cigarette ! Horrible manie !

 

Quelle a été votre plus grosse honte ? Et la chose le plus drôle qui vous soit arrivé(e) dernièrement ?

Hum dernièrement j’étais en compagnie d’une lectrice pour lui dédicacer des livres, j’étais donc en pleine concentration pour ne pas écrire des conneries. Elle discutait avec mon amie qui m’avait accompagné et j‘ai pris la discussion en cours en comprenant seulement « mais c’est vrai qu’en ce moment ça marche bien », moi je réponds « oui, effectivement depuis les Blood ça marche bien » le regard étrange aurait du m’alerter, elle m’a répondue « non mais je parlais de la lecture en général ». Gros blanc puis je suis retournée à ma dédicace en me retenant de rire.

Croyez-vous au destin ?

Jusqu’à récemment non, mais j’ai rencontré une personne qui me fait me demander justement, pourquoi maintenant, pourquoi de cette façon et pourquoi on s‘apporte tant mutuellement si ce n’est à cause du destin ?

Quelle est votre phrase culte favorite  ? Et votre citation favorite  ?

« Vis comme si tu devais mourir demain, apprend comme si tu devais vivre toujours » une citation de Ghandi que j’essaye de mettre en pratique 😉

 

Quelle est votre plus grande qualité ? Et votre plus gros défaut ?

Probablement ma générosité, et ma fainéantise lol ce qui est rarement compatible avec le métier d’auteur mais je me soigne !

 

Quel mot utilisez-vous trop souvent ?

Fuck(so class 😉 )

 

Avez-vous déjà eu un ami imaginaire ?

Non jamais, j’ai une grande imagination et je suis très solitaire mais pas d’ami imaginaire.

 

5 Vos livres

Le livre que vous lisez actuellement :

Forbidden de Tabitha Suzuma.

Quel est votre petit rituel pour écrire ?

Enclenché Spotify, prendre un café, chanter en cherchant le premier mot, la première phrase et ensuite se laisser guider par les idées.

Quel est votre livre préféré parmi les vôtres ?

Oulala un seul c’est compliqué, ils ont tous ma préférence pour différentes raisons. Les Blood parce que ce sont des fantasmes sur pattes, « Hors Jeu » parce que Wade et Nikki sont tellement hot, « Ecris-moi » parce qu’il me fait du bien, « Free Fallin’ » pour son sujet qui m’interpelle, « Vampires Et Rock Stars » parce que c’est notre première saga, « Trouble » pour son intensité, « Madness » et « Wekaness » pour Marie qui me touche beaucoup, « Your Song » pour la musique, « Addicted To You » pour le couple improbable que forme Seth et Memphis, « Dem& Sven » parce qu’ils me font rire et « Road » pour la leçon de vie.

Quel est votre personnage, parmi vos personnages, préféré ?

lol c’est vraiment difficile comme question ! Mais s’il faut en choisir un, ce ne sera pas un des miens, mais celui d’Am même si le livre a été écrit en commun. C’est Reagan de « With You », cet homme est torturé parce qu’il a vécue, il est en colère, il souffre, il est courageux et on ne peut que succomber à cet homme quand on voit à quel point il aime Vic.

Quel est l’endroit où vous aimeriez écrire ?

Dans une énorme bibliothèque ancienne qui sent bon le livre et le bois.

Duquel de vos livres aimeriez-vous qu’un grand cinéaste, style Spielberg, s’inspire pour en faire un de ses prochains films ?

Blood Of Silence, voir ces bikers sur grand écran serait génial et en plus comme c’est une série, il y aurait sept films !

 

indexVos projets

Quels sont vos envies et projets pour l’année 2017 (et les suivantes) ?

On grouille de projet avec Am pour cette année. En duo, on vient de finir le tome 5 des Blood sur Nirvana qui sortira en juin, avant ça il y aura « With You », une histoire plus sombre qui sortira en mars et pour la fin d’année on devrait avoir un MM qui s’appel « Jäger » qui traitera de la chasse des nazis dans les années soixante.

En solo, je bosse actuellement sur « Velvet Love » une romance pleine d’humour avec une héroïne atypique et qui devrait être prêt pour avril, ensuite il y aura le tome 2 de Free Fallin’ que j’ai hâte de commencer !

Des envies, il y en a tellement, mais un MM en solo certainement, pour 2018

Avez-vous prévu d’aller sur des salons (en exposant ou en visiteur) ? si oui, lesquels (pour que les lecteurs puissent prévoir de vous y retrouver)

Oui, nous serons présentes en tant qu’auteurs au festival du roman féminin à Paris les 12 et 13 mai 2017, on a tellement hâte de participer à cet événement, de vous rencontrer et de pouvoir débattre avec les lecteurs.

Publié dans Interviews d'auteurs

In scontru di … Pierre Thiry

Leticia

Je remercie tout d’abord Pierre d’avoir bien voulu répondre à mes questions.

Interview en date du : 21/12/16

 

0511-1101-0513-4935_female_artist_painting_a_portrait_clipart_image Portrait d’auteur

Nom et Prénom et/ou pseudo d’auteur(e) :

THIRY, Pierre

Si vous deviez vous présenter en quelques lignes :

Je m’appelle Pierre Thiry, je suis Lorrain d’origine mais je vis en Normandie. Je suis animateur d’ateliers d’écriture et auteur. Je peux me définir comme un passionné des mots, de langues et d’écriture… J’adore les librairies et les livres. Modestement j’en ai publié quatre :

« Ramsès au pays des points-virgules » (fiction fantaisiste pour tous lecteurs de dix à cent-dix ans),

« Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-Mines » (un conte pour enfants), « Le Mystère du pont Gustave-Flaubert » (un roman ou un « polar décalé »),

« Sansonnets un cygne à l’envers » (ou « Cent sonnets insignes allant vers… » un recueil de cent courts textes : des sonnets…

J’ai eu la chance que ces livres intéressent des internautes qui en ont parlé par exemple sur le forum Babelio

Quand vous étiez petit(e), vous vouliez faire quoi plus tard ?

Lorsque j’étais petit je disais volontiers : « Quand je serai grand, je serai écrivain… » Et quand je suis devenu grand, j’ai été assez déçu de ne pas devenir complètement écrivain.

Quand avez-vous commencé à écrire ? Et qu’est-ce qui (ou qui) vous en a donné envie ?

Dès que j’ai appris à le faire. Ce sont les premiers livres que j’ai aimé qui m’ont donné envie d’écrire. Mais j’ai sans doute aussi bénéficié d’un entourage amical et familial favorable à cela.

De quoi vous ne pourriez pas vous passer ?

De mes livres.

Votre émission de tv favorite :

« Apostrophes » de Bernard Pivot, c’est une émission qui était diffusée tous les vendredi soir. http://www.ina.fr/video/I00008392/claude-hagege-et-raymond-devos-video.html Ensuite il y avait le « Cinéma de minuit ». Je regardais souvent les deux. Ces émissions n’existent plus je crois… Je  n’ai plus la télévison.

Votre film favori :

« Playtime » de Jacques Tati. C’est le film que j’aime aujourd’hui (https://www.youtube.com/watch?v=ZO3SIkso0QQ) . Vous m’auriez posé la question hier j’aurais peut-être répondu « Les Petites marguerites » de Vera Chtylova (http://www.dailymotion.com/video/x7kwuw_les-petites-marguerites_shortfilms ) et avant hier j’aurais  assuré que c’était  « Drôle de drame » de Marcel Carné (https://www.youtube.com/watch?v=ZDce7Kl_LDo) , et puis il y a quelques années j’aurais évoqué « To be or not to be » d’Ernst Lubitsch. Mon film favori change sans arrêt (comme les images qui ne cessent de défiler).

