Publié dans Chroniques d'Amélie, Hachette Romans

Juste un signe de Liz Plum chez Hachette Romans (by Amélie)

juste-un-signe-1156119-264-432

vecteur calendrier9 janvier 2019

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 480 pages

Themes_B Young Adult – Silence – Lycée – Secret – Traumatisme – Romance Contemporaine

L’image contient peut-être : texte

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 12,99 € – Ebook / 18,00 € -Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

A la suite d’un événement traumatisant, Raine a perdu l’usage de sa voix. Trois ans plus tard, elle est toujours murée dans son silence et communique grâce à ses mains. Entourée par son frère et ses meilleurs amis, Raine s’est habituée à ce mode de vie. Elle en a fait son refuge. Jusqu’à ce qu’un nouvel élève débarque au lycée et vienne fissurer, à coup de sourire, les remparts qu’elle avait soigneusement érigés autour d’elle.

Lui est une célébrité locale : tout juste sorti d’une prison pour mineurs, West Love intrigue autant qu’il inquiète. Il est beau, audacieux et, pour une raison qui échappe complètement à Raine, déterminé à se rapprocher d’elle ! Il la taquine en permanence, la drague ouvertement et va jusqu’à lui demander de lui enseigner la langue des signes ! Ce que Raine ne sait pas, c’est que West est prêt à tout pour la sortir de son silence.

 

 

avis d'Amélie

Même si mon genre de lecture reste prioritairement la romance (érotique, soft, MM …) j’aime aussi des fois faire de jolies découvertes comme celles qu’on peut trouver dans la romance “young adult” (destinée principalement à un public plus jeune). 
 
Cette histoire, écrite par une auteur que je n’avais pas encore lue, a été un bon moment sans prise de tête. 

Raine, jeune femme traumatisée suite à une soirée qui a mal tourné, a perdu l’usage de sa voix. 

Son frère, Toby, désespère qu’elle reparle un jour : en attendant ce retour à la normale, tous ses amis ont appris la langue des signes. 

Et voilà qu’un nouvel élève, au passé sulfureux, arrive au lycée : West Love. 

Ce jeune homme, ténébreux et mystérieux à souhait, s’amourache de Raine, un peu contre son gré et va décider coûte, que coûte, d’arriver à la refaire parler. Mais est ce qu’elle est prête à redonner sa confiance à un “beau gosse” qui semble avoir toutes les filles à ses pieds et ne s’en préoccupe pas le moins du monde…  

=> Le duo West & Raine fonctionne bien, sans grande surprise. On est dans un schéma très classique de la romance(tte) adolescente, mais qui se lit avec plaisir. 

Un très bon moyen de se vider la tête et de passer un moment agréable avec une ambiance “soft” qui repose les neurones 🙂 

Publicités
Publié dans Chroniques de Flo, Hachette Romans, Service Presse

Tiny Pretty Things tome 1 : La perfection a un prix de Sona Charaipotra & Dhonielle Clayton chez Hachette Romans

51cWXjeyglL

vecteur calendrier2 mai 2019

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 448 pages

Themes_B Danse – Trahison – Young Adult – Secret

hachetteromans

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 12,99 € – Ebook / 18,00 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Gigi, Bette et June sont danseuses dans la prestigieuse école du Ballet de New York.

Lorsque Gigi, nouvelle et seule élève noire, est choisie pour incarner le rôle phare du premier ballet de l’année, les rivalités se déchaînent. Bette, ballerine star de l’école, est prête à tout pour récupérer son titre et éviter la rage de sa mère, qui ne tolère pas qu’elle ne soit pas la meilleure. June rêve quant à elle de ne plus être cantonnée au rôle de l’éternelle doublure.

Les trois filles ont bien du mal à résister à la pression du monde impitoyable de la danse. Et les choses vont empirer… jusqu’au drame.

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

Autant vous dire tout de suite que la passionnée de danse que je suis a été enthousiasmée de découvrir ce roman. Une lecture où je me suis lancée avec plaisir et dont je ressors agréablement surprise. On voit bien que les auteures maîtrisent avec brio leu sujet.

