Publié dans Chroniques de Flo, Didier Jeunesse, Service Presse

Les histoires (presque) vraies de Mathilda de Susanna Mattiangeli (texte) & Rita Petruccioli (illustrations) chez Didier Jeunesse

les histoires (presque) vraies de Mathilda

vecteur calendrier19 juin 2019

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 128 pages

Themes_B Histoire – Imagination

Didier Jeunesse

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 9,99 € – Ebook / 14,00 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Dans son carnet, Mathilda écrit tout ce qui lui passe par la tête et transforme son quotidien en histoires, toutes plus farfelues les unes que les autres.
Son modèle absolu est anglaise et romancière, et évidemment, elle est prête à tout pour la rencontrer !
Un roman pétillant et richement illustré à la fantaisie débordante.

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

Travaillant dans une médiathèque où je suis responsable de l’espace enfants-jeunesse, je suis sans cesse à la recherche de nouveaux romans et par la même occasion nouveaux auteurs pouvant intéresser « mes » jeunes. C’est sur NetGalley que j’ai pu découvrir ce roman dont le résumé m’a bien plu et je me suis dit que cette histoire permettrait sans doute de passer un bon moment de lecture mais aussi de faire travailler l’imagination du lecteur.

Mathilda est une petite file qui écrit tout ce qui lui passe par la tête dans un petit carnet. Elle transforme son quotidien en histoires un brin farfelues. Elle a pour modèle une romancière anglaise, auteure de livres jeunesse qu’elle espère rencontrer un jour, voir même si possible l’aider à écrire. Elle est parfois gaffeuse mais c’est aussi pour ça qu’on l’apprécie. 

Evidemment il y a plusieurs personnages qui gravitent autour de Mathilda que ce soit dans sa vraie vie tout comme dans ses histoires et chacun d’eux a un rôle dans l’histoire et surtout dans les histoires qu’écrit la fillette.

Les histoires (presque) vraies de Mathilda est un roman pétillant mais aussi loufoque qui vous fera entrer dans l’imaginaire de l’enfance et tout cela est très bien illustré avec beaucoup de fantaisie et je dirai même de « drôlerie ».

La plume de Susanna Mattiangeli est fluide, facile à lire et à comprendre car elle emprunte un langage en adéquation avec l’âge de son héroïne mais aussi l’âge de ses lecteurs.

Quant aux illustrations de Rita Petruccioli sont vraiment très belles, un brin enfantines mais aussi très drôles et attrayantes.

En conclusion, un roman jeunesse que je vous conseille de faire découvrir à vos enfants, ceux de votre entourage ou comme moi à ceux qui fréquentent « ma » médiathèque et qui ont envie d’évasion, d’imaginaire mais aussi et surtout une lecture facile et agréable avec de belles illustrations.

Je remercie Didier Jeunesse pour m’avoir donnée l’occasion de découvrir ce roman jeunesse suite à ma sollicitation via NetGalley mais aussi Susanna Mattiangeli et Rita Petruccioli pour cet agréable moment de lecture et ce ptit retour à l’enfance.