Publié dans Chroniques de Flo, City Editions, Service Presse

Addict lover d’Iris Hellen chez City Editions

ADDICT LOVER

vecteur calendrier29 mai 2019

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 299 pages

Themes_B Addictions – Passion – Amour – Amitié – Famille – Romance Contemporaine

CITY

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 10,99 € – Ebook / 17,50 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Engluée dans les problèmes personnels, Cheyenne, une jeune chanteuse au début de carrière fulgurant, s’est réfugiée dans l’alcool. Pour soigner sa dépendance, elle accepte de partir en cure de désintoxication. Elle y rencontre Creed, un prodige de l’informatique qui a fait fortune dans les jeux vidéos et qui essaie de guérir son addiction aux médicaments. L’homme est exaspéré par le côté un peu trop provincial de la jeune femme… mais aussi irrésistiblement attiré. Malgré leurs différences, une passion se noue. Intense et exaltante. Mais quand Creed est rattrapé par son passé tumultueux, la jeune femme s’enfuit à des milliers de kilomètres, loin des trahisons et de la jalousie. Mais l’amour est une addiction dont on ne décroche pas si facilement…

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

Tout d’abord, je voulais vous dire que cette histoire est le spin-off de « Tell mee you love me » que je n’ai pas encore lu mais que j’aimerai bien du coup découvrir. Mai si comme moi vous n’avez pas lu la précédente histoire, vous pouvez lire ce spin-off séparément sans aucun soucis de compréhension ou autre…

Grâce à ce roman, dont le résumé m’a plu et a su attisé ma curiosité, j’ai pu découvrir pou la 1ère fois la plume d’Iris Hellen qui est prenante et que je ne manquerai plus de suivre à l’avenir.

Addict lover est l’histoire de 2 personnages aux caractères forts qui devront affronter les « démons » qui hantent leur vie.

Cheyenne, 22 ans, est une jeune chanteuse de country au début de carrière fulgurant et prometteur. Elle est issue d’une famille de 5 enfants soudés entre eux qui se tiennent les coudes après avoir eu une enfance pas vraiment idéal (ballottés d’un endroit à un autre, élevés à la dure…). C’est une éternelle romantique, adepte des poèmes d’Emily Dickinson qu’elle met en musique, assez fleur bleue, qui après avoir été larguée par son ex-fiancé aux pieds de l’autel, va commencer à sombrer. A côté de cela, rajoutez la maladie d’un de ses proches qui ne se confie qu’à elle et un énorme mensonge concernant sa vie rivée afin d’aider un ami, et vous aurez une jeune femme qui noie son mal-être dans l’alcool car elle ne sait plus vraiment qui elle est et ce qu’elle désire pour l’avenir. Après une ultime « frasque » qui pourrait entacher sa carrière et mettre sa santé en danger, son producteur la force à entrer dans une clinique « huppée », à l’abri des regards et de la curiosité, afin qu’elle soigne son addiction. On découvre au fur et à mesure de sa thérapie, une jeune fille de confiance, honnête (enfin sauf quand elle protège quelqu’un qu’elle aime), compréhensive et très mature pour son jeune âge. Ayant le cœur sur la main, elle est présente pour sa famille et ses amis quitte à s’oublier elle-même et se perdre dans ses mensonges. Mais sa rencontre dans le centre avec Creed, dont les débuts seront vraiment explosifs (et c’est peu le dire) va la chambouler mais aussi la faire fuir très loin quand le passé de ce dernier se mettra entre eux. A ce moment-là on découvrira une Cheyenne blessée, fragilisée et ayant peu confiance en elle.

Cheyenne est vraiment un personnage touchant, attendrissant qui cache sa fragilité bien au fond d’elle même si elle ronge sa vie.

Creed, 29 ans et prodige de l’informatique qui a fait fortune en créant des jeux vidéos. Il se retrouve lui-aussi dans le même centre que Cheyenne pour essayer de guérir de son addiction aux médicaments, addiction qui lui a auparavant parmi de réussir dans la vie. Dès le début, on le découvre comme un homme arrogant, égocentrique, vaniteux, présomptueux mais pas que ça car il est aussi cynique et multiple les conquêtes car il a du mal à s’attacher. Lors de sa rencontre avec Cheyenne, il va se montrer méchant et ne se gênera pas à le lui montrer mais bizarrement alors que le côté « provincial » de la jeune femme l’exaspère il est en même temps attiré par elle…. A partir de là, et suite à leur rapprochement, on va découvrir un autre homme : intelligent, patient, touchant, à l’écoute des autres qui a horreur du mensonge. Mais au-delà de ça, c’est un homme brisé par la vie, sensible (bien qu’il le cache) et qui malgré cela aime prendre soin de ceux qu’il aime comme il le fait depuis toujours avec son frère Irving, autiste.

Les personnages secondaires sont présents et ont un rôle vraiment important dans l’histoire. D’ailleurs, même si la plupart d’entre eux sont vraiment attachants, je dois dire que j’ai beaucoup apprécié le personnage d’Irving qui à cause, ou plutôt grâce, à son handicap est sincère, vrai et étonnant en plus d’être touchant.

Vous l’aurez peut-être compris, Addict lover est l’histoire de 2 personnes que tout a l’air d’opposer et qui pourtant se rencontrent à un moment où ils ont chacun besoin de l’autre pour pouvoir remonter la pente et se sortir de leurs addictions. Ils finissent par s’apprivoiser mais rien ne sera simple et de nombreuses embûches viendront se mettre en travers de leur chemin vers la guérison et pourquoi pas un avenir commun : trahisons, jalousies, manipulations… et j’en passe !!! Une rencontre dans un 1er temps explosive et surtout ponctuée de leurs joutes verbales qui va emmener un brin d’humour dans e récit et je dois dire que j’ai beaucoup ri.

L’intrigue est intéressante, prenante et vraiment menée à bien. Une belle leçon de vie qui nous montre qu’on peut parfois passer d’une addiction nocive à une autre addiction bien plus belle qu’est l’amour, une addiction dont on ne peut pas décrocher si facilement, et Cheyenne et Creed en seront le parfait exemple.

Addict lover n’est pas une simple histoire d’amour car l’auteure aborde des thèmes assez forts tels que les « différences », la tolérance, les addictions, le respect, l’honneur, la maladie, la discrimination et… l’Amour mais c’est aussi une histoire de 2ème chance.

J’ai beaucoup apprécié la plume d’Iris Hellen que j’ai vraiment trouvé fluide, moderne, sensuelle, envoûtante et vraiment très agréable à lire. J’ai beaucoup apprécié le fait que l’auteure alterne le point de vue des 2 personnages ce qui nous permet de mieux les connaître, de mieux comprendre certains comportements et appréhender certaines situations. On se sent plus imprégné par l’histoire et plus intégrée dans l’intrigue. Merci à l’auteure d’avoir su me prendre par surprise avec un rebondissement inattendu qui a su attisé ma curiosité et me faire me poser certaines questions sur l’héroïne et l’issu de ce roman.

Si vous ne connaissez pas encore la plume d’Iris Hellen, et même si c’est déjà le cas lol, je vous invite à la (re)découvrir sans plus attendre notamment à travers Addict lover qui m’a touchée et émue. Un très bon moment de lecture.

Je remercie Iris Hellen pour sa confiance et ce super moment d’évasion et de lecture que j’ai vraiment adoré.