C’est l’histoire de 3 apprentis danseuses, élèves de la prestigieuse école du Ballet de New-York qui ont pour rêvent la gloire, le prestige en foulant les plus grandes planches du monde dans les plus grandioses ballets… Mais l’univers de la danse, et surtout du ballet classique nous plonge dans un univers impitoyable… Entre passions, privations, rivalité et coups bas, nous suivrons donc le quotidien de 3 ballerines, ainsi que de leur camarade…

Je vais vous en dire le minimum afin de ne pas spoiler l’histoire et garder votre plaisir de la découvrir intact lol

Gigi est la nouvelle élève de l’école et la seule noire. Elle se voit confier l’un des rôles phare du ballet de l’année ce qui va déclencher rivalités, coups bas et humiliations dans le but de la blesser et la pousser à bout afin de l’évincer.

Bette est la ballerine star de l’école. Suite à l’arrivée de Gigi qui rappelons-le à eu le 1er rôle, elle va tout faire pour récupérer à tout pris SON « rôle » car oui elle était persuadée que ce dernier serait à elle, comme il l’a été auparavant pour sa sœur aînée qui est devenue une ballerine reconnue. Mais la pression de sa mère n’arrangera pas les choses et lui feront prendre parfois de très mauvaises décisions afin de ne pas s’attirer les foudres de cette dernière.

June veut enfin briller sur le devant de la scène et ne plus être cantonnée aux rôles de doublure… Alors qu’elle semble assez effacée et gentille, elle montrera son vrai visage au cours de notre lecture et j’avoue avoir vraiment été étonnée par ce qu’elle cache et surtout ce qu’elle serait prête à faire pour réaliser son rêve.

Vous l’aurez sûrement compris, des personnages que l’on aime ou que l’on déteste mais qui ne vous laisseront en aucun cas indifférent. Nous voilà plongé dans une ambiance assez « pesante » qui nous montre outre le beau côté de la discipline (le strass, la scène et les ballets qui font rêver) le pire de l’être humain quand il veut à tout pris ce qu’il veut : jalousie, méchanceté, manipulation, rivalité qui sont en évolution constante tout au long du récit jusqu’à en arriver au drame mais c’est tout cela qui nous tient en haleine du début de notre lecture à la fin. 

J’ai vraiment été emportée dans et par l’histoire et ai découvert avec stupeur l’ambiance lourde et malsaine des écoles de ballet. Malgré cette impression j’ai été happé par le récit ne le quittant presque pas avant d’en avoir lu la fin. Justement en parlant de fin, j’avoue avoir été agréablement surprise de son déroulement et je n’ai qu’une seule hâte : découvrir le prochain tome. Une entrée en matière dans cet univers assez « spécial » qui comporte beaucoup de jalousie pour atteindre les sommets de la danse mais aussi une belle leçon de vie à travers ces 3 héroïnes différentes e qui pourtant ont une passion et un rêve en commun dont elles devront franchir les nombreuses embûches qui se mettront en travers de leur chemin.

La plume des auteures Sona Charaipotra & Dhonielle Clayton que je découvre à travers ce roman est juste, sans fioritures avec des mots bien pensés qui nous embarquent facilement au cœur de l’action. Un grand bravo aux auteures qui arrivent facilement à retranscrire les actions dansées que même pour le néophytes de cette discipline pourront s’imaginer les scènes comme si elles se déroulaient sous nos yeux. La narration se fait par l’alternance des points de vue des 3 ballerines ce qui nous permet de mieux les découvrir, comprendre certains comportements et mieux appréhender certaines situations.

En conclusion, un roman au cœur de la danse et surtout des danseurs de baller bien loin de l’univers enchanteur que l’on imaginait et qui a été un coup de cœur pour moi et dont j’attends avec impatience de découvrir le prochain tome.

 

Je remercie Hachette Romans de sa confiance à travers ce sp après sollicitation via NetGalley ainsi que les auteures Sona Charaipotra & Dhonielle Clayton pour ce super moment de lecture à travers ces personnages passionnés de danse. 

 

 

Publié dans Chroniques de Flo, Hachette Romans, Service Presse

Les autres peuvent bien aller se faire voir ! d’Ana Paige chez Hachette Romans

téléchargement

vecteur calendrier6 mars 2019

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 338 pages

Themes_B  Ecriture – Rink hockey – Equipe – Famille – Responsabilité – Secret – Mensonges – Rencontre – Amitié – Amour

hachetteromans

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 11,99 € – Ebook / 16,90 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Encore étudiante, Melissa porte toute sa famille sur ses épaules. Pas le choix  : sa mère a abandonné le foyer, son père est débordé par le travail et son frère Leonard part à la dérive, traînant en bas des tours de leur cité. Heureusement, Melissa a un refuge, un havre de paix dans lequel s’évader  : l’écriture.

