Publié dans Chroniques d'Elina, Editions Pygmalion

Thérapie du crime de Sophie Jomain & Maxime Gillio aux Editions Pygmalion

Thérapie du Crime

vecteur calendrier28 mars 2018

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 387 pages

Themes_B  Suspense romantiqueHumourRomanceEnquête policière

LogoPygalionNOIR

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 12,99 € – Ebook / 18,00 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Alice Rivière est une psychologue peu conventionnelle. L’incongruité, c’est son truc. Elle ne fait rien comme personne et c’est même la raison pour laquelle on vient la voir. D’ailleurs, si elle pouvait parler de ce qu’on lui confie lors de ces séances, elle aurait des centaines d’histoires à raconter. Mais la discrétion est une règle d’or. Une règle fortement ébranlée par la réapparition du commandant Xavier Capelle qui vient lui soutirer des informations sur un de ses patients. Encore faudrait-il qu’elle accepte de l’aider et qu’elle lui pardonne l’humiliation subie seize ans plus tôt. Et pour ça, il peut toujours courir…

 

elina

Alice Rivière, sexologue, mène une vie tranquille à Lille en compagnie de son fils et avec un boulot qu’elle adore. Ses clients M. Oh-Oui-Fais-Moi-Mal, M. Oh-Non-Ne-Me-Fais-Pas-Mal, M. J’aime-Me-Faire-Arroser et Mme J’ai-Un-Hérisson-Dans-Le-Porte-Monnaie (on notera quand même que 3/4 des patients sont des hommes :p )  

Xavier Capelle, Commandant à la PJ de Lille, vit également avec son fils. Il travaille avec Bernardine et Mathieu et il enquête sur un meurtre commis dans un parking souterrain. 

Quand son enquête l’amène à revoir Alice, qu’il n’a pas vu depuis 16 ans, les retrouvailles sont explosives. 

Et quand ils doivent collaborer (enfin d’abord chacun de leur côté) Alice est toujours aussi emmerdeuse, Xavier a toujours des méthodes peu orthodoxe et fait fi de la hiérarchie. 

Un polar dont on connaît très vite l’assassin mais dont il est impossible de prouver la culpabilité, une touche d’humour, un zeste de romance et bonus une intrigue qui se déroule dans le Nord. 

Une écriture à quatre mains totalement fluide que l’on retrouve avec plaisir (pour rappel Sophie Jomain et Maxime Gillio ont déjà collaboré sur le crossover Felicity Atcock / Orcus Morrigan « Les anges ont la mort aux trousses »), des répliques piquantes, une tension constante, du peps. Bref un véritable vent de fraicheur (qui vient du Nord of course) qui nous fait du bien. 

Seul bémol j’aurais bien aimé retrouver les « piques » par NB interposés qui m’ont fait exploser de rire dans Les anges 😉   

Alors Sophie et Maxime …. A quand la suite des aventures de Sexy  Chicken et Musaraigne ????