Publié dans Interviews d'auteurs

In scontru di… Oriane

Oriane

Je remercie tout d’abord Oriane d’avoir bien voulu répondre à mes questions.

Interview en date du : 15 janvier 2020 à  Liège (Belgique) 

 

0511-1101-0513-4935_female_artist_painting_a_portrait_clipart_image Portrait d’auteur

 

Nom et Prénom et/ou pseudo d’auteur(e) :

Oriane

Si vous deviez vous présenter en quelques lignes :

Ce serait tout un défi, parce que je suis trop habituée à faire des pavés ! Mode télégraphique : femme de 31 ans, belge, mère de deux loupiots, amatrice des mots sous toutes leurs formes (théâtre, chant, slam, contes, poésie, roman…). Presque 25 romans à mon actif de rédigés, 3 publiés puis dépubliés, 2 autopubliés. Je suis surtout dans la romance et j’écris des romans depuis que j’ai 14-15ans.  

Quand vous étiez petit(e), vous vouliez faire quoi plus tard ?

Il parait que j’ai dit que je voulais être « docteure de bonne santé », dans ma tête, une sorte de diététicienne qui agissait avant que la santé ne décline, lol. Je voulais être instit maternelle aussi, j’adore l’esprit des gamins de 3-6ans depuis toute jeune, mais une très mauvaise expérience durant une formation d’animateur m’a fait craindre le pire : ayant des bases épileptiques, on aurait pu me refuser le diplôme au moment de l’obtention sous ce prétexte, et l’école de la ville ainsi que les formateurs étant fort liés, je craignais de subir les mêmes préjugés reçus lors de cette formation. Aujourd’hui, ça fait bien dix ans que je n’ai plus besoin d’aucun traitement. J’ai animé à des tas d’endroits sans jamais le moindre souci. Et j’ai toujours voulu écrire, cela dit. En combinant les deux, j’ai donné mon premier atelier d’écriture à 17 ans.

Quand avez-vous commencé à écrire ? Et qu’est-ce qui (ou qui) vous en a donné envie ?

Je ne sais pas quoi ni qui m’a donné envie, car je pense que si j’expliquais mon envie, je la perdrais. Elle est une magie en moi que j’aime faire croître. Un jour, j’ai rédigé, j’ai créé des histoires, je balbutiais mes premiers écrits vers 9-10ans, et j’ai impressionné tout le monde. La famille, les élèves, les profs, moi qui subissais un grand rejet de la part des gens de mon âge, j’étais stupéfaite. Et puis écrire un poème était si simple ! En dix minutes, c’était plié, alors que les autres prenaient toute l’heure. J’ai compris que j’avais « un truc ». Et je l’ai exploité sans discontinuer, j’ai fait mes propres dictionnaires analogiques avant d’en apprendre l’existence, je me suis intéressée à chaque mot que je croisais et j’ai écrit, écrit, avec des défis de plus en plus complexes. C’est mon côté Oulipienne (un mouvement que j’aime bien !).

De quoi ne pourriez-vous pas vous passer ?

De chocolat. Autant je ne suis pas très bière, autant je rattrape la belgitude sur le chocolat. Faut pas me servir du bas de gamme, je suis pointilleuse ! Et j’aime en faire profiter mes lecteurs chaque année au SDL Paris (enfin, chez Eugène, en face !). Charlemagne reste mon chocolatier préféré.

Votre émission de tv favorite :

Alors euh… je n’ai plus la télé que pour regarder les dvds avec les enfants, donc… je vais devoir remonter à avant 2014 pour vous répondre… Ah ! j’aimais bien « D’art d’art ! », qui racontait brièvement tout le contexte autour d’un tableau célèbre, c’était chouette. Arte a lancé aussi des mini-sketches marrants qui mettent en scène des tableaux, d’ailleurs, plus récemment. Certains sont très drôles ! Apprendre en s’amusant, j’ai toujours adoré. Les dessins animés comme Carmen Sandiego, les Cités d’or ou Creepie, avec des explications à la fin, ou ceux comme Kaeloo avec plein de références cachées, c’est mon trip !

Votre film favori :

Un seul ? Difficile de choisir. La Cité de la peur ! Je peux le revoir dix fois, j’aime toujours autant, ce film est cultissime dans quasi toutes ses répliques, c’est quand même extraordinaire ! Y dit qu’il a plus de genoux… Y dit qu’il voit pas le rapport.

Justement, si un film était produit sur votre vie, qui jouerait votre rôle et pourquoi ?

Je suis pas douée avec les noms d’acteurs, vous me posez une colle. Un jour, on m’a dit que je ressemblais beaucoup à une actrice, mais j’en ai oublié le nom, c’est dire ! Bon, niveau spontanéité et naturel, je trouve Charlotte Gainsbourg très bonne actrice, je crois que ça me plairait bien. Je suis très communicative, dès que je me sens bien quelque part.

Votre série favorite :

Elle date, mais Pushing Daisies m’a fait mourir de rire. J’aime bien quand on est caustique.

Votre chanson préférée :

Il y en a beaucoup. Chanson française : « la foire » de Jacques Brel, parce que ça m’évoque bien des souvenirs, ou bien « les papillons » des Wriggles, parce qu’elle me fout toujours les larmes aux yeux.

Musique : « adaggio for strings » de Samuel Barber ou bien « Victory » de Two Step From hell.

Rap : « Monsieur le premier ministre » de Madjao ou bien « Plan d’aou -Airbel » de Soprano et Patrick Fiori.

Chanson Rn’b : « Family Affairs » de Mary J Blige.

Chansons de boîte « Shape of you » de Ed Sheraan ou « Every time we touch » de Cascada.

Chansons rock : « Tainted love » de Gloria Jones.

Bref… faudrait que je classe tous les genres…

Votre idole :

George Sand. Enfin, comme femme et artiste, pas comme mère.

Quelle est la 1ère chose que vous faites en vous levant le matin ?

Aller dans la pièce d’à côté et dire « Debout les enfants ! Faut aller à l’école/aux activités ! » 😛

Quels sont vos tics ou vos manies ?

Avant, je rongeais mes ongles, mais c’est moche et pas sain, alors j’ai changé de geste délibérément et maintenant, je les nettoie, à la place, quand je suis nerveuse. Le final est plus joli !

Quelle a été votre plus grosse honte ? Et la chose la plus drôle qui vous soit arrivé(e) dernièrement ?

Ma plus grosse honte fut un fou rire durant un enterrement. C’est un rire nerveux, mais c’était horrible, je m’en voulais sans arriver à le camoufler assez. Chose drôle ? Ma fille de sept ans qui achève son livre sur la ferme et qui lit la 4ème de couverture « Deviens un vrai garçon de ferme… », puis s’insurge « Pourquoi ils ont pas mis aussi « fille de ferme » ? Les filles aussi, elles peuvent aimer la ferme ! C’est pas gentil ! ». Une vraie graine de féministe.

Croyez-vous au destin ?

Non. Je crois au hasard. Je crois aux humains incapables d’accepter que des choses soient hasardeuses et donc hors de leur portée tout en n’étant contrôlée de personne. Je crois que l’Homme a peur de tout ce qui n’est pas contrôlable et un besoin ancré de contrôler pour se sentir en sécurité. Il a peur de l’existence du hasard et de tout ce qu’il implique dans le reste de sa vie.

Quelle est votre phrase culte favorite ? Et votre citation favorite ?

« Créer, c’est être libre ! » – « Si tu détruis, tu te détruis, si tu construis, tu te construis. »

Quelle est votre plus grande qualité ? Et votre plus gros défaut ?

