Publié dans Chroniques d'Abby, Service Presse

La prophétie des anges tome 1 : Traqués de Marina Joy Sharp chez Epta Publishing

la-prophetie-des-anges-tome-1-traques-1108998-264-432

vecteur calendrier19 septembre 2018

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 475 pages

Themes_B Anges – Mystère – Young Adult – Fantastique – Romance

Leçons de Séduction tome 1 Seduce & Destroy Epta Publishing

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200  4,99 € – Ebook / 19,00 € – Broché

 

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Elle rêve de lui chaque nuit,
Il ignore jusqu’à son existence.
Le destin va se charger de les réunir…

Lorsque la vie d’Hannah se trouve menacée, Zeke est envoyé pour la sauver.
Parce que c’est ce que font les Anges : protéger les humains des forces démoniaques.
Qui sont ces créatures qui œuvrent dans l’ombre ?
Pourquoi est-elle visée ? Il l’ignore.
Une seule certitude : cette jeune humaine exerce une curieuse ascendance sur lui.

Au milieu du danger, du sang, de la mort,
Un lien magnifique se tisse entre les deux jeunes gens.
Peu importe que ce soit interdit, peu importe qu’ils risquent mille tourments…

L’ennemi avance dans l’ombre.
Il convoite la belle Hannah et détruit tout sur son passage.
Zeke sera-t-il de taille face à ce qui s’annonce ?
Peut-elle se fier à lui ainsi qu’à ses courageux lieutenants ?

Avant qu’ils ne puissent faire marche arrière,
Ils se retrouvent entraînés dans une guerre ancestrale qui les dépasse…

 

Je me suis lancée dans la lecture de ce livre pour deux raisons.  

La première : j’avais envie de découvrir le second livre choisit par cette toute jeune maison d’édition. La seconde parce que j’adore la couverture. C’est une création originale et détonante comparait à toutes celles du genre et j’avoue que cela m’a intrigué.  

Nous voilà donc embarqué dans l’univers fantaisie, ado-adulte de Hannah et Zeke. Pour celles qui me connaissent un peu, je suis fan des univers de ce genre et c’est donc sans surprise que j’ai apprécié ma lecture.  

L’histoire est bien menée, originale malgré un thème traité à de nombreuses reprises. Anges, démons, sorciers et autres représentants de l’univers paranormal, nous accueillent et parviennent à nous surprendre. L’auteur a réussi à ouvrir suffisamment de portes dans son récit pour qu’on ne sache pas exactement où elle veut nous emmener. Critère qui chez moi est presque certain de remporter mon approbation.  

Je ne vais pas entrer dans les détails concernant l’histoire, le quatrième de couverture est suffisamment explicite sans que nous ayons besoin d’en rajouter.  

Par contre, je vais prendre quelques minutes pour évoquer ce qui m’a manquée pour obtenir ma note maximale.  

D’abord j’avoue que l’héroïne m’a « tuée ». Je sais pertinemment qu’il était nécessaire que sa maturité colle à son âge mais là, j’ai eu plus d’une fois envie de la secouer. Elle a passé sa vie dans les difficultés, orpheline, rejetée de ses pairs, on s’attend à ce qu’elle soit en accord avec ses propres sentiments et non guidée par ses peurs. La sagesse venant de l’expérience, elle a eu tant d’obstacles sur son parcours qu’on s’attend à ce qu’elle gère mieux ses sentiments. Hors, là, elle est dépassée par moment et étrangement peu expressive à d’autres. Mais cette impression est peut- être simplement liée à mon âge plus qu’à l’histoire elle-même. Je suis une vieille bique, que voulez-vous !  

De plus, j’ai eu la désagréable sensation que certains passages étaient inutiles ou peu utiles tandis que j’aurais apprécié que d’autres soient un peu développés Je ne peux vous en dévoiler plus sans trahir l’histoire mais j’avoue qu’un nombre important de rebondissements ne fait pas forcement tout l’attrait d’un livre. Mais une nouvelle fois, je pense que c’est mon regard d’auteur fan d’émotions qui parle.  

Même si je m’attendais au contenu de la chute de ce premier opus, j’avoue qu’elle m’a surprise par le chemin emprunté donc j’attends maintenant avec impatience la suite de leur histoire. 

 En conclusion : 

C’est un livre que je conseillerai facilement pour des lectrices fans du genre, j’attends la suite afin de savoir ce que Marina nous réserve pour la suite de leur aventure.