Justement, si un film était produit sur votre vie, qui jouerait votre rôle et pourquoi ?

Moi-même. J’imagine que ce film serait un documentaire, il serait donc naturel que je joue mon rôle. Et puis si c’était un film de fiction, j’aimerais également jouer à être moi-même.

Votre série favorite :

« Grey’s anatomy » un peu par nostalgie, à cause de souvenirs que cette série m’inspire mais aussi par esprit de contradiction parce-que je n’aime pas les hôpitaux… J’aime bien aussi Kaamelot, Petits meurtres d’après Agatha Christie. Je regarde aussi avec plaisir les vieilles séries comme « Zorro » ou bien « Chapeau melon et bottes de cuir »…. Mais je ne passe pas ma vie devant la télévision et d’autant plus que je n’aime pas la télévision. Je préfère lire, écrire ou aller au cinéma.

Votre chanson préférée :

« Why » par Tracy Chapman (https://www.youtube.com/watch?v=K-WpxSrmV4Y ). C’est ma chanson préférée du moment. Je change souvent dans mes coups de cour musicaux. J’aurais pu vous citer « Browning » par Edith Piaf, « Il fait trop beau pour travailller » par Les Parisiennes » ou bien encore « Hit the road Jack »  par Ray Charles et les raylettes. Et puis j’oublie Benabar, Jacques Brel ou Serge Gainsbourg, Georges Brassens ou Ella Fitzgerald, Boris Vian ou Henry Salvador… J’ai énormément de chansons préférées… J’en évoque souvent quelques-unes dans mes livres…

Votre idole :

Je ne crois pas en avoir d’idoles mais il y a des gens que j’admire beaucoup… Je ne peux tous les citer mais il y en a que je ne peux oublier : Lawrence Sterne l’auteur de « Vie et opinion de Tristram Shandy » ou bien Malherbe (considéré comme l’un des initiateurs de français moderne), Montesquieu (un des fondateurs de la sociologie), Gustave Flaubert, Stendhal, Martin Luther King, Jean-Sébastien Bach ou Mozart ou bien encore Kierkegaard écrivant sur Mozart ou encore Raymond Devos ce formidable virtuose des mots… Il y a tant de noms qu’il faudrait citer.

Quelle est la 1ère chose que vous faites en vous levant le matin ?

Je prépare du café.

Quelle a été votre plus grosse honte ? Et la chose le plus drôle qui vous soit arrivé(e) dernièrement ?

Ma plus grosse honte ? Heu je ne sais pas… peut-être en retard dans mon travail d’écriture… La chose la plus drôle qui me soit arrivée dernièrement ? Avoir dédicacé mon petit conte Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-Mines à une petite fille s’appelant Shéhérazade comme la narratrice des Contes des mille-et-une nuits. Cela m’a amusé, mais intimidé aussi…

Quels sont vos tics ou vos manies ?

Je n’en ai aucun à part le fait de préparer du café le matin et d’écrire tous les jours et de ne m’endormir avant d’avoir lu au moins un chapitre…

Croyez-vous au destin ?

Qu’est-ce que le destin ? Est-ce une force inexorable à laquelle on ne peut échapper ? Est-ce simplement une manifestation du hasard ? Mais qu’est-ce que le hasard ? Le destin n’est-il pas le simple aboutissement de notre liberté ? Mais qu’est-ce que la liberté ? Je crois en la liberté sans savoir exactement ce dont il s’agit… Il faudrait peut-être écrire une infinité de livres nouveaux pour répondre à votre question.

Quelle est votre phrase culte favorite  ? Et votre citation favorite  ?

 

J’applique volontiers à l’écriture une citation d’un auteur japonais Okakura Kakuzo dans « Le livre du thé ». A mes yeux écrire c’est « accomplir quelque chose de possible dans cette chose impossible que nous savons être la vie ». Il y a également une citation de Gustave Flaubert que j’aime beaucoup : « Aucun génie n’a conclu et aucun grand livre ne conclut ! parce que l’humanité elle- même est toujours en marche et qu’elle ne conclut pas… »

Quelle est votre plus grande qualité ? Et votre plus gros défaut ?

Ma plus grande qualité : la patience… Mon plus gros défaut ? L’impatience…

Quel mot utilisez-vous trop souvent ?

L’expression « Il faudrait que… »

Avez-vous déjà eu un ami imaginaire ?

Il me semble que l’amitié ne peut être que réelle… Mais c’est une affaire compliquée. Sur ce sujet il y a encore beaucoup de livres à écrire… Ceux que j’écris ont toujours un rapport avec mes amitiés.

 

5 Vos livres

Le livre que vous lisez actuellement :

C’est un bouquin qui m’amuse beaucoup et que je prends le temps de lire pour pour me détendre : « Bons baisers de Mesménie » de Fabienne Betting, une auteur rencontrée au Salon du livre de Villennes-sur-Seine auquel j’ai participé dernièrement. Mais je lis toujours plusieurs livres à la fois. Sur ma table de nuit j’ai aussi les poésies de Malherbe, les ouvres complètes de Montesquieu et quelques romans de Jules Verne…

Justement, si vous étiez un livre, vous seriez lequel ? Et pourquoi ?

« Vie et opinions de Tristram Shandy » de Lawrence Sterne c’est un de mes romans cultes. Mais dans cette catégorie, il faudrait aussi que je cite « L’homme qui rit » de Victor Hugo, « Vingt-mille lieues sous les mers » ou « Mathias Sandorf » de Jules Verne, « Les lettres persanes » ou « L’Esprit des lois » de Montesquieu, « La Chartreuse de Parme » de Stendhal…

Quel est votre petit rituel pour écrire ?

Je n’en ai pas. J’écris dès que je peux, là où je suis.

Quel est votre livre préféré parmi les vôtres ?

« Sansonnets un cygne à l’envers. » parce-que c’est le dernier publié et qu’il a reçu beaucoup de beau retours de lecture de la part de ses lecteurs… Mais il est difficile de n’en choisir qu’un seul. J’ai aussi un petit faible pour « Ramsès au pays des points-virgules » parce-que c’est un petit conte loufoque et absurde mais aussi parce-qu’il a fait l’objet d’un mémoire de Master « Littérature française » à l’Université de Constantine en Algérie et que cette année scolaire il est étudié comme « ?uvre au programme » en classe dans un C.F.A.

Cependant celui que je préfère vraiment avant tous les autres est l’un de ceux que je suis en train d’écrire et qui n’est pas encore fini et qui j’espère sera à la hauteur de mes attentes…

Quel est votre personnage, parmi vos personnages, préféré ?

Charles Hockolmess le chat noir au chapeau melon que j’ai inventé pour « Ramsès au pays des points-virgules » et qui réapparaît dans « Le Mystère du pont Gustave-Flaubert ». J’aime bien également Isidore Tiperanole du conte « Isidore Tiperanole  et les trois lapins de Montceau-les-Mines » mais aussi Salammbô la bibliothécaire (et danseuse) dans « Le Mystère du pont Gustave-Flaubert…

Quel est l’endroit où vous aimeriez écrire ?

Aucun en particulier… Je peux écrire un peu partout. J’écris chez moi à mon bureau, dans un café, dans le train ou dans l’autobus…

Duquel de vos livres aimeriez-vous qu’un grand cinéaste, style Spielberg, s’inspire pour en faire un de ses prochains films ?