Ma curiosité pour tous les sujets (ou presque). Mon défaut, c’est de ne pas sentir le mal chez les gens.

Quel mot utilisez-vous trop souvent ?

Peut-être le « Mais », il est très tentant de le placer un peu partout.

Avez-vous déjà eu un ami imaginaire ?

Quand j’étais très jeune, j’avais un côté Pocahontas comme ça (avant que ce soit sorti !), je parlais au vent avec l’impression qu’il me répondait quand il faisait une bourrasque plus légère ou plus forte…

 

5 Vos livres

 

Le livre que vous lisez actuellement (à la date de réponse au questionnaire) :

Je ne suis pas en pleine lecture, mais je songe à en sortir bientôt une dans ma LOOOONGUE Pal !

Justement, si vous étiez un livre, vous seriez lequel ? Et pourquoi ?

Hmmm je sais pas trop… je voudrais pas être un livre. Pas manger, pas bouger tout seul, fragile, pas de flotte… ce serait chiant, non ? En plus, je suis allergique à la poussière.

Quel est votre petit rituel pour écrire ?

De briser mes rituels. Je m’y suis attelée depuis ado pour ne jamais me sentir entravée lorsque je veux écrire. J’ai fait exprès d’écrire dans des lieux différents, de manières différentes… Par contre, je préfère ma plume sur le papier avant l’ordinateur. J’ai écrit des récits directement sur ordi et j’aimais moins mon style, je le trouvais moins en finesse. Le fait de tout retaper force à réécrire, améliorer, repérer des faiblesses en ayant le texte entier en tête.

 

Quel est votre livre préféré parmi les vôtres ?

De terre et de racines. Rien ne me ferait plus plaisir que de voir une ME croire en l’univers que j’ai créé dans ce roman et en ce couple fusionnel et tellement pur que représentent Gareth et Corène. J’ai un projet de trilogie où ce récit servirait de tome 1 (je vous rassure, il a une vraie fin), mais je n’ai pas trouvé encore d’éditeurs prêts à miser sur celle-ci, indépendamment de son contenu ; je suis une inconnue, c’est de la SF spécifique, tomes longs, c’est une série… next :/

 

Quel est votre personnage préféré, parmi vos personnages ?

Ludenzo Lakasha, un personnage important dans « Noir ou vide », le tome 3 de mon projet de trilogie, justement, dans l’univers de « De terre et de racines ». Mais du coup, pas encore eu l’occasion de le présenter au grand public, snif 😥 J’ai bien fait ce montage pour le livre virtuel qui présente ma trilogie aux éditeurs, mais je ne peux pas vous faire découvrir ce personnage si rusé qu’il est plus intelligent que sa propre créatrice. Dingue, non ? Avec une capacité de résilience et un sang-froid à toute épreuve !

 

Quel est l’endroit où vous aimeriez écrire ?

Une tourelle. Si je suis pétée de thunes, je veux qu’un des angles de ma maison ait une tourelle, avec une assise à l’ancienne dans le creux du mur, et une belle vue sur la ville.

 

Duquel de vos livres aimeriez-vous qu’un grand cinéaste, style Spielberg, s’inspire pour en faire un de ses prochains films ?

« De terre et de racines » of course ! Y a de quoi lui plaire en plus, là-dedans ! Du danger, du complot, de l’aventure, des paysages divers, de l’émotion à vif, des costumes originaux. ^^ Je crois qu’il aimerait bien ! Avec des héros jeunes, en plus.

 

indexVos projets

 

Quels sont vos envies et projets pour l’année 2019 (et les suivantes) ?

Avoir au moins une réponse positive sur les 3 que j’attends tout début de cette année de la part de ME intéressées. Et faire quelques salons. En écriture, si on ne me commande pas un T2 pour un de mes romans, je reviendrai dans la romance en milieu imaginaire. J’ai un one shot et une trilogie en projet. Ce sera sans doute d’abord le one shot, vu qu’on me refuse souvent parce qu’on ne veut « plus de séries », côté SFFF.

Avez-vous prévu d’aller sur des salons (en exposant ou en visiteur) ? si oui, lesquels (pour que les lecteurs puissent prévoir de vous y retrouver)

Le SDL Paris en off chez Eugène bien sûr, celui de Dreambooks à Saint-Pathus, Vapeur et contes de fées 2 aussi à Tournai, Mons Livre toujours… Et j’aimerais tenter celui de la romance de Dunkerque cette année.

Publié dans Auto-édition, Chroniques de Flo, Service Presse

Bad tome 1 : Bad boy de Nelly M.C.

nelly mc

vecteur calendrier1 octobre 2018

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 208 pages

Themes_B Young Adult – Romance – Amour – Jalousie – Gangs – Découverte de la vérité

auto-édition

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 2,99 € – Ebook / 14,00 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Un abandon est souvent suivi d’un traumatisme chez la plupart des gens. C’est le cas de Léna, abandonnée par son père à l’âge de huit ans, elle ne fait plus confiance à personne par peur que cela se reproduise.Quand elle croise le regard de Justin Black, un petit espoir naît en elle. Mais elle se rendra vite compte qu’elle n’aurait pas dû croiser son chemin.Sa rencontre avec le chef de gang ne pouvait qu’empirer les choses. Ou pas…

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

Un résumé qui a su attisé ma curiosité et me donner envie de découvrir ce roman ainsi que la plume de cette auteure dont j’avais entendu parler mais que je ne connaissais toujours pas personnellement !

Bad boy est la rencontre entre 2 jeunes gens que tout opposent et qui apprendront à se connaître et s’apprécier envers et contre tout, mais surtout malgré le danger qui plane sur eux…

Lena, 17 ans, lycéenne qui vit avec sa mère et son frère Cameron, avec qui elle a une relation fusionnelle depuis que leur père les a abandonné plusieurs années en arrière sans aucunes explications, comme ça du jour au lendemain. Depuis, elle s’est renfermée sur elle-même, ne s’ouvre pas facilement aux autres ce qui a pour conséquence qu’elle ne fait plus confiance à personne ou presque… seule sa meilleure amie Sydney et son frère Scott, qui est le meilleur ami de son frère Cameron, peuvent l’approcher. Au début de l’histoire c’est une jeune fille blessée et marquée par l’abandon qui a peur de s’attacher à quelqu’un de peur que cette personne l’abandonne aussi, comme l’a fait son père. Mais on va aussi très vite se rendre compte qu’elle a du caractère, qu’elle est têtue quitte à parfois paraître un brin rebelle car elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et ne supporte pas qu’on lui impose des choses ou que l’on décide à sa place. Et son entourage vont en faire les frais, quand le jour de la rentrée, elle va être obligée de « collaborer » avec Justin Blake, l’ennemi juré de son frère mais qu’elle trouve vraiment craquant. Pourtant elle devra subir les mises en garde de son frère et de Scott et s’attirera les foudres de Cameron quand elle décidera quand même, en éternelle optimiste qu’elle est de le connaître car pour elle tout le monde a droit à sa chance !!! Mais pourquoi son frère de veut-il pas qu’elle s’approche de Justin, alors qu’auparavant ils ont été amis ? Qu’est-ce que cela cache ? La pauvre jeune femme va aller de découvertes en déconvenues en comprenant qu’on lui a caché beaucoup de choses importantes même si c’était dans le but de la protéger. Surtout depuis que Justin est entré dans sa vie emportant avec lui toutes les barrières qu’elle avait dressé et la forçant à braver les interdits. Mais à ses côtés, nous découvrirons une Léna qui s’ouvre enfin, qui s’épanouit et qui ne se gêne pas pour dire ce qu’elle pense. Alors quand le danger va la « toucher » ses résolutions et « croyances » risquent de voler en éclat surtout quand elle apprendra certaines vérités pas très belles à entendre sur Justin mais aussi son frère et ses proches amis.Que va-t-elle apprendre ? Comment va-t-elle réagir ? Je vous laisse le découvrir par vous même afin de ne pas spoiler l’histoire.