 

Merci à l’auteur et à EPTA Publishing pour ce service de presse et cet agréable moment de lecture.  

 

 

 

 

Publicités
Publié dans Chroniques d'Abby, Service Presse

Leçons de séduction tome 1 : Seduce & Destroy d’Elisia M. Blade chez Epta Publishing (by Abby)

lecons-de-seduction-tome-1-seduce-destroy-1109791-264-432

vecteur calendrier19 septembre 2018

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 588 pages

Themes_B Romance – New Adult – Mode – Cuisine – Playboy – Vengeance

Leçons de Séduction tome 1 Seduce & Destroy Epta Publishing

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 4,99 € – Ebook / 17,00 € -Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

La séduction n’a jamais été aussi tentante… 

Lizzy Harrington est une femme ambitieuse. La cuisine n’est pas ce qu’elle fait, mais ce qu’elle est. Une passion, une fierté, son véritable amour. Elle n’aspire qu’à une seule chose : devenir un traiteur de renommée et ce sans l’ombre de sa mère.
Bosser chez Pearl, célèbre maison de haute couture, représente une opportunité inestimable. Ce qu’elle ignore, c’est qu’en acceptant ce nouveau poste, sa vie va en être bouleversée.

Son patron, David Matthews, ne la laisse pas indifférente, et pourtant elle s’interdit de penser à lui.
Son passé – non révolu d’ailleurs – de playboy notoire ne lui inspire pas confiance.
C’est un Casanova, et une histoire sans lendemain est bien la dernière chose qu’elle a en tête.

Sans savoir comment, Lizzy se retrouve embarquée dans un plan machiavélique concocté par les ex du PDG qui ne rêvent que d’une chose : se venger !

Séduire ou détruire ?
Ce sera à Lizzy de choisir…

 

 

Avis Abby

Quel plaisir de retrouver la plume d’Elisia ! C’est la deuxième fois que j’ai la chance de la lire et pour la seconde fois c’est un vrai plaisir. Son humour et sa fraîcheur sarcastique m’avait manqué je l’avoue. En prime et ce fut un vrai plaisir, elle a réussi à introduire des scènes érotiques sans la moindre vulgarité et avec ce petit truc qui donne envie d’en avoir encore plus.  

J’étais curieuse de voir si cette fois encore elle allait parvenir à me faire rire des situations les plus grotesques et de cette maladresse légendaire qui rendent ses personnages féminins si attachants. Elle ne m’a pas déçue dans ce domaine je n’ai d’ailleurs pas résisté au plaisir d’en partager une ou deux avec vous.  

« Il lui adressa son sourire en coin de prédateur, celui-là même qui lui avait valu sa réputation de serial-niqueur ».  

Non mais sérieusement j’ai éclaté de rire ! Tu peux être sûre que je la ressortirai celle-là ! 

« Elle ne savait pas si elle était la seule à souffrir de cette condition mais dès qu’elle buvait, son corps semblait mettre en place tous les moyens possibles pour évacuer le trop plein d’alcool. Et le premier était de la faire transpirer comme un porcelet dans un sauna » 

L’image en tête, je n’ai pas réussi à conserver mon sérieux bien longtemps !  

Trêve de plaisanterie, j’avoue que son humour décapant m’a beaucoup amusé. J’ai été transporté une bonne partie du livre et il ne m’a pas fallu très longtemps pour le boucler.  

Cependant, parce que je suis aussi là pour me montrer honnête, j’ai été déçue par les vingt dernier pour cent du livre. Pourtant tout y est, surprise, émotion, rire … mais si le début était parfait, la fin m’a semblé moins aboutit. Il m’a manqué le petit plus qui fait d’un bon livre un coup de cœur. C’était peut-être un peu rapide, un peu facile. J’avoue que je n’ai pas compris l’intérêt de certaines portes ouvertes mais peut être découvrirai-je les clefs dans les tomes suivants.  

Même si la fin est courue d’avance, Elisia réussit tout de même à nous prendre au jeu de leur échange et à rendre la leçon de séduction parfaitement irrésistible.  

Quoi qu’il en soit, ce fut un vrai bonheur de retrouver sa plume et pour celle qui aurait encore des doutes lancez-vous c’est un bon moment en perspective ! 

En conclusion : 

Un vrai bon moment de lecture, avec tous les ingrédients pour une lecture addictive.  

 

Merci à Elisia et à EPTA Publishing pour ce service de presse.   