Son prochain projet pour nourrir son imagination : suivre pendant un an l’équipe de rink hockey locale. Au fil des entraînements et des matchs, Melissa se fait une place dans le groupe. Seul Maximilien, dont le regard bleu l’électrise chaque fois qu’elle le croise, semble réticent à sa présence. Pourquoi cela la déstabilise-t-elle à ce point ? Est-elle en train de tomber amoureuse ? Impossible, son cœur ne peut pas se mettre en travers de son roman ! D’autant que Max et elle ne sont pas du même monde… À moins d’envoyer valser les préjugés, les contraintes familiales et la pression sociale d’un coup de crosse ou d’un trait de gomme  !

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

Un titre qui m’a attirée car faut dire que c’est assez original voir farfelu et un résumé qui m’a convaincue en me donnant envie d’en découvrir plus. Une superbe couverture « pétillante ». 1er roman que je lis de cette auteure que j’ai beaucoup apprécié et que je ne manquerai pas de suivre par la suite !

Rencontre entre 2 jeunes gens issus de « milieu » différent qui devront faire face à de nombreuses embûches s’ils veulent laisser parler leur cœur et avoir la chance d’avancer un ptit bout de chemin côte à côte. Une belle histoire d’amitié et une leçon de vie concernant le milieu familial, le lieu où l’on habite mais aussi et surtout les ambitions que nous avons pour réussir dans notre vie et ainsi tourner la page sur le passé. Au diable les préjugés, les contraintes familiales et surtout la pression sociale et place à l’amitié et surtout l’amour, le vrai, l’unique le beau celui qui fait palpiter nos cœurs.

Mélissa est une jeune étudiante qui a l’air d’avoir à 1ère vie une belle vie. Et pourtant elle doit faire face à l’abandon de leur mère, un père qui travaille beaucoup donc souvent absent de la maison et un jeune frère du prénom de Léonard qui a l’air de partir à la dérive au vue de ses fréquentations et qu’elle doit garder à l’œil si elle ne veut pas qu’il gâche son avenir bêtement. Autant dire tout de suite qu’elle n’a pas la vie facile et pourtant elle se démène pour tout gérer de front. Quand elle a enfin l’accord de pouvoir suivre pendant une saison une équipe de rink hockey afin de pouvoir écrire son 2ème roman, Mélissa semble voir le bout du tunnel mais aussi une bonne raison pour s’adonner à sa passion : l’écriture. Alors qu’elle commence peu à peu à trouver sa place au sein de l’équipe de sportif, elle s’enfoncera dans ses mensonges que ce soit envers ses nouveaux amis tout comme sa famille mais elle pensait faire pour le mieux. Pourtant une rencontre va tout changer et Mélissa remettra sa vie en question notamment sur la voie qu’elle a choisi, son rôle au sein de sa famille, c’est vraiment un personnage fort et courageux que j’ai découvert même si elle éprouve une grande fragilité concernant son passé et surtout sa mère. Mais Maximilien sera là pour l’épauler, la soutenir et l’aider à se « découvrir »…

Oh la la Maximilien que dire si ce n’est qu’il a un regard bleu électrique qui ne vous laisse pas indifférente. Il est membre de l’équipe de rink hockey et est promis à un brillant avenir dans la discipline. Au tout début, il semble vraiment ne pas voir d’un très bon oeil l’arrivée de Mélissa parmi l’équipe. Pourquoi une telle animosité envers la jeune femme qu’il ne connaît pas ??? Et si, son comportement laissait « présager » autre chose ?! J’ai parfois eu du mal avec ce personnage, surtout vers le début de l’histoire car je n’arrivais pas à comprendre pourquoi il se comportait comme un véritable con**rd pffff pourtant certaines pensées et réactions nous laisserons vite penser qu’il réagit ainsi car il n’est pas insensible à la présence de Mélissa et qu’il essaye de se protéger de ces sentiments qu’il commence à ressentir et qu’il ne voulait plus jamais « approcher ». Mais quand le destin s’en mêle difficile de ne pas succomber à la tentation.

Je ne vous en dirai pas plus afin de ne pas gâcher votre plaisir de découvrir par vous-même les personnages et surtout leur histoire.