Steven Spielberg !!! Vous le connaissez ??? Ah ! Ah ! Ah ! Cela m’amuserait beaucoup que Steven Spielberg fasse un film à partir du « Mystère du pont Gustave-Flaubert » !!! Mais y parviendrait-il ? Je crois que je préfèrerais que ce soit un réalisateur français. Si vous en connaissez un que vous voulez me le présenter et que vous arrivez à le convaincre n’hésitez pas. Mais il y aura sans doute un gros travail d’adaptation à faire.

 

indexVos projets

Quels sont vos envies et projets pour l’année 2017 (et les suivantes) ?

En 2017 j’espère animer de nombreux ateliers d’écriture en multipliant les lieux afin de toucher un plus grand nombre de participants (vous pouvez en suivre la programmation sur mon site internet ici http://charles-hockolmess.e-monsite.com/pages/ateliers-d-ecriture-animes-par-pierre-thiry-1.html )

J’ai également quatre ou cinq projets d’écriture en cours dont deux que je devrais bientôt finir. J’espère les publier en 2017 (les autres devraient voir le jour plus tard).

Avez-vous prévu d’aller sur des salons (en exposant ou en visiteur) ? si oui, lesquels (pour que les lecteurs puissent prévoir de vous y retrouver)

Je serai présent en tant qu’auteur sur plusieurs salons dans les mois à venir. Je dédicacerai mes livres le 12 mars au forum « Vivre et l’écrire » un salon du livre organisé à Triel-sur-Seine dans les Yvelines. Entre le 24 et le 27 mars (la date est encore à préciser) je serai présent au Salon du livre de Paris également pour y dédicacer mes livres… Je serai probablement présent sur d’autres salons encore mais pour le moment j’attends des confirmations. Pour celles et ceux qui veulent les connaître dates elles seront annoncées sur mon site internet.

 

Publié dans Interviews d'auteurs

In scontru di … Leticia Joguin-Rouxelle

Leticia

Je remercie tout d’abord Leticia d’avoir bien voulu répondre à mes questions.

Interview en date du : 20/12/16

 

0511-1101-0513-4935_female_artist_painting_a_portrait_clipart_image Portrait d’auteur

Nom et Prénom et/ou pseudo d’auteur(e) :

Léticia Joguin-Rouxelle

Si vous deviez vous présenter en quelques lignes :

Heu… C’est un exercice que je déteste faire, vraiment parler de moi ce n’est pas du tout ce que j’ affectionne faire, donc on va faire simple et court, j’ai 37 ans, je suis maman de deux garçons de 7 et 12 ans et j’écris à l’occasion…

Quand vous étiez petit(e), vous vouliez faire quoi plus tard ?

Petite je voulais être comédienne, actrice comme mon idole Marilyn Monroe et pourtant j’ écrivais déjà…

Quand avez-vous commencé à écrire ? Et qu’est-ce qui (ou qui) vous en a donné envie ?

J’ai commencé à écrire en fait, dès que j’ ai su écrire… Des poèmes, des textes, des chansons… L’écriture a toujours été là, mon amie, ma confidente, elle sait tout de moi…

De quoi vous ne pourriez pas vous passer ?

Mes enfants et écrire

Votre émission de tv favorite :

J’en ai pas vraiment, mais j’ aime bien regarder the voice ou incroyable talent

Votre film favori :

J’ en ai trop… après j’aime les films qui parlent d’ amour, de premier amour, d’amour impossible, de seconde chance… Mais j’ aime les personnages forts comme Célie dans « La couleur pourpre » ou bien Angélique «  Angélique, marquise des anges »… Je suis très très romantique et un brin maso… Je crois que plus je pleure  devant un film plus je vais l’ aimer.

Justement, si un film était produit sur votre vie, qui jouerait votre rôle et pourquoi ?

Heu… Qui voudrais jouer ma vie ? Est-elle di intéressante que cela ? Bon d’accord, j’ ai compris alors je choisirais shailenewoodley ou Jennifer Laurence.

Votre série favorite :

Grey’sanatomy  et Games of thrones

Votre chanson préférée :

« Always » de Bon jovi et « i don’twant to miss a thing » d’Aerosmith

Votre idole :

Marilyn Monroe

Quelle est la 1ère chose que vous faites en vous levant le matin ?

Je me fais un café

Quelle a été votre plus grosse honte ?

Quand mon caleçon à craqué lors de mon voyage scolaire en Irlande et que je ne m’en suis aperçue que lorsque je suis retournée à ma place et que tout le monde a vu ma culotte a petit cœurs…

Et la chose le plus drôle qui vous soit arrivé(e) dernièrement ?

Heu j’ai tellement la poisse que j’en ris toute seule donc bon…

Quels sont vos tics ou vos manies ?

Je parle avec les mains. Je lève beaucoup les yeux au ciel quand je parle et je sais pas.

Croyez-vous au destin ?

Bien sûr, je pense que tout est écrit mais que l’on peut aussi parfois modifier les choses

Quelle est votre phrase culte favorite  ? Et votre citation favorite  ?

« Ceux qui sont fait pour être ensemble finiront toujours par se retrouver. »

« C’est impossible, dit la fierté

C’est risqué, dit l’expérience

C’est sans issue, dit la raison

Mais essayons, murmure le cœur. »

William Arthur Ward

Quelle est votre plus grande qualité ?

Ma générosité

Et votre plus gros défaut ?

Ma gentillesse

Quel mot utilisez-vous trop souvent ?

«  du coup »

Avez-vous déjà eu un ami imaginaire ?

bien sûr comme tous, je crois qu’il est encore là d’ailleurs … ( rires)

 

5 Vos livres

Le livre que vous lisez actuellement :

Je ne lis pas en ce moment, je suis dans une phase d’écriture

Justement, si vous étiez un livre, vous seriez lequel ? Et pourquoi ?

Je ne sais pas j’en aime trop, mais je serais celui de Ludivine Delaune, pourquoi parce que le titre veut tout dire… « Et puis un jour … ».

Réalises-toi et vis…

Quel est votre petit rituel pour écrire ?

Café cigarette pc

Quel est votre livre préféré parmi les vôtres ?

Je les aime tous, mais j’aime RUN  plus particulièrement pour le message qu’il délivre…

Quel est votre personnage, parmi vos personnages, préféré ?

Marnie.

Quel est l’endroit où vous aimeriez écrire ?

En Nouvelle-Zélande ou au Canada

Duquel de vos livres aimeriez-vous qu’un grand cinéaste, style Spielberg, s’inspire pour en faire un de ses prochains films ?

Spielberg serait génial sur RUN…

 

indexVos projets

Quels sont vos envies et projets pour l’année 2017 (et les suivantes) ?

La suite de RUN déjà et une surprise aussi, une romance contemporaine mêlée à un peu de new romance ( Hé oui, comme quoi…)

Avez-vous prévu d’aller sur des salons (en exposant ou en visiteur) ? si oui, lesquels (pour que les lecteurs puissent prévoir de vous y retrouver)

Je vous invite à me retrouver au SDL de paris ainsi que mes sœurs de plumes de chez SEE… Les 24-25 et 26 Mars 2017.

 

Publié dans Interviews d'auteurs

In scontru di… Jeanne Malysa

15424415_10154851189164228_2120985370_n.jpg

Je remercie tout d’abord Jeanne d’avoir bien voulu répondre à mes questions.

Interview réalisée le 16/12/2016.

 

0511-1101-0513-4935_female_artist_painting_a_portrait_clipart_image Portrait d’auteur

Nom et Prénom et/ou pseudo d’auteur(e) :

Jeanne Malysa

Si vous deviez vous présenter en quelques lignes :

Quelques chiffres plutôt : 1 mari, 4 enfants, 2 petits-fils, 1 chien, 3 chats, 28 oiseaux dans mon jardin (si, si, je les ai comptés rien que pour vous), 1 travail passionnant, et 1, non 2 passions dévorantes : écrire et lire ou plutôt lire et écrire.

