Publié dans Chroniques d'Abby

Chasseuse de Vampire tome 1 : Le sang des anges de Nalini Singh – Version audio chez Audible

chasseuse

vecteur calendrier 14 septembre 2017

durée 12 heures et 8 minutes

Themes_B Archange – Anges – Amour – Bit-lit – Chasseuse de vampires – Sensualité

  Les éditions J’ai lu – Audible Studios

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 24,95 € – Livre audio / 7,49 € – Ebook / 8,90 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

La chasseuse de vampires, Elena Deveraux, sait qu’elle est la meilleure mais elle n’est pas sûre que cela soit suffisant pour le travail qu’elle a à faire. Recrutée par le sombre archange Raphaël, un être si dangereux qu’aucun mortel ne veut attirer son attention, elle sait seulement qu’elle n’a pas le droit d’échouer même si la mission semble impossible.

Parce que, cette fois, ce n’est pas un vampire en fuite qu’elle doit traquer mais un archange devenu fou. Ce travail va mettre Elena au cœur d’une mêlée mortelle et d’une passion comme elle n’a jamais connu. Même si elle n’est pas tuée lors de sa mission, elle pourrait bien succomber si Raphaël la touche. Parce que lorsque les archanges jouent, les mortels meurent.

 

 

Avis Abby

Pour commencer, je tenais à vous signaler qu’il ne s’agit pas d’un service de presse et que je voulais simplement partager avec vous, un coup de cœur personnel pour la série « chasseuse de Vampire ».

J’avoue bien volontiers qu’étant dans ma phase dystopie et paranormal, je me suis lancée dans la lecture de cette série un peu par hasard. La couverture bien que sympa quand on connait l’histoire est un poil abstraite et le résumé tout sauf attractif. Aussi je ne dois ma tentative qu’à un simple coup de chance.

L’auteur, pleine d’un talent indéniable, nous ouvre un monde où se côtoie humain, vampire, ange et archange. Quand j’en parle, j’ai l’habitude de dire qu’il s’agit presque de la chaîne alimentaire au sens cru du terme, même si ce n’est pas tout à fait vrai. Sans trahir le plaisir de la découverte, les humains bien qu’en nombre bien plus important ici, ne sont considérés que comme des lucioles qui brillent intensément mais meurent en un claquement de doigts. Avec cette idée en tête dont on réalise la portée page après page, nous découvrons Elena Deveraux, une jeune humaine, chasseuse née. Sa spécialité : la traque des vampires qui ont décidé de se soustraire aux cent ans de servitudes qui leur a été imposé en échange de l’immortalité.

Elena est la meilleure dans son domaine, et parce qu’elle est aussi agile avec ses sens qu’avec ses lames, elle va attirer l’attention du conseil des archanges qui dirigent le monde. Ils ont décidés de lui attribuer une mission à haut risque, dont elle n’a que peu de chance de sortir indemne. Bien entendu refuser est impossible et va commencer un bal macabre où les immortels jouent avec le monde comme sur un échiquier.

Je me refuse de vous en dire plus, parce que j’ai vraiment envie que vous découvriez ces pépites par vous même. C’est très bien écris, extrêmement bien construit. Les personnages sont fouillés et nous présente de multiples facettes. J’avoue sans honte que j’ai écouté et lu la série (de 10 tomes sortis en version française), 4 fois et le pire c’est que je ne m’en lasse pas.

Le seul bémol : la maison d’édition qui a décidé en cours d’édition de changer la collection et qui a suspendu la publication en français jusqu’à une date inconnue. C’est affligeant parce que pour une fois qu’on a une histoire qui sort des sentiers battus, bien écrite, vivante et ayant le juste mélange entre l’intrigue, l’amour et l’originalité, il laisse les lecteurs sur leur faim pour des questions de rentabilités qui nous importent peu. Dommage !

En conclusion :

Si vous avez envie d’être surprise et embarquée dans un univers à la fois différent et si étroitement semblable au nôtre que s’en ai troublant, je vous conseille de vous essayer à cette nouvelle saga particulièrement réussi ! Entre amour, amitié et loyauté vous ne resterez pas insensible à cette version archangélique de la vie à l’état brute.

Merci Nalini pour ce délicieux moment.

Merci à Audible pour cette version audio.