 

 

 

Publié dans Chroniques d'Abby, Service Presse

Laisse-moi tome 3 : Laisse-moi vivre de Méline Darsck chez Evidence Editions

laisse-moi-tome-3-laisse-moi-vivre-1091556-264-432

vecteur calendrier14 juillet 2018

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 688 pages

Themes_B Érotisme

EE

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 6,99 € – Ebook / 24,99 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Un hôtel doit être rénové à Lyon. Zoé sera l’architecte de cet énorme chantier. Quand elle entre dans les locaux de l’entreprise Moretti, elle doit faire face au passé.

Enzo est l’entrepreneur avec qui elle va devoir travailler.

Immédiatement, les émotions les déstabilisent. Comment concilier le quotidien et cette passion qui est toujours présente ? Toujours plus forte ?

La longue séparation les aura-t-elle rapprochés ou vont-ils se perdre définitivement ?

 

Avis Abby

Comme je suis d’un tempérament plutôt persévérant et que je voulais, malgré mes critiques des tomes précédents, connaître la fin de leur histoire, je me suis lancée dans la lecture de ce troisième opus.

Je vais commencer par dire parce que c’est pour moi vraiment important, cela fût mon tome préféré.

L’histoire est bien menée, les révélations appropriées même si je me doutais de leur contenus deuxième tome. J’ai aussi apprécié le réalisme de ce tome si on fait abstraction du sexe, mais j’y reviendrai ultérieurement. On découvre leur métier et leur qualité professionnelle et j’avoue que j’ai apprécié ces morceaux. J’ai aussi aimé le quotidien intégré à l’histoire.

Le problème c’est qu’à vouloir mettre du sexe partout et bien j’avoue qu’elle m’a perdu en route. C’est d’autant plus dommage qu’elle avait réussi à nous faire monter la tension, on sentait la catastrophe au bout du chemin, mais le soufflé retombait. Trop de sexe tue le sexe, c’est une devise qui aurait pu être applicable ici. Certain passage même si très évocateur n’était pas nécessaire voir en trop.

J’ai aussi éprouvé un certain manque quant aux personnages secondaires. Même si la sœur de l’héroïne est très nombriliste, on se demande comment elle peut passer à côté du mal être de sa Zoé.

En parlant de cette dernière, j’ai eu du mal avec elle sur ce tome. Je comprends parfaitement la psychologie du personnage mais j’avoue qu’elle m’a semblé immature dans ses réactions. Je ne peux pas en dévoiler plus mais elle est obtuse et c’est difficile de lui faire entendre raison.

A contrario, le personnage masculin qui m’était apparu antipathique sur les tomes précédents sait enfin où il veut aller et j’avoue que c’était un vrai soulagement.

En conclusion :

En conclusion, bien que ce tome soit le meilleur pour moi, la série n’en reste pas moins trop longue. Je pense que deux tomes pour cette histoire auraient été suffisant. J’ose dire même qu’il aurait servi le déroulé. Un peu moins de sexe, un peu plus de sentiment et j’aurai été comblé.

Néanmoins, si vous avez envie d’être émoustillée et de lire une histoire érotique avec un vrai fond, cette histoire est pour vous.

Le blog remercie son partenaire Evidence Editions pour sa confiance.

 

 

Publié dans Chroniques d'Abby, Service Presse

La poupée de Stéphanie Delecroix

la-poupee-1094157-264-432.jpg

vecteur calendrier24 juillet 2018

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 326 pages

Themes_B Romance – Violence – Littérature sentimentale – Action – Premier amour –Suspense

auto-édition

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 0,99 € – Ebook / 11,60 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Las Vegas, ville de tout les possibles, et pour ce qui ne l est pas, vous pouvez faire appel à l’Organisation, un réseau dirigé par Gabe White. Sacha aspire à en devenir un membre haut placé, elle a été élevée et formée pour ça par son oncle, premier lieutenant de Gabe. Belle, létale, entraînée à ne ressentir aucun sentiment, à obéir à n’importe quel ordre sans poser de question, elle part pour sa première mission avec son binôme, Chris, qui provoque en elle des sensations interdites. Rien ne se passe comme prévu et elle va devoir affronter des vérités et des sentiments auxquels elle ne s’attendait pas.

 

Avis Abby

J’ai décidé de lire ce roman, pour découvrir l’univers de Stéphanie avec qui j’ai discuté, il y a quelques jours. Je m’engageai donc dans une toute nouvelle aventure sans le moindre apriori.