Quand vous étiez petit(e), vous vouliez faire quoi plus tard ?

Bactériologiste (je ne le suis pas…)

Quand avez-vous commencé à écrire ? 

J’ai commencé en 2012, relativement tard dans ma vie d’adulte.

Et qu’est-ce qui (ou qui) vous en a donné envie ?

Un jour, j’ai eu envie d’écrire une histoire d’amour entre une Française et un Ecossais. L’Ecosse est un pays qui m’a toujours fascinée. Toute petite déjà, j’avais la chair de poule au son de la cornemuse écossaise : cette musique et la marche des musiciens m’émeuvent sans que je comprenne pourquoi, à croire que j’ai déjà vécu dans ce pays lors d’une ancienne vie. Je voulais une histoire contemporaine, avec du mystère, des références historiques, de l’érotisme, et un peu de surnaturel aussi. Petit à petit, une trame a vu le jour et le résultat final est devenu « La Parisienne et le Highlander ».

De quoi vous ne pourriez pas vous passer ?

De la lecture et de l’écriture. Ce sont des passions dévorantes, délirantes et euphorisantes. Pourquoi m’en priverais-je ?

Votre émission de tv favorite :

euh… joker ?

Votre film favori :

Aïe ! J’en ai plein ! Mais s’il faut choisir, je dirais Breakfast of Tiffany’s, de Blake Edwards avec l’irremplaçable Audrey Hepburn.

Justement, si un film était produit sur votre vie, qui jouerait votre rôle et pourquoi ?

Oh (éclats de rire) mais qui voudrait faire un film sur moi ? Ceci dit, si vous voulez vraiment une réponse : ce serait Eva Green. Cette jeune femme est tout simplement sublime, magique, belle.

Votre série favorite :

si c’est celle du moment, ce serait Sense 8 des sœurs Wachowski. J’adore !

Votre chanson préférée :

La Javanaise, de Serge Gainsbourg. J’ai des frissons à chaque fois que je l’entends.

Votre idole :

euh…je n’en ai pas vraiment. Pas mon genre. J’admire beaucoup mais je n’idolâtre pas.

Quelle est la 1ère chose que vous faites en vous levant le matin ?

Je câline un des chats qui a passé la nuit sur mon lit.

Quels sont vos tics ou vos manies ?

Je n’en ai pas.

Quelle a été votre plus grosse honte ? 

Je m’en souviens comme si c’était hier et pourtant, ça date d’un sacré paquet d’années. J’étais en CP et je n’arrivais pas à écrire (à l’époque, on apprenait à écrire à la plume) sans faire de monstrueux pâtés sur les pages. Alors la maîtresse, très méchante,aépinglémon cahier plein de tâches d’encre sur mon dos et j’ai dû faire des tours dans la cour pendant la récréation afin que tous voient mon cahier. Monstrueux ! Heureusement que les années suivantes, mes autres maîtresses ont été pédagogues et plus gentilles sinon j’aurais haï l’école à cause de la méchante.

Et la chose le plus drôle qui vous soit arrivé(e) dernièrement ?

Une réflexion d’une de mes collègues. Lors d’un pot de départ, certains hommes, peu importants mais pensant le contraire, posaient dans une attitude gonflant encore plus leur ego, à savoir : le ventre en avant, les bras croisés sur leur bedaine, l’air très supérieur. Ma collègue me sort alors : tiens, voilà la bande des B.A. Je vous laisse imaginer ce que B.A. veut dire (si vous ne trouvez pas, venez me voir sur FB et je vous donnerai la solution). J’en ris encore.

Croyez-vous au destin ?

Oui, sans hésiter.

Quelle est votre phrase culte favorite  ? 

Après la pluie, vient le beau temps (ceci dit, j’adore la pluie).

Et votre citation favorite  ?

 

L’avenir de l’homme est la femme, du poète Louis Aragon (reprise par Jean Ferrat dans sa chanson : la femme est l’avenir de l’homme).

Quelle est votre plus grande qualité ?

La patience.

Et votre plus gros défaut ?

La rancune

Quel mot utilisez-vous trop souvent ?

Merde

Avez-vous déjà eu un ami imaginaire ?

Non, il y a trop de monde dans mon imaginaire pour avoir un seul ami.

 

5 Vos livres

Le livre que vous lisez actuellement :

le tome 3 de « Entre ses griffes » de Aurore Doignies (une excellente auteure française). Il s’agit d’un MM bit-lit. Un régal.

Justement, si vous étiez un livre, lequel seriez-vous ? Et pourquoi ?

Si j’étais un livre, je serais…oh lala, c’est difficile…il y en a trop. Je vais prendre la liberté d’en citer quelques-uns : les Harry Potter pour l’univers magique créé par J.K. Rolling ; La Ligne verte de Stephen King, vibrant plaidoyer contre la peine de mort ; un livre d’art sur Klimt, mon peintre favori.

Quel est votre petit rituel pour écrire ?

Je n’en ai pas. Il me faut juste mon ordinateur, mes clés USB (pour éviter les drames) et éventuellement, un casque sur les oreilles pour m’isoler du bruit ambiant si besoin.

Quel est votre livre préféré parmi les vôtres ?

Les deux tomes de la Parisienne sont mes premiers alors évidemment…

Quel est votre personnage, parmi vos personnages, préféré ?

J’aime plus particulièrement Marcel Jicat. D’ailleurs, dans le tome 2 de la Parisienne (version papier), il y a un bonus où je lui consacre toute une nouvelle (un MM).

Quel est l’endroit où vous aimeriez écrire ?

Je rêve d’avoir mon propre bureau où je pourrais m’enfermer et qu’on m’oublie quand j’y suis.

Duquel de vos livres aimeriez-vous qu’un grand cinéaste, style Spielberg, s’inspire pour en faire un de ses prochains films ?

Même réponse que précédemment, je n’ai édité que les deux premiers tomes de la Parisienne donc le choix est vite fait. En revanche, je vois très bien Spielberg s’emparer de l’histoire et en faire un film époustouflant. D’ailleurs, si quelqu’un pourrait le lui suggérer, ce serait super sympa !

 

indexVos projets

Quels sont vos envies et projets pour l’année 2017 (et les suivantes) ?

J’ai écrit un troisième roman où le principal héros est Fillian Mac Kelloch’. Il n’a rien à voir avec les deux premiers tomes, même si Anaïs et Iain y sont un peu présents. Ce tome 3 est en cours de correction. J’ai en projet un 4ème qui concernerait plus particulièrement Clyde Mac Kelloch’, le pianiste. Celui-ci devrait clôturer la saga, mais sait-on jamais…J’ai aussi écrit une nouvelle L’Anarchiste et l’’Étudiant, consacrée, comme je le l’ai dit plus haut, à Marcel et Benjamin, le couple gay ami d’Anaïs de Malincourt de la Parisienne. Il est en bonus dans la version papier du tome 2 qui paraîtra le 30 janvier prochain.

Avez-vous prévu d’aller sur des salons (en exposant ou en visiteur) ? si oui, lesquels (pour que les lecteurs puissent prévoir de vous y retrouver)

J’adorerai faire des salons mais pour l’instant, je n’ai pas de planning bien établi. Dès que j’aurai les dates et les lieux, je le ferais savoir sur mon compte et ma page d’auteure, soyez-en sûrs !