 

 

 

Publicités
Publié dans Chroniques d'Abby, Service Presse

Laisse-moi te résister tome 2 : Laisse-moi t’oublier de Méline Darsck chez Evidence Editions

ab

vecteur calendrier5 mai 2018

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 472 pages

Themes_B  Passion – Conquêtes – Expérience

EE

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 7,99 € – Ebook / 20,00 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Zoé et Enzo vivent une passion réciproque pendant quelques mois, de façon épisodique. Elle en souffre, mais sait que leur relation ne sera jamais fondée sur la fidélité. Le prouve les multiples conquêtes qu’Enzo collectionnent et qui causera la fin de leur histoire. Tandis qu’il essaiera d’oublier sa belle architecte, elle, fière de sa décision, tentera de nouvelles expériences dans les bras de Max.

 

Avis Abby

Tout d’abord merci à Evidence Edition pour ce service de presse.

Petit rappel du tome 1

Zoé Ghuji, est une jeune femme timide, réservée et un peu prude. Sa sœur, exaspérée de voir son ainée s’enfermer dans le travail, l’entraîne dans un week-end entre filles pour la dévergonder un peu. Zoé de son côté tente de se détendre et de profiter du moment. Ce qu’elle n’avait pas prévu c’est que le destin allait mettre sur sa route un chef d’entreprise aussi beau, sexy que talentueux.

Ce qui aurait du être une simple histoire d’une nuit se transforme vite en passion dévorante, mais rien n’est jamais simple. Le jeune homme est attaché à son job et à sa liberté comme à la prunelle de ses yeux. Entre plaisir de chair, trahison et passion, ils nous entraînent dans leur monde où pour se découvrir soi même, il faut accepter les faiblesses et les défaillances de l’autre.

En choisissant ce livre, je n’avais lu ni le résumé, ni même un extrait et ne savais absolument pas à quoi m’attendre. Même la couverture que j’ai découverte en commençant ma lecture ne m’aurait pas vraiment aidé à m’aiguiller….

A la fin de la lecture du tome 1, j’étais dans d’assez bonne disposition pour lire le second car malgré quelques problèmes de verbiages, et une histoire quelque peu basique, l’auteur avait réussi à m’accrocher à son déroulé. Aussi lorsque je me suis replongée dans l’histoire j’avais envie de connaitre la suite et la fin.

D’abord quelle déception lorsque j’ai réalisé que cette série avait une suite.

Ce n’est pas que j’en ai marre de lire cette auteur, mais j’avoue qu’à la lumière du premier opus, l’histoire manquait de profondeur pour justifier un troisième tome. Aussi cette constatation a légèrement refroidis mes ardeurs.

Faisant abstraction de cette petite déception, je me suis plongée dans ma lecture et comme la première fois, passer les quarante premières pages, je souhaitais connaitre la fin. Mais c’est un peu là le problème, pour moi c’est la fin que je voulais, pas la suite. Je me suis vite lasser des  « je t’aime, je te hais ». Les personnages ne me touchent pas, la jeune femme qui avait attiré mon attention pour sa fraicheur, se retrouve dans ce tome en femme à hommes qui m’a mise mal à l’aise. Peut être suis-je un peu prude, mais j’avoue que le changement de direction m’a laissé un peu perplexe. La rencontre avec Max est intéressante, la relation sex friend pourquoi pas… mais les relations sans lendemain, je ne suis pas vraiment convaincue même si c’est par défi.

Ensuite Enzo, le héros. J’ai eu envie de le secouer plus d’une fois et sans mentir, il m’agace bien plus qu’il ne m’a fait rêver. Je ne m’étendrais pas plus sur ce personnage parce que je ne veux pas vous dévoiler l’histoire, mais pour moi il manque de pep’s et d’intégrité.

Si le titre de ce tome est en totale adéquation avec l’histoire, il n’en reste pas moins que pour moi, il est trop long et trop répétitif. Une fois encore c’est plus l’histoire qui est en cause que l’écriture de l’auteur qui malgré un manque de profondeur réussit à nous accrocher.

En conclusion :

Même si j’avoue que ce tome m’a laissé sur ma faim, il n’en reste pas moins la suite d’une histoire dont je voudrais connaitre l’aboutissement et j’espère pour satisfaire ma curiosité que l’auteur ne tardera pas trop à nous livrer la suite.