Les personnages secondaires sont assez nombreux, et oui les membres de l’équipe de rink hockey ainsi que le staff qui les entoure sont avant tout une sorte de grande famille que l’on se choisit et qui est là aussi bien dans les bons que dans les mauvais moments… d’ailleurs Mélissa se découvrira une sorte de nouvelle famille à travers les personnages qui gravitent autour d’elle et chacun prendra une place au sein de sa vie de façon différente mais tout aussi importante.

Vous l’aurez bien compris, même si le titre ne le laisse pas forcément deviner « Les autres peuvent bien aller se faire voir » est une romance sur fond de sport où l’auteure nous invite à découvrir cette spécialité qui mettait vraiment inconnu et que j’ai pris plaisir à découvrir. A travers l’histoire de Mélissa, Ana Paige nous offre une sorte de témoignages sur les jeunes des cités, leur quotidien mais aussi leurs rêves peut-être inavoués… En effet, alors que souvent on pense qu’ils aiment leur « conditions » et ont décidé de vivre cette vie de délinquants, on s’aperçoit vite que ce n’est qu’une petite minorité d’entre eux et qu’ils subissent leur « condition » et ont souvent des rêves pour sortir de leur quotidien et s’offrir un meilleur avenir ce qui les poussent à travailler plus, réussir là où tant d’autres se plantent ou baissent les bras. 

L’écriture d’Ana Paige est moderne, fluide, pétillante. On est vite embarquer dans son histoire qui se lit facilement.

En conclusion, un très bon moment de lecture à la découverte du rink hockey, de l’inspiration d’une jeune auteure en herbe en pleine période d’écriture avec des personnages attachants qui deviendront au fil des pages une grande famille avec son lot de joie, de peine, de rebondissements et surtout des sentiments à profusion et des émotions comme si l’on était sur un Grand 8 lol

 

Je remercie Hachette Romans pour sa confiance en m’accordant ce sp suite à ma sollicitation sur NetGalley ainsi qu’Ana Paige pour ce très bon moment de lecture, sans prise de tête qui m’a permis de m’évader.

 

 

Publié dans Chroniques de Flo, Hachette Romans, Service Presse

Comment larguer un bad boy ? de Sereine M. chez Hachette Romans

41V-xCU4twL._SX312_BO1,204,203,200_

vecteur calendrier 6 mars 2019

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691  288 pages

Themes_B Relation Amoureuse – Rupture amoureuse – Amour

hachetteromans

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 4,99 € – Ebook / 16,90 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Riley a 21 ans, est étudiante en droit et promise à un brillant avenir. Son seul problème, actuellement, c’est son copain : Sledge. Le bad boy par excellence… avec qui elle vit depuis trois ans.
Or, un mauvais garçon, aussi séduisant soit-il, reste un mauvais garçon. L’idée selon laquelle un homme peut changer et devenir le parfait petit copain est un mythe. Il n’est pas attentionné, fume à l’intérieur, se moque des règles de propreté. Et il vous fait du mal, sans même le savoir.
Riley est donc déterminée à le larguer. Pour cela, elle a un plan infaillible : tout faire pour que lui la quitte. Sauf que les bad boys, en plus de tous leurs défauts, ont une caractéristique que Riley ignorait : ils sont coriaces et… obstinés !

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

J’avoue que le titre et la couverture m’ont attiré et je n’ai pas été déçu de mon choix car j’ai vraiment passé un très bon moment de lecture.

« Comment larguer un bad boy ? » est l’histoire de 2 jeunes gens amoureux mais qui a un moment de leur vie se remettent en question et s’interrogent sur leur couple… Sont-ils vraiment fait pour être ensemble ? Est-ce que leur amour sera plus fort que toutes les embûches qui se mettront sur leur chemin ?

Riley, 21 ans est étudiante en droit et promise à un brillant avenir de juge. Elle vit en couple depuis 3 ans avec son petit-ami Sledge, qu’elle qualifie de bad boy par excellence. Dans leur couple, la routine semble s’être installée et un matin, suite à un événement, Riley remet tout en question de son amour pour Sledge ou bien-fondé de leur relation.  Alors elle prendra une décision, que je qualifierai de lâche, car elle pense qu’il n’est pas fait pour elle et la tirera par le bas donc elle prend la décision de pousser ce dernier à bout pour qu’il la quitte car elle-même n’a pas le curage de le faire. J’ai eu un peu de mal avec ce personnage car je l’ai trouvé immature, parfois naïve et même en certain point « méchante ». En effet, au lieu de se montrer courage face à la décision qu’elle a prise, elle va accumuler les tentatives « ratées » pour pousser Sledge à la larguer quitte à se comporter comme une garce. Je dois dire qu’elle a beaucoup d’imagination et chaque jour elle trouvera un nouveau moyen de le provoquer et pourtant, c’était sans compter sur la ténacité de ce dernier qui n’a pas dit son dernier mot. J’ai vraiment souvent rigolé des échecs de la malheureuse Riley dans son plan et je dois dire que pour moi, elle l’a bien mérité mdr Non mais oh… quand on est « adulte » et intelligente, ce qu’elle semble être, on se montre courageuse et on fait le nécessaire pour bien tout faire en règle !!!

