Publié dans Chroniques de Flo, Harlequin HQN, Service Presse

Le ciel est toujours bleu au-dessus des nuages de Karine Vitelli chez Harlequin HQN

Le ciel est toujours bleu au-dessus des nuages

vecteur calendrier13 février 2019

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 371 pages

Themes_B Romance Contemporaine – Amour – Combat – Feel good

HQN

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 5,99 € – Ebook

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Cette rencontre va changer sa vie

Suite à une relation de couple toxique, Isabelle a perdu toute confiance en elle et en l’avenir. Pour redonner un sens à son existence, elle a rejoint une association qui vient en aide à ceux qui n’ont plus rien et vivent désormais en marge de la société. Mais, si certains acceptent cette main tendue, d’autres sont méfiants et ne se laissent pas approcher. Comme Logan, cet homme renfermé qu’Isabelle a remarqué dès le premier jour, un homme au regard dur dans lequel elle a entrevu une solitude qui ressemble étrangement à la sienne. Alors, même s’il ne veut pas de son aide, elle va tout faire pour lui redonner espoir et lui prouver que le meilleur est peut-être à venir…

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

Un roman que j’ai pu découvrir en exclusivité en tant que bêta-lectrice mais que je redécouvert avec cette version finalisée et retravaillée. Cette histoire touchante m’a une nouvelle fois transportée et je peux vous dire que vous n’en ressortirez pas indemne ! Dès les 1ers chapitres, l’auteure a su m’embarquer dans son univers et je n’ai pu détacher mon attention de ma lecture.

Ce roman est la rencontre entre 2 personnages dont les vies ne pouvaient pas être plus aux antipodes l’une de l’autre : d’une côté, la jeune femme de famille aisée qui aurait tout pour être heureuse et pourtant la vie ne l’a pas épargnée et l’homme démuni, qui vit dan le métro et qui pourtant sous ses airs d’homme bourru (voir homme des cavernes) cache une jolie personne qui a connu une descente aux enfers pour des mauvaises raisons… Un roman qui nous apporte un beau message d’espoir et une belle leçon de vie.

Isabelle, vient d’un milieu aisé mais est quelqu’un de simple, modeste et humble. D’ailleurs elle cumule 2 boulots afin de pouvoir accéder à son rêve le plus cher : ouvrir un café-book par ses propres moyens alors que ses parents n’arrêtent pas de lui dire qu’ils peuvent l’aider… mais non, notre héroïne est indépendante. Sortant d »une relation de couple toxique, on découvre une jeune femme ayant perdue toute confiance en elle et en l’avenir et bien décidée, plutôt que de se morfondre, de faire quelques chose pour les autres, elle rejoint donc une association qui distribue des repas chauds et des couvertures aux plus démunis, à savoir les SDF vivant dans les métros de la ville et que les autres personnes et même la société semblent ne pas voir. Lors de ses visites aux personnes de l’ombre, elle va créée des affinités avec certains sdf du métro et leur histoire nous sera contée à travers leurs confidences à la jeune femme…  Alors qu’au début de l’histoire, nous voyons plutôt Isabelle comme une héroïne généreuse, idéaliste et parfois même un brin naïve car elle croit en l’humanité et au fait qu’elle voit en chaque personne ce qu’il y a de bon en elle, on la voit évoluer au fil de ses rencontres. En effet, elle se montrera plus forte, plus enthousiaste et surtout plus optimiste en la vie même si l’on voit qu’elle cache un certain mal-être qu’elle essaye de compenser en s’occupant des autres car ça lui permet de garder la tête hors de l’eau qui semble vouloir l’ensevelir… Mais une rencontre dans le métro va tout changer : il en est un qui ne semble pas voir la venue d’Isabelle d’un très bon œil et il n’hésitera pas à le lui montrer à travers son mutisme et ses grognements et pourtant entre eux va se tisser un lien qui prendra de plus en plus de place dans leur vie… et cette rencontre c’est Logan.

