Publié dans Service Presse

Mes pas de velours de Karine Vitelli chez Something Else Editions

51c1zcKaGSL.jpg

vecteur calendrier17 mai 2017

livre-russe-de-rotation-de-pages-boucle-42239691 424 pages

themes_b RomanceNew AdultDanseTrahisonBurlesqueRelation Employé/patron

17097237_1317906951626646_855710694520432197_o

20717-euro-symbol-on-a-shopping-bag1-200x200 4,99 € – Ebook

 

14922926_10154716934704228_1542764148_o

Valentina rêve de faire carrière dans la danse et, pour financer son projet, enchaîne plusieurs emplois, dont celui de danseuse dans un night-club.
Orpheline, elle a beaucoup de mal à faire confiance et ne veut pas s’attacher. Les barrières qu’elle s’est dressées la protègent mais la détruisent aussi. Son caractère entier va lui valoir de nombreuses péripéties dans le monde mafieux de la nuit. La rencontre avec le ténébreux Hent et l’impitoyable Still font basculer sa paisible existence.
Elle est loin de se douter que ces deux hommes vont la changer à jamais.
Va-t-elle se brûler les ailes à tout jamais, sans pouvoir revenir en arrière ?

14894477_10154716951124228_437922262_o

Que dire de ce roman si ce n’est que pour moi c’est un coup de cœur car c’est vraiment une pépite que je vous déconseille de rater lol

J’avais déjà découvert la plume de l’auteure Karine Vitelli à travers Eirenn et c’est avec plaisir que je la retrouve.

En effet, sa plume est toujours aussi fluide, captivante, émouvante et surtout addictive. Et oui dès les 1ères lignes je suis rentrée dans la vie de Valentina et m’y suis reconnus à travers certains de ses traits de caractère : combative, têtue, parfois grande gueule… et ce n’a pas été pour me déplaire.

Les personnages principaux sont vraiment attachants (enfin sauf Still grrrrrrrrr).

Valentina est une jeune femme que la vie n’a pas épargné et faute d’avoir encore sa famille elle s’en est en quelque sorte créée une nouvelle notamment auprès de Mam’Yvette (qui est mon coup de cœur), Matt (son colocataire et plus si affinités mdr) mais aussi Elsa (sa collègue de danse). Elle est déterminée à réaliser son rêve : devenir chorégraphe et ouvrir son propre cabaret, et pour cela elle ne se ménage pas allant même jusqu’à cumuler pas moins de 3 emplois… Elle a la tête sur les épaules, est têtue mais a aussi un sacré caractère et cela, son patron au cabaret « Les pas de velours » va en avoir un aperçu lors de leur 1ère rencontre…

Que dire d’Oliver Hunt si ce n’est que c’est un homme séduisant, ayant réussi dans sa vie professionnelle alors qu’il n’est parti de rien (ce qui force le respect je trouve) et sûr de lui…  Mais son côté froid et presque bipolaire car il passe de la tendresse à la colère en quelques minutes m’a parfois un peu dérangé. Mais en apprenant à mieux le connaître on comprend que les blessures de son passé n’y sont pas étrangères. Et pourtant, cet homme aussi charismatique a été « ébranlé » par sa rencontre avec Valentina et ne saura comment se comporter envers elle !!!

En effet une très forte attirance se fera ressentir entre eux mais comment faire pour se laisser aller dans une nouvelle histoire quand comme Valentina on n’arrive plus à faire confiance et que comme Oliver on n’a pas pour habitude d’être en couple ??? Oliver réussira-t-il à « apprivoiser » sa douce ? Cette dernière saura-t-elle lui ouvrir son cœur ?

Mais rien n’est trop sûre car que serait une histoire d’amour sans des soucis et des rebondissements à foison venant mettre à mal leur histoire naissante. Sauront-ils venir à bout de leurs ennemis ? Mis qui sont-ils et pourquoi leur en veulent-ils ???

N’oublions pas les personnages secondaires qui sont eux aussi très inintéressants avec des personnalités propres à eux et qui ont de l’importance dans cette histoire… Je trouve que Karine Vitelli a bien su nous les présenter et leur donner leur place aussi bien concernant les « gentils » que les « méchants » même si pour ces derniers je serai bien aller aussi leur faire leur peau tellement j’étais à fond dans l’histoire !!!

Bravo à Karine Vitelli pour cette merveilleuse histoire romantique mais mouvementée car les méchants ne sont jamais loin… Et waouh je suis restée sur le c*l en découvrant le dénouement de l’intrigue et surtout qui était la « taupe » au sein du cabaret car franchement je ne pensais pas du tout à cette personne lol

Je remercie mon partenaire Something Else Editions pour sa confiance et Karine Vitelli pour ce nouveau moment de bonheur livresque.

Publicités