Publié dans Chroniques de Flo, Hachette Romans, Service Presse

Juste un signe de Liz Plum chez Hachette Romans(via NetGalley)

juste-un-signe-1156119-264-432

vecteur calendrier9 janvier 2019

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 480 pages

Themes_B Young Adult – Silence – Lycée – Secret – Traumatisme – Romance Contemporaine

L’image contient peut-être : texte

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 12,99 € – Ebook / 18,00 € -Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

A la suite d’un événement traumatisant, Raine a perdu l’usage de sa voix. Trois ans plus tard, elle est toujours murée dans son silence et communique grâce à ses mains. Entourée par son frère et ses meilleurs amis, Raine s’est habituée à ce mode de vie. Elle en a fait son refuge. Jusqu’à ce qu’un nouvel élève débarque au lycée et vienne fissurer, à coup de sourire, les remparts qu’elle avait soigneusement érigés autour d’elle.

Lui est une célébrité locale : tout juste sorti d’une prison pour mineurs, West Love intrigue autant qu’il inquiète. Il est beau, audacieux et, pour une raison qui échappe complètement à Raine, déterminé à se rapprocher d’elle ! Il la taquine en permanence, la drague ouvertement et va jusqu’à lui demander de lui enseigner la langue des signes ! Ce que Raine ne sait pas, c’est que West est prêt à tout pour la sortir de son silence.

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

1er roman de cette auteure que j’ai le plaisir de lire et j’avoue ne pas avoir été déçue par cette histoire assez légère (mis à part l’événement ayant traumatisé Raine).

Les personnages, aussi bien les principaux que les secondaires sont parti prenant de l’histoire et on a la chance de les voir évoluer et grandir au fil du roman. 

Raine et son frère sont très proches, normal quand on a un père « démissionnaire »… Mais cette dernière a perdu sa voix suite à un événement traumatisant passé quelques années auparavant. Afin de pouvoir communiquer avec elle, son frère et leur bande d’amis ont appris la langue des signes. Au fur de notre lecture on comprend que Raine est bouleversée par le fait de ne plus réussir à parler car en effet, elle aimerait communiquer « verbalement » avec les autres car elle se sent un peu isolé dans « son » monde. La musique est sa vie et l’un de ses profs l’a très bien compris… c’est pourquoi il pousse Raine a écrire des chansons pour la chorale et quelques occasions. Alors que son « univers » était déjà tout tracé, l’arrivée d’un nouvel élève, West, va tout chambouler et la bouleverser. Raine aura du mal à le laisser l’approcher surtout que ce dernier traîne une drôle de réputation… Mais ce dernier saura se montrer persévérant et décider à apprendre à connaître Raine et l’aider à retrouver sa voix. Pourquoi se montre-t-il si intéressé par Raine ??? Que lui veut-il ? Saura-t-il l’apprivoiser ?

Alors que dire de West si ce n’est que ce jeune homme mystérieux, célébrité locale mais pas vraiment dans le sens positif, a été mon coup de cœur de l’histoire. En effet, derrière ces airs de bad boy on découvre un garçon qui a souffert dans le passé, qui arrive à voir au plus profond de l’être des personnes qui le touchent mais aussi et surtout, il va nous démontrer qu’il ne faut pas s’arrêter aux apparences car elles sont bien trop souvent trompeuses !!! Dès sa 1ère rencontre avec Raine, il se sent attiré vers elle et n’aura de cesse de se rapprocher d’elle. Mais c’est sans compter la distance que Raine met entre elle et les autres, surtout la gente masculine, en dehors de son frère et ses amis… Que lui est-il arrivé ? West trouvera l’excuse d’un devoir à rendre pour apprendre à connaître Raine et surtout apprendre la langue des signes afin de pouvoir communiquer avec cette dernière… Bon j’avoue que j’ai trouvé son apprentissage un peu trop rapide mais bon c’est juste le ptit bémol que je pourrai émettre. C’est une belle personne, qui se montrera patient, gentil, prévenant, à l’écoute de Raine mais surtout protecteur envers cette dernière. 

Concernant les personnages secondaires beaucoup sont attachants mais il en est 2 que j’ai haï… D’une part ce père qui « abandonne » ses enfants et un autre, celui qui a fait du mal à Raine mais heureusement pour lui il saura  se racheter quelques années plus tard. 

Même si cette histoire « dite » adolescente paraît légère, parfois un peu rapide, je dois dire qu’elle a su me captiver car elle est touchante et intrigante. Elle aborde des thèmes assez « lourds » et importants et ces derniers sont bien abordés par l’auteure. 

La plume de Liz Plum est fluide, moderne et décrit avec sensibilité les sentiments des personnages de telle manière qu’on a l’impression de les vivre et les ressentir avec et pour eux… Elle nous montre également que les apparences sont trompeuses et qu’il faut savoir passer outre les préjugés. Les thèmes abordés par cette dernière l’ont été fait avec des mots simples, percutants sans rentrer dans le trash.

Si vous voulez lire une histoire mignonette, sans prise de tête, qui vous fera certainement faire un bon dans votre adolescence, je vous conseille sans plus attendre de découvrir Juste un signe qui est un roman plein de douceur et de tendresse. D’ailleurs je le conseillerai sans souci aux adolescents qui fréquentent la médiathèque où je travaille. 

 

Je remercie Hachette Romans pour sa confiance en m’accordant ce sp via NetGalley (d’ailleurs j’espère que nous pourrons collaborer de nouveau lol) mais aussi Liz Plum pour ce bon moment de lecture.