L’histoire intrigante est suffisamment hors des sentiers battus pour attiser ma curiosité.

Nous voilà donc embarquée dans le monde tendu et faux de Sacha. Elle travaille pour dans une organisation de crimes organisés et a été façonnée pour être un bon petit soldat. Façonner n’étant d’ailleurs pas le bon mot, j’irai jusqu’à utiliser embrigader voir a subi un lavage de cerveau. On l’a conditionné pour ne rien ressentir et ses seuls objectifs sont d’intégrer définitivement l’organisation qui est pour elle sa seule famille.

Je ne révélerai rien de plus sur le déroulée pour maintenir le suspense de l’histoire. Je dirai par contre que l’histoire est bien menée même si j’avoue que parfois trop c’est trop. Stéphanie nous livre une version intéressante de la mafia et de ses travers noirs. J’ai regretté à plusieurs reprises la rapidité dans l’exécution pour un passage d’un état à un autre. Tout comme j’ai grimacé pour certains passages me semblant peu vraisemblable.

J’ai par contre vraiment apprécié la fin et sa mise en œuvre. Stéphanie est allée au bout des choses et c’est appréciable. Bien que ce ne soit pas un coup de cœur, j’ai passé un bon moment de lecture et remercie l’auteur pour sa confiance.

En conclusion :

Il s’agit pour moi d’un bon moment, même si j’aurai apprécié un peu plus de consistance pour rendre l’ensemble plus vraisemblable. Merci pour votre confiance

 

 

 

Publié dans Chroniques d'Abby, Service Presse

Lucie & Cie tome 1 : Moi, Lucie, célibataire et vie de merde de Lola Berelle

lucie & cie

vecteur calendrier28 novembre 2016

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 399 pages

Themes_B Relation AmoureuseAmitiés fémininesHumour

logoae

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 2,99 € – Ebook / 13,99 € – Broché

 

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Une petite lecture feel good sans prise de tête.

Et si Lucie c’était moi? Si c’était vous ?
Chacune d’entre nous peut se retrouver dans cette histoire.

Tout n’est pas rose dans la vie de Lucie. Elle a malgré tout la chance d’être entourée d’amies plus folles les unes que les autres. Mais un beau matin une rencontre, un regard vont tout changer. Plus rien ne sera comme avant.

 

Avis Abby

Je tenais tout d’abord à remercier Lola pour nous avoir proposé les deux tomes de sa série pour la sortie de son second volet. Cela m’a permis de découvrir ses personnages tels qu’elle les avait imaginés de prime abord. Et ensuite à m’excuser pour le temps que m’a pris la lecture et la réalisation de la chronique.

Cela faisait longtemps que son livre me faisait de l’œil et j’ai donc sauté sur l’occasion honnête possible. En premier lieu, Lola a raison, Lucie pourrait être l’une de nous. Trahit par un amour infidèle et malgré les années, elle panse toujours ses blessures en tentant de refaire surface. Ce vil amant n’a pas fait que la trahir, il s’est aussi évertué à lui saper le peu de confiance qu’elle avait en elle. En somme chacune de nous pourrait se reconnaitre dans la femme blessée qu’elle décrit.

Pourtant entourée de sa bande d’amies plus fofolles les unes que les autres, elle fait face et avance. Elle se lance même dans le projet un peu fou d’écrire un livre. Ses amies, toujours là pour la pousser à se surpasser, sont ses premières fans.

Même si elle fait un boulot pas vraiment réjouissant, elle semble se contenter de sa vie aves son chat YODA (j’ai adoré son nom d’ailleurs).

A ce stade de l’histoire, la vie de Lucie n’a rien d’exceptionnel. Elle le devient lorsqu’elle croise un regard envoutant à une station essence.

Je ne donnerais pas plus d’infos sur l’histoire, je vais vous laisser la découvrir.

Mon avis est mitigé, non pas que Lola écrive mal, j’aime l’humour un peu potache de ses personnages et sa bande d’amies est juste exceptionnelle. Je me suis surprise à sourire plus d’une fois par leur blague limite graveleuse. C’est amusant de se retrouver entre amies.

J’avoue aussi sans honte avoir adoré le lien entre frère et sœur que nous d écrit l’auteur. C’est franc, frais et vrai. Tout ce j’aime.

Si le livre était centré sur cette partie elle aurait tout bon pour moi, sauf que le centre de l’aventure c’est une histoire d’amour, couru d’avance et j’avoue que cela m’a dérangé. Dès la première seconde c’est le coup de foudre et malgré leur crainte c’est une évidence. Peut être trop d’ailleurs.