Que dire de Sledge si ce n’est que ma préférence est allé au fur et à mesure de ma lecture vers lui. Finalement celui qui nous ai présenté comme un beau jeune homme mais du genre bad boy va se montrer sous un nouveau jour ce qui étonnera même Riley. Ok il n’est pas attentionné, fume, se moque des règles de propreté (laisse traîner ses affaires sales sur le sol) et traîne avec sa bande de potes… Mais face aux manipulations de Riley pour qu’il la plaque, il se montrera patient (car on voit bien qu’il a compris ce qui se tramait derrière son dos), coriace et obstiné. Il en deviendra attendrissant car il fera tout pour prouver son amour à Riley et essayera de changer pour elle. Finalement sous ses airs de bad boy se cache un jeune homme amoureux mais pas vraiment du genre démonstratif qui comprendra qu’il doit faire des efforts s’il ne veut pas perdre sa petite amie. 

J’avoue qu’on devient vite curieux de savoir ce qu’a encore bien pu imaginer Riley mais surtout comment cela va être contré par Sledge entraînant échec sur échec ce qui donne des situations parfois cocasses et drôles, des moments émouvants et d’autres où l’on aurait envie d’aller les prendre par la peau du cou et les secouer pour qu’ils comprennent qu’ils s’aiment vraiment.

Les personnages secondaires sont présents même si ce n’est qu’assez furtivement mais ont tous pourtant une importance à certains moments de l’histoire.

Une histoire originale, un brin loufoque et décalée où l’on est assez vite emporter par les essais de Riley mais qui se retournent inlassablement contre elle ! Les pages se tournent assez rapidement car c’est un roman qui se lit facilement sans prise de tête car léger et qui vous fera passer un bon moment de lecture-détente.

La plume de l’auteure Sereine M. que je découvre à travers ce roman est moderne, fluide mais pas assez « assurée » de mon point de vue mais je pense que c’est parce-que c’est le 1er roman qu’elle a écrit et qu’elle évoluera au fil de ses écrits car on y dénote un talent certain.

La narration se fait du point de vue de Riley mais j’avoue qu’à certains moments j’aurai bien aimé avoir aussi le ressenti de Sledge mais ce n’est que mon avis et ça n’enlève rien au bon moment de lecture passé.

Une histoire légère qui arrive finalement à nous embarquer avec des personnages attachants que l’on aime tout autant qu’on peut les « détester » parfois. Un roman qui s’adresse surtout à un jeune public mais que j’ai tout de même pris plaisir à découvrir et que je ne manquerai pas de conseiller aux ados fréquentant la médiathèque où je travaille.

Je remercie Hachette Romans pour sa confiance et l’accord de lecture suite à ma sollicitation via NetGalley ainsi qu’à l’auteure Sereine M. pour ce bon moment de lecture.

Publié dans Chroniques de Flo, Hachette Romans, Service Presse

Juste un signe de Liz Plum chez Hachette Romans(via NetGalley)

juste-un-signe-1156119-264-432

vecteur calendrier9 janvier 2019

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 480 pages

Themes_B Young Adult – Silence – Lycée – Secret – Traumatisme – Romance Contemporaine

L’image contient peut-être : texte

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 12,99 € – Ebook / 18,00 € -Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

A la suite d’un événement traumatisant, Raine a perdu l’usage de sa voix. Trois ans plus tard, elle est toujours murée dans son silence et communique grâce à ses mains. Entourée par son frère et ses meilleurs amis, Raine s’est habituée à ce mode de vie. Elle en a fait son refuge. Jusqu’à ce qu’un nouvel élève débarque au lycée et vienne fissurer, à coup de sourire, les remparts qu’elle avait soigneusement érigés autour d’elle.