Publié dans Interviews d'auteurs

In scontru di… Blandine P. Martin

15424415_10154851189164228_2120985370_n

Je remercie tout d’abord Blandine d’avoir bien voulu répondre à mes questions.

Interview réalisée le 15/12/2016.

 

0511-1101-0513-4935_female_artist_painting_a_portrait_clipart_image Portrait d’auteur

Nom et Prénom et/ou pseudo d’auteur(e) :

Blandine P. Martin

Si vous deviez vous présenter en quelques lignes :

Rêveuse, passionnée, savourant l’instant présent et gourmande d’univers romantiques où les sentiments triomphent, l’écriture est devenu une part essentielle de ma personne, me permettant de me soustraire au monde réel pour parcourir des contrées bien plus originales.

Quand vous étiez petit(e), vous vouliez faire quoi plus tard ?

vétérinaire, chanteuse, actrice, dessinatrice chez Disney, et bien d‘autres choses encore

Quand avez-vous commencé à écrire ? Et qu’est-ce qui (ou qui) vous en a donné envie ?

J’ai commencé par des petites BD quand j’étais enfant, puis des fanfictions à l’adolescence. J’ai ensuite découvert les forums RPG, pour finalement me lancer avec les Passeurs de Lumière en 2014. Essai concluant auprès d’un éditeur pour ma plus grande joie !

De quoi vous ne pourriez pas vous passer ?

De rêver, de voir le bien partout, de partir loin dans mes pensées pour imaginer de nouvelles histoires, d’aimer.

Votre émission de tv favorite :

Je ne suis pas vraiment émissions TV.

Votre film favori :

Edward aux mains d’argent, Love actually, Orgueil et Préjugés (version avec KieraKnightley)…  Dur dur d’en choisir un seul. J’en aime tellement !

Justement, si un film était produit sur votre vie, qui jouerait votre rôle et pourquoi ?

Je en sais pas… j’adore le côté rebelle indomptable de Kristen Stewart, le sourire enfantin d’Emma Watson, et l’authenticité de Keira Knightley. Mais elles seraient des représentations bien enjolivées de ma personne ! XD

Votre série favorite :

Il y en a trop ! The Walking dead, Games Of Thrones, The Vampire Diaries, Gilmore Girls…

Votre chanson préférée :

Idem… « Unintended » de Muse ? À moins que « I seeFire » de EdSheeran l’emporte… J’ai récemment découvert la chanteuse LP que j’adore, et son « Muddy Water » est à tomber.

Votre idole :

Nelson Mandela, Gandhi, Rosa Sparks… Des gens qui ont lutté à leur niveau pour changer le monde quand tout le monde les prenaient pour des fous, quand tout le monde leur disait que ce n’était pas possible.
Je diffère mes idoles,personnes que j’admire, et mes muses, personnalités qui m’inspirent pour les visages de mes personnages. Là, Jared Leto remporte beaucoup de suffrage, suivi par Ian Somerhalder

Quelle est la 1ère chose que vous faites en vous levant le matin ?

Je râle car le réveil sonne trop tôt !

Quels sont vos tics ou vos manies ?

Parler, beaucoup, tout le temps ; râler souvent pour rien ; Rêvasser, surtout quand on a pas le temps pour ça…

Quelle a été votre plus grosse honte ? Et la chose le plus drôle qui vous soit arrivé(e) dernièrement ?

Faire un geste pas sympa à un automobiliste qui me faisait pleins d’appels de phares sur l’autoroute alors que je doublais un camion… C’était les gendarmes… pas de bol ! Bingo pour un avertissement. Pour ma défense, j’étais à 130, mais ils me reprochaient de me traîner…. Eux étaient pressés, mais sans giro… bref. La poisse.

Croyez-vous au destin ?

Non. On a le destin qu’on se crée. Si on se bouge pas pur essaye, rien n’arrivera tout cuit.

Quelle est votre phrase culte favorite  ? Et votre citation favorite  ?

 

Phrase : le « C’ets pas faux » de perceval de Kaamelot revient souvent ^^. Citations : « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. » Marc Twain. Ça résume à merveille ma vision de la vie.

Quelle est votre plus grande qualité ? Et votre plus gros défaut ?

Qualité : la gentillesse. Défaut : La sensibilité à fleur de peau

Quel mot utilisez-vous trop souvent ?

J’hésite entre deux gros mots… Un commence par un P, l’autre par un M…. pas joli, je sais. On ne se refait pas !

Avez-vous déjà eu un ami imaginaire ?

Non ! Mais mes personnages me tiennent suffisamment chaud dans ma petite tête… et ils sont de plus en plus nombreux au fur et à mesure que la pile à écrire s’étoffe.

 

5 Vos livres

Le livre que vous lisez actuellement :

Pour un sourire de Théo, de Maddie D.

Justement, si vous étiez un livre, vous seriez lequel ? Et pourquoi ?

 

Avant toi de Jojo Moyes. Parce que je n’ai pas le souvenir d’avoir été autant émue par un roman.

Quel est votre petit rituel pour écrire ?

Mon sofa, mon Pc, une boisson chaude, le calme autour, et une musique d’ambiance. Je fais souvent des playlists en rapport avec mes romans.

Quel est votre livre préféré parmi les vôtres ?

Dur, dur. Les Passeurs de lumières ont ce petit côté sentimental, car ce sont mes premiers mots posés dans un roman, mes premiers personnages… un peu comme un bébé. De la même manière, la saga Eden qui sortira en Mars chez Bragelonne a été très importante pour moi. Je m’y suis profondément investie d’un point de vue émotionnel.

Quel est votre personnage, parmi vos personnages, préféré ?

Ah… J’hésite entre Marc Sven des passeurs de Lumière, ou Eden, de la saga homonyme.

Quel est l’endroit où vous aimeriez écrire ?

 

J’adorerai un loft type industriel à San Francisco ou bien à l’opposer, une maisonnette perdue au fin fonds des Highlands, j’adore les extrêmes 😉

Duquel de vos livres aimeriez-vous qu’un grand cinéaste, style Spielberg, s’inspire pour en faire un de ses prochains films ?

La saga des Passeurs de Lumière ou la saga Eden ! Sait-on jamais…. ^^

 

indexVos projets

Quels sont vos envies et projets pour l’année 2017 (et les suivantes) ?

Avoir assez de temps pour me lancer dans plusieurs romans de ma pile à écrire : une romance chick-lit, une romance SF, deux ou trois youngadult, mais bien évidemment, je n’aurais pas le temps de tout faire… ce qui me laisse déjà des projets pour 2018 ! 😉

Avez-vous prévu d’aller sur des salons (en exposant ou en visiteur) ? si oui, lesquels (pour que les lecteurs puissent prévoir de vous y retrouver)

Désolée, je n’ai encore le feu vert des éditeurs pour répondre, je dois garder le silence ^^

Publié dans Interviews d'auteurs

In scontru di… Laetitia Kermel

15424415_10154851189164228_2120985370_n

 

Je remercie tout d’abord Laetitia d’avoir bien voulu répondre à mes questions.

Interview réalisée le 14/12/2016.

 

0511-1101-0513-4935_female_artist_painting_a_portrait_clipart_image Portrait d’auteur

Nom et Prénom et/ou pseudo d’auteur(e) :

Kermel Laetitia

Si vous deviez vous présenter en quelques lignes :

Une curiosité insatiable m’anime. Mon rêve serait de voir tous les pays, pratiquer tous les métiers, connaître toutes les époques ! Par ailleurs, je suis une vraie épicurienne : ma théorie est que le plaisir qu’on prend rayonne autour de nous et contamine tout le reste. Du bonheur à portée de main ! Et puis enfin, je suis comme les Gitanes : sans filtre. Les phrases les plus indécentes peuvent sortir de ma bouche, la spontanéité est ma marque de fabrique. Alors, forcément, il y a ceux que ça amuse, et ceux que ça blesse… mais c’est ainsi.

