Publié dans Chroniques de Caro

Driven saisons 1 à 3 de K. Bromberg en version livre audio chez Audible

driven 1

vecteur calendrier 3 mars 2016

durée 12 heures et 59 minutes

Themes_B Romance ContemporaineAttirance sexuelleNew AdultÉrotismeSexeEnfance difficile

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 *

14922926_10154716934704228_1542764148_o

 

Pour se protéger de déboires passés, Rylee Thomas est toujours dans le contrôle d’elle-même jusqu’au jour où elle rencontre le seul homme qui, justement, pourrait lui donner envie de lâcher prise… Colton Donavan, un boy superbe, arrogant et ténébreux, habitué à obtenir tout ce qu’il désire.

Une histoire d’amour torride entre une femme qui cherche à se reconstruire et un pilote de course intrépide, constamment sur le fil du rasoir, qui repousse toujours plus loin ses propres limites comme celles des autres.

 

driven 2

vecteur calendrier 14 avril 2016

durée 16 heures et 45 minutes

Themes_B RomanceÉrotismeNew AdultPassé douloureuxSexeRomance Contemporaine

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 *

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Pour se protéger de déboires passés, Rylee Thomas est toujours dans le contrôle d’elle-même jusqu’au jour où elle rencontre le seul homme qui, justement, pourrait lui donner envie de lâcher prise… Colton Donavan, un boy superbe, arrogant et ténébreux, habitué à obtenir tout ce qu’il désire. Une histoire d’amour torride entre une femme qui cherche à se reconstruire et un pilote de course intrépide, constamment sur le fil du rasoir, qui repousse toujours plus loin ses propres limites comme celles des autres.

 

driven 3

vecteur calendrier 5 mai 2016

durée 18 heures et 39 minutes

Themes_B RomanceÉrotismeRomance ContemporaineAmourTraumatisme d’enfanceAmitié

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 *

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Pour se protéger de déboires passés, Rylee Thomas est toujours dans le contrôle d’elle-même jusqu’au jour où elle rencontre le seul homme qui, justement, pourrait lui donner envie de lâcher prise…

Colton Donavan, un boy superbe, arrogant et ténébreux, habitué à obtenir tout ce qu’il désire. Une histoire d’amour torride entre une femme qui cherche à se reconstruire et un pilote de course intrépide, constamment sur le fil du rasoir, qui repousse toujours plus loin ses propres limites comme celles des autres.

 

*  Avec l’abonnement Audible sur Amazon

AUDIBLE

 

Avis de Caro - rouge

Je suis obligée de parler de cet énorme coup de coeur que je viens tout juste de finir.

Certaines pourront dire que j’ai triché car oui je n’ai pas lu Driven je l’ai écouté. Je me suis mise à l’audio livre (sympathique expérience en passant).

J’ai adoré suivre l’histoire de Rylee et Colton (ahhh Colton).

L’auteure joue avec nos nerfs tout le long des trois tomes.

Deux êtres profondément blessés par leurs expériences passées. Il y a des moments où je me suis sentie aussi mal que le personnage.

La plume de cette auteure est sublime, un vocabulaire soutenue, des descriptions qui m’ont mis le feu aux joues.

En bref, c’est un énorme coup de coeur pour moi d’ailleurs après l’audio j’ai du courir pour acheter les tomes.

Vous ne serez pas déçu !

Ah oui j’allais oublier FONCEZ !

Au passage : Colton est pris désolée les filles

Bonne lecture

Publicités
Publié dans Service Presse

Don’t say that I love you tome 1 de Sophie Leseure chez Art en Mots Editions

Don't say

vecteur calendrier 4 décembre 2017

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 159 pages

Themes_B RomanceRomance ContemporaineAmourDifférence d’âgeInterditMaison de couture

Art en Mots

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 3,99 € – Ebook

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Drew, trente-cinq ans, futur grand styliste se forme aux côtés du grand patron Clay, des maisons Parks, qui le considère comme le fils qu’il n’a jamais eu. Tout se passe à merveille, jusqu’au jour où celui-ci est présenté à la fille du boss, Soni. Des échanges électriques laissent entrevoir une collaboration difficile, alors que Soni va devoir travailler sous les ordres de Drew. Pourtant, une attirance évidente naît entre eux, et les pousse à franchir la limite. La différence d’âge, le statut social, le regard des gens, autant d’obstacles seront mis en travers de leur route.
Entre désir, alchimie, sentiments, et surtout interdit, comment vont-ils faire face à cet amour inéluctable ?

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

Une lecture coup de cœur avec ce roman qui nous plonge dans l’univers impitoyable de la mode et la haute couture.

L’écriture de ce roman se fait avec un double point de vue… En effet, nous rencontrons Soni et Drew et nous aurons leurs ressentis en alternance et j’ai beaucoup aimé et apprécié !!! Merci Sophie.