Lui est une célébrité locale : tout juste sorti d’une prison pour mineurs, West Love intrigue autant qu’il inquiète. Il est beau, audacieux et, pour une raison qui échappe complètement à Raine, déterminé à se rapprocher d’elle ! Il la taquine en permanence, la drague ouvertement et va jusqu’à lui demander de lui enseigner la langue des signes ! Ce que Raine ne sait pas, c’est que West est prêt à tout pour la sortir de son silence.

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

1er roman de cette auteure que j’ai le plaisir de lire et j’avoue ne pas avoir été déçue par cette histoire assez légère (mis à part l’événement ayant traumatisé Raine).

Les personnages, aussi bien les principaux que les secondaires sont parti prenant de l’histoire et on a la chance de les voir évoluer et grandir au fil du roman. 

Raine et son frère sont très proches, normal quand on a un père « démissionnaire »… Mais cette dernière a perdu sa voix suite à un événement traumatisant passé quelques années auparavant. Afin de pouvoir communiquer avec elle, son frère et leur bande d’amis ont appris la langue des signes. Au fur de notre lecture on comprend que Raine est bouleversée par le fait de ne plus réussir à parler car en effet, elle aimerait communiquer « verbalement » avec les autres car elle se sent un peu isolé dans « son » monde. La musique est sa vie et l’un de ses profs l’a très bien compris… c’est pourquoi il pousse Raine a écrire des chansons pour la chorale et quelques occasions. Alors que son « univers » était déjà tout tracé, l’arrivée d’un nouvel élève, West, va tout chambouler et la bouleverser. Raine aura du mal à le laisser l’approcher surtout que ce dernier traîne une drôle de réputation… Mais ce dernier saura se montrer persévérant et décider à apprendre à connaître Raine et l’aider à retrouver sa voix. Pourquoi se montre-t-il si intéressé par Raine ??? Que lui veut-il ? Saura-t-il l’apprivoiser ?

Alors que dire de West si ce n’est que ce jeune homme mystérieux, célébrité locale mais pas vraiment dans le sens positif, a été mon coup de cœur de l’histoire. En effet, derrière ces airs de bad boy on découvre un garçon qui a souffert dans le passé, qui arrive à voir au plus profond de l’être des personnes qui le touchent mais aussi et surtout, il va nous démontrer qu’il ne faut pas s’arrêter aux apparences car elles sont bien trop souvent trompeuses !!! Dès sa 1ère rencontre avec Raine, il se sent attiré vers elle et n’aura de cesse de se rapprocher d’elle. Mais c’est sans compter la distance que Raine met entre elle et les autres, surtout la gente masculine, en dehors de son frère et ses amis… Que lui est-il arrivé ? West trouvera l’excuse d’un devoir à rendre pour apprendre à connaître Raine et surtout apprendre la langue des signes afin de pouvoir communiquer avec cette dernière… Bon j’avoue que j’ai trouvé son apprentissage un peu trop rapide mais bon c’est juste le ptit bémol que je pourrai émettre. C’est une belle personne, qui se montrera patient, gentil, prévenant, à l’écoute de Raine mais surtout protecteur envers cette dernière. 

Concernant les personnages secondaires beaucoup sont attachants mais il en est 2 que j’ai haï… D’une part ce père qui « abandonne » ses enfants et un autre, celui qui a fait du mal à Raine mais heureusement pour lui il saura  se racheter quelques années plus tard. 

Même si cette histoire « dite » adolescente paraît légère, parfois un peu rapide, je dois dire qu’elle a su me captiver car elle est touchante et intrigante. Elle aborde des thèmes assez « lourds » et importants et ces derniers sont bien abordés par l’auteure. 

La plume de Liz Plum est fluide, moderne et décrit avec sensibilité les sentiments des personnages de telle manière qu’on a l’impression de les vivre et les ressentir avec et pour eux… Elle nous montre également que les apparences sont trompeuses et qu’il faut savoir passer outre les préjugés. Les thèmes abordés par cette dernière l’ont été fait avec des mots simples, percutants sans rentrer dans le trash.

Si vous voulez lire une histoire mignonette, sans prise de tête, qui vous fera certainement faire un bon dans votre adolescence, je vous conseille sans plus attendre de découvrir Juste un signe qui est un roman plein de douceur et de tendresse. D’ailleurs je le conseillerai sans souci aux adolescents qui fréquentent la médiathèque où je travaille. 

 

Je remercie Hachette Romans pour sa confiance en m’accordant ce sp via NetGalley (d’ailleurs j’espère que nous pourrons collaborer de nouveau lol) mais aussi Liz Plum pour ce bon moment de lecture.

