Publié dans Interviews d'auteurs

In scontru di… Charlie Wat

15424415_10154851189164228_2120985370_n

Je remercie tout d’abord Charlie Wat d’avoir bien voulu répondre à mes questions.

Interview en date du :  28/11/2017

 

0511-1101-0513-4935_female_artist_painting_a_portrait_clipart_image Portrait d’auteur

 

Nom et Prénom et/ou pseudo d’auteur(e) :

Charlie Wat

Si vous deviez vous présenter en quelques lignes :

Mariée et maman heureuse, un peu névrosée parfois.

Quand vous étiez petit(e), vous vouliez faire quoi plus tard ?

Archéologue, puis journaliste, puis comédienne, puis chanteuse, puis prof, puis crémière 

Quand avais-vous commencé à écrire ? Et qu’est-ce qui (ou qui) vous en a donné envie ?

J’ai toujours écrit, même lorsque j’étais enfant. Je crois que l’envie est venue de ma grande réserve et de ma timidité maladive. En écrivant, je pouvais enfin être moi-même.

De quoi vous ne pourriez pas vous passer ?

De ma famille, sans hésitation.

Votre émission de tv favorite :

Je regarde peu la télévision mais j’avoue (avec un peu de honte quand même, j’espère que ça restera entre nous 😉 ) regarder sans déplaisir Les anges de la téléréalité (on ne se moque pas, d’accord 😉 )

Votre film favori :

La Boum (c’est vieux, mais ça me rappelle tellement de choses !)

Justement, si un film était produit sur votre vie, qui jouerait votre rôle et pourquoi ?

J’adore l’actrice Scarlett Johansson, je la trouve splendide… trop, sans doute, pour jouer mon rôle…

Votre série favorite :

Ally Mc Beal ! Toute mon adolescence !

Votre chanson préférée :

Man in the mirror de Michael Jackson.

Votre idole :

Michael Jackson. Cet homme était un génie du rythme.

Quelle est la 1ère chose que vous faites en vous levant le matin ?

Je bois un jus de citron frais.

Quels sont vos tics ou vos manies ?

Je me ronge les ongles.

Quelle a été votre plus grosse honte ? Et la chose le plus drôle qui vous soit arrivé(e) dernièrement ?

Il y a une expression que j’utilise naturellement depuis que je suis enfant : avoir les yeux en trou de pine. Je l’ai toujours entendu, ma mère la prononce systématiquement. Pour moi, cela signifiait seulement « regarder avec des yeux de merlan frit ». Je ne m’étais jamais posé la question du sens profond de l’image. Je le disais beaucoup, sans jamais prendre le temps de poser le sens de chaque mot… Jusqu’au jour où je l’ai prononcé devant une personne très éminente dans le cadre de mon travail… L’homme m’a regardé d’un drôle d’air (avec des yeux en trou de pine, justement !), si bien que le sens de chaque mot m’a subitement sauté à la figure. J’ai dû être rouge comme un coquelicot lorsque j’ai compris ce que je venais de lui dire.

Croyez-vous au destin ?

Beaucoup.

Quelle est votre phrase culte favorite ? Et votre citation favorite ?

Aide-toi, le ciel t’aidera.

Quelle est votre plus grande qualité ? Et votre plus gros défaut ?

Je pense être quelqu’un de gentil, ça c’est pour la qualité. Pour le défaut, je dirais que je suis très bordélique et pas du tout organisée.

Quel mot utilisez-vous trop souvent ?

C’est vulgaire… « putain »

Avez-vous déjà eu un ami imaginaire ?

Je parlais à un écureuil en peluche quand j’étais petite, et je priais pour qu’à mon réveil, il soit doué de parole.

 

5 Vos livres

 

Le livre que vous lisez actuellement :

Les délices de Tokyo de Durian Sukegawa

Justement, si vous étiez un livre, vous seriez lequel ? Et pourquoi ?

Je serais un Stephen King, Simetierre. Parce que ce livre fut un de mes premiers coups de cœur.

Quel est votre petit rituel pour écrire ?

J’aime boire de la Ricorée en écrivant et manger des Kinder

Quel est votre livre préféré parmi les vôtres ?

Une histoire d’amour sans caribou. Il est plus mature que les précédents. Un peu plus grave aussi, peut-être, tout en essayant d’être drôle.

Quel est votre personnage, parmi vos personnages, préféré ?

J’aime bien Jean-Noël dans Une histoire d’amour sans caribou, pour son côté touchant et altruiste. Et Gaëlle, dans L’amour à nu. Je la trouve certes un peu naïve, mais cette naïveté est celle de ma jeunesse.

Quel est l’endroit où vous aimeriez-vous écrire ?

En ce moment, j’ai des envies d’espace et de neige. Alors je dirais au coin du feu, face à un paysage enneigé.

Duquel de vos livres aimeriez-vous qu’un grand cinéaste, style Spielberg, s’inspire pour en faire un de ses prochains films ?

Une histoire d’amour sans caribou  (décidément 😉 )

 

indexVos projets

 

Quels sont vos envies et projets pour l’année 2017 (et les suivantes) ?

Au printemps 2018, mon roman Il était encore une fois, sortira en librairie chez City édition. J’ai hâte. Sinon, je pense (j’espère) continuer à sortir deux romans par an. C’est un rythme qui me convient.

Avez-vous prévu d’aller sur des salons (en exposant ou en visiteur) ? si oui, lesquels (pour que les lecteurs puissent prévoir de vous y retrouver)

Pas pour le moment, mais peut-être plus tard, avec la sortie de mon roman en librairie. Je suis toutefois très présente sur les réseaux sociaux et je m’efforce de répondre à tous les messages qui me sont envoyés.

Publicités