En conclusion :

 Je ne développerais pas plus pas qu’il n’y ait des tas de choses à dire, mais je ne voudrais pas vous donner de fausse idée. J’ai passé on moment de lecture, je me suis amusée même si je savais dès l’instant où ils se sont rencontrés qu’ils finiraient  ensemble.

 

 

 

Publié dans Chroniques d'Abby

Chasseuse de Vampire tome 1 : Le sang des anges de Nalini Singh – Version audio chez Audible

chasseuse

vecteur calendrier 14 septembre 2017

durée 12 heures et 8 minutes

Themes_B Archange – Anges – Amour – Bit-lit – Chasseuse de vampires – Sensualité

  Les éditions J’ai lu – Audible Studios

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 24,95 € – Livre audio / 7,49 € – Ebook / 8,90 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

La chasseuse de vampires, Elena Deveraux, sait qu’elle est la meilleure mais elle n’est pas sûre que cela soit suffisant pour le travail qu’elle a à faire. Recrutée par le sombre archange Raphaël, un être si dangereux qu’aucun mortel ne veut attirer son attention, elle sait seulement qu’elle n’a pas le droit d’échouer même si la mission semble impossible.

Parce que, cette fois, ce n’est pas un vampire en fuite qu’elle doit traquer mais un archange devenu fou. Ce travail va mettre Elena au cœur d’une mêlée mortelle et d’une passion comme elle n’a jamais connu. Même si elle n’est pas tuée lors de sa mission, elle pourrait bien succomber si Raphaël la touche. Parce que lorsque les archanges jouent, les mortels meurent.

 

 

Avis Abby

Pour commencer, je tenais à vous signaler qu’il ne s’agit pas d’un service de presse et que je voulais simplement partager avec vous, un coup de cœur personnel pour la série « chasseuse de Vampire ».

J’avoue bien volontiers qu’étant dans ma phase dystopie et paranormal, je me suis lancée dans la lecture de cette série un peu par hasard. La couverture bien que sympa quand on connait l’histoire est un poil abstraite et le résumé tout sauf attractif. Aussi je ne dois ma tentative qu’à un simple coup de chance.

L’auteur, pleine d’un talent indéniable, nous ouvre un monde où se côtoie humain, vampire, ange et archange. Quand j’en parle, j’ai l’habitude de dire qu’il s’agit presque de la chaîne alimentaire au sens cru du terme, même si ce n’est pas tout à fait vrai. Sans trahir le plaisir de la découverte, les humains bien qu’en nombre bien plus important ici, ne sont considérés que comme des lucioles qui brillent intensément mais meurent en un claquement de doigts. Avec cette idée en tête dont on réalise la portée page après page, nous découvrons Elena Deveraux, une jeune humaine, chasseuse née. Sa spécialité : la traque des vampires qui ont décidé de se soustraire aux cent ans de servitudes qui leur a été imposé en échange de l’immortalité.

Elena est la meilleure dans son domaine, et parce qu’elle est aussi agile avec ses sens qu’avec ses lames, elle va attirer l’attention du conseil des archanges qui dirigent le monde. Ils ont décidés de lui attribuer une mission à haut risque, dont elle n’a que peu de chance de sortir indemne. Bien entendu refuser est impossible et va commencer un bal macabre où les immortels jouent avec le monde comme sur un échiquier.

Je me refuse de vous en dire plus, parce que j’ai vraiment envie que vous découvriez ces pépites par vous même. C’est très bien écris, extrêmement bien construit. Les personnages sont fouillés et nous présente de multiples facettes. J’avoue sans honte que j’ai écouté et lu la série (de 10 tomes sortis en version française), 4 fois et le pire c’est que je ne m’en lasse pas.

Le seul bémol : la maison d’édition qui a décidé en cours d’édition de changer la collection et qui a suspendu la publication en français jusqu’à une date inconnue. C’est affligeant parce que pour une fois qu’on a une histoire qui sort des sentiers battus, bien écrite, vivante et ayant le juste mélange entre l’intrigue, l’amour et l’originalité, il laisse les lecteurs sur leur faim pour des questions de rentabilités qui nous importent peu. Dommage !

En conclusion :

Si vous avez envie d’être surprise et embarquée dans un univers à la fois différent et si étroitement semblable au nôtre que s’en ai troublant, je vous conseille de vous essayer à cette nouvelle saga particulièrement réussi ! Entre amour, amitié et loyauté vous ne resterez pas insensible à cette version archangélique de la vie à l’état brute.