 

 

Publié dans Chroniques de Flo, Hachette Romans, Service Presse

Mon plan D d’Andréa Smith chez Hachette Romans collection Bloom (sur NetGalley)

mon-plan-d-1088169-264-432.jpg

vecteur calendrier4 juillet 2018

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691  350 pages

Themes_B Amitié – Amour – Adolescents – Lycée – Listes – Triangle amoureux

hachette romans

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 12,99 € – Ebook / 18,00 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Kenzie est une jeune fille ordinaire, plutôt timide et discrète, avec une manie dont elle ne peut pas se passer  : faire des listes. Pour tout. La dernière en date  ? Celle des garçons qui lui plaisent  ! Entre son plan A, le plus beau du lycée, et son plan D, son voisin insupportable mais mignon, il y a Mason, son meilleur ami, dont elle est amoureuse depuis des années.
Mais la liste est rendue publique, après être tombée entre de mauvaises mains. Kenzie, humiliée, ne pense qu’à raser les murs. Et, tandis que Mason lui demande des comptes sur leur amitié, c’est le plan D de Kenzie qui la surprend le plus  : il lui avoue être déterminé à devenir… son véritable plan A  !

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

Un roman feel good nous replongeant dans notre adolescence et qui m’a vraiment embarquée grâce à ses personnages attachants, les déboires de l’adolescence mais aussi des rebondissements qui lui donne vraiment un air de comédie romantique.

Mackenzie, dite Kenzie, m’a de suite plu car elle aurait pu être vous ou moi lors de notre adolescence. C’est une jeune fille timide, assez effacée, discrète et qui ne veut surtout pas faire de vagues. Elle a peu ou pas d’ami si ce n’est son meilleur ami Mason. Elle a un tic qui fait qu’elle doit faire des listes pour gérer sa vie et son quotidien. Cette habitude va lui causer bien des traquas quand un jour elle perdra la liste des garçons qui lui plaisent et qu’une personne malintentionnée l’affichera publiquement… Et là c’est toute la vie de Kenzie qui va s’en trouver chamboulée !!! Moi je crois que je serai rester enfermée chez moi pendant un bon moment lol C’est vraiment un personnage attachant, fidèle en amitié mais parfois maladroite, sans oublier qu’elle a un caractère bien trempée et c’est ce qui m’a plu car on est bien loin de l’adolescente niaise et qui se laisse faire.

Alors qu’elle pensait que cet épisode de la liste pourrait se transformer en « enfer » à cause de moquerie et humiliation et bien c’est tout le contraire qui se passe. Kenzie devient enfin « visible » surtout pour les garçons de sa liste et se fera même des amies, elle qui était assez solitaire… La voici « l’objet » tant convoitée lors d’un combat de coqs entre 2 de ses garçons préférés. Quel choix fera Kenzie entre son meilleur ami Mason (qui a tout pour plaire et dont elle est secrètement amoureuse depuis de nombreuses années) ou son plan D, James, son embêtant voisin qu’elle déteste depuis que ce dernier lui a fait une farce qui ne lui a pas plu quelques années plus tôt (mais qui a tout de même un certain charme) ? Je n’aimerai vraiment pas être à la place de Kenzie et je me suis posée tout comme elle beaucoup de questions notamment sur la sincérité des garçons, les risques de perdre son meilleur ami et bien d’autres… 

Les personnages secondaires ont une part importante dans l’histoire, surtout les garçons de la liste, et même la peste de service (grrrrr que j’ai eu envie de lui filer des baffes à celle-là). Si au début j’ai eu de suite un faible pour Mason, je dois dire qu’au fur et à mesure de ma lecture James a récolté mes « faveurs ». Il est surprenant et vraiment touchant. J’ai également apprécié la sœur de Kenzie qui m’a beaucoup fait rire avec son franc-parler lol

L’histoire est vraiment prenante et bien construire, l’intrigue bien menée même si on s’attend par moment à la fin telle qu’elle est mais l’auteure arrive aussi à nous redonner le doute par moment !

La plume de l’auteure Andréa Smith est moderne, fraîche, pétillante et prenante, tant et si bien que j’ai été prise dans l’histoire dès le début car j’avais vraiment envie de savoir comment les choses finiraient et surtout quel serait le choix final de Kenzie.