Soni c’est la jeune fille (car oui elle est encore mineur) ambitieuse, qui a beaucoup de talent, un fort caractère et la fille de Clay Parks, le grand patron des maisons de couture Parks. Malgré sa bonne humeur et sa joie de vivre, on comprend très vite qu’elle est quand même blessée par la décision de son père, venue d’une tradition familiale comme quoi seul un homme peut être à la tête de l’empire Parks. Je trouve cela vraiment injuste pour elle car elle fait énormément d’effort et surtout fait ce qu’on lui demande même quand c’est cette pimbêche de Lana qui essaye de l’éloigner de Drew… sur qui cette dernière a des vues. Soni a vraiment une gentillesse hors norme car moi j’aurai péter un câble depuis belle lurette que ce soit face à ses parents qui ne l’épargnent pas et préfèrent croire les « on dit », que face à Lana et même parfois Drew… Comment va se passer l’apprentissage de Lana au côté de Drew ? Saura-t-elle repousser l’attirance qu’elle ressent pour ce dernier ? Ca c’est à vous de le découvrir !!!

Alors Drew je l’ai aimé autant que je l’ai détesté… Grrrrrr En effet, il est beau, talentueux, gentil mais je ne sais pas pourquoi quelque chose me gênait… Peut-être le fait qu’il soit un peu mystérieux, qu’il peut parfois se laisser embobiner par d’autres et qu’il réagit sans même laisser le doute à l’autre et c’est la pauvre Soni qui va en subir les conséquences… Derrière son air sûr de lui, on voit qu’il cherche encore sa place et surtout qu’il ne sait pas comment se comporter face à Soni à cause de l’attirance qu’il éprouve pour elle… Mais il se cache derrière le fait qu’une histoire avec une collègue, qui plus est bien plus jeune que lui et fille du grand patron, pourrait entacher sa carrière. Mais ne dit-on pas que le seul moyen de se délivrer de la tentation, c’est d’y céder ?!

Mais entre eux rien ne sera simple car entre mensonges, trahisons et secrets, beaucoup d’obstacles se trouveront sur leur chemin… Mon ptit cœur a eu parfois des loupés tant la tension était palpable avec aussi des rebondissements inattendus et ce n’est pas cette fin (non mais ça va pas Sophie ???!) qui pourra le calmer… Vivement la suiteeeeeeee

La plume de Sophie Leseure est toujours aussi fluide, captivante, envoûtante et surtout je la trouve plus mature par rapport à ses 1ers écrits… Bravi Sophie je suis si fière de toi et continue de me faire rêver et m’étonner.

 

Je remercie mon partenaire Art en Mots Editions pour sa confiance et ce sp mais aussi Sophie Leseure pour ce super moment de lecture.

 

 

 

 

Publié dans Service Presse

Derrière ton sourire de Céline Musmeaux chez Nymphalis

derrière

vecteur calendrier 15 décembre 2017

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 398 pages

Themes_B Young AdultRomanceAmourEnfance difficile – Maltraitance – Sévices

11902556_674239796044629_5203588842978652090_n

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 5,99 € – Ebook / 15,99 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

À bientôt dix-huit ans, Lou semble vivre une adolescence très douce. C’est en quelque sorte la copine parfaite que tout le monde aime et admire pour son écoute des autres. Toujours un sourire tendre sur les lèvres, elle paraît impénétrable.

Seulement, il n’en est rien. Lorsqu’elle rentre chez elle chaque soir, c’est l’enfer qui l’accueille. Son père alcoolique s’en prend régulièrement à elle. Aussi, Lou doit redoubler d’efforts pour masquer les bleus au corps et à l’âme qu’elle subit au quotidien.

Malgré cela, quelques mois après la rentrée, Roman est le seul à vouloir cerner sa personnalité. Il va tenter de se lier d’amitié avec elle dans l’espoir qu’elle lui ouvre son cœur

Mais l’adolescente n’a pas envie qu’il découvre les terribles secrets qu’elle dissimule derrière son aspect angélique.

Combien de temps va-t-elle encore pouvoir le cacher ? Lou n’en sait rien. Pourtant, elle se bat chaque jour pour ne rien laisser transparaître. Est-ce sa plus grande erreur ?

Destiné aux lecteurs âgés de 15 ans et plus.

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

Une superbe histoire touchante et très éprouvante avec un sujet de fonds dur et sombre mais tellement bien traité par l’auteure Céline Musmeaux.

Dès les 1ères lignes, nous découvrons une partie du calvaire que vit Lou, entre les murs de son appartement. J’ai de suite eu le cœur serré, envie de me révolter pour aller l’aider mais malheureusement elle cache bien cette partie de son quotidien aussi bien physiquement qu’émotionnellement. Qui pourrait croire en voyant cette jeune fille toujours souriante, enjouée que le pire des bourreaux l’a pris pour défouloir tout cela car elle a la malchance de ressembler à l’un de ses parents et que ce dernier a abandonné sa famille sans se retourner…  Lou se montre très courageuse se demandant enfin quand elle pourra vivre enfin une vie « normale » comme tous les jeunes gens de son âge et c’est là que l’on voit qu’elle a un ptit côté naïf qu’elle a l’air de « travailler » pour s’éloigner quelques heures de l’enfer de son quotidien. On l’a voit fragilisée par cette situation se demandant comment faire pour que ça prenne fin et surtout si elle va pouvoir tenir le coup jusque là ? Pourquoi un tel déchaînement de violence contre cette jeune femme ? Pourra-t-elle être « sauver » de son enfer ? Pourra-t-elle un jour se confier et trouver de l’aide ? Alors qu’elle essaye de cacher comme d’habitude ses peurs et ses faiblesses derrière un sourire « de façade », un nouvel arrivé dans leurs bandes d’amis va la troubler, lui faire ressentir des choses qu’elle ne connaissait pas mais il va aussi la déstabiliser car il a l’air de lire en elle comme dans un livre ouvert alors que ses plus vieux amis n’ont jamais réussis à ébranler ses barricades. Elle m’a beaucoup touchée, émue et j’ai même parfois pleurée pour elle !!!