Quand vous étiez petit(e), vous vouliez faire quoi plus tard ?

Illustratrice, romancière ou hôtesse de l’air… Bref, je planais déjà !

Quand avez-vous commencé à écrire ? Et qu’est-ce qui (ou qui) vous en a donné envie ?

J’ai écrit des histoires dès que j’ai su aligner deux mots sur une page. Enfant, j’allais à la médiathèque le mercredi comme d’autres se rendaient à la piscine ou au conservatoire. L’imaginaire était mon chez-moi, bien plus que la réalité. Puis celle-ci a repris le dessus à l’adolescence et je n’ai plus écrit une ligne pendant des années. Une période d’expériences intenses qui m’apparaît à présent comme un temps de gestation inconscient.  Car le besoin d’écrire est revenu ensuite, d’autant plus  impérieux, vital, cathartique.

De quoi vous ne pourriez pas vous passer ?

De ma dose d’art au quotidien, captée dans le flux de la journée : l’harmonie d’une phrase, d’un bâtiment, d’un air, d’un vêtement, d’un parfum, d’une matière, d’un visage, d’un meuble…

Votre émission de tv favorite :

Tracks, sur Arte, car elle dissèque les côtés sombres de notre société, pour en faire apparaître tout l‘éclat.

Votre film favori :

Blade Runner, de Ridley Scott (d’ailleurs adapté d’un livre de Philip K. Dick !). Le film emblématique du Cyberpunk, un genre-charnière, en littérature aussi bien qu’au cinéma.

Justement, si un film était produit sur votre vie, qui jouerait votre rôle et pourquoi ?

Marion Cotillard, pour tous ses contrastes : son côté femme-enfant, son bouillonnement intérieur sous son calme apparent, sa force au-delà de sa fragilité, son jeu sur le fil, sa sensibilité à fleur de peau.

Votre série favorite :

The Knick, avec Clive Owen. Ou les premiers pas de la chirurgie, à New York, au début du XXème siècle. Tenant le scalpel : un homme dont le génie n’égale que la dépendance à l’héroïne. La première série d’époque tournée caméra épaule sur une bande-originale électro… archi-torturée !

Votre chanson préférée :

Nantes, par Beirut. Ce morceau porte en lui un énorme potentiel dramaturgique, il me fait complètement triper.

Votre idole :

William Morris, l’une des figures du mouvement Préraphaélite qui a vu le jour au Royaume-Uni à la fin du XIXème siècle. Un utopiste qui rêvait de remplacer les chefs d’entreprise par des artistes ! Peintre génial, il a renoué avec l’esthétique médiévale. En tant qu’architecte et designer, il a annoncé l’Art Nouveau. En qualité de poète, il est l’instigateur méconnu de l’Héroïc Fantasy.  Jules Verne est une autre de mes idoles : sa vision a transcendé la révolution industrielle et trouve aujourd’hui encore un écho dans la mouvance Steampunk. De manière générale, mon admiration va aux gens capables de tout bousculer.

Quelle est la 1ère chose que vous faites en vous levant le matin ?

Prendre une douche, pour me téléporter en douceur de l’état de sommeil à celui de veille.

Quels sont vos tics ou vos manies ?

Je dévisage les gens : tenter de deviner leur vie, leurs états d’âme est ma grande passion ! Egalement, dans une conversation, je peux passer du coq à l’âne car, en une fraction de seconde, mille enchaînements d’idées se sont produits dans ma tête…  La preuve !

Quelle a été votre plus grosse honte ? Et la chose le plus drôle qui vous soit arrivé(e) dernièrement ?

Il y en a trop ! Voir la réponse à la question 2 : être impulsif fait des dégâts…

Croyez-vous au destin ?

Oui, dans le sens où le destin est cet inévitable point de convergence auquel notre moi profond, et par conséquent nos agissements, nous prédestinent.

Quelle est votre phrase culte favorite  ? Et votre citation favorite  ?

« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait », Mark Twain. Je pense effectivement qu’un soupçon de candeur, un grain de folie sont les conditions préalables indispensables à l’aboutissement de n’importe quel projet !

Pour ce qui est de ma citation favorite, ce serait : « Cette obscure clarté qui tombe des étoiles »,  communément attribuée à Victor Hugo qui, en fait, a plagié Corneille… A double tranchant, l’oxymore est ma figure de style préférée !

Quelle est votre plus grande qualité ? Et votre plus gros défaut ?

Mon plus gros défaut est mon émotivité, elle me paralyse dans bien des situations. Mais c’est aussi de ce trait de caractère que découle ma créativité, peut-être ma plus grande qualité.

Quel mot utilisez-vous trop souvent ?

« Trop », justement. De mon point de vue, les choses, les événements, les gens sont toujours trop nuls ou trop géniaux. Je ne connais pas la demi-mesure !

Avez-vous déjà eu un ami imaginaire ?

Je ne connais pas un enfant unique ayant grandi sans ami imaginaire. Ce double idéal après lequel on court ensuite toute sa vie et qui prend tour à tour la forme d’un(e) meilleur(e) ami(e), d’un conjoint…

 

5 Vos livres

Le livre que vous lisez actuellement :

D’après une histoire vraie, de Delphine de Vigan, qui déjoue les codes du roman en explorant magistralement la facette schizophrénique de tout écrivain, la perméabilité entre réel et fiction, le rapport viscéral à l’écriture. 

 

Justement, si vous étiez un livre, vous seriez lequel ? Et pourquoi ?

Je ne pourrais en citer un seul sans avoir le sentiment d’en trahir des dizaines d’autres.

 Ce livre-totem pourrait être  La part des ténèbres, du maître Stephen King. Avec la rigueur d’un scientifique, la finesse d’un psychologue, la perversion d’un psychopathe, Stephen King fait surgir l’étrange au cœur du réel, et c’est ce qui nous terrifie. Pour moi, la référence.

Mais le livre qui me représente le mieux pourrait aussi bien être Le parfum, de Patrick Süskind, pour sa vénéneuse sensualité,  Dans le jardin de l’ogre, de Leila Slimani, pour son intense brutalité, American psycho, de Bret Easton Ellis, pour son cynisme, Nouvelles sous ecstasy, de Frédéric Beigbeder, pour sa modernité, Réparer les vivants, de Maëlys de Kerangal pour son rythme effréné…

Quel est votre petit rituel pour écrire ?

Un écran, du calme, un thé.

Quel est votre livre préféré parmi les vôtres ?

L’ivresse des profondeurs, moins formaté que Le verrou, mon premier roman, et plus personnel que Débâcle, mon dernier.

Quel est votre personnage, parmi vos personnages, préféré ?

 Il s’agit d’une hydre à quatre têtes : celle formée des personnalités des quatre jeunes femmes disparues dans Débâcle. J’aime le prisme dessiné par chacune de leurs failles, chacun de leurs dons.

Quel est l’endroit où vous aimeriez écrire ?

Dans un monastère, depuis une cellule donnant sur un cloître. Cela serait une belle métaphore de l’acte d’écrire, complètement réflexif, entièrement tourné vers soi. 

Ou bien au contraire, abritée sous l’ombre d’un cocotier, assise sur une plage déserte, le regard portant sur l’horizon. Mais au fond, cela revient au même :  il s’agit de deux contextes appelant l’infini. Deux solitudes immersives.

Duquel de vos livres aimeriez-vous qu’un grand cinéaste, style Spielberg, s’inspire pour en faire un de ses prochains films ?