En conclusion, je suis passée par tout un tas d’émotions à la lecture de ce roman feel good que je vous recommande, comme je le ferai aux ados qui fréquentent la médiathèque où je travaille, car c’est une vraie bouffée d’oxygène et un super roman vraiment agréable à lire.

Je remercie Hachette Romans et NetGalley pour leur confiance et de m’avoir permis par la même occasion de découvrir ce roman et cette auteure que je ne connaissais pas mais que je ne manquerai pas de suivre, mais aussi Andréa Smith pour ce très bon moment de lecture.

 

 

Publié dans Chroniques de Flo, Hachette Romans, Service Presse

Dans la tête d’une garce tome 1 de Laurène Reussard chez Hachette romans

garce

vecteur calendrier28 février 2018

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 558 pages

Themes_B Amour – Adolescents – Wattpad – Garce – Amitié – Romance

hachette romans

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 12,99 € – Ebook / 18,00 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Aussi froide et dominatrice que belle et populaire, elle règne sur le lycée et enchaîne les conquêtes sans laisser la moindre place aux sentiments. C’est simple, aucun garçon ne lui résiste. Enfin aucun… jusqu’à l’arrivée d’Evan, le très beau « nouveau » du lycée. Mais, Mia adore les défis et décide de faire tomber Evan dans ses filets. Elle se le promet, elle viendra à bout des défenses de ce garçon, coûte que coûte ! Quitte à mettre à mal la réputation qu’elle a mis si longtemps à se construire…

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

Une lecture qui m’a vraiment plu et j’ai beaucoup aimé découvrir « l’envers du décor » de LA garce de l’école qu’est Mia.

En effet, les personnages sont criants de vérité et l’on a l’impression de revoir certains des ados que nous avons côtoyés durant notre adolescence.

Mia est LA garce dans toute sa splendeur : elle est belle et elle le sait, elle est populaire et en profite, sait ce qu’elle veut et fait tout pour l’obtenir quitte à écraser les autres et les blesser. Elle se sert des gens selon son envie et n’a aucun scrupule à les manipuler et les jeter comme des kleenex quand elle le désire !!! J’avoues que j’ai eu du mal au départ avec cette peste sans cœur ou presque et que j’avais envie de lui mettre des baffes pour lui faire comprendre que son attitude était inacceptable. Mais au fur et à mesure j’ai compris que derrière cette personne détestable, il y avais une jeune fille jouant un rôle et que derrière cette façade de pierre avec ses attitudes provocatrices et insupportables, se cache une jeune fille blessée, fragilisée et ayant confiance en très peu de personnes au final. Elle a subi un traumatisme qui l’a forcé à se créer cette carapace, l’image de cette peste pour ne plus souffrir et se protéger des autres… Mais tout va se retrouver chambouler par l’arrivée d’Evan dans sa classe. Qui est Mia ? Pourquoi est-elle devenue cette garce ? Que cache-t-elle au plus profond d’elle ?

Evan est un très beau garçon qui fait tourner toutes les têtes et qui a vraiment gentil fond… Il a appris de ses erreurs et du coup se veut mature… Il se rendra compte que Mia fait tout pour se faire remarquer de lui mais il la voit comme LA garce et ne peut la supporter et encore moins l’apprécier. Mais ça c’était avant qu’il apprenne à la connaître et surtout qu’il découvre la « vraie » Mia, celle cachée derrière cette image de peste, de garce et c’est cette Mia, la « vraie » qui le touchera au plus profond de son cœur.

Mais bien des rebondissements vont rythmer cette histoire et aucun des 2 personnages ne sera épargné… Sauront-ils faire face à ces fâcheux événements ?

L’auteure, Laurène Reussard, nous amène à voir derrière les apparences, à nous mettre dans la tête de cette garce et comprendre comment elle en est arrivée là !!!

Nous vivons leur évolution, leur questionnement, la recherche de leur identité, les sentiments exacerbés par la fin de l’adolescence et le début vers l’état de jeunes adultes…

La plume de Laurène Reussard est fluide, moderne et entraînante. On rentre assez rapidement dans l’histoire et on s’attache aux personnages. Au cours de la lecture, il m’ait arrivé de faire des parallèles avec ma propre histoire.

Je conseille vivement cette histoire aux ados et aux jeunes adultes car durant la lecture ils pourront être amener à réfléchir sur leurs actes et surtout les conséquences de ces derniers.

 

Je remercie Hachette romans pour sa confiance en me confiant ce roman sur Netgalley mais aussi Laurène Reussard pour ce beau moment de lecture.