Cet ange tombé du ciel pour Lou n’est autre que Roman. Jeune homme adorable, beau, un peu plus vieux qu’eux et qui semble s’intéresser à Lou, mais pas seulement l’image d’elle qu’elle donne, il veut vraiment connaître la vrai Lou, celle cachée derrière son sourire « faux » !!! Et il fera tout pour la mettre en confiance et lui prouver son amitié dans un 1er temps puis son affection pour elle. Il se montrera compréhensif, drôle, attentionné, attachant… Mais derrière son air sûr de lui et prêt à tout surmonter, on découvre un jeune homme mystérieux et sûrement un peu fragilisé par un passé qui l’a hanté. On découvrir petit à petit quelques pans de son histoire surtout lors de ses confessions à Lou pour lui montrer qu’elle n’est pas seule et que lui seul peut vraiment la comprendre car il a vécu quelque chose d’assez semblable ou proche de ce qu’elle vit… J’ai beaucoup été ému par ce personnage qui sera d’une maturité et d’une sagesse inouïes à son jeune âge. Qui est-il vraiment ? Comment se fait-il qu’il semble pouvoir percer à nu les attitudes de Lou ? Enfin saura-t-il l’apprivoiser et la sauver de son calvaire ? 

Vous l’aurez compris cette histoire est poignante, émouvante et vous ne ressortirez pas indemne de votre lecture mais c’est si bien écrit que vous serez embarqué dès les 1ères lignes et ne voudrez pas interrompre votre lecture avant d’en connaître la fin.

Céline Musmeaux arrive de nouveau le pari de traiter un sujet grave que sont les maltraitances surtout faite par un parent sur son enfant mais aussi le fait que les apparences sont trompeuses et qu’il ne faut pas se fier aux apparences… et tout cela en faisant passer un magnifique message d’espoir.

 

Je remercie mon partenaire, les Editions Nymphalis pour sa confiance renouvelée pour l’année 2018 et son sp mais aussi Céline Musmeaux pour ce superbe moment de lecture.

 

 

Publié dans Interviews d'auteurs

In scontru di … Steff S.

15424415_10154851189164228_2120985370_n

Je remercie tout d’abord Steff S. d’avoir bien voulu répondre à mes questions.

Interview en date du : 06/01/16

 

0511-1101-0513-4935_female_artist_painting_a_portrait_clipart_image Portrait d’auteur

Nom et Prénom et/ou pseudo d’auteur(e) :

Steff S.

Si vous deviez vous présenter en quelques lignes :

Eh bien,  je suis auvergnate et vis à Clermont-Ferrand. Même si nos montagnes sont magnifiques, il n’y a que la ville qui me va. C’est toujours un exercice périlleux de se présenter, doit-on en dire plus ou moins ? Enfin, vous l’aurez compris, je me pose tout le temps des questions ! Que vous dire de plus ? J’ai une grande fille de 14 ans et deux chats. Vous remarquerez l’absence de mari, qui n’est pas une omission, alors les filles si vous en avez un sous la main bien sous tous rapports * clin d’œil *, à vos claviers !

Quand vous étiez petit(e), vous vouliez faire quoi plus tard ?

Longtemps, j’ai voulu être vétérinaire. Pourtant, à l’adolescence, seuls les livres me passionnaient et le français.

 

Quand avez-vous commencé à écrire ? Et qu’est-ce qui (ou qui) vous en a donné envie ?

J’ai toujours écrit, des poèmes, mes pensées, mes cris, mes amours, tout ce qui faisait ma vie. Coucher les mots sur du papier m’aidait beaucoup à exorciser mes petits démons d’ado * sourire *, qui ne l’a pas fait !  Et puis, j’ai rencontré une auteure pendant une formation, il y a quelques années, quatre ans environ. Je lui ai confié que j’écrivais de temps en temps, elle m’a dit : « vas-y, essaie ! ». Je me suis lancée un an après. Pourquoi ai-je eu envie d’écrire ? Tout simplement parce que j’aime lire, l’écriture était une continuité.

De quoi vous ne pourriez pas vous passer ?

De café ! Hi hi hi ! Ma dose de caféine ou rien !

Votre émission de tv favorite :

« N’oubliez pas les paroles » : quelle coïncidence ! Encore des mots… Ne vous fiez pas au titre de mon émission préférée, je chante comme une casserole.

Votre film favori :

Peut-être bateau comme réponse, mais j’adore « Dirty dancing ».

Justement, si un film était produit sur votre vie, qui jouerait votre rôle et pourquoi ?