 

 

Publié dans Chroniques d'Abby

Trilogie Panama tome 3 : Pardonne-moi d’Eva Adams chez Evidence Editions

eva

vecteur calendrier30 novembre 2016

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 520 pages

Themes_B BDSM – Domination Masculine / Soumission Féminine – Sexe – Romance érotique

14516347_1202744329789697_4058801920619759420_n

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 7,99 € – Ebook / 20,00 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Esteban, en bon Dominant, organise la vie d’Emma et surtout sa vie sexuelle. Après qu’elle l’a trompé avec Matthew, il compte bien tirer parti de la situation. Elle se retrouve au centre d’un trio où deux dominants prennent le contrôle, pour son plus grand plaisir. Toutefois sa vie parisienne la rattrape. Des comptes sont à rendre. Mais à qui ? Prise entre l’étouffement de ne plus rien contrôler et le risque de connaître la vérité, Emma va perdre la raison, si ce n’est la vie.

Oeuvre destiné à un public majeur et averti.

 

Avis Abby

Nous retrouvons donc Emma pour le dernier tome de la trilogie Panama. Nous l’avons quitté alors qu’elle choisit sciemment de se soumettre à un autre homme que son dominant. Elle est emportée par cette attirance qui lui rappelle sa relation avec Estéban au tout début, alors même que leur couple et pris dans les méandres du quotidien.

En bon dominant, Estéban découvre très vite son infidélité et décide de faire entrer l’amant dans leur jeu. Le trio composé deux dominant et de leur soumise va nous conduire dans une relation où elle va laisser s’exprimer tous ses fantasmes. Pourtant coincés entre ses deux hommes qui veulent la préserver de tout, elle étouffe par moment tout au moins et à la sensation de ne plus être maître de son destin…

Des scènes de sexe à volonté, associé à une intrigue un peu timide, l’expression du BDSM dans toute sa complexité et nous voilà avec un dernier tome haut en couleur pour nous fantasmes. Pourtant même si j’ai aimé la partie jeu avec le trio, leur scène de sexe et leur relation, j’avoue que ce dernier tome ne m’a pas transporté particulièrement la fin, que j’ai trouvée un peu rapide. J’aurai apprécié avoir un peu plus d’eux. Le moins convainquant de l’ensemble restant le passage où Estéban s’exprime ! Là j’ai eu la sensation d’avoir une femme en face de moi et c’est dérangeant quand c’est censé être un homme dominant qui dirige son empire.

En conclusion :

Pour les amatrices de romances de sexe débridé, de domination, bondage, et autre fantaisie sensuelle, la série érotique d’Eva devrez-vous combler.

Le blog remercie Eva Adams pour ce service de presse ainsi que sa confiance.

 

 

Publié dans Chroniques d'Abby

Laisse-moi te résister tome 1 de Méline Darsck chez Evidence Editions

laisse-moi

vecteur calendrier20 janvier 2018

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 448 pages

Themes_B Erotisme – Pas d’attache

14516347_1202744329789697_4058801920619759420_n

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 7,99 € – Ebook / 20,00 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Enzo Costa, célibataire endurci, refuse d’inclure une femme dans sa vie. Attirant et magnétique, il fait fantasmer Zoé comme jamais elle n’a fantasmé un homme. L’attirance l’un envers l’autre aura raison d’eux, mais sera de courte durée. Enzo posera ses conditions : du sexe sans attache ! Elle acceptera tout, du moment qu’elle passe un moment avec lui. Ce qu’elle ne sait pas, c’est que cela ne lui offre pas l’exclusivité de partager la couette du bel Enzo.

 

Avis Abby

Tout d’abord merci à Evidence Edition pour ce service de presse.

Zoé Ghuji, est une jeune femme timide, réservée et un peu prude. Sa sœur, exaspérée de voir son ainée s’enfermer dans le travail, l’entraîne dans un week-end entre filles pour la dévergonder un peu. Zoé de son côté tente de se détendre et de profiter du moment. Ce qu’elle n’avait pas prévu c’est que le destin allait mettre sur sa route un chef d’entreprise aussi beau, sexy que talentueux.

Ce qui aurait du être une simple histoire d’une nuit se transforme vite en passion dévorante, mais rien n’est jamais simple. Le jeune homme est attaché à son job et à sa liberté comme à la prunelle de ses yeux. Entre plaisir de chair, trahison et passion, ils nous entrainent dans leur monde où pour se découvrir soi même, il faut accepter les faiblesses et les défaillances de l’autre.

En choisissant ce livre, je n’avais lu ni le résumé, ni même un extrait et ne savais absolument pas à quoi m’attendre. Même la couverture que j’ai découverte en commençant ma lecture ne m’aurait pas vraiment aidé à m’aiguiller.

