Publié dans Auto-édition, Chroniques d'Elina, Service Presse

La reine des détestés : Enfer ou Paradis d’Ena L.

la reine des détestés

vecteur calendrier18 septembre 2019

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 541 pages

Themes_B

auto-édition

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 4,99 € – Ebook / 18,99 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

An 3548. Le dérèglement climatique et les guerres atomiques ont réduit le Monde à un territoire, celui de l’ancienne Europe, désormais partagé en douze royaumes prospères.

Afin d’échapper à une vie de solitude et de drames, Hannah prend la décision difficile de quitter la zone libre et sauvage où elle a toujours vécu, pour la sécurité des murs du royaume d’Olayan. Elle sait qu’en entrant, elle deviendra esclave, comme tous les Blancs. En revanche, elle n’imagine pas que la rareté de son apparence, trop pure, fera d’elle l’esclave la plus détestée du royaume, ni qu’elle la conduira au palais, au service de la famille royale.
Rien ne prédestinait Hannah, alias numéro 83-737, esclave illettrée, sauvage, considérée comme la laideur à l’état brut, et le prince Yash bin Saleh al Talal, chef de guerre sanguinaire, héros des douze royaumes, fantasme de toutes les femmes, à se rencontrer. Mais parfois, le destin est joueur… et cruel. Car Yash n’est pas un prince de conte de fées, et Hannah ne sera jamais l’héroïne idéale.

 

elina

Le monde a changé ! En l’an 3548, le monde ne se réduit plus qu’à 12 royaumes. Hannah ne fait partie d’aucun, elle est une sauvage, une blonde aux yeux bleus. Autant dire une rareté où ce monde a changé. Pour survivre elle n’a d’autre choix que de rejoindre le royaume d’Olayan et sans trop savoir comment la voici au Palais Royal. Sauvage, blonde, avec un franc parlé. Autant dire qu’elle ne se fait pas que des amis. Lorsqu’elle rencontre le  Prince Yash, elle ne s’attendait pas à voir sa nouvelle vie d’esclave totalement bouleversée. 

Puahhh je viens de finir ce livre et je suis bluffée. J’ai découvert Ena avec ses précédents titres et j’étais sous le charme, mais là ça va bien au-delà. Ce roman est tout simplement sublime. Une fois de plus, outre le côté romance, Ena parle d’un sujet on ne peut plus d’actualité, l’avenir de notre monde tel qu’on le connait. Et Ena nous dresse un portrait de ce qu’il pourrait devenir. 

Concernant l’histoire à proprement parlé, nous avons un Prince, pas si charmant (bon je vous rassure Mesdames, y’a rien à jeter dans Yash, même son caractère de m*** on s’y habitue) et une Reine, détestée, mais une Reine tout de même,  illettrée, sauvage, sans langue de bois, mais c’est ce qui fait tout son charme. Madisson la rouquine est un sacré phénomène et Rayan est un p’tit gars qui ira loin. 

J’ai tout simplement dévoré ce livre. Ena nous transporte à Olayan tout en finesse et délicatesse (enfin presque :p) sa plume nous ensorcelle (aurais tu fais appel au sosie de Garcimore – pour les plus jeune, après votre lecture cherchez son nom sur le net et vous comprendrez). 

En 1 mot, comme en 100, le résultat est le même !!!! Foncez !!!!!! 

Énorme Méga Giga Coup de CŒUR !!!!!!!!  

Le blog remercie sa partenaire Ena L. Deline pour sa confiance et l’énorme coup de cœur livresque d’Elina.

Un commentaire sur « La reine des détestés : Enfer ou Paradis d’Ena L. »

Les commentaires sont fermés.