Oh là ! Vous en posez des questions Mademoiselle ! J’ai peur de passer pour une rabat-joie. « Un jour sans fin » serait ce film. Je trouve souvent que les jours se ressemblent un peu trop. Comme la fin est une happy-end…

Votre série favorite :

Ah ! Sans hésitation : Loïs et Clark, les nouvelles aventures de Superman.

Votre chanson préférée :

« Le coureur » de Jean-Jacques Goldman, elle m’attriste et m’émeut. Cette chanson nous inculque qu’il ne faut pas oublier que les passions se vivent n’importe où, n’importe comment, et que l’argent vient souvent gâcher les petits plaisirs. J’espère avoir autant de plaisir à écrire lorsque je gagnerai des mille et des cent (oh là ! Ça va trop loin, comme dit ma fille * clin d’œil *)

Votre idole :

Non, je n’ai pas d’idole. Je n’en aurais jamais. Mettre quelqu’un au-dessus de tout et de tout le monde, c’est oublier que soi-même on peut être quelqu’un.

Quelle est la 1ère chose que vous faites en vous levant le matin ?

Euh… ça dépend des jours.

Quelle a été votre plus grosse honte ? Et la chose le plus drôle qui vous soit arrivé(e) dernièrement ?

Joker.

Quels sont vos tics ou vos manies ?

Certains disent que je suis maniaque. C’est un on-dit !

Croyez-vous au destin ?

Je lui fais confiance.

Quelle est votre phrase culte favorite  ? Et votre citation favorite  ?

 

Phrase culte : Debout les campeurs et haut les cœurs.

Citation : Demain est un autre jour. Antinomique avec mon film culte, ça prouve que j’ai de l’espoir.

Quelle est votre plus grande qualité ? Et votre plus gros défaut ?

Perfectionniste pour la qualité et aussi pour le défaut. Cela me vaut souvent de ne pas être satisfaite de moi et des autres.

Quel mot utilisez-vous trop souvent ?

Trop de mots reviennent souvent en écrivant, dans la vie. Mon rêve serait d’en inventer de nouveaux.  Peut-on soumettre l’idée à la ministre de la Culture ?

Avez-vous déjà eu un ami imaginaire ?

Oh ben non, je n’en ai pas qu’un ! Il s’ennuierait.

 

5 Vos livres

Le livre que vous lisez actuellement :

Je viens de finir « Pardonne-moi » de Eva Adams. Je ne sais pas lequel lire pour la suite. Juste avant, j’ai lu « Mort à la Fenice » de Dona Leone, j’aime autant les policiers que les romances.

Justement, si vous étiez un livre, vous seriez lequel ? Et pourquoi ?

 

Le Petit Prince, j’adore ! La candeur du personnage me fait vibrer, la poésie qui rythme l’histoire me tire toujours quelques larmes. C’est le seul livre que je relis.

Quel est votre petit rituel pour écrire ?

Je n’ai pas vraiment de rituel, mais je préfère écrire l’après-midi, j’ai plus d’inspiration.

Quel est votre livre préféré parmi les vôtres ?

Celui qui n’est pas encore sorti, je croise les doigts pour qu’il le soit en 2017. On en reparlera dans quelques mois.

Quel est votre personnage, parmi vos personnages, préféré ?

Le dernier sorti « Morgane ». Je vous aurais dit Elsa, mais vous ne savez pas de qui il s’agit. Oups…

Quel est l’endroit où vous aimeriez écrire ?

J’adorerais écrire sous un parasol, avec un coucher de soleil, les pieds dans l’eau.

Duquel de vos livres aimeriez-vous qu’un grand cinéaste, style Spielberg, s’inspire pour en faire un de ses prochains films ?

Justement, celui qui attend preneur, parce que l’histoire mêle du policier, du sexe, de l’amour, donc tous les ingrédients qui plairaient à M. Spielberg.

 

indexVos projets

Quels sont vos envies et projets pour l’année 2017 (et les suivantes) ?

Mes envies : j’en ai des tas, une me tient à cœur par-dessus tout : avoir assez de temps pour écrire. Et comme je l’ai dit plus haut,  trouver un éditeur pour mon roman.

Mes projets : un en cours, je crains de ne pas le finaliser dans les semaines qui suivent, le laisser dormir un peu avant de le reprendre me semble une bonne idée, car je tourne en rond. J’en ai entamé un autre et compte participer aux appels à textes qui m’inspireront.  Quand on a dix mille idées à la minute, il faut faire le tri.

Avez-vous prévu d’aller sur des salons (en exposant ou en visiteur) ? si oui, lesquels (pour que les lecteurs puissent prévoir de vous y retrouver)

Je ferai un petit tour au salon de Paris puisque j’y serai pour une rencontre entre auteurs à cette date. Si toutefois, j’allais à un autre salon, je vous informerais.

Publié dans Chroniques de Maelle

Passions Sanglantes de Camille Revlann aux Editions Elixyria

passions sanglantes

vecteur calendrier 15 décembre 2017

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 157 pages

Themes_B  Romance érotique – Thriller – Enquête – Passion – Sang

Elixyria

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 2,99 € – Ebook

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Clémentine est passionnée par son métier de flic. Elle file le parfait amour et jouit d’une vie sexuelle riche, épanouie et torride avec Cristal.