J’avoue que le début de lecture ne m’a pas vraiment convaincu et que si j’avais été dans un autre contexte qu’un service de presse, je n’aurai peut être pas persisté. Et j’aurai eu tord. Bien sûr, il ne s’agit pas là de grande littérature, et l’histoire de base n’a rien d’exceptionnel. Les personnages ne sont pas assez aboutis et certains passages auraient nécessité d’être plus fouillés. Pour autant, et à mon grand étonnement quand j’ai réussi à passer outre, le vocabulaire moyennement fournis et le « langage parlé » des premières pages, je n’ai plus été capable de le poser avant de l’avoir achevé.

Bien entendu, « l’héros salaud » accroche les lectrices, on attend le moment où notre Zoé va comprendre la situation dans son ensemble. J’ai apprécié que l’auteur se joue en partie de la jeune femme et j’aurais bien aimé qu’elle se joue un peu plus de moi.

En conclusion :

Même si les premières pages ne sont pas des plus accrocheuses, j’ai passé un bon moment et je prendrais plaisir à lire le tome 2 au moins pour connaitre le fin mot de l’histoire.

 

 

Publié dans Chroniques d'Abby

Hors jeu d’Amélie C. Astier et Mary Matthews chez Milady

hors jeu

vecteur calendrier

7 juillet 2016

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691

61 pages

Themes_B

HomophobieAcceptation de soiRoman M/mRomance gaySportFootball

milady

Milady

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200

25,00 € – Broché / 7,20 € – Poche

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Lorsqu’on est footballeur professionnel, ce n’est pas évident de protéger sa vie privée, et encore moins d’assumer son homosexualité au grand jour.
Ça, Wade Perkins l’a bien compris. Capitaine de l’équipe de Manchester, il se fait passer pour un coureur de jupons depuis des années, et ça lui a bien servi c’est un excellent joueur, et il a la cote auprès des supporters. L’impossibilité de vivre une vraie histoire d’amour ? Il fait avec. En tout cas, c’était ce qu’il croyait, avant l’arrivée dans son équipe de Nikki, une nouvelle recrue. Entre lui et Wade, c’est l’attraction immédiate, mais quel genre de relation les deux hommes pourront-ils nouer sans que cela ne détruise leur carrière et leur vie… ?

Avis Abby

Je me suis lancée dans cette lecture et l’ai dévoré en moins d’une journée. J’ai vraiment beaucoup aimé cette écriture à quatre mains et deux voix. Amatrice de Romance homme /homme, je suis vraiment difficile car mon point de référence dans ce domaine met la barre très haute, met ces autrices ont largement remplis leur part de marché.

Je n’avais jamais eu l’occasion de découvrir la plume de ses deux autrices. Elle est fluide, respectueuse et additive. Lorsque j’entame et découvre le capitaine de l’équipe de Manchester, perdu dans les méandres des secrets de son orientation sexuelle, j’avais envie de hurler. C’est dérangeant et en même temps tellement vrai, de voir à quel point, sa vie personnelle est mise entre parenthèse pour rester dans le politiquement correcte. Le milieu sportif est particulièrement machiste et je n’ai pas vraiment été surprise de découvrir à quel point ce secret pouvait être lourd à porter. Les autrices ont fait un magnifique travail autour de l’acceptation du regard des autres, de la volonté qu’il faut avoir pour accepter la différence. Rien n’était à retirer, chaque phrase chaque étape marque le chemin de sa relation avec son coéquipier et j’avoue que ce livre m’a ému et révolté en même temps. Les mentalités évoluent et c’est tant mieux mais j’avoue que le comportement des parents du héro me laisse encore sans voix.

Je ne vous détaillerai pas plus l’histoire, elle se déguste sans commentaires. On se cale dans son lit ou dans le canapé on se sert un café et on ne relève la tête qu’au moment du mot fin. Du grand art mesdames. Merci pour ce magnifique livre.

En conclusion :

Pour les amatrices de romances H/H n’hésitez pas, tout y est sans pour autant mettre de côté la virilité qui fait de ses romans des histoires d’Hommes !