J’ai vraiment apprécié ce personnage qui fera preuve de force quand elle va réussir à s’ouvrir de nouveau aux autres mais qui en même temps à de multiples facettes car elle est attendrissante quand elle laisse ressortir sa fragilité et ses émotions et parfois aussi un brin « chiante » quand elle n’en fait qu’à sa tête sans prendre en compte les conséquences que ses actes peuvent avoir !!!

Justin, 18 ans est le personnage qui m’a donné le plus de fil à retordre car il est assez complexe je trouve. C’est un personnage mystérieux, beau comme un dieu (car il est brun avec des yeux ténébreux et des abdos en béton mdr) et qui impose le respect d’un seul regard ou presque. C’est LE mec populaire du lycée qui a toutes les nanas à ses pieds ou presque et qui était coureur de jupons… je dis bien était car depuis un an, et le moment où ses yeux se sont posés sur une charmante jeune fille elle hante ses pensées et tous ses désirs vont vers elle. En effet, il est très attirée par Léna et fera tout son possible pour entrer dans la vie de cette dernière quitte à se mettre Cameron, le frère de Léna et son ancien ami, à dos. Que s’est-il passé entre ces 2_là ??? Mais quand le danger menace ils seront faire taire leurs rancœurs et faire front car à plusieurs on est plus fort !!! On apprendra qu’il n’a pas fait que de belles choses dans sa vie, surtout après la perte d’êtres chers et qu’il doit son salut à son meilleur ami Tristan, le seul à vraiment le connaître, le comprendre et qui peut l’empêcher de retomber dans ses vieux travers… enfin jusqu’à l’arrivée de Léna et leur rapprochement car dorénavant la jeune femme occupe la place « number one » dans sa vie et il fera tout pour la protéger et lui prouver sa sincérité même s’il sait qu’il lui cache encore des choses dont il redoute le jour ou cette dernière sera au courant lol Je me suis demandée pendant un ptit moment si Justin était vraiment sincère envers Léna à savoir s’il ressentait vraiment quelque chose pour elle outre qu’une attirance physique ou s’il s’intéressait à elle pour « emm**der » Cameron ??? Et bien si vous aussi maintenant vous vous posez cette question, vous n’avez plus qu’une chose à faire… découvrir ce roman mdr 

Tous les personnages, qu’ils soient principaux ou secondaires, ont leur propre personnalité, leur psychologie ce qui leur confère une place importante dans l’histoire surtout qu’ils finissent par bien se compléter. Alors que certains ne nous ont pas encore livré tous leurs secrets, il en est d’autres qui donnent l’impression de bien cacher leur vrai visage ce qui nous laisse envisager différents scénarios les concernant. J’ai vraiment apprécié Cameron (super protecteur soit le grand frère qu’on aimerait toutes avoir), Sydney (la meilleure amie déjantée sous son air d’ange) et Scott (l’ami fidèle et le soutien en toute épreuve). Par contre j’ai un peu de mal à cerner Tristan mais j’ai quelques doutes sur lui, se confirmeront-ils par la suite ???!!!

J’ai été happée dès les 1ers chapitres par cette histoire mêlant secret, actions, rebondissements, danger, amitiés et amour. Cette histoire a pour fond la guerre des gangs et le danger qui plane sur leurs membres mais pas que, car même les personnes de leur entourage mettent leur vie en danger, parfois sans le savoir. Le danger rôde de plus en plus autour de nos jeunes personnages mais on se pose de nombreuses questions restées sans réponse dans ce tome… En effet, j’aimerai bien savoir QUI est derrière ce danger et surtout pourquoi ? Quel est le rôle de Léna dans cette histoire ? J’ai vraiment hâte de découvrir la suite de cette histoire car je me doute bien, au vue de la fin concoctée par l’auteure, qu’elle nous réserve bien des surprises et que rien ne sera simple pour nos jeunes amis qui devront affronter encore bien des embûches. 

On peut dire que ce tome est celui qui met en place l’histoire, l’intrigue et qui nous donne les éléments importants dont nous avons besoin pour attiser notre curiosité à savoir la présentation des personnages, l’intrigue de base, les questions que cela soulève et c’est tout cela qui nous tient en haleine tout au long de notre lecture. Je suis passée pas très loin du coup de coeur mais malheureusement j’ai parfois trouvé que certains passages étaient un peu trop vite « expédiés » alors qu’ils auraient peut-être mérités d’être plus travaillés ou plutôt développés… MAIS ça ne m’a pas empêché de passer un très bon moment de lecture et j’attends vraiment avec grande impatience la suite.

La plume de Nelly M.C. bien qu’assez « juvénile » dans ce tome (normal c’est son 1er) est très fluide, rythmée, prenante et en devient addictive. Elle arrive à nous faire passer par tout un panel d’émotions fortes et intenses ce qui nous fait vivre l’histoire à fond, comme si nous y étions. J’ai également apprécié le fait d’avoir dans le récit le point de vue de presque tous les personnages ce qui nous permet de mieux les découvrir, d’avoir leurs ressentis, de comprendre certains comportements et d’appréhender certaines situations.

En conclusion, si vous aimez les romances, avec des personnages n’ayant pas froid aux yeux même face au danger et sur fond d’histoire de gangs alors je vous conseille de découvrir sans plus attendre ce roman qui m’a fait passer un très bon moment de détente et d’évasion.

 

Je remercie Nelly M.C. pour sa confiance et le très bon moment passé avec Léna, Justin & Co… Et vivement la suiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiitttttttttttttttttttttttteeeeeeeeeeeeeeeeeeeee mdr

Publié dans Chroniques d'Elina, Gloriana Editions, Service Presse

De Miroir et d’Amour de JC Staignier & Julie-Anne B. chez Gloriana Editions

De miroir et d'amour de J.C. Staignier & Julie Anne B.

vecteur calendrier4 novembre 2019

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 244 pages

Themes_B Romance – Louis XIV le Roi-Soleil – Cour de Versailles – Voyage dans le temps – Amour – Attirance

Gloriana

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 4,99 € – Ebook / 16,00 € – Broché

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Versailles, 15 mars 2010 La glace s’illumina d’une lueur jaune identique au reflet d’une chandelle. Emma inspira et posa la paume de la main sur le verre étamé. Sa vue se troubla. Un étrange picotement réchauffa l’extrémité de ses doigts et cette chaleur se diffusa dans son corps. Un vent léger souffla dans la pièce. Le miroir brilla de mille feux et l’éblouit. Elle ferma les yeux et se sentit happée par une force invisible. Puis, elle sombra dans l’inconscience… Versailles, le 15 mars 1680 Quel jour sommes-nous ? demanda Emma d’une voix angoissée. Le 15 mars. Oui, mais de quelle année ? Blanche lança un coup d’oeil inquiet vers son frère. 1680. 1680 ? Impossible ! Et pourtant… Les jambes d’Emma tremblèrent et elle serait tombée si Tristan ne l’avait soulevée dans ses bras. Plaît à Dieu qu’elle ne meure pas…, chuchota Blanche. Ce furent les derniers mots qu’Emma entendit avant de replonger dans l’inconscience.

 

elina

15 Mars 2010, Emma, jeune professeur de mathématiques est en sortie scolaire avec ses élèves au Château de Versailles. Au détour de la galerie des glaces, la voici propulsée à la cour du Roi Louis XIV. Comment est-ce possible ? Mais surtout comment pourra t’elle retourner dans son époque ??? 

