Publié dans Chroniques d'Abby, Service Presse

Laisse-moi tome 3 : Laisse-moi vivre de Méline Darsck chez Evidence Editions

laisse-moi-tome-3-laisse-moi-vivre-1091556-264-432

vecteur calendrier14 juillet 2018

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 688 pages

Themes_B Érotisme

EE

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 6,99 € – Ebook / 24,99 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Un hôtel doit être rénové à Lyon. Zoé sera l’architecte de cet énorme chantier. Quand elle entre dans les locaux de l’entreprise Moretti, elle doit faire face au passé.

Enzo est l’entrepreneur avec qui elle va devoir travailler.

Immédiatement, les émotions les déstabilisent. Comment concilier le quotidien et cette passion qui est toujours présente ? Toujours plus forte ?

La longue séparation les aura-t-elle rapprochés ou vont-ils se perdre définitivement ?

 

Avis Abby

Comme je suis d’un tempérament plutôt persévérant et que je voulais, malgré mes critiques des tomes précédents, connaître la fin de leur histoire, je me suis lancée dans la lecture de ce troisième opus.

Je vais commencer par dire parce que c’est pour moi vraiment important, cela fût mon tome préféré.

L’histoire est bien menée, les révélations appropriées même si je me doutais de leur contenus deuxième tome. J’ai aussi apprécié le réalisme de ce tome si on fait abstraction du sexe, mais j’y reviendrai ultérieurement. On découvre leur métier et leur qualité professionnelle et j’avoue que j’ai apprécié ces morceaux. J’ai aussi aimé le quotidien intégré à l’histoire.

Le problème c’est qu’à vouloir mettre du sexe partout et bien j’avoue qu’elle m’a perdu en route. C’est d’autant plus dommage qu’elle avait réussi à nous faire monter la tension, on sentait la catastrophe au bout du chemin, mais le soufflé retombait. Trop de sexe tue le sexe, c’est une devise qui aurait pu être applicable ici. Certain passage même si très évocateur n’était pas nécessaire voir en trop.

J’ai aussi éprouvé un certain manque quant aux personnages secondaires. Même si la sœur de l’héroïne est très nombriliste, on se demande comment elle peut passer à côté du mal être de sa Zoé.

En parlant de cette dernière, j’ai eu du mal avec elle sur ce tome. Je comprends parfaitement la psychologie du personnage mais j’avoue qu’elle m’a semblé immature dans ses réactions. Je ne peux pas en dévoiler plus mais elle est obtuse et c’est difficile de lui faire entendre raison.

A contrario, le personnage masculin qui m’était apparu antipathique sur les tomes précédents sait enfin où il veut aller et j’avoue que c’était un vrai soulagement.

En conclusion :

En conclusion, bien que ce tome soit le meilleur pour moi, la série n’en reste pas moins trop longue. Je pense que deux tomes pour cette histoire auraient été suffisant. J’ose dire même qu’il aurait servi le déroulé. Un peu moins de sexe, un peu plus de sentiment et j’aurai été comblé.

Néanmoins, si vous avez envie d’être émoustillée et de lire une histoire érotique avec un vrai fond, cette histoire est pour vous.

Le blog remercie son partenaire Evidence Editions pour sa confiance.

 

 

Publicités