Mais lorsqu’une série de meurtres d’une rare violence s’abat sur la ville, la psychose et l’angoisse s’emparent des habitants et bouleversent le quotidien de la jeune femme. Une course contre la montre commence alors entre Clémentine et le tueur… ou serait-ce plus une danse à la fois sensuelle et macabre ?

Va-t-elle réussir à lui résister, à l’arrêter sans y laisser son âme ?

 

Avis de Maelle bis

J’ai commencé à suivre cette histoire sur wattpad et j’ai été frustrée de ne pas pouvoir connaître la fin!!

Chose enfin réparée! Camille nous plonge d’emblée dans le vif du sujet.

Nous découvrons une femme amoureuse, passionnée par son travail de policière. Une vie heureuse qui bascule le temps d’une soirée. Une alternance de passage de l’héroïne au criminel nous maintiens en haleine et nous fait nous poser mille questions.

Camille arrive à passer de scènes de sexe à des scènes plus noires sans nous faire perdre le fil. J’ai ressentie les sensations en même temps que les protagonistes, et l’ envie d’en connaître la finalité m’a incité à lire ce livre d’une traite.

J’ai parfois retenue ma respiration à la lecture de certains passages ne m’en rendant compte qu’après coup…

Qui est le tueur? Qui est cet inconnu qui apparaît au fil des pages?

Un final surprenant qui aurait presque mérité un peu plus de matière.

 

Nous remercions notre partenaire, les Editions Elyxiria, pour sa confiance et ce sp ainsi que Camille Revlann pour son roman qui a tant plu à Maelle.

 

 

 

Publié dans Chroniques d'Abby

Darker – Cinquante nuances plus sombres par Christian de E.L. James chez JC Lattès

darker

vecteur calendrier 6 décembre 2017

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691  560 pages

Themes_B Relation Dominant / SoumiseÉrotismeAttirance sexuelleBDSMPratiques sexuellesRomance

14316889_533230096875410_7245114245568141928_n

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 11,99 € – Ebook / 17,00 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Après une liaison passionnée qui s’est achevée dans les larmes et les reproches, Christian Grey est incapable d’oublier Anastasia Steele.  Il l’a dans la peau. Décidé à regagner son amour, il s’efforce de réprimer ses désirs les plus troubles et son besoin de tout contrôler pour enfin aimer Ana selon ses conditions.
Hélas, son enfance continue de le hanter, d’autant que Christian comprend que Jack Hyde, le patron sournois d’Ana, la veut clairement pour lui seul.
Le Dr Flynn, confident et thérapeute de Christian, parviendra-t-il à l’aider à affronter ses démons  ? Ou est-ce que l’amour exclusif d’Elena et l’adoration insensée de son ex-soumise, Leila, finiront par le retenir dans le passé  ?
Et si, malgré ses tourments et ses obsessions, Christian réussit à reconquérir Ana, sera-t-il capable de la garder  ?

 

 

Avis Abby

J’avoue que malgré la petite déception sur le premier tome de nuance by Christian, que je n’ai trouvé pas vraiment audacieux et un peu insipide, je n’ai pas hésité longtemps avant de me laisser tenter par ce nouveau tome. J’entends déjà les rires des détracteurs de cinquante nuances, mais peut importe. Ce roman malgré ses nombreuses imperfections est et restera le premier à avoir ouvert la voie à un nouveau genre plus aventureux. Il a démocratisé ce genre de lecture et parce que cette saga reste la première, elle garde une place à part pour moi.

On retrouve donc notre Christian aux prises avec ses démons. Il est empêtré dans son monde d’hypercontrôle où il maîtrise tout et tout le monde. La seule exception c’est Anastasia Steele qui l’oblige à se remettre en question. Pour la garder, il doit évoluer, s’adapter, mettre ses penchants les plus sombres de côté.

Je ne détaillerai rien de plus de l’histoire, puisque la plupart d’entre vous la connaissez déjà. J’ai choisis de plutôt m’attarder sur mon ressenti.

Le point de vue de Christian ne m’a pas convaincu. J’ai beau tourner et retourner ce livre dans mon esprit, je reste sur ma faim. Si la version d’Ana m’avait paru émoustillante là c’est à peine si j’ai ressenti la boule dans le ventre. Le héros est trop loin de l’image que l’on se fait d’un mâle dominant. C’es trop tout, tout de suite pour obtenir le rendu souhaité. Certes certaines scènes m’ont fait mal au cœur, comme la première fois où il accepte qu’elle le touche.  Mais il y a vraiment une trop grande inadéquation entre l’image virile de cet homme survivant, fort et solitaire , et la perception qui se dégage du résultat final. Trop de « je t’aime » tue l’effet et j’avoue que même si j’ai apprécié de les retrouver, je suis bien loin du coup de cœur.

Surfer sur la vague du succès est dangereux parce que les lectrices en attendent toujours plus. J’avoue que c’était mon cas, et que du coup je suis déçue.