Une romance contemporaine alliée à une romance historique, moi je dis Banco !!! Et me voici à lire ce 4 mains. J’avoue que la plume de JC je connais par contre désolée Julie Anne, je n’avais pas encore eu l’occasion de te lire mais c’est chose faite et une chose est sure c’est que ce 4 mains est tout simplement sublime. Vos plumes s’accordent et se complètent à la perfection. 

Pour ce qui est de l’histoire, c’est fluide, documenté, entre passion, complots, quiproquos vous n’aurez pas une seconde pour reprendre votre souffle. De nombreuses scènes sont hilarantes. Concernant les personnages, nous avons Emma, jeune prof de maths pas vraiment férue d’histoire, loin d’avoir sa langue dans sa poche, et Tristan, courtisan, homme de sciences et très bel homme, au passé douloureux. Nous avons également Rose, la collègue et amie d’Emma qui ne cessera de la chercher et Blanche, sœur de Tristan qui facilitera grandement l’intégration d’Emma dans cette époque qui n’est pas la sienne.  

Une superbe découverte et deux auteurs à suivre. 

Note perso à J.C. : Le voici le voilà mon avis, maintenant au boulot, un spin off avec Rose ne serait pas de trop et un avec Blanche non plus… oui bon ça en fait deux.. Mais bon ça ne vous fait pas peur les filles alors on arrête de buller sur FB et au boulot !!!!! 

Le blog remercie JC Staignier & Julie-Anne B. pour leur confiance et le super moment de lecture d’Elina.

Publié dans Editions Addictives

Charmant Connard ! de Mia Carre aux Editions Addictives

charmant connard

vecteur calendrier27 décembre 2019

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 301 pages

Themes_B Romance Contemporaine – Colocation – Colocataires – Star – Maladie

13043675_1171013972932265_6539518305321662523_n Editions Addictives

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 4,99 € – Ebook

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Un homme, une femme, un bonzaï : la colocation parfaite !

Hope arrive à New York pour être enfin libre. Pour elle qui a si peu d’expérience, c’est le début d’une vie qu’elle espère exaltante.
De son côté, Arthur vit à cent à l’heure, il passe d’une fête à l’autre et est plus souvent en rendez-vous à l’autre bout du monde que dans son loft.
Une colocation à deux ? Ils n’ont pas grand-chose à voir mais ne sont pas supposés se croiser souvent.
Sauf que les choses ne se déroulent pas vraiment comme prévu. Après une rencontre pour le moins fracassante, ils vont devoir cohabiter en essayant de ne pas s’entretuer… ni se sauter dessus !
Et ce n’est pas gagné. Entre les mensonges et les secrets bien gardés, la survie en colocation s’annonce houleuse !

 

elina

Hope débarque à New York de sa Californie natale. Elle fuit une vie et un passé difficile. Elle est là pour prendre sa vie en main et être enfin libre. 

Arthur passe des fêtes aux rendez -vous professionnels à l’autre bout du monde sans jamais souffler. Sa vie il l’a vit à 100 à l’heure.  

Ils n’ont rien en commun, ils vont devoir cohabiter. Après une rencontre hors du commun, la cohabitation sera loin d’être calme et reposante. 

Je découvre ici les écrits de Mia Carre et je suis sous le charme. Sa plume nous envoûte et l’histoire nous subjugue. Dès les premières pages nous découvrons Hope, une jeune femme pleine de secrets, prisonnière d’une vie qui ne lui convient pas. C’est une jeune femme sensible et forte à la fois. La vie ne lui a pas fait de cadeau mais son mantra « tomber 7 fois, se relever 8 fois » la pousse à se surpasser et vivre enfin la vie dont elle rêve. 

Arthur pour sa part, est un jeune homme qui brûle la vie par les deux bouts, fêtes, aventures d’un soir, il ne veut pas s’engager. Côté vie professionnelle, on peut dire qu’il s’en sort parfaitement bien malgré une enfance difficile. Leur rencontre sera un électrochoc pour tous deux. 

Entre secrets, révélations, passion, nous vibrons au fil des pages. 

1er coup de cœur de l’année 2020, l’année démarre fort. 

 

Le blog remercie son partenaire Les Editions Addictives pour sa confiance et ce sp ainsi que Mia Carre pour le coup de cœur livresque d’Elina.

Publié dans Auto-édition, Chroniques de Flo, Service Presse

L’amour de la cuisine – Trouveront-ils la recette du bonheur ? de Virginie J.

virginie j

vecteur calendrier12 septembre 2019

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 356 pages

Themes_B Romance – Passé – Cuisine – Blog – Attirance – Virtuelle – Danger

auto-édition

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 2,99 € – Ebook – 12,65 € – Broché

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

D’un côté, il y a Anaïs Petit, 27 ans. De l’autre, il y a Liam Morel, 29 ans.
Tous deux sont passionnés de cuisine depuis leur plus tendre enfance. Anaïs est serveuse depuis quelques années maintenant et a ouvert son blog culinaire il y a quelques mois. Ses recettes font sensation auprès de ses lecteurs. Elle aime sa vie tranquille entourée de sa famille. Depuis trois ans, elle est célibataire et veut le rester. Les hommes, elle connaît, ils n’apportent que de la souffrance.
Liam a une vie paisible jusqu’au jour où il rencontre Ana. Pour l’instant, elle reste virtuelle mais elle lui semble parfaite. Pourtant, son cœur a déjà craqué pour une de ses collègues. Peut-on aimer deux femmes en même temps ? Liam va chercher la réponse, mais rien ne se passe comme il l’avait imaginé.
Les démons du passé d’Anaïs reviendront la hanter. Sera-t-elle assez forte pour continuer de vivre ? Quant à Liam, sera-t-il capable de choisir entre les deux femmes qui font battre son cœur ? Leur amour de la cuisine leur donnera-t-il la recette du bonheur ?

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

Un résumé qui m’a vraiment plu dès les 1ères lignes et m’a donné envie d’en découvrir plus. Faut dire que je suis folle de lecture mais qu’à mes moments perdus j’aime bien aussi cuisiner même si je suis bien loin, voir même très loin du niveau d’Anaïs et Liam lol

L’amour de la cuisine est l’histoire de 2 passionnés de cuisine, Anaïs et Liam, qui ont tous deux eu des relations amoureuses qui les ont blessés et qui craquent chacun pour l’autre sans jamais osé se le dire surtout que les apparences son trompeuses… Mais ça je vous laisse le découvrir.

Anaïs Petit est une jeune femme de 27 ans qui travaille depuis quelques années déjà en salle dans le prestigieux établissement Les Etoilées. Elle est appréciée de tout le monde et notamment son directeur car c’est une bosseuse qui ne compte pas ses heures, une perfectionniste et quelqu’un qui est très apprécié également des clients. Elle a une petite vie bien rangée entre son travail, sa famille même si elle les voit peu… Mais depuis maintenant 3 ans elle est célibataire car son ex lui a fait subir des horreurs dont elle a du mal à se remettre. D’ailleurs elle s’est forgé une carapace et éloigne tout homme qui s’approche d’elle en se montrant froide, peu avenante au grand désespoir de Liam, le chef cuisinier des Etoilées. En effet, ce dernier a craqué pour la belle Anaïs mais n’arrive pas à l’aborder. A côté de son travail, Anaïs a une passion qui est la cuisine. D’ailleurs elle a ouvert un blog où elle partage ses recettes de cuisine qui font sensation auprès de ces abonnés. C’est d’ailleurs par son blog qu’elle fait la connaissance virtuelle d’un certain Mailman qui travaille également dans le domaine de la cuisine mais qui est bien mystérieux le concernant. De fil en aiguille, et après de nombreuses discussions on peut dire qu’une certaine relation s’est tissé entre eux 2 au point qu’Anaïs ne sait plus où elle en est. Son cœur a l’air de battre pour 2 hommes à la fois, lui qui était de pierre depuis tant d’années ? Qui est ce fameux Mailman ? Quel sera son choix (si choix à faire il y a) ? surtout en sachant que son passé va malheureusement la rattraper.  