Merci Nalini pour ce délicieux moment.

Merci à Audible pour cette version audio.

 

 

 

Publié dans Chroniques d'Abby, Service Presse

Laisse-moi te résister tome 2 : Laisse-moi t’oublier de Méline Darsck chez Evidence Editions

ab

vecteur calendrier5 mai 2018

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 472 pages

Themes_B  Passion – Conquêtes – Expérience

EE

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 7,99 € – Ebook / 20,00 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Zoé et Enzo vivent une passion réciproque pendant quelques mois, de façon épisodique. Elle en souffre, mais sait que leur relation ne sera jamais fondée sur la fidélité. Le prouve les multiples conquêtes qu’Enzo collectionnent et qui causera la fin de leur histoire. Tandis qu’il essaiera d’oublier sa belle architecte, elle, fière de sa décision, tentera de nouvelles expériences dans les bras de Max.

 

Avis Abby

Tout d’abord merci à Evidence Edition pour ce service de presse.

Petit rappel du tome 1

Zoé Ghuji, est une jeune femme timide, réservée et un peu prude. Sa sœur, exaspérée de voir son ainée s’enfermer dans le travail, l’entraîne dans un week-end entre filles pour la dévergonder un peu. Zoé de son côté tente de se détendre et de profiter du moment. Ce qu’elle n’avait pas prévu c’est que le destin allait mettre sur sa route un chef d’entreprise aussi beau, sexy que talentueux.

Ce qui aurait du être une simple histoire d’une nuit se transforme vite en passion dévorante, mais rien n’est jamais simple. Le jeune homme est attaché à son job et à sa liberté comme à la prunelle de ses yeux. Entre plaisir de chair, trahison et passion, ils nous entraînent dans leur monde où pour se découvrir soi même, il faut accepter les faiblesses et les défaillances de l’autre.

En choisissant ce livre, je n’avais lu ni le résumé, ni même un extrait et ne savais absolument pas à quoi m’attendre. Même la couverture que j’ai découverte en commençant ma lecture ne m’aurait pas vraiment aidé à m’aiguiller….

A la fin de la lecture du tome 1, j’étais dans d’assez bonne disposition pour lire le second car malgré quelques problèmes de verbiages, et une histoire quelque peu basique, l’auteur avait réussi à m’accrocher à son déroulé. Aussi lorsque je me suis replongée dans l’histoire j’avais envie de connaitre la suite et la fin.

D’abord quelle déception lorsque j’ai réalisé que cette série avait une suite.

Ce n’est pas que j’en ai marre de lire cette auteur, mais j’avoue qu’à la lumière du premier opus, l’histoire manquait de profondeur pour justifier un troisième tome. Aussi cette constatation a légèrement refroidis mes ardeurs.

Faisant abstraction de cette petite déception, je me suis plongée dans ma lecture et comme la première fois, passer les quarante premières pages, je souhaitais connaitre la fin. Mais c’est un peu là le problème, pour moi c’est la fin que je voulais, pas la suite. Je me suis vite lasser des  « je t’aime, je te hais ». Les personnages ne me touchent pas, la jeune femme qui avait attiré mon attention pour sa fraicheur, se retrouve dans ce tome en femme à hommes qui m’a mise mal à l’aise. Peut être suis-je un peu prude, mais j’avoue que le changement de direction m’a laissé un peu perplexe. La rencontre avec Max est intéressante, la relation sex friend pourquoi pas… mais les relations sans lendemain, je ne suis pas vraiment convaincue même si c’est par défi.

Ensuite Enzo, le héros. J’ai eu envie de le secouer plus d’une fois et sans mentir, il m’agace bien plus qu’il ne m’a fait rêver. Je ne m’étendrais pas plus sur ce personnage parce que je ne veux pas vous dévoiler l’histoire, mais pour moi il manque de pep’s et d’intégrité.

Si le titre de ce tome est en totale adéquation avec l’histoire, il n’en reste pas moins que pour moi, il est trop long et trop répétitif. Une fois encore c’est plus l’histoire qui est en cause que l’écriture de l’auteur qui malgré un manque de profondeur réussit à nous accrocher.

En conclusion :

Même si j’avoue que ce tome m’a laissé sur ma faim, il n’en reste pas moins la suite d’une histoire dont je voudrais connaitre l’aboutissement et j’espère pour satisfaire ma curiosité que l’auteur ne tardera pas trop à nous livrer la suite.