Publié dans Chroniques d'Abby

Trilogie Panama tome 2 : Punis-moi d’Eva Adams chez Evidence Editions

punis

vecteur calendrier 4 octobre 2017

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 372 pages

Themes_B  BDSM – Domination – Domination / Soumission – Romance – Romance érotique –Relation dominant/dominé

14516347_1202744329789697_4058801920619759420_n

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 7,99 € – Ebook / 20,00 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Emma commence sa nouvelle vie à New York avec Esteban. Avoir quitté la France pour son bel amant a été une décision importante dans sa vie, la meilleure sans doute. Elle travaille maintenant dans une clinique réputée de Manhattan où son expertise française est appréciée par tous. Esteban, quant à lui, n’a pas menti. Il lui a ouvert les portes de ses clubs privés où strip-tease et voyeurisme s’exposent sans artifice. Les semaines passent vite et se ressemblent et Emma commence à voir l’homme qu’elle aime tant, s’éloigner. Entre questionnements et doutes, elle vit au fil des révélations et des décisions qui la mèneront jusqu’au moment où une rencontre va bousculer ses certitudes.

 

Avis Abby

J’ai longtemps réfléchis à la façon dont j’allais aborder cette chronique et j’ai finalement choisi de faire mon retour aux potentielles lectrices à partir du tome 2.

Ici nous retrouvons donc Emma qui vient d’emménager avec son compagnon et maître, aux Etats Unis. Elle a tout laissé derrière elle pour le suivre. Si dans certains domaines, c’est une vraie délivrance comme avec son odieux et infidèle ex mari, sa famille totalement dysfonctionnelle sous d’autre aspect c’est un vrai crève cœur pour notre héroïne.

Je ne vais pas développer mon avis littéraire sur ses romans, parce que clairement si vous choisissez de lire ce genre de lecture, vous savez très exactement où vous mettez les pieds. Donc pas de surprise, du sexe, du voyeurisme, des fessées et de la domination sous toutes ses formes. Si j’apprécie ce genre de lecture, il est évident que ce n’est pas pour tout public. Pour m’être renseigner sur le sujet, j’ai tenté d’analyser mes sensations face à ce couple dominant/soumise. J’ai parfaitement conscience de la force de caractère qu’il faut pour accepter de s’abandonner à l’autre et de lui faire suffisamment confiance pour laisser libre court à ce genre de rapport.

Ici ce n’est absolument pas cet aspect qui m’a fait tiquer, je savais à quoi m’attendre et dans un sens je n’ai pas été déçue. J’avoue par contre que l’héroïne m’a perturbé. Emma est psychologue, elle est à l’écoute des autres, c’est d’ailleurs le rôle qu’elle tient la plupart du temps auprès de ses amis, ses patients, ses enfants… Pourtant dans l’intimité, elle a subi bien des traumatismes qui ont fait d’elle une femme à la fois fragile et extrêmement forte. Cette ambivalence m’a gênée, j’ignore exactement pourquoi mais je n’ai à aucun moment été capable de m’identifier à elle.

En effet, elle m’a donné la sensation d’avoir survécu jusqu’à sa rencontre avec Esteban. Il lui ouvre les portes d’un monde de plaisir inavouable, qui la révèle à elle même. J’avoue qu’elle est tellement en manque d’affection et d’attention qu’elle compense ses frustrations par une vie sexuelle sans barrière. Toujours plus, toujours plus loin.

L’histoire est cohérente même si j’avoue n’a pas grand-chose d’original sur le fond. La forme est intense de part le thème. Malgré ce personnage en demi-teinte, j’avoue m’être prise au jeu.

En conclusion :

Pour les amatrices de romances de sexe débridé, de domination, bondage, et autre fantaisie sensuelle, la série érotique d’Eva devrez-vous combler.

Nous remercions Eva Adams pour sa confiance avec ce partenariat avec le blog.

 

Publié dans Chroniques d'Abby

Inalia tome 1 : Le prince des loups

inalia 1

vecteur calendrier 26 mars 2016

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 377 pages

Themes_Bfantastique – Royauté – Animaux magiques – Servante – Amour – Mensonges

logoae

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 5,99 € – Ebook

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

121 ans après le Grand Changement, l’Histoire des Hommes a disparu. Le Roi Richard, un homme tyrannique, veut marier ses deux fils pour s’assurer de transmettre la couronne, mais aussi pour honorer une vieille promesse…
Chez les De Morvan, Pénélope, une jeune servante, est au service de Laurine, l’une des trois filles de la Marquise. Aux côtés de ses amies servantes, Sylvia, Lucie et Christine, elle tente de survivre aux maltraitances et aux humiliations…
Pourtant, lors de la venue des Princes, Pénélope fait, par hasard, la rencontre du Prince Stéphane, et leurs interrogations quant au passé des hommes pourraient bien les rapprocher…

 

 

Avis Abby

Cette fois je me suis lancée dans cette nouvelle lecture sur les conseils d’une de mes amies. J’avoue que ce qui a fini de me décider, c’est cette magnifique couverture qui est loin de m’avoir laissé indifférente.

