Publié dans Service Presse

Wild crows tome 1 : Addiction de Blandine P. Martin

wild

vecteur calendrier18 janvier 2018

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 244 pages

Themes_B Bikers – Retrouvailles familiales – Romance Contemporaine – Romance – Mafia américaine – Relation père et fille

logoae

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x2004,99 € – Ebook / 14,00 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Suite au décès de sa mère, Joe hérite d’un courrier lui dévoilant le nom de son père biologique, ainsi que l’endroit où il vit. Esseulée, et démunie face à son deuil, la jeune infirmière décide de tout plaquer pour partir en quête de ce père inconnu, un certain Jerry Welsh, propriétaire d’un bar et dirigeant d’un club de moto en Californie.

Surpris de découvrir l’existence de sa fille de 27 ans, Jerry accepte malgré tout de lui donner sa chance, et lui fait une place dans son monde à lui, mais aussi dans sa famille : celle de sang, comme celle de cœur. Joe découvre la véritable identité du club. Plus que des passionnés de motos, ces hommes forment un véritable gang ayant la main mise sur toutes sortes d’économies parallèles.

Novice dans ce milieu, Joe s’apprête à mettre les pieds dans un univers dont on ne ressort pas indemne.

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

Un réel coup de cœur pour ce roman qui est une romance sur fond de bikers, de découverte d’une personne du passé méconnue jusque là, mais aussi d’amour familial et de violence !!!! Merci à Blandine P. Martin pour ce récit et vivement les prochains tomes.

L’intrigue se met en place dès le début de l’histoire petit à petit avec la mort de la mère de Joe, la lecture du testament laissé par cette dernière mais aussi la découverte de l’identité de son père qu’elle n’a jamais connu et dont elle n’a pas entendu parler !!! Après avoir peser le pour et le contre, cette dernière décide de découvrir qui est le fameux Jerry Welsh et découvre un monde alors inconnu pour elle: celui des bikers et leur univers « mystérieux » et parfois dangereux… Mais également une grande famille où tous sont prêts à porter main forte à l’un des leurs en difficulté… Mais derrière ce tableau qui pourrait paraître presque idyllique se cache des rancœurs, des affaires et des « guerres » de gang.

Les personnages sont aussi mystérieux qu’attachants surtout en ce qui concernent les bikers qui cachent derrière leur « carapace » de gros durs des gens adorables, serviables et loyaux… enfin ça devrait être le cas. 

Pour ce qui est de Joe, je l’ai trouvé très touchante avec son envie de connaître son père, fragilisée par la perte de sa mère qui jusqu’à maintenant était sa seule famille mais aussi très ouverte d’esprit car avec tout ce qu’elle apprendra sur la vie de son père et son « groupe de motards » elle ne fuira pas et essayera même de s’intégrer du mieux possible dans cette grande famille. Elle fera preuve de réparti et ne se laissera pas marcher sur les pieds.

Jerry, son père, est un homme foncièrement gentil sous ses airs de motards, chef de gang. Il a assez bien pris le fait d’apprendre après 27 ans qu’il a une fille « cachée » et désire « rattraper » (si l’on peut dire…) le temps perdu. J’adore son caractère qui a l’air en contradiction car il est tendre, attentionné et doux avec sa compagne Mona, ainsi qu’avec Joe, mais d’un autre côté il est droit, autoritaire et parfois dur avec ses « frères » bikers. Mona est vraiment un personnage que j’ai hâte de plus découvrir car c’est une femme adorable, au fort caractère mais qui fait aussi un peu office de « maman » pour tous ses bikers. On découvre également le demi-frère de Joe mais trop brièvement et j’espère qu’il prendra une place plus importante dans les prochains tomes.

Concernant les autres personnages, faut dire qu’il y en a beaucoup, ils ont tous un rôle à jouer dans l’intrigue mais pour certains aussi dans la vie de Joe. Bien qu’il y ait beaucoup de personnages, Blandine a réussi le pari que l’on ne se perde pas parmi eux mais aussi d’en faire ressortir parmi les autres tels Ash (qui est vraiment à l’opposé de ce qu’on pourrait penser vis à vis de son physique et son attitude au début) et Mack…

Pffff Mack qu’en dire ?! Je ne sais pas trop quoi en penser… Il m’énerve autant qu’il me touche par moment. Je le trouve trop mystérieux, trop « lourdeau » avec Joe mais faut avouer que parfois on a l’impression que ça marche lol Par contre j’ai été touché de voir sa détresse face à son addiction passée, mais qui n’est jamais très loin)… En ce qui concerne la fin du roman j’espère que mon idée est fausse car je serai vraiment déçue… surtout avec le danger qui place sur Joe.

Je ne vous en dirai pas plus car c’est à vous de découvrir ce 1er tome d’une série qui je pense, sera addictive.

Je retrouve avec plaisir la plume de Blandine P. Martin, même si je l’avais découvert plutôt dans des romans un peu plus léger, qui est toujours aussi fluide, rythmée, avec des dialogues simples mais percutant et surtout une mise dans l’ambiance des bikers et de cette région de Montey Valley et ses habitants.

J’ai vraiment trop hâte de découvrir le prochain tome car je suis restée les larmes aux yeux et le cœur battant à tout rompre de stress avec cette fin… Non mais Blandine, t’as vraiment été « sadique » sur le coup mdr J’en ai même fait des cauchemars suite à ma lecture car ce que j’oubliais de vous dire c’est que je voulais lire quelques lignes voir 2-3 chapitres avant de me coucher sauf que je n’ai pu fermer l’œil qu’après avoir lu la dernière ligne, le dernier mots et tout ça m’a valu une bonne insomnie mais c’était tellement captivant !!!

 

Je remercie Blandine P. Martin pour sa confiance et ce merveilleux moment de lecture qui est un véritable coup de cœur.

 

 

Publicités