Publié dans Service Presse

Et soudain la vie bascule ! de Perrine Marche

perrine marche

vecteur calendrier3 juin 2018

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 316 pages

Themes_B SportDrame – Acceptation – Reconstruction

logoae

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 1,90 € – Ebook / 9,50 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Maeva est une jeune adolescente de treize ans pleine de vie. Elle déborde d’énergie et pratique intensément le sport depuis quelques années. Elle a commencé à l’âge de cinq ans. Emplie de motivation et talentueuse, elle a intégré une section sport-études ayant pour objectif d’accéder au plus haut niveau, c’est-à-dire le pôle France. Ses disciplines de prédilection sont le hand-ball, et l’athlétisme, et, surtout, c’est bien plus qu’une passion, c’est sa raison de vivre. Un jour, elle surprend une conversation entre sa mère et sa grand-mère qui va la bouleverser. Elle quitte le domicile précipitamment et — en une fraction de seconde — sa vie, ainsi que sa famille, va voler en éclat.

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

Un roman très émouvant qui m’a chamboulée et dont je ne suis pas ressortie indemne. En effet, le thème de la reconstruction de soi après une terrible épreuve est déjà assez dur mais lorsqu’il touche un adolescente on ne peut qu’être émue.

Nous faisons connaissance dès le début avec Maéva, 13 ans, vivant entourée de sa mère ainsi que son frère Théo et sa sœur jumelle Laurie. Ses parents son séparés mais ils forment tout de même une famille aimante enfin sauf du point de vue de Maéva qui n’arrête pas de se braquer contre tout le monde et surtout ses parents et sa sœur, seul son petit-frère trouve grâce à ses yeux car il est comme elle… C’est une jeune fille débordante d’énergie et qui se « canalise » en faisant du sport, beaucoup de sport ce qui lui a valu d’intégrer une section sport-études avec le rêve d’accéder au plus haut niveau de compétition… Son rêve ultime les jeux olympiques ! J’avoues qu’au début de ma lecture ce personnage m’a tapée bien souvent sur les nerfs car elle est très capricieuse, désobéissante car elle ne fait que ce qu’elle veut sans penser aux conséquences de ses actes, égoïste car elle ne pense qu’à elle, tout lui ai dû et si ce n’est pas le cas elle use de tous les subterfuges pour que ce soit le cas. Elle explose pour un rien et semble presque tout le temps en conflit avec ses parents mais surtout avec l’autorité en général. Comme si ce n’était pas suffisant, n dirait qu’elle entraîne Théo à suivre ses pas grrrrrr que de baffes qui se sont perdues lol A côté de cela, c’est une très bonne élève de plus très douée en sport et d’ailleurs elle ne vit que pour ce dernier. Un soir, alors qu’elle surprend une conversation entre sa mère et sa grand-mère, elle n’en fera qu’à sa tête en prenant la fuite… Qu’a-t-elle appris qui nécessite une telle réaction de sa part ? Et là c’est le drame !!! Que s’est-il passé ? Comment va réagir Maeva ? Et son entourage ?

Par la suite on découvre une Maeva un peu moins égoïste bien qu’elle en fera parfois voir de toutes les couleurs au personnel soignant mais aussi à sa mère mais on peut comprendre que ce n’est pas facile pour une si jeune fille d’admettre son état. Elle se montrera de plus en plus mature, plus têtue mais dans le bon sens du terme car elle ne se laissera pas abattre par son handicap mais en fera sa force et décidera de reprendre sa vie en main sans pour autant abandonner ses rêves qui ont juste changé de contexte pour s’adapter à sa nouvelle « condition ». Elle n’est sera pas moins colérique mais elle se calmera plus facilement qu’auparavant. Elle fera surtout preuve de beaucoup de courage mais aussi d’une grande force de caractère. Heureusement pour elle, elle pourra compter sur la soutien de sa mère, sa sœur Laurie avec qui elle devient plus proche de jour en jour, son petit-frère Théo mais aussi son petit-ami qui la pousse à se dépasser et à transformer sa colère en « rage » de vaincre…

J’ai eu beaucoup d’affection pour le personnage de Nina, la maman de Maeva car elle se retrouve finalement seule à s’occuper de ses enfants et gérer Maeva suite à son accident. C’est une femme touchante, courageuse mais aussi une oreille attentive pour Maeva bien qu’elle sache se montrer autoritaire quand il le faut… Par contre concernant Frédéric, le père, je ne le félicite pas pour son comportement démissionnaire au moment où sa famille a le plus besoin de lui grrrrrr

Les personnages secondaires sont importants à l’histoire et y ont une place stratégiques. Théo m’a beaucoup fait rire car elle accumule les bêtises pour « exister » car je pense qu’il se sent un peu de côté depuis l’accident de sa sœur qui est une sorte de modèle pour lui, Laurie m’a touchée car on voit qu’elle regrette de n’avoir pas réussie à mieux s’entendre avec sa sœur auparavant… Je ne vous en dirai pas plus car c’est à vous de les découvrir et vous en faire votre propre opinion.

L’intrigue est bien menée, originale de par son sujet mais aussi l’âge du personnage principale. L’histoire est captivante et le devient de plus en plus au fil des pages qui se tournent. J’ai apprécié le fait que l’auteure aborde l’handisport et ses « exigences ».

On voit que l’auteure a vraiment travaillé son sujet avec minutie car on vit le quotidien d’une personne handicapée : l’aide dont elle a besoin, les soins, les douleurs mais aussi ses états d’âme car ce n’est pas facile tous les jours…

La plume de Perrine Marche est fluide, moderne, prenante et surtout entraînante. Par contre j’ai un ptit bémol concernant ma lecture : parfois la transition trop brute entre le récit à la 3ème personne du singulier et celui qui revient à la 1ère personne car c’est Maeva ou sa mère qui parle qui m’a parfois un peu déstabiliser même si ça ne gâche en rien la lecture.

Je vous conseille donc ce roman qui nous donne une belle leçon de vie et d’espoir : il ne faut jamais baisser les bras pour réaliser ses rêves, il suffit parfois de les modifier quelque peu !!!

Je remercie Perrine Marche pour sa confiance et cet émouvant moment de lecture.

 

 

Publicités

Un commentaire sur « Et soudain la vie bascule ! de Perrine Marche »

Les commentaires sont fermés.