Incontestablement, Le verrou.  Ce premier roman a été écrit après une série de scénarios de films et de fictions radiophoniques. C’est le plus cinématographique de mes livres : une trame nerveuse le sous-tend, une bande-originale le ponctue, un montage alterné le définit. Plus que tout, ses personnages sont volontairement typés et sa construction est limpide. Y a plus qu’à s’y mettre, Steven !

 

indexVos projets

Quels sont vos envies et projets pour l’année 2017 (et les suivantes) ?

Je sais d’ores et déjà que mon prochain livre sera le résultat d’une plus longue maturation. J’ai écrit trois romans en trois ans et je ressens désormais le besoin de prendre mon temps. J’ai aussi beaucoup plus lu de littérature dite « blanche » et je veux désormais que la forme soit à la hauteur du fond. Je désire que chaque mot choisi soit à sa place et que chaque phrase ait sa musique. L’intrigue ne me suffit plus, même si j’en connais déjà les principaux éléments. Le décor sera par exemple Paris : ses toits imbriqués, ses façades historiques qu’explore la nuit un jeune marginal, esprit invisible dans le sillage d’autres fantômes profitant également de l’obscurité pour laisser leurs messages énigmatiques sur les murs de la ville, dans la langue du street art. Il y sera également question de vis-à-vis, d’intrusion dans l’intimité de ces appartements éclairés le soir tels des écrans de télé, ni vraiment différents, ni vraiment semblables. Il y sera question des strates de l’identité urbaine.

Avez-vous prévu d’aller sur des salons (en exposant ou en visiteur) ? si oui, lesquels (pour que les lecteurs puissent prévoir de vous y retrouver)

Pas de salons en perspective, pas de dédicaces : j’ai testé pas mal de formules ces trois dernières années et je n’ai pas encore trouvé la meilleure façon de rencontrer mes lecteurs. La dédicace est passive, l’interview est réductrice, le salon trop commercial. Je crois que je suis définitivement plus à l’aise à l’écrit…

Publié dans Interviews d'auteurs

Marlène Audé

Marlène

 

Je remercie tout d’abord Marlène Audé d’avoir bien voulu répondre à mes questions. 

Cette interview date du 13/12/2016.

 

0511-1101-0513-4935_female_artist_painting_a_portrait_clipart_image Portrait d’auteur

Nom et Prénom et/ou pseudo d’auteur(e) :

Audé Pagelot Marlène

Si vous deviez vous présenter en quelques lignes :

Je suis mariée, maman de deux filles, de seize et cinq ans.Ma passion pour la lecture m’est venue à l’adolescence et depuis, quand j’ai un peu de temps pour moi, je lis ou j’écris pendant des heures sans voir le temps passer. Si je suis seule, je peux écrire toute une journée sans m’arrêter.

Quand vous étiez petit(e), vous vouliez faire quoi plus tard ?

Si j’avais été plus téméraire j’aurai adoré faire de l’humanitaire. Mais malheureusement, ce n’était pas possible, j’étais bien trop encrée dans le sol provençal. Je suis très attaché à ma région et il est impossible pour moi d’en partir.

Quand avez-vous commencé à écrire ? Et qu’est-ce qui (ou qui) vous en a donné envie ?

C’est par passion que j’ai créée au mois d’octobre 2015 les principales lignes de mon premier roman. Je me suis mise devant mon ordinateur et l’histoire de « quand l’infini rencontre l’ange… » m’est venue naturellement. Plus je tapais sur les touches de mon clavier, plus les personnages évoluaient et devenaient maître de leurs destins.Ils ont ensuite imposé leurs caractères, leurs envies et leurs besoins. Comme je m’investis beaucoup dans tout ce que j’entreprends, j’ai laissé mes personnages m’emmener avec eux dans leur histoire et c’est comme cela qu’est né « Quand l’infini rencontre l’ange… ».

De quoi vous ne pourriez pas vous passer ?

Je ne pourrai pas me passer de mes enfants, mon mari, de ma sœur avec qui je suis fusionnelle et de ma meilleure amie. Bien évidemment je ne pourrai pas rester une journée sans écrire, c’est devenu un besoin vital.

Votre film favori :

J’aime toutes sortes de films, le dernier que je suis allé voir au cinéma est « Cinquante nuances de Grey ». Adolescente, j’ai regardé Dirty Dancing des centaines de fois, c’était mon film fétiche. J’aime aussi tout particulièrement toutes les adaptations cinématographiques des œuvres de l’écrivain Marcel Pagnol.

Votre série favorite :

J’ai beaucoup aimé la série « Revenge ». J’aime beaucoup le personnage d’Emily VanCamp. C’est une femme forte, très rusée, qui ne quitte pas des yeux sont objectif et qui fait tout pour l’atteindre.

Votre chanson préférée :

J’aime beaucoup la chanteuse Sia et bien d’autres chanteurs. Leurs titres musicaux apparaissent, dans mon roman, à des moments précis de la vie de mes personnages, pour les accompagner tout au long du livre.

Votre idole :

J’admire tout particulièrement Guillaume Musso, Marc Levyet Marcel Pagnol bien évidemment, mais aussi EL James, Harlan Coben, Mary Higgins Clark, Paulo Coelho, Jostein Gaarder.

Quelle est la 1ère chose que vous faites en vous levant le matin ?

Je prends un petit déjeuner et je fais un quart d’heure de sport pour me maintenir en forme.

Quels sont vos tics ou vos manies ?

Je dois toujours tout planifier. J’ai horreur de l’inconnu et je dois tout contrôler.

Croyez-vous au destin ?

Pour moi rien n’arrive par hasard. Je pense que tous les obstacles qui sont mis sur notre route, nous servent à avancer et nous rendent plus fort. En amour, je pense que nous avons tous quelque part, quelqu’un qui nous est destiné.

Quelle est votre phrase culte favorite  ? Et votre citation favorite  ?

Oublie ce qui t’as blessé dans le passé, mais n’oublie jamais ce que cela t’a appris.

Quelle est votre plus grande qualité ?

Je suis généreuse et déterminée.

Et votre plus gros défaut ?

Je suis obstinée, têtue, et mon grand défaut depuis toujours c’est que je suis une hypersensible.

Avez-vous déjà eu un ami imaginaire ?

Non.

 

5 Vos livres

Le livre que vous lisez actuellement :

J’ai deux livres en cours de lecture : « Cinquante nuances plus claires » de EL James et « L’horizon à l’envers » de Marc Levy.

Quel est votre petit rituel pour écrire ?

Je m’installe à mon ordinateur, je mets mes écouteurs, j’appuie sur lecture de ma playlist et je me laisse guider par mon inspiration.

Quel est votre livre préféré parmi les vôtres ?

Je suis en train de terminer la suite de « Quand l’infini rencontre l’ange… » et je dois avouer que je suis particulièrement touchée et émue par les personnages qui vous réservent encore beaucoup de surprises…

Quand j’ai commencé à écrire « Quand l’infini rencontre l’ange… » Il n’était pas prévu qu’il y en ait un deuxième, ni même … Étant donné que l’intrigue était résolu à la fin. Mais, mes personnages en ont décidé autrement. Ils n’étaient pas prêts à retourner dans l’ombre. Ils avaient encore beaucoup d’émotions à me transmettre et j’espère aussi de tout cœur, à transmettre à mes lecteurs, à leurs lecteurs…

Quel est votre personnage, parmi vos personnages, préféré ?

J’aime beaucoup mes personnages principaux, mais Victoire, Enna et Anastasia vont s’affirmer dans le deuxième roman et je les affectionne beaucoup.