Nous embarquons donc pour le monde dystopique et un poil magique de Pénélope. Cette dernière malgré son statut de servante, particulièrement difficile et avilissant, a une force de caractère impressionnante. Elle affronte les difficultés de son quotidien avec une certaine fatalité et s’accommode tant bien que mal de son rang social précaire et peu enviable, dans une société replongée au Moyen Âge.

Elle parvient à accepter son sort en trouvant sa force et une forme refuge dans la nature qui lui offre une forme de liberté qui fait tant défaut dans son statut d’esclave mal traité.

La société, dans laquelle elle évolue, est totalement dépourvue technologie— alors qu’un siècle plus tôt la civilisation baignait dans une aire d’hyper technicité. Cette régression inexplicable et l’histoire au sens large, intrigue la jeune femme qui rêve de découvrir ce qui a bien pu arriver au moment du grand Changement.

J’ai lu ce livre en une après midi et une bonne partie de la nuit. J’ai eu du mal à m’en détacher. Même après l’avoir posé sur ma table de nuit, je bouillais d’impatience de connaître la suite. Les événements s’enchainent à part de la centième page avec une angoisse grandissante pour notre héroïne. J’ai eu beau pressentir chacun des drames qui se profilaient, mon cœur s’est emballé à chaque fois. Rien que pour cette raison je dis déjà bravo.

Les méchants sont atroces, sans cœur et on adore les détester et leur souhaiter mille sévices. J’avoue que deux ou trois fois j’aurais bien aimé briser quelques dents. L’héroïne quand à elle ; est attachante dans sa naïveté et son regard dépourvu de perfidie. Elle se retrouve confidente et embarquée dans des histoires plus dramatiques les unes que les autres et on sent doucement le piège se refermer.

Seule bémol pour moi, l’homme qui l’attire, il a beau être attentif, serviable, prêt à défier l’autorité de son père pour elle, il n’en reste pas moins piégé dans son rôle et j’avoue que ça manquait de fougue à mes yeux en tout cas. Mais honnêtement je cherche vraiment la petite bête.

En conclusion :

Pour les amatrices de romances au sens large, je vous conseille ce petit roman bien ficelé et qui me laisse bien entendu sur ma faim et frustrée. Le tome deux est déjà sortis, mais le trois est en cours d’écriture et ne devrait paraître, si on a de la chance, au printemps.

 

 

Publié dans Chroniques d'Abby

Mes pas de velours de Karine Vitelli chez Something Else Editions par Abby

pas

vecteur calendrier 17 mai 2017

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 262 pages

Themes_B RomanceNew AdultDanseTrahisonBurlesqueRelation Employé/patron

17097237_1317906951626646_855710694520432197_o Something Else Editions

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x2004,99 € – Ebook / 17,04 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Valentina rêve de faire carrière dans la danse et, pour financer son projet, enchaîne plusieurs emplois, dont celui de danseuse dans un night-club.
Orpheline, elle a beaucoup de mal à faire confiance et ne veut pas s’attacher. Les barrières qu’elle s’est dressées la protègent mais la détruisent aussi. Son caractère entier va lui valoir de nombreuses péripéties dans le monde mafieux de la nuit. La rencontre avec le ténébreux Hent et l’impitoyable Still font basculer sa paisible existence.
Elle est loin de se douter que ces deux hommes vont la changer à jamais.
Va-t-elle se brûler les ailes à tout jamais, sans pouvoir revenir en arrière ?

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

C’est la première incursion dans le monde de Karine Vitelli que j’ai eu aussi la chance de rencontrer. Mes pas de Velours étaient une lecture qui me faisait très envie depuis un moment. Le milieu de la danse a toujours été d’un attrait presque irrésistible pour la rêveuse que je suis.

Ici nous découvrons Valentina, notre héroïne et narratrice. Cette jeune avec qui la vie, jusque là, n’a pas vraiment été clémente, nous plonge dans le monde la danse burlesque. Notre danseuse, têtue comme une mule et qui est loin d’avoir sa langue dans sa poche, nous offre sa vision de la danse. Certes la jeune femme se distingue par son refus de faire du nu mais elle semble aussi sortir du lot par son talent indéniable.