J’ai beaucoup apprécié le personnage d’Anaïs, alias Ana (sur son blog) qui est une jeune femme fragilisée par son passé et ce qu’elle a subi mais qui en même temps est forte et courageuse. Elle a pour ambition notamment de passer en cuisine et pourquoi pas un jour pouvoir ouvrir son propre restaurant où elle proposera ses recettes. Mais attention derrière sa gentillesse se cache un caractère bien trempé et sait se faire respecter sur son lieu de travail. 

Anaïs arrivera-t-elle à s’ouvrir de nouveau à un homme et surtout lâcher prise pour enfin être heureuse ?

Que dire de Liam Morel si ce n’est qu’il a 29 ans, que c’est un excellent chef cuisinier reconnu (faut dire qu’il a la cuisine dans le sang depuis son plus jeune âge) et qu’il travaille aux Etoillées… Oui vous avez bien compris, il travaille au même endroit de notre belle Anaïs. D’ailleurs il craque pour elle depuis le 1er jour où il l’a vu mais n’arrive pas à s’approcher d’elle tant elle lui paraît froide et distante. C’est un homme d’une grande gentillesse, très à l’écoute, attentionné, patient (même très patient par moment et vous comprendrez de quoi je parle après avoir lu ce roman) et protecteur. Vraiment un homme bien sous tout rapport. Son ptit cœur va lui aussi être mis à mal et il devra faire des choix pour sa vie !

Les personnages secondaires ont une place assez importante dans l’histoire mais je regrette que parfois l’auteure ne nous ait pas donné toutes les informations les concernant ce qui me laisse parfois un peu sur ma fin : par exemple pourquoi les collègues d’Anaïs changent-ils complètement de comportement avec elle ? Pourquoi le directeur semble avoir quelque chose contre Liam, comme ça du jour au lendemain… ou presque ?!

Une très belle histoire qui m’a captivée même si j’ai parfois trouvé quelques lenteurs dû à des répétitions (comme les journées de nos personnages) qui sont redondantes et plombent un peu le rythme du récit… mais passée au dessus de cela j’ai eu envie de savoir ce que l’auteure leur réservait ce qui a attisé ma curiosité. J’ai beaucoup aimé le jeu de « similitudes » et « coïncidences » mis en place par l’auteure pour nous faire prendre des chemins détournés et garder le suspense le plus longtemps possible intact. Beaucoup de rebondissement savamment placés sauront vous tenir en haleine tout au long de votre lecture. 

L’intrigue est bien menée et l’on a parfois l’impression de le « destin » à travers la plume de l’auteure « se joue » de nos 2 personnages. Mais attention leur idylle ne sera pas de tout repos car de nombreuses embûches les attendent : haine, jalousie fuite, danger, peur, incompréhension…

La plume de l’auteure Virginie J. que je découvre pour la 1ère fois à travers ce roman, est très belle, prenante et émouvante. Ce roman est à 2 voix ce qui nous permet d’avoir simultanément le point de vue de nos 2 personnages. J’aime bien cette alternance de point de vue car elle nous permet de mieux connaître les personnages, d’avoir leur ressenti et surtout de mieux comprendre certaines situations et/ou comportements.

En conclusion, je vous invite à découvrir sans plus attendre cette belle romance sous fond de cuisine qui saura vous toucher tout autant que je l’ai été !

 

Je remercie Virginie J. pour sa confiance et ce très bon moment de lecture et d’évasion. 

Publié dans Interviews d'auteurs

In scontru di… Anna Wendell / Liah Waureel

Anna Wendell - Liah Waureel

Je remercie tout d’abord Anna Wendell / Liah Waureel

d’avoir bien voulu répondre à mes questions.

Interview en date du : 14 janvier 2020 à Solesmes

 

0511-1101-0513-4935_female_artist_painting_a_portrait_clipart_image Portrait d’auteur

 

Nom et Prénom et/ou pseudo d’auteur(e) :

Anna Wendell / Liah Waureel

Si vous deviez vous présenter en quelques lignes :

Rêveuse, passionnée, avec un trop plein d’imagination et un brin de pugnacité.

Quand vous étiez petit(e), vous vouliez faire quoi plus tard ?

Petite, je ne jurais que par les chevaux. Je rêvais d’avoir ma propre écurie.

Quand avez-vous commencé à écrire ? Et qu’est-ce qui (ou qui) vous en a donné envie ?

Le 15 novembre 2015. Je m’en souviens parfaitement, car c’était 2 jours après le drame du Bataclan… J’ignore comment ni pourquoi Elianor (roman Le Monde d’Elianor) m’est tombée dessus. Mais en quelques jours, j’ai tramé ma saga en 5 tomes alors que je n’avais jamais écrit, et que je n’aimais pas le français à l’école !

De quoi ne pourriez-vous pas vous passer ?

J’ai du mal à me passer de ma liberté. Je suis hyper indépendante. Mais aussi et surtout de ma fille et de mon chien ! Et peut-être bien de Netflix 😊

Votre émission de tv favorite :

J’apprécie peu les émissions TV, je suis plus films/séries.

Votre film favori :

Mais c’est une question impossible ça ! J’ai une liste longue comme le bras et surtout qui évolue selon mes humeurs. Mais en film culte du moment : Me before you que je peux regarder en boucle. Sinon, j’adore toutes les sagas issus de livres du genre Harry Potter, Hunger games, Divergente, Le seigneur des anneaux… Je suis aussi une grande fana d’horreur !

Justement, si un film était produit sur votre vie, qui jouerait votre rôle et pourquoi ?

J’adore Mélanie Laurent. Sa sensibilité pourrait convenir, je pense. Mais physiquement on ne se ressemble pas du tout ^^

Votre série favorite :

Pareil… super dur. Si je devais en choisir une, ça serait Buffy contre les vampires.

Votre chanson préférée :

Je suis très Ed Sheeran en ce moment, mais je n’en ai pas de préférée !

Votre idole :

Acteur, Ian Somerhalder, Gaspar Ulliel, Nicolas Cage.

Ecrivain : Bernard Werber.

Musicien : Ludovica Einaudi.

Quelle est la 1ère chose que vous faites en vous levant le matin ?

Je fais le tour de mes réseaux sociaux. Oui, je sais, ce n’est pas glorieux ^

Quels sont vos tics ou vos manies ?

Je suis maniaque (parfois je suis même chiante à ce sujet !), j’aime quand tout est en place. Tant que ce n’est pas nickel, je n’arrive pas à me poser pour écrire.

Quelle a été votre plus grosse honte ? Et la chose la plus drôle qui vous soit arrivé(e) dernièrement ?

Honte, rien ne me vient comme ça (et promis ce n’est pas pour cacher ^^).

La plus drôle dernièrement ?  En vérité, il m’arrive sans arrêt des emmerdes, je suis madame Poisse. La dernière en date, ça doit être la douche d’eau froide que je me suis prise avant d’aller à l’école, car mon toit ouvrant n’était plus étanche. Au premier freinage, l’eau de pluie accumulée s’est déversée. Et je peux vous dire que ça réveille. Adieu mon brushing, bonjour la tronche de panda !