En conclusion :

Pour ma première  chronique se sera un avis plutôt mitigé, avec plusieurs incohérences dans le déroulé par rapport à l’histoire initiale, un manque d’authenticité et la sensation de ne pas vraiment avoir retrouvé mes personnages.

Dernier point qui tient plus à la Maison d’édition qu’à l’auteur, j’ai du reprendre certains passages plusieurs fois parce que la découpe ebook n’était pas suffisamment explicite. C’est dommage, cela ne rend vraiment pas service à l’histoire.

Publié dans Service Presse

Someone new : Lexi & Ash de Maddie D.

someone new

vecteur calendrier 1 novembre 2017

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 300 pages

Themes_B Romance ContemporaineMaladie incurableRelations familialesNouveau départ

logoae

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 2,99 € – Ebook / 9,99 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Après une dernière frasque qui a failli les détruire, elle et la réputation durement gagnée de sa famille, Alexia Myers, étudiante, décide de reprendre sa vie en mains.
Transférée dans une nouvelle université, loin de tout ce qu’elle connaît, elle s’applique à être tout le contraire de ce qu’elle était auparavant. Une nouvelle – et meilleure – version d’elle-même.
Lorsqu’elle rencontre Asher, Lexi fait tout pour le garder à distance : son ancienne vie est derrière elle.
Asher Monroe vit au jour le jour. Son quotidien se résume à ses études et son travail au Shark’s Bay, le café restaurant qu’il gère avec sa belle soeur. Et là, justement, ils ont besoin d’engager un nouvel employé.
Lorsque Lexi se présente pour répondre à leur annonce, il croit à une mauvaise blague. Ce genre de filles, il connaît et il n’est pas question qu’il se laisse embobiner. Il a assez de chats à fouetter comme ça, avec les ennuis qui touchent sa famille.
Cependant, malgré son animosité évidente envers la jeune femme, Ash est obligé de travailler avec elle – à ses yeux, pour le pire.

 

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

Une romance profonde, touchante qui ne vous laissera pas de marbre… En effet, dans cette histoire, l’auteure nous parlera de la maladie et surtout des conséquences de celle-ci sur l’entourage du malade. Mais elle renferme également un bon message d’espoir car quoiqu’il se passe de « mauvais », la vie continue !!! Un réel coup de cœur pour moi.

Nous faisons la connaissance d’Alexia, dite Lexi, jeune fille qui a tout pour elle et rêve de devenir populaire… Pour cela, elle fait partie des Kappa Deltas et gravi les échelons jusqu’à arriver bras droit de la présidente. Mais sa joie sera de courte durée car un événement tragique va la toucher en plein cœur et la joyeuse Lexi ne deviendra plus que l’ombre d’elle même acculée par la culpabilité… Elle essayera de « soulage » sa peine et sa culpabilité par des excès (surtout avec les jeunes hommes) qui lui vaudront de gros problèmes avec ses parents. On découvrira là une Lexi brisée, fragilisée par cette tragédie dont elle se sent coupable mais aussi essayant de « survivre » même si pour cela elle n’a pas choisi la bonne solution. A cela, faut ajouter, la tromperie de l’un de ses parents et vous comprenez que cette pauvre Lexi ne voit plus le fond du tunnel. Ses parents, pour l’éloigner de son « passé » pas très glorieux de ces derniers temps en fac, l’enverront loin d’eux dans Le Maine avec pour but qu’elle finisse son année mais également qu’elle apprenne à se débrouiller par elle-même. Elle, qui voulait rester seule et ne plus s’attacher à personne, changera d’avis au contact de Mila sa colocataire mais aussi Jessa sa patronne… Par contre elle n’avait pas prévue la recontre « explosive », car faut le dire, avec Asher, dit Ash, beau-frère de Jessa et qui aide au restaurant. Lexi ne saura jamais quoi penser de lui ni sur quel pied danser !!! Qui est Ash ? Saura-t-il apprivoiser Lexi ? 

Asher, lui, c’est le gars qu’on pourrait aimer mais détester en même temps. En effet, il est mystérieux, dévoué à sa famille et est un super ami pour ses potes; à côté de ça, il est colérique, arrogant, trop sûr de lui, un brin goujat quand ça lui prends et j’avoues qu’à ses débuts avec Lexi j’avais envie de lui filer des baffes… Non mais oh on ne se comporte pas comme ça avec une jeune fille. Mais petit à petit, on va découvrir qu’il est fragilisé et blessé par la maladie qui touche son frère (qui est la seule famille qui lui reste), la SLA (Sclérose latérale amyotrophique) et impuissant face au ravage de cette maladie. Il en veut presque à la terre entière et ne veut plus s’attacher à personne pour ne plus souffrir !!! Pourquoi est-il aussi « méchant » avec Lexi ? Comment va-t-il surmonter la maladie de son frère ? Que va-t-il devenir ?

Entre la haine et l’amour, il n’y a qu’un pas !!! Ces 2 âmes blessées sauront-elles surmonter leur souffrance et ouvrir leur cœur ??? Ce sont des personnages qui au début m’ont énervés car je ne comprenais pas leurs comportements mais qui ptit à ptit m’ont touchés…

Les personnages secondaires sont bien présents dans l’histoire et jouent un rôle important que ce soit aux côtés de Lexi que d’Ash… J’ai été très touchée par Jessa qui est très forte face à la maladie de son mari et elle sera également une bonne ami par Lexi et saura remettre Ash en place quand il dépassera les bornes. Mila est une vraie bouffée d’oxygène mais j’avoues que j’aurai aimé en apprendre plus sur elle (peut-être dans un prochain roman non ?!). 

