Publié dans Chroniques de Flo, Lips & Co Editions, Service Presse

Solitaires de June Robin chez Lips & Co Editions

solitaires

vecteur calendrier1 août 2019

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 317 pages

Themes_B Abandon – Solitude – Secrets – Pardon – Romance – Hôpital

Lips and Co

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 5,99 € – Ebook / 16,99 € – Broché

 

Pour le « broché » c’est par ici

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

« Une petite voix au fond de moi me lance une alerte « garçon dangereux », mais je n’arrive pas à l’écouter. »

Les apparences sont souvent trompeuses, c’est pour ça qu’il ne vaut mieux pas s’y arrêter !

Depuis leur première rencontre explosive, Lilly fond devant le Marley responsable, honnête et prévenant, même si l’autre visage qu’il affiche lui hurle de partir en courant : un homme aux multiples conquêtes, « émotionnellement indisponible ». De son côté, la jeune femme se méfie de tout et de tout le monde depuis des années, et sa carapace est difficile à percer.

Mais quand on veut, on peut, et ces deux-là, c’est évident qu’ils se veulent ! Entre confidences et attirance, le destin de ces êtres brisés pourrait bien changer…

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

Un résumé qui m’a donnée envie d’en découvrir plus et je dois dire que je suis très contente d’avoir lu ce roman par lequel j’ai aussi découvert la jolie plume prenante de June Robin.

Solitaires est la rencontre entre 2 être brisés par la vie malgré leurs jeunes âges et qui ne cherche qu’à oublier leur solitude chacun d’une façon différente. Leur « différence » deviendra très rapidement leur force… 

Lilly, secrétaire dans un service hospitalier, a un lourd passif qui l’a rendu solitaire mais qui lui a donné également certains « tocs » qui la mettent en confiance. En effet, la jeune femme se méfie de tout et surtout de tout le monde depuis quelques années suite à un événement « tragique » qui l’a blessée et surtout fragilisée. Seuls Phil, son parrain et sa femme Nina trouvent grâce à ses yeux et ils sont là pour la soutenir et l’épauler comme une véritable famille… ils la considère un peu comme la fille qu’ils n’ont jamais eu et feraient tout leur possible pour qu’elle soit enfin heureuse et surtout qu’elle ait quelqu’un dans sa vie. D’ailleurs on a l’impression qu’ils l’ont devancé car Lilly est à un tournant de sa vie où finalement sa solitude, dans laquelle elle semblait se complaire, lui pèse et sa rencontre avec Marley, organisée en « cachette » par son parrain, va la conforter dans cette idée, même si elle sera comme qui dirait « mouvementée » car la jeune femme a du répondant et réagit parfois au quart de tours sans laisser à l’autre personne le temps d’en placer une et/ou de s’expliquer !

Faut dire que Marley, au début du moins, ne lui montre pas la meilleure partie de lui et vous comprendrez très bien de quoi je parle après vous être plongé dans ce roman.

Alors justement parlons de Marley. C’est un jeune homme qui a de multiples « casquettes » car il cumule son temps entre son boulot d’infirmier, ses cours du soir et ses responsabilités envers son frère Billy et sa sœur Janis. Concernant ses derniers, afin de leur apporter tout ce dont ils ont besoin, il se prive de tout ou presque, ce qui fait qu’il n’a pas un seul moment à lui ou presque si l’on compte les vendredis soirs qu’il se réserve dès qu’il le peut, ce qui est assez rare, pour passer la soirée dans le restaurant de Phil qui est pour lui l’épaule sur laquelle il peut s’épancher mais c’est aussi pour lui un moyen d’assouvir certains « besoins » , si vous voyez c que je veux dire… Et oui on peut le qualifier d’homme à femmes avec ses multiples conquêtes car il ne s’en cache pas. Et pourtant il en est une qui saura le chambouler et lui faire ressentir des choses qu’il n’avait jamais ressenti jusque là : et si ça s’appelait des sentiments ?! Mais cet homme responsable, honnête et prévenant devra sortir les « rames » s’il veut réussir à « apprivoiser » la charmante Lilly.

Les personnages secondaires sont assez nombreux mais chacun d’eux à une place importante dans l’histoire que je vous laisse découvrir par vous-même.

Solitaires est un roman où l’on va très vite se rendre compte que les apparences sont trompeuses et qu’il ne faut jamais se fier à un premier avis car la peur, le stress ou une carapace que l’on s’est forgé il y a bien longtemps peuvent nous faire paraître à l’opposé de ce que l’on est vraiment, comme un moyen de ne pas trop se dévoiler pour se protéger.

Mais c’est aussi une lecture prenante qu’il a été dure pour moi de lâcher tant j’étais prise par l’histoire (et même dans l’histoire car j’avais parfois l’impression d’en faire partie) et je n’avais qu’une seule envie qui était de vite tourner la page pour savoir ce que l’auteure allait réserver à Lilly et Marley. Chaque page tournée m’a permis de découvrir des rebondissements à couper le souffle, de « voir » et ressentir cette attirance naître petit à petit entre nos 2 personnages et évoluer sous nos yeux mais aussi d’en apprendre plus sur eux et surtout sur leur passé qui semble les avoir blessés et fragilisés.

June Robin à un style fluide et percutant et une plume prenante et envoûtante qui vous tiendra en haleine tout au long de votre lecture.  Elle vous fera passer par une multitude de sentiments et sensations grâce à une description aiguisée sur les ressentis des personnages principaux.

En conclusion, Solitaires est un très bon roman avec une intrigue bien menée et des personnages attachants et émouvants à ne surtout pas manquer, surtout si vos voulez passer un bon moment de lecture.

 

 

Je remercie mon partenaire Lips & Co Editions pour sa confiance et ce sp ainsi que June Robin pour ce très bon moment de lecture et d’évasion.