Croyez-vous au destin ?

Parfois oui, parfois non. Quand ça m’arrange ^^

Quelle est votre phrase culte favorite ? Et votre citation favorite ?

En ce moment : Faites de vos rêves une réalité, et de votre réalité, un rêve.

Quelle est votre plus grande qualité ? Et votre plus gros défaut ?

Ma gentillesse et… ma gentillesse (oui on frôle la naïveté parfois). Non sinon des défauts, j’en ai pas mal… Impulsivité, tête en l’air, impatiente…

Quel mot utilisez-vous trop souvent ?

J’aurais bien dit Putain, mais depuis peu, j’innove en lâchant des Genre à tort et à travers ! Et je déteste ça ^^

Avez-vous déjà eu un ami imaginaire ?

Jamais, mais ma fille vient de m’avouer qu’elle en a un 😀

 

5 Vos livres

 

Le livre que vous lisez actuellement (à la date de réponse au questionnaire) :

Cupkakes & co(caïne) de Fleur Hana, et je me tape des barres de rire !  

Justement, si vous étiez un livre, vous seriez lequel ? Et pourquoi ?

Un de ceux écrits par Bernard Werber, car j’adore ses romans, et je m’identifie tellement à sa manière de voir le monde !

Quel est votre petit rituel pour écrire ?

Je n’en ai pas hormis ce besoin que tout soit rangé, j’ai toujours une page Word ouverte, et j’écris un peu n’importe quand, nuit, jour, semaine ou weekend. Je peux le faire avec la TV allumée, ma fille qui joue, mon chien foufou, les voisins relous qui font la fiesta… Je n’ai pas besoin de silence. Et ça, c’est une grande chance !

Quel est votre livre préféré parmi les vôtres ?

Apprends-moi le désir (édition Addictives) car, à mes yeux, c’est le plus aboutit niveau construction et psychologie, et le plus original. J’ai adoré développer l’histoire de Jeremy et Liz. D’ailleurs, c’est pour celui-ci que j’ai eu le plus de retours coups de cœur des lectrices ! J’ai vécu un mois de folie plein d’amour et de bonheur après sa sortie !

Quel est votre personnage préféré, parmi vos personnages ?

Alors, même si elle a tendance à m’énerver, je dirai, Elianor. L’héroïne de ma saga « Le Monde d’Elianor ». Parce que c’est la première, que c’est elle qui m’est tombée dessus et a lancé cette folle aventure de l’écriture, et que j’entame ma cinquième année à ses côtés, mais aussi parce qu’elle me ressemble (mais je suis moins chiante^^). Oui 5 tomes, c’est long, ça rapproche. Je suis d’ailleurs en train de rédiger l’ultime tome et la séparation sera dure.

 

Quel est l’endroit où vous aimeriez écrire ?

L’Islande, la Suède, le Canada. Dans un chalet en bois face aux montagnes enneigés ou aux étendues sauvages. Si un feu de cheminée brûle et que j’ai accès à un petit jacuzzi avec vue sur le paysage, ça sera parfait ^^

Duquel de vos livres aimeriez-vous qu’un grand cinéaste, style Spielberg, s’inspire pour en faire un de ses prochains films ?

Le monde d’Elianor évidemment 😊

 

indexVos projets

 

Quels sont vos envies et projets pour l’année 2019 (et les suivantes) ?

Continuer sur ma lancée ! J’ai lâché mon job alimentaire depuis un peu plus d’un an maintenant, et j’arrive presque à vivre de mon écriture. Petit miracle inattendu.

Je veux écrire encore et encore, ce qui me fait vibrer, rêver. Ne pas me restreindre à un style.

J’ai 2 spin off en cours de rédaction. Et je vais vous faire la primeur de l’annonce en avant-première… Tadaaaam (roulements de tambour). Le premier sur un personnage de Arrogant bad boy qui a été beaucoup réclamé, et le second sur un personnage de Le monde d’Elianor que j’adore. J’ignore s’ils seront publiés mais j’y travaille.

Et je bosse aussi sur un scénario de thriller et une dystopie.

Avez-vous prévu d’aller sur des salons (en exposant ou en visiteur) ? si oui, lesquels (pour que les lecteurs puissent prévoir de vous y retrouver)

Salons confirmés :

– 15/16 février à Orchies pour Rainbooks romance.

– 7 mars : (11h/13h) Foire du livre de Bruxelles.

– 21/22 mars : Livre Paris.

Et aussi (à confirmer) :

– 16/17 mai : Les Imaginales à Epinal.

– 23/24 mai : Salon romance & co à côté de Brest.

Publié dans Auto-édition, Chroniques d'Abby, Service Presse

Noël, amour, et autres tracas de Liah Waureel

noël, amours et autres tracas

vecteur calendrier22 novembre 2019

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691  136 pages

Themes_B Noël – Romance – Canada

auto-édition

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 2,99 € – Ebook / 9,99 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

30 jours pour me redonner goût à la vie et me faire à nouveau aimer Noël.
30 jours pour redevenir celle que j’étais avant la trahison dont j’ai été victime il y a quatre ans.
Voici le défi de folie que s’est mis en tête ma meilleure amie. Mais elle n’avait pas pris en compte cet homme masqué qui va chambouler tous ses plans.
Et les miens…

 

Avis Abby

Vous l’aurez deviné j’ai choisi de lire cette petite romance de Noël pour maintenir l’ambiance cosy et agréable des fêtes de fin d’années. J’avoue sans peine que dans ce domaine je n’ai pas été déçue. Tout y est. Des clichés so sperfect, aux scènes amusantes en passant par l’amour, l’amitié et les petits riens qui font la magie des parades du père Noël.   

Si je devais résumé l’ensemble sans rien trahir de la romance, je dirais : une copine extravagante au cœur d’or, un mec compliqué et si simple à la fois, une héroïne un poil complexée, un village de Noël plus vrai que nature, des personnages attachants au grand cœur, une ménagerie originale qui m’a vraiment beaucoup plu.  

Le seul souci pour moi qui suis amatrice de pavé, c’était vraiment trop court. Du coup, j’ai la sensation que certains passages étaient survolés. J’aurai aimé en avoir plus ou plus détaillé particulièrement la scène de fin qui se veut surprenante, mais m’a laissé une impression d’inachevée. Dommage ! 

Pour autant je reste plutôt enthousiasme. C’est frais, sympa et distrayant tout ce dont on rêve en cette fin d’année.  

Merci à l’auteur pour ce service de presse et désolée pour ce petit retard.  

Le blog remercie Liah Waureel pour sa confiance et le bon moment lecture d’Abby.

Publié dans Interviews d'auteurs, Les nouveautés

Qui sont Les passeurs de lumière ? Interview exclusive de Blandine P. Martin

Je remercie tout d’abord Blandine P. Martin, qui a l’occasion de la réédition de sa saga « Les passeurs de lumière », a bien voulu répondre à nos questions concernant cette série, son univers et aussi ses personnages.

 

passeurs 1

sorti le 19 décembre 2019

 

  1. Qu’est-ce qui t’a donné envie d’écrire l’histoire de Jared et Elisa ?

C’était en 2014, je n’avais encore jamais écris un roman, ni même envisagé de le faire.

J’écrivais régulièrement des fanfictions pour le plaisir, et participais à des forums RPG.