Elle cumule trois boulots pour attendre un objectif qu’elle s’est fixé il y a longtemps. Elle est déterminée travailleuse et n’est pas du genre à renoncer devant l’adversité. Le seul problème c’est qu’elle n’avait pas prévu dans ses plans de rencontrer son patron. Cette rencontre va remettre en perceptive beaucoup de choses, y compris sa relation fragile avec les autres. En effet Valentina bien souvent malmenée par la vie, garde les gens à distance et rares sont ceux qui parviennent à percer son armure.

J’avoue que je me faisais une joie de lire ce livre. Karine est une jeune femme talentueuse et je ne doutais pas une seconde que j’allais passer un bon moment. Mes prédictions se sont avérées exactes. Non seulement l’histoire est bien menée mais les personnages principaux et secondaires sont attrayants. J’ai apprécié qu’elle mêle du suspense à son histoire, elle nous tient en haleine et c’est un critère important pour qu’on reste accroché.

Parce que je suis une emmerdeuse fini, j’ai bien entendu de petite remarque critique à émettre. D’abord la danse, j’avoue que dans ce domaine j’aurais aimé que l’autrice pousse encore plus loin ses descriptions. Je n’ai pas vu la danse, je n’ai pas vibré au son des chorégraphies et ça m’a manqué.

J’avoue qu’il m’a manqué un peu d’émotions. Je n’ai pas ressentis l’histoire, même dans les moments clefs mon cœur ne s’est pas mis à battre plus vite. Pour autant l’histoire est très sympa, je pense que cela tiens plus de moi que du travail doux et délicat de l’autrice.

En conclusion :

J’ai apprécié le style, l’histoire est sympa. Je regrette toutefois que la danse ne soit pas plus mise en valeur dans l’histoire. J’aurais aimé vibrer avec elle.

Quoiqu’il en soit j’ai passé un bon moment et je ne vais pas attendre bien longtemps pour lire le second volet de l’histoire avec deux des personnages de « Mes pas de velours ».

 

Publié dans Chroniques d'Abby

The Field Party Tome 1 : Dans un silence d’Abbi Glines chez Hugo Roman New Way

silence.jpg

vecteur calendrier 9 mars 2017

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 360 pages

Themes_B RomanceRomance ContemporaineDrame familialAdolescenceNew AdultYoung Adult

telechargement

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 9,99 € – Ebook / 17,00 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

La vie de Maggie a volé en éclats il y a deux ans, lorsque son père a assassiné sa mère sous ses yeux.

Après avoir raconté tous les détails à la police, elle a décidé de ne plus jamais parler. À son arrivée au lycée de Lawton en Alabama, tout le monde la croit muette. Et personne n’aurait pu imaginer qu’elle se rapproche de West Ashby, le beau footballeur-star du lycée. Mais lors d’une soirée au campus, West confie ses peines à Maggie. Son père souffre d’un cancer qui le consume peu à peu. Maggie décide alors de retrouvrer sa voix seulement pour lui. Les secrets qui les lient vont-ils les amener à briser tous leurs silences ?

 

 

Avis Abby

Je me suis lancée dans la lecture de ce roman parce qu’il faisait parti de ma PAL depuis un moment déjà.  J’ai déjà lu pas mal de roman d’Abbi Glines. C’est une autrice plutôt respectée dans la new romance et en général je trouve ses romans à la hauteur. Je partais donc avec une certaine sérénité et une nouvelle fois, elle ne m’a pas déçu.

Je ne suis pas fan de New romance, j’en lis de temps en temps pour varier les plaisirs, mais ce n’est pas ma lecture de prédilection. J’ai souvent la sensation que c’est toujours un peu la même chose. Pourtant cette fois, je me suis laissée happer par la personnalité de l’héroïne  qui a plongé sciemment dans le silence. Après avoir vécue, une expérience traumatisante, elle a peur de s’effondrer si elle se remet à parler. J’avoue que ce choix m’a suffisamment intrigué pour m’accrocher à l’histoire.

En arrivant dans son nouveau lycée deux ans après le drame, elle ne dit toujours pas un mot et vit en marge des autres. Son silence la protège enfin jusqu’à ce qu’elle rencontre West qui va complètement renverser ses barrières. Malgré l’image d’un gros dur égoïste et ignoble avec les filles, elle décèle derrière son masque une douleur qui résonne en elle. 

Voilà le début d’une histoire prometteuse qui le reste jusqu’à la fin.