 

 

Publié dans Chroniques d'Abby

Trilogie Panama tome 3 : Pardonne-moi d’Eva Adams chez Evidence Editions

eva

vecteur calendrier30 novembre 2016

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 520 pages

Themes_B BDSM – Domination Masculine / Soumission Féminine – Sexe – Romance érotique

14516347_1202744329789697_4058801920619759420_n

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 7,99 € – Ebook / 20,00 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Esteban, en bon Dominant, organise la vie d’Emma et surtout sa vie sexuelle. Après qu’elle l’a trompé avec Matthew, il compte bien tirer parti de la situation. Elle se retrouve au centre d’un trio où deux dominants prennent le contrôle, pour son plus grand plaisir. Toutefois sa vie parisienne la rattrape. Des comptes sont à rendre. Mais à qui ? Prise entre l’étouffement de ne plus rien contrôler et le risque de connaître la vérité, Emma va perdre la raison, si ce n’est la vie.

Oeuvre destiné à un public majeur et averti.

 

Avis Abby

Nous retrouvons donc Emma pour le dernier tome de la trilogie Panama. Nous l’avons quitté alors qu’elle choisit sciemment de se soumettre à un autre homme que son dominant. Elle est emportée par cette attirance qui lui rappelle sa relation avec Estéban au tout début, alors même que leur couple et pris dans les méandres du quotidien.

En bon dominant, Estéban découvre très vite son infidélité et décide de faire entrer l’amant dans leur jeu. Le trio composé deux dominant et de leur soumise va nous conduire dans une relation où elle va laisser s’exprimer tous ses fantasmes. Pourtant coincés entre ses deux hommes qui veulent la préserver de tout, elle étouffe par moment tout au moins et à la sensation de ne plus être maître de son destin…

Des scènes de sexe à volonté, associé à une intrigue un peu timide, l’expression du BDSM dans toute sa complexité et nous voilà avec un dernier tome haut en couleur pour nous fantasmes. Pourtant même si j’ai aimé la partie jeu avec le trio, leur scène de sexe et leur relation, j’avoue que ce dernier tome ne m’a pas transporté particulièrement la fin, que j’ai trouvée un peu rapide. J’aurai apprécié avoir un peu plus d’eux. Le moins convainquant de l’ensemble restant le passage où Estéban s’exprime ! Là j’ai eu la sensation d’avoir une femme en face de moi et c’est dérangeant quand c’est censé être un homme dominant qui dirige son empire.

En conclusion :

Pour les amatrices de romances de sexe débridé, de domination, bondage, et autre fantaisie sensuelle, la série érotique d’Eva devrez-vous combler.

Le blog remercie Eva Adams pour ce service de presse ainsi que sa confiance.

 

 

Publié dans Chroniques d'Abby

Laisse-moi te résister tome 1 de Méline Darsck chez Evidence Editions

laisse-moi

vecteur calendrier20 janvier 2018

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 448 pages

Themes_B Erotisme – Pas d’attache

14516347_1202744329789697_4058801920619759420_n

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 7,99 € – Ebook / 20,00 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Enzo Costa, célibataire endurci, refuse d’inclure une femme dans sa vie. Attirant et magnétique, il fait fantasmer Zoé comme jamais elle n’a fantasmé un homme. L’attirance l’un envers l’autre aura raison d’eux, mais sera de courte durée. Enzo posera ses conditions : du sexe sans attache ! Elle acceptera tout, du moment qu’elle passe un moment avec lui. Ce qu’elle ne sait pas, c’est que cela ne lui offre pas l’exclusivité de partager la couette du bel Enzo.

 

Avis Abby

Tout d’abord merci à Evidence Edition pour ce service de presse.

Zoé Ghuji, est une jeune femme timide, réservée et un peu prude. Sa sœur, exaspérée de voir son ainée s’enfermer dans le travail, l’entraîne dans un week-end entre filles pour la dévergonder un peu. Zoé de son côté tente de se détendre et de profiter du moment. Ce qu’elle n’avait pas prévu c’est que le destin allait mettre sur sa route un chef d’entreprise aussi beau, sexy que talentueux.

Ce qui aurait du être une simple histoire d’une nuit se transforme vite en passion dévorante, mais rien n’est jamais simple. Le jeune homme est attaché à son job et à sa liberté comme à la prunelle de ses yeux. Entre plaisir de chair, trahison et passion, ils nous entrainent dans leur monde où pour se découvrir soi même, il faut accepter les faiblesses et les défaillances de l’autre.