Et puis cette histoire m’est venue et je me suis dit, pourquoi pas ? Après tout, je n’avais rien à perdre, juste à essayer. Je l’ai écrite. Trois tomes. Et j’ai cherché comment il fallait soumettre un texte à un éditeur, direction l’inconnu, toujours en me disant qu’essayer ne me coûtait rien. J’ai reçus plusieurs avis favorables et encourageants, à ma grande surprise ! Voilà comment sont nés les Passeurs de Lumière.

J’ai depuis roulé ma bosse dans l’univers littéraires, signé plusieurs contrats et finalement choix l’autoédition. Quand j’ai pu récupérer les droits sur cette saga, je l’ai retravaillée de fond en comble pour la reproposer  dans une nouvelle version.

 

  1. Pourquoi avoir choisi l’univers des Passeurs de Lumière ?

J’ai toujours aimé les univers fantastiques : ils permettent un infini de possibilités.

La romance est aussi une condition sinéquanone pour qu’une histoire me plaise. On écrit ce qu’on aimerait lire, de façon générale.

Je n’ai pas choisi cet univers, puisqu’il n’existait pas avant que je l’écrive, il m’est juste venu comme ça, au fil de mes inspirations.

 

extrait 1

 

  1. Pourquoi avoir choisi ces 2 personnages, Jared et Elisa, comme personnages principaux ? Qu’est-ce que ce choix a amené à l’histoire ?

De la même manière que l’univers : en tant qu’auteur, on ne choisit pas où notre inspiration nous mène. On sait qu’on doit le faire comme ça, un point c’est tout, sans essayer de comprendre pourquoi. C’est ce qui fait la magie de l’imaginaire : il nous murmure ce qu’il faut faire, sans s’embarrasser de raisons.

Les personnages n’étaient pas plus un choix que le reste, mes idées allaient juste en ce sens : ça n’a rien de réfléchi, une idée de roman, ça vient comme ça.

En revanche, on choisit la manière dont on aborde les événements, les rebondissements qu’on ajoute, on dessine aussi le caractère de nos héros, leurs particularités.

Je voulais une jeune femme d’aspect timide, observatrice, pas forcément bien dans sa peau, parce que je tenais à la voir évoluer au contact de ces nouveaux alliés.

Le héros masculin se devait d’être bienveillant, attentionné et doux, pour accompagner Elisa dans sa mission, mais il fallait garder une part de mystères…

 

  1. Comment t’es venu le choix du prénom de tes personnages ? Ont-ils une signification pour toi ?

Comme pour chacun de mes romans, je passe des heures à chercher celui qui colle à merveille, selon mes goûts et l’idée que je me fais de mes personnages, qui reflète sa personnalité, ses traits principaux, ses origines…

 

extrait 2

  1. Si l’un de tes personnages (celui de ton choix) devait s’adresser directement à toi que te dirait-il ?

J’imagine que si Charlie s’adressait à moi après avoir lu « son script » di dernier tome il me dirait un truc du genre :

«  Non, mais t’as fumé ? T’es dingue ou quoi ? Il va y avoir un de ces bordels ! »

Je l’imagine bien la main sur la bouche avec de grands yeux paniqués. Puis un sourire.

« Eh ben, ça va pas être de tout repose… mais ça en vaudra la peine ! ».

 

  1. Pourquoi le choix d’une saga et non un one-shot ?

Simplement parce que l’histoire le nécessitait.

Avant chaque roman, j’établis un plan général, les grandes lignes, les événements principaux, les différents niveaux d’intrigues, pour ne pas mélanger et bien équilibrer les phases du roman.

Je connais mon point de départ, et celui d’arriver. Et clairement, cette saga ne pouvait se faire en un seul tome !

Ça n’aurait aucun sens.

Ce genre de choix ne vient pas d’une décision, c’est juste qu’elle coule de source : soit on a clairement plusieurs étapes, qui nécessitent plusieurs tomes pour amener nos héros là où on veut, et à ce moment-là, il faut être sûr d’avoir l’intrigue suffisante pour, soit on a une intrigue qui se tient en un seul opus. C’est aussi simple que ça, pour moi.

Les Passeurs, en 2014, c’était mon premier écrit, donc je n’avais pas ces méthodes que j’ai mis en place aujourd’hui, mais déjà, je savais ce que l’histoire donnerait, je n’avançais pas à l’aveugle car généralement, ça ne mène nulle part, sinon à un récit déséquilibré ;

J’avais donc déjà en tête que ce ne serait pas le genre d’histoire qui se contenterait d’un tome, j’avais besoin de creuser, d’approfondir les personnages, de dévoiler les choses progressivement et d’embarque le lecteur au travers de trois fils rouges différents.

 

extrait 3

    7. (et dernière lol) Pourquoi avoir choisi cette fin au tome 1 ?

Parce que c’était l’histoire que j’avais dans la tête depuis le début. Je me répète mais je n’écris pas à l’aveugle, je planifie les grandes lignes, et ensuite, j’écris.

En plus, je suis passionnée de séries TV et j’écris mes sagas comme telles, avec des tomes semblables à des saisons : avec leur propre fil rouge et… leur cliffhanger de fin !

Oui, ça frustre, mais avouez on aime ça. En tout cas, j’aime ça en tant que lectrice et spectatrice, et on écrit ce qu’on aime.

 

passeurs 2

Sortie en numérique ET en papier : 20 janvier 2020

Publié dans Alter Real Editions, Chroniques de Maelle, Service Presse

Blades hochey tome 1 : Power play de Maria Luis chez Alter Real Editions

Blades hochey T1 Power play de Maria Luis

vecteur calendrier3 janvier 2020

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 181 pages

Themes_B Romance –  Sport – New Adult – Humour

alter real Alter Real Editions

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 5,99 € – Ebook / 17,90 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Régle n°1 : ne jamais faire confiance à une journaliste.

Lui : joueur de hockey sexy. Sur le déclin.

Elle : journaliste sportive. Carrière qui végète. En quête d’un scoop.

Le patron de Charlie Denton lui confie une tâche impossible : obtenir une entrevue exclusive avec le golden boy de la NHL, Duke Harrison. Elle a huit jours ou elle sera rétrogradée.
Virée. Jetée à la rue. Sans emploi. Rien.
Son avenir repose sur les épaules d’un gardien de but qui n’est plus que l’ombre de celui qu’il a été.

Elle a huit jours pour convaincre Duke que les lecteurs du Cambridge Tribune (tirage annuel : 1 000 exemplaires) meurent d’envie de tout connaître sur sa vie, sur et en dehors de la glace.

Huit jours pour rester professionnelle face à un homme aussi chaud que la braise.

Huit jours pour ne pas oublier que chaque baiser échangé n’est qu’un jeu de pouvoir.

Huit petits jours. Facile, non ?

Règle n°2 : ne jamais tomber amoureux d’une journaliste.

maelle

Quel plaisir de se replonger dans le milieu du hockey ! Charlie est journaliste sportive pour un petit journal. Afin de « monter en grade », elle décide d’interviewer le gardien des Blades. Mais Duke Harrisson ne se laisse pas facilement approcher.  

Charlie devra faire preuve d’ingéniosité pour approcher le joueur.  

J’ai passé un très bon moment avec Charlie et Duke. Mais c’était trop court !! L’histoire est intense et les personnages sont justes top.  

Duke est froid, mais quand il commence à s’ouvrir il est chaud bouillant ! Charlie, quant à elle, n’a pas conscience de ce qu’elle véhicule et de l’attraction qu’elle exerce sur Duke.  

J’ai vraiment aimé ma lecture et j’ai hâte de découvrir le deuxième tome ! 

 

Le blog remercie son partenaire Alter Real Editions pour sa confiance et ce sp ainsi que Maira Luis pour le bon moment de lecture de Maelle. 