Je pense qu’avec quelques détails supplémentaires, il aurait peut être pu devenir l’une de mes new romances préférés, sauf qu’il y a quelques détails qui me chiffonnent.

D’abord, elle n’a aucune expérience avec les garçons. Ce qui au vue de son histoire n’a rien de vraiment surprenant. Il est son premier baiser, le premier qui lui donne l’envie de plus. Pourtant, elle ne semble pas ni effrayée ni douloureuse… C’est comme si c’était un détail anodin. Sans en faire des tonnes j’aurais tout de même apprécié que ça ne semble pas n’avoir aucune espèce d’importance, un détail tout au plus.

 De la même façon, J’avoue que j’ai regretté qu’elle  n’exploite pas plus la relation avec son cousin qui me semblait pourtant prometteuse. Le jeune homme est très retissant face à cette relation. On a la sensation qu’il finit par l’accepté sans vrai heurt. Pour moi c’est dommage cela aurait rajouté de la profondeur au texte.

A part ces détails qui ne sont pas essentiels, l’ensemble de l’histoire est agréable, logique et plutôt attrayante. Je ne peux pas dire que j’ai été prise aux tripes pourtant j’ai quand même été émue à certains moment de l’histoire.

En conclusion :

C’est une jolie histoire qui se lit vite et qui nous plonge dans l’univers du lycée et de l’avant fac. Je ne doute pas que les personnages pourraient faire l’objet d’un « dix ans plus tard »….

 

Publié dans Chroniques d'Abby

Elements tome 2 : The fire de Brittainy C. Cherry chez Hugo Roman

The fire

vecteur calendrier 9 mars 2017

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 360 pages

Themes_B New AdultRomanceRomance ContemporaineDrameMusiqueNew Romance

brand_logo_p6alu7m318g2

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x2009,99 € – Ebook

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

« Tout les oppose mais rien ne pourra les séparer »

C’est l’histoire d’une amitié entre deux personnalités contraires, issues d’un milieu social différent,
qui se transforme en une rencontre amoureuse.
Nommé parmi les 5 meilleurs livres de l’année 2015 aux USA.

Deux amis que tout oppose en apparence, mais qui au fond se ressemblent, brisés par des relations familiales difficiles, tombent amoureux jusqu’à devenir une drogue l’un pour l’autre. Elle a toujours été la femme de sa vie, et lui pour elle, son plus douloureux échec. Parviendront – ils à vivre l’un sans l’autre ?

 

 

Avis Abby

C’est le deuxième livre de Brittainy C. Cherry par lequel je me laisse tenter. Une nouvelle fois cette autrice m’offre un moment agréable de lecture.

Nous nous retrouvons dans le monde de High et Lo, de leur vrai nom Logan et Alyssa. Tous les ingrédients sont là pour faire une bonne histoire, avec des personnages torturés à souhait, des passés lourds et sombres, des addictions destructrices…. Un vrai cocktail Molotov.

Pour lier l’ensemble des personnages intéressants, dont la personnalité pourrait vraiment être un atout. On a de l’action, un peu de suspense, de l’amour et même des personnages secondaires particulièrement remarquables. L’ensemble pourrait donner un tableau quasi parfait avec cette amitié qui se transforme au fil des mois et des difficultés, en amour inconditionnel.

Oui, un magnifique tableau si et seulement si l’auteur avait exploité jusqu’au bout ses idées. Parce que voilà mon problème, j’ai aimé le livre, il m’a même fait verser ma petite larme, pourtant je dois avouer que je reste un peu sur ma fin. Certaines idées et sensations sont magnifiques d’autres passages sont trop rapides et le manque d’aboutissement m’a gêné.
C’est un peu comme si l’auteur avait lancé une idée et qu’elle avait finalement renoncé à l’utiliser à fond parce qu’elle ne lui était plus vraiment utile pour le déroulé.

Sans ses accros, le livre est une jolie New romance qui plaira sans aucun doute au plus grand nombre. L’histoire est bien ficelée même si elle ne m’a pas totalement embarquée, j’ai tout de même passé un bon moment de lecture.

En conclusion :

J’ai apprécié le style, l’histoire est sympa, touchante dans une certaine mesure et les personnages intéressants. Je regrette toute fois que l’autrice n’est pas poussée plus loin la psychologie de ses personnages et exploiter avec plus d’intensité leur caractéristiques.

Cela reste une histoire très sympa que j’aurai probablement plaisir à relire, même si elle ne sera pas non plus un coup de cœur.