J’apprécie énormément les romans de Maddie D. et celui-ci est aussi beau, touchant, émouvant et envoûtant même si le thème de fond est assez sombre, triste.. Je vous conseille de découvrir sans plus attendre cette histoire qui m’a prise aux tripes et a éveillé tant d’émotions vives…

Ah oui, j’ai été étonné par l’épilogue qui pourrait laisser présager d’autres romans sur d’autres personnages.

 

Je remercie Maddie D. pour sa confiance et ce super moment de lecture.

Publié dans Chroniques de Maelle

Etoile de Brume de Lily R. Davis chez MxM Bookmark

etoile

vecteur calendrier 11 octobre 2017

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 300 pages

Themes_B RomanceNew AdultMaladieBipolaritéRomance ContemporaineFolie

MxM Bookmarks.png  MxM Bookmark

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 5,99 € – Ebook / 25,00 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Elle s’appelle Brume, un prénom étrange que sa grand-mère lui a donné. Brume… comme la couleur de ses yeux et de toutes ces pensées dans lesquelles elle se perd.

Elle s’appelle Brume, cette jeune femme particulière, cette jeune femme malade. Elle avance sur le campus de Berkeley en rêvant d’être comme tout le monde. Il lui arrive parfois de le croire durant quelques heures. Jusqu’à ce que l’alarme de son téléphone se déclenche, lui rappelant son traitement à prendre.

Elle s’appelle Brume… Indécise et insoumise Brume… Elle partage son temps entre ses cours de philosophie, ses toiles inachevées, sa grand-mère et son cousin Finn, gardiens de ses secrets, et ses amis qui la comprennent sans vraiment la connaître.

Un jour, elle rencontre Jensen et avec lui l’espoir d’un bonheur qu’elle a longtemps cru lui être interdit. De ses faiblesses, il construira ses forces. De ses peurs, il tissera ses certitudes. De ses errances, il créera son refuge. De ses cris, il inventera ses silences.

Avec lui, elle n’aura plus jamais ni à se taire ni à se cacher.

 

Avis de Maelle bis

Ce que j’en ai pensé

J’ai lu ce livre en ne me fiant plus à l’auteur qu’au résumé et je n’ai pas été déçue! Comme je le pressentais Lily nous offre une histoire addictive. Nous partageons la vie, les pensées parfois « brouillons » , les inquiétudes de Brume. Sa rencontre avec Jensen nous fait espérer qu’elle se laissera enfin le droit d’accéder au bonheur. J’ai plongée à corps perdu dans la complexité de la bipolarité car c’est bien de cela qu’il s’agit et Lily a su décrire à la perfection cette pathologie assimilée à la folie.

Cette lecture nous montre jusqu’où Brume est entraînée par ses démons et jusqu’où Jensen est capable de la suivre, de l’épauler.

J’ai été emportée dans ma lecture, bouleversée, parfois agacée et souvent inquiète pour cette Brume perdue et Jensen m’a attendrie par son soutien envers elle.

Des éléments que je tairais (vous comprendrez bien pourquoi ) ne facilitent pas leur relation et nous font espérer une fin heureuse.

Je n’ai qu’un conseil lisez le!!

Publié dans Service Presse

La rousse qui croyait au père Noël de Suzanne Marty

la blonde

vecteur calendrier 23 septembre 2015

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 144 pages

Themes_B AmourHumourPère NoëlComédieRêvesCélibataire

logoae

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 2,99 € – Ebook / 8,99 € – Broché

 

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Flamme est apprentie comédienne et célibataire.
Le 1er janvier, elle se pose un ultimatum : si elle n’a pas obtenu un seul rôle payé
ou trouvé l’amour avec un grand A avant son anniversaire, elle abandonne la course aux rêves.
Car est-il raisonnable à 39 ans de croire encore au père Noël ?

 

 

14894477_10154716951124228_437922262_o

Une superbe lecture fraîche, drôle, pétillante et sans fioritures qui m’a fait passer un très bon moment en compagnie de Flamme… J’ai vraiment apprécié ce roman qui n’était pas loin du coup de cœur !!!

Flamme, le personnage principale de l’histoire est une jeune femme presque quarantenaire qui fait un point sur sa vie, en effet, elle n’a pas de mari ni même un ptit-ami et encore moins d’enfants. Elle est timide, drôle mais surtout en proie aux doutes sur sa vie sentimentale mais aussi professionnelle. Avec les conseils de son amie Céline qui est la totale opposée de Flamme car c’est dernière est plutôt du genre exubérantes et surtout elle ne mâche pas ses mots quitte à être cash, notre Flamme va partir en vacances dans un club afin faire le point et peut-être trouver comment  redonner un départ à sa vie… Loin de sa vie monotone, Flamme va s’amuser, s’ouvrir aux autres et surtout à certains « spécimens » de la gente masculine : certains seront là pour s’amuser, d’autres pour chercher quelque chose de sérieux… Que va décider Flamme, suivre sa conscience ou plutôt son cœur ? En tout cas, elle rentrera transformée de ce voyage et sera plus sûre d’elle et de ce qu’elle veut faire de sa vie.

