Publié dans Interviews d'auteurs

In scontru di … Steff S.

15424415_10154851189164228_2120985370_n

Je remercie tout d’abord Steff S. d’avoir bien voulu répondre à mes questions.

Interview en date du : 06/01/16

 

0511-1101-0513-4935_female_artist_painting_a_portrait_clipart_image Portrait d’auteur

Nom et Prénom et/ou pseudo d’auteur(e) :

Steff S.

Si vous deviez vous présenter en quelques lignes :

Eh bien,  je suis auvergnate et vis à Clermont-Ferrand. Même si nos montagnes sont magnifiques, il n’y a que la ville qui me va. C’est toujours un exercice périlleux de se présenter, doit-on en dire plus ou moins ? Enfin, vous l’aurez compris, je me pose tout le temps des questions ! Que vous dire de plus ? J’ai une grande fille de 14 ans et deux chats. Vous remarquerez l’absence de mari, qui n’est pas une omission, alors les filles si vous en avez un sous la main bien sous tous rapports * clin d’œil *, à vos claviers !

Quand vous étiez petit(e), vous vouliez faire quoi plus tard ?

Longtemps, j’ai voulu être vétérinaire. Pourtant, à l’adolescence, seuls les livres me passionnaient et le français.

 

Quand avez-vous commencé à écrire ? Et qu’est-ce qui (ou qui) vous en a donné envie ?

J’ai toujours écrit, des poèmes, mes pensées, mes cris, mes amours, tout ce qui faisait ma vie. Coucher les mots sur du papier m’aidait beaucoup à exorciser mes petits démons d’ado * sourire *, qui ne l’a pas fait !  Et puis, j’ai rencontré une auteure pendant une formation, il y a quelques années, quatre ans environ. Je lui ai confié que j’écrivais de temps en temps, elle m’a dit : « vas-y, essaie ! ». Je me suis lancée un an après. Pourquoi ai-je eu envie d’écrire ? Tout simplement parce que j’aime lire, l’écriture était une continuité.

De quoi vous ne pourriez pas vous passer ?

De café ! Hi hi hi ! Ma dose de caféine ou rien !

Votre émission de tv favorite :

« N’oubliez pas les paroles » : quelle coïncidence ! Encore des mots… Ne vous fiez pas au titre de mon émission préférée, je chante comme une casserole.

Votre film favori :

Peut-être bateau comme réponse, mais j’adore « Dirty dancing ».

Justement, si un film était produit sur votre vie, qui jouerait votre rôle et pourquoi ?

Oh là ! Vous en posez des questions Mademoiselle ! J’ai peur de passer pour une rabat-joie. « Un jour sans fin » serait ce film. Je trouve souvent que les jours se ressemblent un peu trop. Comme la fin est une happy-end…

Votre série favorite :

Ah ! Sans hésitation : Loïs et Clark, les nouvelles aventures de Superman.

Votre chanson préférée :

« Le coureur » de Jean-Jacques Goldman, elle m’attriste et m’émeut. Cette chanson nous inculque qu’il ne faut pas oublier que les passions se vivent n’importe où, n’importe comment, et que l’argent vient souvent gâcher les petits plaisirs. J’espère avoir autant de plaisir à écrire lorsque je gagnerai des mille et des cent (oh là ! Ça va trop loin, comme dit ma fille * clin d’œil *)

Votre idole :

Non, je n’ai pas d’idole. Je n’en aurais jamais. Mettre quelqu’un au-dessus de tout et de tout le monde, c’est oublier que soi-même on peut être quelqu’un.

Quelle est la 1ère chose que vous faites en vous levant le matin ?

Euh… ça dépend des jours.

Quelle a été votre plus grosse honte ? Et la chose le plus drôle qui vous soit arrivé(e) dernièrement ?

Joker.

Quels sont vos tics ou vos manies ?

Certains disent que je suis maniaque. C’est un on-dit !

Croyez-vous au destin ?

Je lui fais confiance.

Quelle est votre phrase culte favorite  ? Et votre citation favorite  ?

 

Phrase culte : Debout les campeurs et haut les cœurs.

Citation : Demain est un autre jour. Antinomique avec mon film culte, ça prouve que j’ai de l’espoir.

Quelle est votre plus grande qualité ? Et votre plus gros défaut ?

Perfectionniste pour la qualité et aussi pour le défaut. Cela me vaut souvent de ne pas être satisfaite de moi et des autres.

Quel mot utilisez-vous trop souvent ?

Trop de mots reviennent souvent en écrivant, dans la vie. Mon rêve serait d’en inventer de nouveaux.  Peut-on soumettre l’idée à la ministre de la Culture ?

Avez-vous déjà eu un ami imaginaire ?

Oh ben non, je n’en ai pas qu’un ! Il s’ennuierait.

 

5 Vos livres

Le livre que vous lisez actuellement :

Je viens de finir « Pardonne-moi » de Eva Adams. Je ne sais pas lequel lire pour la suite. Juste avant, j’ai lu « Mort à la Fenice » de Dona Leone, j’aime autant les policiers que les romances.

Justement, si vous étiez un livre, vous seriez lequel ? Et pourquoi ?

 

Le Petit Prince, j’adore ! La candeur du personnage me fait vibrer, la poésie qui rythme l’histoire me tire toujours quelques larmes. C’est le seul livre que je relis.

Quel est votre petit rituel pour écrire ?

Je n’ai pas vraiment de rituel, mais je préfère écrire l’après-midi, j’ai plus d’inspiration.

Quel est votre livre préféré parmi les vôtres ?

Celui qui n’est pas encore sorti, je croise les doigts pour qu’il le soit en 2017. On en reparlera dans quelques mois.

Quel est votre personnage, parmi vos personnages, préféré ?

Le dernier sorti « Morgane ». Je vous aurais dit Elsa, mais vous ne savez pas de qui il s’agit. Oups…

Quel est l’endroit où vous aimeriez écrire ?

J’adorerais écrire sous un parasol, avec un coucher de soleil, les pieds dans l’eau.

Duquel de vos livres aimeriez-vous qu’un grand cinéaste, style Spielberg, s’inspire pour en faire un de ses prochains films ?

Justement, celui qui attend preneur, parce que l’histoire mêle du policier, du sexe, de l’amour, donc tous les ingrédients qui plairaient à M. Spielberg.

 

indexVos projets

Quels sont vos envies et projets pour l’année 2017 (et les suivantes) ?

Mes envies : j’en ai des tas, une me tient à cœur par-dessus tout : avoir assez de temps pour écrire. Et comme je l’ai dit plus haut,  trouver un éditeur pour mon roman.

Mes projets : un en cours, je crains de ne pas le finaliser dans les semaines qui suivent, le laisser dormir un peu avant de le reprendre me semble une bonne idée, car je tourne en rond. J’en ai entamé un autre et compte participer aux appels à textes qui m’inspireront.  Quand on a dix mille idées à la minute, il faut faire le tri.

Avez-vous prévu d’aller sur des salons (en exposant ou en visiteur) ? si oui, lesquels (pour que les lecteurs puissent prévoir de vous y retrouver)

Je ferai un petit tour au salon de Paris puisque j’y serai pour une rencontre entre auteurs à cette date. Si toutefois, j’allais à un autre salon, je vous informerais.

Publicités