 

Publié dans Auto-édition, Chroniques de Flo, Service Presse

So romantic d’Ena L.

So romantic

vecteur calendrier16 novembre 2019

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 395 pages

Themes_B Romance Contemporaine – Comédie romantique – Littérature gay et lesbienne – Homosexualité

auto-édition

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 3,99 € – Ebook / 18,50 – Broché

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

« J’imagine que tu viendras seul à mon mariage. Comme toujours. » Voilà. C’est parti d’une seule réflexion de mon ex. (Et d’un blender vide de mojito.) À cet instant, moi, Milan, 26 ans, père célibataire, j’ai pris la résolution de trouver la femme de ma vie. Et pour cela, je suis prêt à tester toutes les méthodes possibles de rencontres, avouables ou non. Le mariage de mon ex aura lieu dans 2 mois. Et je compte bien lui prouver que moi aussi, je peux trouver l’amour.Je résume : j’ai 2 mois pour réussir ce challenge. 2 mois pour dénicher la princesse de conte de fées, l’âme sœur, dont je rêve depuis toujours.Et un handicap de taille : mon romantisme à la con.

(Avertissement de l’auteure : ce livre est un crossover de « Not a fuckin’ romance », donc bien entendu, attendez-vous à du débile, à du non politiquement correct, et à de l’imprévu. J’assume entièrement, ou presque. Fin d’avertissement inutile.)

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

Que puis-je dire de So romantic, qui est une « sorte » de spin-off de Not a fuckin’ romance (car on retrouve pour notre plus grand plaisir certains personnages du tome précédent) sans spoiler l’histoire ?!!! Je dois dire que le résumé assez vague m’a vraiment attirée au point que j’avais vraiment hâte d’en découvrir plus. Et moi, qui n’ai jamais été fan des romans MM, je me suis laissée charmer par cette histoire toute en douceur, bourrée d’humour et nous présentant des personnages vraiment attachants et surtout haut en couleur, voir carrément délirants. Je vous avoues que vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer lol

« So romantic » est l’histoire de Milan, jeune papa célibataire qui se donne pour mission de se trouver quelqu’un en 2 mois pour l’accompagner au mariage de Brise-noix (euh enfin non son ex-femme) après que cette dernière lui ai encore lancé une énième vacherie : « J’imagine que tu viendras seul à mon mariage. Comme toujours. » Pour cela, il va tester toutes les méthodes possibles et inimaginables pour mener ce projet à bien mais il n’avait pas prévu qu’une rencontre improbable allait le chambouler et même mettre à mal ses « croyances » le concernant.

Milan, 26 ans est un papa de 2 garçons (de 6 ans et 4 ans) célibataire depuis sa séparation « commune » (si l’on peut dire lol) d’avec son ex-femme qui n’est pas un modèle de gentillesse grrrrr D’ailleurs c’est à cause de cette dernière et surtout l’une de ses réflexions que notre jeune père va multiplier les rencontres et nous les conter ce qui va nous donner des moments de franche rigolade et parfois émouvant, jusqu’à ce fameux jour J. Milan n’a rien des héros que l’on a l’habitude de voir à savoir l’homme arrogant, sûr de lui parfois bad boy… Oh non !!! Notre Milan est informaticien dans une boîte un peu spéciale, assez beau gosse, gentil (voir trop gentil parfois) mais surtout il ne cache pas son côté fleur bleu et se qualifie lui-même de grand romantique qui rêve de rencontrer le grand amour comme il le voit dans les romans qu’il dévore…. mais attention il a tout de même du caractère et sait s’imposer quand il le faut (euh il sait aussi de rendre « transparent » par moment mdr). Il vit dans une super famille aimante (où l’on ne porte aucun jugement), protectrice (surtout envers lui, le ptit dernier) mais oh combien loufoque et déjantée : des parents très ouverts d’esprit et très francs voir trop oubliant que parfois ils parlent avec leur enfant, ses frères London et Rio ainsi que sa sœur Dakota qui sont ses meilleurs amis. J’avoues que j’ai beaucoup ri de la surprotection dont Milan est « victime » car oui il en a un peu marre qu’on le voit comme un ptit être fragile tout ça parce-que qu’il est un grand romantique et du coup ça m’a parfois donné aussi envie de le cajoler lol Milan est pour ma part un personnage complet et attachant car il est un homme dans toute sa splendeur, qui fait tourner les têtes autour de lui sans vraiment s’en rendre compte et en même temps il n’a pas peur de pleurer ou de montrer ses sentiments. J’ai aimé le parti pris de l’auteure de faire que Milan s’adresse souvent à nous, lecteurs, pour nous faire part de ses commentaires, nous racontant ses expériences et surtout faisant son auto-critique. 

Dans sa quête de la personne parfaite pour l’accompagner au mariage de son ex il fera surtout 2 rencontres importantes qui vont le chambouler à jamais… enfin surtout l’une plus que l’autre mais je ne vous dirai pas de qui il s’agit. L’auteure nous prouve là que le destin nous met parfois des personnes sur notre chemin mais que LA bonne arrive quand on s’y attend le moins et l’on ne peut rien y faire si ce n’est y succomber. Mais surtout qu’il faut avoir l’esprit ouvert et éviter les préjugés !

Les personnages secondaires ont chacun une place importante dans l’histoire. J’ai eu un réel coup de cœur pour Seven, beau prof de sport tatoué qui est un personnage touchant de sincérité. J’ai aussi vraiment apprécié de retrouver les personnages de Not a fuckin’ romance et de savoir ce qu’ils sont devenus depuis la fin du tome précédent. 

Ce roman m’a vraiment attirée et surtout étonnée car à aucun moment je n’aurai pu imaginer quel chemin allait prendre la « quête » de Milan. En effet, cette dernière nous a quelque peu « dérouté » par de savants retournements de situation, de rebondissements ce qui m’a tenu en haleine tout au long de ma lecture. Par moment je ne savais plus sur quel pied dansé et pourtant j’ai adoré lol d’ailleurs j’en aurai bien redemandé encore un peu plus !

Si vous connaissez un peu les écrits et l’univers d’Ena L; vous savez qu’elle adore nous titiller, nous étonner (voir presque nous « mener en bateau ») et arrive à nous embarquer dans sa « folie » sans que l’on s’en rende vraiment compte… mais pas que, car faut dire qu’elle est aussi un brin « sadique » car on ne sait jamais ce qu’elle prévoit pour ses personnages avant d’être arrivés à la fin du roman.

« So romantic » est donc une belle histoire d’amour, d’amitié, magnifique et complexe mais aussi émouvante et émoustillante lol qui a vraiment su me toucher à tel point que je n’ai pas vu les pages se tourner.

La plume d’Ena L. est vraiment très belle, prenante, envoûtante qui devient vite addictive. Cela rend notre lecture fluide, très agréable avec un univers un brin déjanté que l’auteure affectionne tant ! J’ai vraiment apprécié d’avoir le ressenti d’en homme lors de ses rencontres programmées ou non lol J’ai également aimé les ptites annotations de l’auteure que je vous conseille de lire.

Si comme moi au début, le côté MM vous refroidie et bien je vous conseille de passer outre car le personnage de Milan saura vous charmer et vous faire rire à travers ses péripéties. L’auteure, quant à elle, saura vous émouvoir en vous proposant une palette de sensations fortes et intenses qui ne vous laisseront sûrement pas de marbre… Alors foncez découvrir sans plus attendre cette comédie romantique qui est une vraie pépite qui m’a fait passer un très bon moment de lecture et « d’abandon ».

 

Je remercie Ena L. pour sa confiance et ce très bon moment de lecture et de rire lol