Quel est l’endroit où vous aimeriez écrire ?

J’aime écrire chez moi, dans mon cocon.

Duquel de vos livres aimeriez-vous qu’un grand cinéaste, style Spielberg, s’inspire pour en faire un de ses prochains films ?

Ce ne peut être qu’un rêve…

 

indexVos projets

Quels sont vos envies et projets pour l’année 2017 (et les suivantes) ?

Ce serait que mon roman trouve son public et que mes lecteurs prennent autant de plaisir à le lire, que j’en ai pris à l’écrire. Et, éditer mon deuxième roman.

Avez-vous prévu d’aller sur des salons (en exposant ou en visiteur) ? si oui, lesquels (pour que les lecteurs puissent prévoir de vous y retrouver)

Pour le moment pas de salon de prévu. Bien évidemment j’espère avoir l’occasion de rencontrer mes lecteurs pour les remercier d’avoir cru en mon histoire et d’avoir laissé mes personnages entrer dans leur cœur, mais ce sera certainement dans des petits salons, car la foule est mon grand ennemi depuis toujours.

Publié dans Interviews d'auteurs

In scontru di … Angélique Fejean

Angé

Je remercie tout d’abord Angélique Fejean d’avoir bien voulu répondre à mes questions. 

Cette interview date du 13/12/2016.

 

0511-1101-0513-4935_female_artist_painting_a_portrait_clipart_image Portrait d’auteur

Nom et Prénom et/ou pseudo d’auteur(e) :

FEJEAN Angélique

Si vous deviez vous présenter en quelques lignes :

La question que je redoute toujours le plus… Je n’aime pas parler de moi… Mais bon je vais jouer le jeu et c’est bien parce que c’est toi 😉 Alors j’ai un certain âge ou un âge certain, c’est comme tu préfères lol Je suis maman d’un petit garçon qui vient de fêter ses 6 ans, il est ma plus grande réussite. Je travaille dans les assurances et quand j’ai un peu de temps (ce qui est plutôt difficile à trouver), j’écris et je lis. Pour moi, l’un ne va pas sans l’autre.

Quand vous étiez petit(e), vous vouliez faire quoi plus tard ?

Je voulais être écrivain. Ok, ce n’est pas très original. Mais comme cela me semblait impossible, j’ai décidé de devenir avocate et j’ai fait les études pour mais la vie vous fait parfois prendre un tout autre chemin… Au final, je ne suis pas avocate mais j’ai publié un roman. Comme quoi, rien n’est jamais impossible.

Quand avez-vous commencé à écrire ? Et qu’est-ce qui (ou qui) vous en a donné envie ?

J’ai écrit ma première nouvelle, je devais avoir 12 ans. J’en ai écrit plusieurs. D’ailleurs, Une douce nuit d’été est née d’une nouvelle écrite en 1995. Qu’est-ce qui m’a donné envie d’écrire ? Je ne sais pas. Je crois qu’à force de lire, j’ai eu envie de créer mes propres histoires, mes propres personnages.

 

De quoi vous ne pourriez pas vous passer ?

Respirer lol

 

Votre émission de tv favorite :

Danse avec les stars. D’ailleurs, si un jour ils veulent prendre un écrivain dans les célébrités, je suis volontaire 😉

 

Votre film favori :

Oh là, question difficile… Allez Dirty dancing, parce qu’on laisse pas bébé toute seule dans un coin 😉

Justement, si un film était produit sur votre vie, qui jouerait votre rôle et pourquoi ?

Nathalie Portman. Pourquoi ? Parce qu’elle est bien plus belle que moi 😉

Votre série favorite :

J’aime beaucoup de séries mais une que je ne me lasse jamais de regarder c’est Friends.

 

Votre chanson préférée :

En fait, j’en ai deux  With or whitout you de U2 et Je te promets de Johnny Halliday.

Votre idole :

Je n’en ai pas, en fait. Il y a plusieurs artistes que j’aime pour différentes raisons mais pas un en particulier.

 

Quelle est la 1ère chose que vous faites en vous levant le matin ?

Je regarde mon téléphone.

Quels sont vos tics ou vos manies ?

Le premier qui me vient à l’esprit c’est replacer les rideaux sur leurs tringles. Des fois, je suis en train de faire un truc et je peux m’arrêter juste pour replacer un rideau. C’est plus fort que moi.

 

Quelle a été votre plus grosse honte ? Et la chose le plus drôle qui vous soit arrivé(e) dernièrement ?

Désolée, ça ne me vient pas. Mais je te promets, la prochaine fois qu’il m’arrive un truc drôle, je te fais signe.

 

Croyez-vous au destin ?

Oui, j’y crois… 

 

Quelle est votre phrase culte favorite  ? Et votre citation favorite  ?

Faut pas pousser mémé dans les orties 😉 est une expression que j’aime bien utiliser. J’aime aussi beaucoup cette phrase de Bob Marley « Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu’au jour où être fort reste la seule option »…

Quelle est votre plus grande qualité ? Et votre plus gros défaut ?

Mon plus gros défaut, je suis un chouia têtue. Ma plus grosse qualité, je ne sais pas. J’ai plutôt tendance à voir mes défauts plus que mes qualités.

 

Quel mot utilisez-vous trop souvent ?

Alors jusqu’ici je n’avais pas fait attention mais a priori je dis souvent « en fait ». Je m’en suis rendue compte parce que mon fils, qui est en cp, n’arrête pas de me dire « la maîtresse a dit, faut pas dire en fait, ça veut rien dire ».

 

Avez-vous déjà eu un ami imaginaire ?

Euh, je ne crois pas. Faudrait que je demande à ma mère en fait 😉

 

5 Vos livres

Le livre que vous lisez actuellement :

L’affaire Aurore S. de Gilles Milo Vacéri

 

Justement, si vous étiez un livre, vous seriez lequel ? Et pourquoi ?

La vérité sur l’affaire Harry Quebert, de Joël Dicker. Pourquoi ? Parce que je rêve d’écrire ce genre de livre qui tient le lecteur en haleine jusqu’à la fin.

 

Quel est votre petit rituel pour écrire ?

Je n’ai pas de rituel en particulier. Mais j’aime bien écrire la nuit. L’inspiration vient plus rapidement.

Quel est votre livre préféré parmi les vôtres ?

Bah j’en ai écrit qu’un donc…

Quel est votre personnage, parmi vos personnages, préféré ?

Alors j’adore Anna dans Une douce nuit d’été. Elle est drôle et pétillante.

Quel est l’endroit où vous aimeriez écrire ?

Je n’y ai jamais réfléchi.

Duquel de vos livres aimeriez-vous qu’un grand cinéaste, style Spielberg, s’inspire pour en faire un de ses prochains films ?

Encore une fois, j’en ai écrit qu’un 😉

 

 

indexVos projets

Quels sont vos envies et projets pour l’année 2017 (et les suivantes) ?

J’aimerais écrire un second roman. Je l’ai en tête depuis un moment. Le personnage principal existe déjà puisque j’ai déjà écrit des nouvelles sur elle sur mon ancien blog. J’ai commencé à travailler dessus mais je n’en suis qu’au travail de préparation. Mais si j’arrive à faire ce que j’ai en tête, je pense que ce second sera 100 fois mieux que le premier. Du moins je l’espère.

Avez-vous prévu d’aller sur des salons (en exposant ou en visiteur) ? si oui, lesquels (pour que les lecteurs puissent prévoir de vous y retrouver)

Pas pour le moment. J’ai énormément de mal à me mettre en avant et à me considérer comme auteur, du coup je ne me montre pas en public.