Publié dans Chroniques d'Abby, Something Else Editions

Mes pas de velours de Karine Vitelli chez Something Else Editions par Abby

pas

vecteur calendrier 17 mai 2017

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 262 pages

Themes_B RomanceNew AdultDanseTrahisonBurlesqueRelation Employé/patron

17097237_1317906951626646_855710694520432197_o Something Else Editions

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x2004,99 € – Ebook / 17,04 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Valentina rêve de faire carrière dans la danse et, pour financer son projet, enchaîne plusieurs emplois, dont celui de danseuse dans un night-club.
Orpheline, elle a beaucoup de mal à faire confiance et ne veut pas s’attacher. Les barrières qu’elle s’est dressées la protègent mais la détruisent aussi. Son caractère entier va lui valoir de nombreuses péripéties dans le monde mafieux de la nuit. La rencontre avec le ténébreux Hent et l’impitoyable Still font basculer sa paisible existence.
Elle est loin de se douter que ces deux hommes vont la changer à jamais.
Va-t-elle se brûler les ailes à tout jamais, sans pouvoir revenir en arrière ?

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

C’est la première incursion dans le monde de Karine Vitelli que j’ai eu aussi la chance de rencontrer. Mes pas de Velours étaient une lecture qui me faisait très envie depuis un moment. Le milieu de la danse a toujours été d’un attrait presque irrésistible pour la rêveuse que je suis.

Ici nous découvrons Valentina, notre héroïne et narratrice. Cette jeune avec qui la vie, jusque là, n’a pas vraiment été clémente, nous plonge dans le monde la danse burlesque. Notre danseuse, têtue comme une mule et qui est loin d’avoir sa langue dans sa poche, nous offre sa vision de la danse. Certes la jeune femme se distingue par son refus de faire du nu mais elle semble aussi sortir du lot par son talent indéniable.

Elle cumule trois boulots pour attendre un objectif qu’elle s’est fixé il y a longtemps. Elle est déterminée travailleuse et n’est pas du genre à renoncer devant l’adversité. Le seul problème c’est qu’elle n’avait pas prévu dans ses plans de rencontrer son patron. Cette rencontre va remettre en perceptive beaucoup de choses, y compris sa relation fragile avec les autres. En effet Valentina bien souvent malmenée par la vie, garde les gens à distance et rares sont ceux qui parviennent à percer son armure.

J’avoue que je me faisais une joie de lire ce livre. Karine est une jeune femme talentueuse et je ne doutais pas une seconde que j’allais passer un bon moment. Mes prédictions se sont avérées exactes. Non seulement l’histoire est bien menée mais les personnages principaux et secondaires sont attrayants. J’ai apprécié qu’elle mêle du suspense à son histoire, elle nous tient en haleine et c’est un critère important pour qu’on reste accroché.

Parce que je suis une emmerdeuse fini, j’ai bien entendu de petite remarque critique à émettre. D’abord la danse, j’avoue que dans ce domaine j’aurais aimé que l’autrice pousse encore plus loin ses descriptions. Je n’ai pas vu la danse, je n’ai pas vibré au son des chorégraphies et ça m’a manqué.

J’avoue qu’il m’a manqué un peu d’émotions. Je n’ai pas ressentis l’histoire, même dans les moments clefs mon cœur ne s’est pas mis à battre plus vite. Pour autant l’histoire est très sympa, je pense que cela tiens plus de moi que du travail doux et délicat de l’autrice.

En conclusion :

J’ai apprécié le style, l’histoire est sympa. Je regrette toutefois que la danse ne soit pas plus mise en valeur dans l’histoire. J’aurais aimé vibrer avec elle.

Quoiqu’il en soit j’ai passé un bon moment et je ne vais pas attendre bien longtemps pour lire le second volet de l’histoire avec deux des personnages de « Mes pas de velours ».