En choisissant ce livre, je n’avais lu ni le résumé, ni même un extrait et ne savais absolument pas à quoi m’attendre. Même la couverture que j’ai découverte en commençant ma lecture ne m’aurait pas vraiment aidé à m’aiguiller.

J’avoue que le début de lecture ne m’a pas vraiment convaincu et que si j’avais été dans un autre contexte qu’un service de presse, je n’aurai peut être pas persisté. Et j’aurai eu tord. Bien sûr, il ne s’agit pas là de grande littérature, et l’histoire de base n’a rien d’exceptionnel. Les personnages ne sont pas assez aboutis et certains passages auraient nécessité d’être plus fouillés. Pour autant, et à mon grand étonnement quand j’ai réussi à passer outre, le vocabulaire moyennement fournis et le « langage parlé » des premières pages, je n’ai plus été capable de le poser avant de l’avoir achevé.

Bien entendu, « l’héros salaud » accroche les lectrices, on attend le moment où notre Zoé va comprendre la situation dans son ensemble. J’ai apprécié que l’auteur se joue en partie de la jeune femme et j’aurais bien aimé qu’elle se joue un peu plus de moi.

En conclusion :

Même si les premières pages ne sont pas des plus accrocheuses, j’ai passé un bon moment et je prendrais plaisir à lire le tome 2 au moins pour connaitre le fin mot de l’histoire.

 

 

Publié dans Chroniques d'Abby

Hors jeu d’Amélie C. Astier et Mary Matthews chez Milady

hors jeu

vecteur calendrier

7 juillet 2016

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691

61 pages

Themes_B

HomophobieAcceptation de soiRoman M/mRomance gaySportFootball

milady

Milady

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200

25,00 € – Broché / 7,20 € – Poche

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Lorsqu’on est footballeur professionnel, ce n’est pas évident de protéger sa vie privée, et encore moins d’assumer son homosexualité au grand jour.
Ça, Wade Perkins l’a bien compris. Capitaine de l’équipe de Manchester, il se fait passer pour un coureur de jupons depuis des années, et ça lui a bien servi c’est un excellent joueur, et il a la cote auprès des supporters. L’impossibilité de vivre une vraie histoire d’amour ? Il fait avec. En tout cas, c’était ce qu’il croyait, avant l’arrivée dans son équipe de Nikki, une nouvelle recrue. Entre lui et Wade, c’est l’attraction immédiate, mais quel genre de relation les deux hommes pourront-ils nouer sans que cela ne détruise leur carrière et leur vie… ?

Avis Abby

Je me suis lancée dans cette lecture et l’ai dévoré en moins d’une journée. J’ai vraiment beaucoup aimé cette écriture à quatre mains et deux voix. Amatrice de Romance homme /homme, je suis vraiment difficile car mon point de référence dans ce domaine met la barre très haute, met ces autrices ont largement remplis leur part de marché.

Je n’avais jamais eu l’occasion de découvrir la plume de ses deux autrices. Elle est fluide, respectueuse et additive. Lorsque j’entame et découvre le capitaine de l’équipe de Manchester, perdu dans les méandres des secrets de son orientation sexuelle, j’avais envie de hurler. C’est dérangeant et en même temps tellement vrai, de voir à quel point, sa vie personnelle est mise entre parenthèse pour rester dans le politiquement correcte. Le milieu sportif est particulièrement machiste et je n’ai pas vraiment été surprise de découvrir à quel point ce secret pouvait être lourd à porter. Les autrices ont fait un magnifique travail autour de l’acceptation du regard des autres, de la volonté qu’il faut avoir pour accepter la différence. Rien n’était à retirer, chaque phrase chaque étape marque le chemin de sa relation avec son coéquipier et j’avoue que ce livre m’a ému et révolté en même temps. Les mentalités évoluent et c’est tant mieux mais j’avoue que le comportement des parents du héro me laisse encore sans voix.

Je ne vous détaillerai pas plus l’histoire, elle se déguste sans commentaires. On se cale dans son lit ou dans le canapé on se sert un café et on ne relève la tête qu’au moment du mot fin. Du grand art mesdames. Merci pour ce magnifique livre.

En conclusion :

Pour les amatrices de romances H/H n’hésitez pas, tout y est sans pour autant mettre de côté la virilité qui fait de ses romans des histoires d’Hommes !