Alors que dire de Logan si ce n’est un personnage au 1er abord qui peut nous perturber un peu. On ne sait pas grand chose de lui si ce n’est qu’il vit dans le métro, un peu à l’écart de tous et surtout qu’il refuse l’aide que l’association lui offre. Il a vraiment un drôle de comportement mais tout comme Isabelle, sous ses airs bourrus et renfermés, on sent qu »il cache quelqu’un de bien, qui  a connu une descente en enfer à cause d’un événement tragique car il ne parle pas, ne boit pas, préfère donner sa soupe chaude au vieil homme qui partage la place à côté de la sienne dans le métro et passe son temps à lire un livre de droit. Il faut dire qu’à part quelques grognements il est complètement mutique et on n’a qu’une envie : l’aider lui tout comme les autres. Et pourquoi pas faire comme Isabelle qui a décidé de braver toutes les barrières que ce dernier a érigé autour de lui depuis bien longtemps. A force de gentillesse et de persévérance, la jeune femme va réussir à « l’apprivoiser » et une sorte de lien indescriptible va naître entre eux. Mais chut je n’en dirai pas plus pour vous laisser découvrir par vous-même ce personnage mais aussi et surtout sa triste histoire, une histoire qui pourrait arriver à n’importe qui d’entre nous !

Les personnages secondaires sont assez nombreux mais ils ont chacun un rôle important à jouer dans l’histoire. On se laisse porter par leur quotidien parfois sombre et triste mais oh tellement réaliste et touchant qu’on ne peut pas rester de marbre face à tant de désarroi. J’ai vraiment été touché par leur histoire et ces personnages de l’ombre qui ne méritent que le bonheur et pourtant on voit bien l’injustice qui les touche et parfois l’incompétence de nos politiques à les aider. J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié le parti pris de l’auteure face à cette pauvreté qui est là sous nos yeux et surtout l’absence de moyens adéquates pour vraiment aider tous ceux qui sont dans le besoin.

A travers ce roman, impossible de ne pas se remettre parfois en question en même temps que les personnages. On verra le monde et les gens qui nous entourent d’un autre œil. L’intrigue est bien menée et d’une réalité parfois à faire pleurer. L’auteure nous offre tout un tas d’émotions à l’état pur à travers les personnages choisis et qui ont vraiment été très bien travaillés et définis. Ils nous donnent une leçon de vie et nous ouvre les yeux sur des sujets de société toujours présents. 

Bien entendu, une romance va voir le jour mais elle n’arrivera pas comme un cheveu sur la soupe et surtout les personnages ne vont pas changer du tout au tout car ils auront leurs « démons » à affronter. On suivra l’évolution de leur histoire, l’évolution des sentiments mais aussi les embûches qui viendront se mettre entre eux et qu’ils devront affronter pour aller de l’avant et croire en un avenir meilleur.

La plume de Karine Vitelli, que j’ai déjà découvert à travers plusieurs de ses romans dans des styles différents, est toujours aussi belle, fluide, toute en sensibilité et surtout juste car pas besoin de fioritures… l’auteure va à l’essentiel avec des mots prenants et percutants. Ce qui fait de ce roman un énorme COUP DE CŒUR pour moi.

Si je devais trouver un parallèle en cette histoire et un « dessin animé » célèbre ce serait sans aucun doute La belle et le clochard… mais avec des vrais personnes, des sujets de société où la misère fait des ravages, des histoires qui leur sont propres et surtout un roman qui saura vous emporter et vous chambouler. 

Vous l’aurez compris, je vous invite à découvrir sans plus attendre cette romance qui vous fera passer par un tas de sentiments forts et intenses et qui ne vous laissera sans doute pas de marbre.

Je remercie Karine Vitelli pour sa gentillesse et sa confiance mais aussi pour ce merveilleux moment de lecture et d’émotions intenses.

Publicités