Je ne peux pas vous en dire sous peine de spoiler l’histoire mais je peux vous dire que Flamme est touchante et attachante et que l’histoire est très drôle. J’ai souvent ri de certains dialogue mais aussi de certaines scènes assez comiques que je vous laisse découvrir !!!

La plume de Suzanne Marty est un vrai ptit bonbon… fraîche, moderne, fluide et surtout délirante. Je suis vraiment contente d’avoir pu découvrir cette auteure qui m’était inconnue jusque là…

 

Je remercie Suzanne Marty pour sa confiance et surtout pour l’agréable moment de lecture même si j’aurai aimé que cette histoire soit plus longue car on ne voit vraiment pas passer les pages une fois plongé dedans.

 

Publié dans Interviews d'auteurs

In scontru di … Florence Cochet

15424415_10154851189164228_2120985370_n

Je remercie tout d’abord Florence d’avoir bien voulu répondre à mes questions.

Interview en date du : 06/01/16

 

0511-1101-0513-4935_female_artist_painting_a_portrait_clipart_image Portrait d’auteur

Nom et Prénom et/ou pseudo d’auteur(e) :

Florence Cochet

Si vous deviez vous présenter en quelques lignes :

Épicurienne, je me laisse facilement tenter par une tablette de chocolat – suisse, évidemment ! –, une coupe de champagne ou un livre passionnant. (Les trois en même temps, c’est encore mieux.)

Au quotidien, je conjugue les verbes aimer, enseigner et surtout, raconter. J’écris d’ailleurs toutes les histoires qui me passent par la tête… et il y en a beaucoup.

Quand vous étiez petit(e), vous vouliez faire quoi plus tard ?

Vétérinaire

Quand avez-vous commencé à écrire ? Et qu’est-ce qui (ou qui) vous en a donné envie ?

A l’adolescence, je dirais… quant à savoir pourquoi… peut-être parce que je ne sais ni dessiner ni coudre ni cuisiner. :o)

 

De quoi vous ne pourriez pas vous passer ?

Tellement de choses… dans un désordre magistral : ma famille et mes amis, lire, écrire, le champagne, le chocolat, la mer, le soleil, l’amour…

Votre émission de tv favorite :

aucune, je ne regarde la TV que si mon Homme est à la maison.

Votre film favori :

Hatari

Justement, si un film était produit sur votre vie, qui jouerait votre rôle et pourquoi ?

Mmmmh Angelina Jolie (et je ne dirai pas pourquoi…)

Votre série favorite :

Kate Daniels (en livre)

Votre chanson préférée :

« Flo » de Pierre Bachelet, en mode récent : « Guilty » de Rag’n’Bone Man et « The Phoenix » de Fall out Boy

Votre idole :

je n’en ai pas… je crois que je n’aime pas ce mot.

Quelle est la 1ère chose que vous faites en vous levant le matin ?

Ouvrir les yeux, me diriger au radar vers la cuisine, me faire un café.

Quels sont vos tics ou vos manies ?

Bonne question, à poser à ceux qui m’entourent… De base, je dirais « râler ».

Croyez-vous au destin ?

Oui.

Quel mot utilisez-vous trop souvent ?

« Attends »

Avez-vous déjà eu un ami imaginaire ?

Non

 

5 Vos livres

Le livre que vous lisez actuellement :

« Le nom du vent »

Justement, si vous étiez un livre, vous seriez lequel ? Et pourquoi ?

Je serais un grimoire magique au fin fond d’une bibliothèque, en attente du lecteur qui m’ouvrira pour répandre à nouveau la magie sur le monde.

Quel est votre petit rituel pour écrire ?

Aucun, si ce n’est ouvrir mon ordinateur portable.

Quel est votre livre préféré parmi les vôtres ?

« Par le sang »

Quel est votre personnage, parmi vos personnages, préféré ?

Gobe-Mouche

Quel est l’endroit où vous aimeriez écrire ?

Sur une plage, à l’ombre d’un palmier.

Duquel de vos livres aimeriez-vous qu’un grand cinéaste, style Spielberg, s’inspire pour en faire un de ses prochains films ?

Soit « Par le sang », soit « Dragon », que je suis en train d’écrire.

 

indexVos projets

Quels sont vos envies et projets pour l’année 2017 (et les suivantes) ?

Ils sont très (trop) nombreux. Dans l’ordre « prévu sauf modifications » :

– terminer « Dragon » et lui trouver une bonne maison

– reprendre et allonger « La Belle et le Solitaire »

– écrire une suite à ma « Domination des sens » autour de Jérôme et Marion

Avez-vous prévu d’aller sur des salons (en exposant ou en visiteur) ? si oui, lesquels (pour que les lecteurs puissent prévoir de vous y retrouver)

Pour l’instant, aucun, mais mon site www.florence-cochet.com est régulièrement mis à jour…